Crise libyenne : Messahel reçoit une délégation d'officiers

Abdelkader Messahel. New Press

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a reçu mercredi à Alger une importante délégation libyenne représentant la Coordination des forces de l'ouest et du sud, composée d'officiers de l'opération «El-Bounian El-Marsous» et du ministère libyen de la Défense, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. M. Messahel a salué à l'occasion la victoire remportée fin 2016 par les unités de l'opération «El-Bounian El-Marsous» dans la libération de la ville de Syrte et dans la lutte contre le terrorisme.

Le ministre a mis en exergue l'«impératif de mutualiser les efforts des Libyens pour bâtir des institutions fortes et légitimes, notamment une armée nationale unifiée». Il est revenu également sur «l'importante contribution de l'Algérie visant au rapprochement entre les parties libyennes» ainsi que «son action constante en faveur de la solution politique durable à travers le dialogue inclusif et la réconciliation nationale, loin de toute ingérence extérieure», a ajouté la même source.

Les entretiens ont porté aussi sur «les perspectives visant à accélérer la dynamique de règlement politique de la crise dans le sens de la préservation de l'unité et de l'intégrité territoriale de la Libye et de la cohésion de son peuple et tendant à favoriser la réconciliation nationale». Lors de cette rencontre, les membres de la délégation ont exposé la situation qui prévaut en Libye sur les plans militaire et sécuritaire. Ils ont à ce titre rappelé les capacités que recèlent les forces libyennes dans la perspective de la fondation d'«une institution militaire unie». Ils ont fait état des succès remportés dans la cadre de la lutte contre le terrorisme, notamment à Syrte.

La partie libyenne a loué à l'occasion les efforts continus de l'Algérie en faveur de la solution politique dans le cadre de l'accord libyen du 17 décembre 2015 et son soutien au peuple libyen afin d'«asseoir définitivement la paix, la stabilité et la sécurité» dans ce pays. Cette rencontre fait suite aux multiples visites en Algérie des représentants politiques, hauts responsables, personnalités et parlementaires libyens et s'inscrit dans le cadre des efforts menés par l'Algérie pour rapprocher davantage les positions des parties libyennes, a-t-on rappelé.

R. N. 

1 Commentaires

Anonymous (non vérifié)
+1
+1
-1
L'Algérie, et son armée l'A.N.P doivent reprendre,dans les meilleures conditions, la formation des futurs cadres Et officiers libyens dans une Libye pour tous, sans exclusions, de paix, de justice, et de démocratie

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image