Election présidentielle de 2014 : les candidats du «système», les lièvres et les outsiders

Le président sortant hors course. Anis/New Press
Le président sortant hors course. Anis/New Press

Le Ramadhan tire à sa fin et même si l’été, avec son farniente, justifie une sorte de trêve en tout, la politique reste présente avec l’échéance de l’élection présidentielle d’avril 2014 qui se rapproche. Déjà le tableau auquel les «décideurs» nous ont habitués se dessine : trois lièvres que sont Louisa Hanoune, Amar Ghoul et Amara Benyounès, deux outsiders en Ali Benflis et Ahmed Benbitour et deux grandes inconnues, le FLN et le RND qui maintiendront, c’est leur art, le suspense jusqu’à ce que l’injonction vienne de l’extérieur de leurs rangs pour leur intimer la marche à suivre et le candidat à soutenir. Pour le moment, ces deux partis n’ont aucun candidat présentable : Ouyahia, impopulaire, Belkhadem en disgrâce... Il n'y a pas de nom qui émerge. Signe particulier de cette précampagne : l’option Saïd Bouteflika, elle, apparaît comme une vision fantasmagorique de certains médias, le frère du président n’ayant ni l'envergure ni l'expérience pour affronter une telle compétition. Y aura-t-il un candidat du système ? L'armée a-t-elle un candidat et sera-t-il celui-là ? Les observateurs sérieux écartent cette éventualité qu’ils jugent peu probable, tant on est loin de l'armée «membre» du comité central du FLN parti unique, un cadre dans lequel elle exerçait ses pressions à l’époque et faisait pencher la balance en fonction de ses choix. Toutes ces incertitudes n’empêchent pas la classe politique de s’animer et les feuilletons du FLN et du RND de se poursuivre dans une série de péripéties qui ne donnent aucune indication sur l’épilogue des crises qui secouent depuis de longs mois ces deux partis qui, il ne faut pas l’oublier, constituent l’essentiel de la majorité qui gouverne le pays et dont on attend qu’ils jouent un rôle de premier plan dans la course à la présidentielle. Au FLN, après Abdelaziz Belkhadem, c’est la tête de Abderrahmane Belayat qui est en jeu. Le bureau politique du FLN a isolé Abderahmane Belayat, qu’il avait pourtant désigné il y a quelques mois comme coordinateur de cette instance exécutive. Belayat avait tout du maître du jeu après l’éviction d’Abdelaziz Belkhadem par le comité central le 31 janvier dernier. Mais il a dépassé la ligne rouge en interférant dans les questions qui concernent le groupe parlementaire et a donné le prétexte à ses détracteurs pour l’enlever. Ses adversaires acharnés sont les mêmes que ceux qui sont venus à bout de l’ex-secrétaire général après un «siège» qui a duré de longs mois, c’est-à-dire les membres du gouvernement Amar Tou, Rachid Harraoubia, Abdelaziz Ziari et Tayeb Louh. Le FLN qui entrera dans la bataille électorale des présidentielles d’avril 2014 est en train d’être préparé cet été, et tout indique que Belayat n’en sera pas le maître à bord, en tout cas pas le seul maître. Mais il est encore trop tôt pour savoir qui prendra la tête du FLN et quelle sera l’inclinaison de ce parti dans la course à la présidentielle. Il y a comme un flou artistique entretenu autour des événements qui secouent l’ancien parti unique. Idem au RND, où le calme plat cache une tempête qui risque d’emporter ce parti, «né avec les moustaches», ne l’oublions pas. Ouyahia a-t-il dit son dernier mot en quittant la tête du parti ? Il n’est pas exclu qu’en sous-main il continue à provoquer au moins des frémissements au sein du RND, un parti sans ancrage réel, si on le compare au FLN, et réputé plein d’opportunistes qui, par nature, sont prêts à abandonner le navire sans attendre de vérifier qu’il est bien en perdition. La classe politique nous réserve bien des surprises encore.
Kamel Moulfi
 

Commentaires
AVERTISSEMENT
Algeriepatriotique ne validera aucun commentaire ne respectant pas les règles éthiques. Les messages à caractère contrevenant à la loi, violents, racistes, régionalistes et comportant des insultes et des accusations sans preuves seront systématiquement éliminés. Par ailleurs, les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et n’engagent pas la responsabilité d’Algeriepatriotique.


Assalam Oura3laykoum

Aïdkoum Mabrouk

A Syriano,

Ne répondez pas à ceux qui se sont érigés en juges de l'Algérianité, ils se donnent la prétention de distribuer les points de Non-Algérien, de Moitié Algérien, d'Algérien mais d'origine... mais qu'est ce qu'on en a faire.
On ne va pas remettre en cause la constitution sinon personne parmi nous ne sera plus considéré comme Algérien, et pour la magistrature Suprême, les exemples sont nombreux de Présidents qui ne sont pas d'origine du pays duquel ils ont la charge, je vous les cite : Obama est-il un Vrai Américain d'origine, évidemment non, Sarkozy est-il un Vrai Francais d'origine,non, il est Hongrois et même Juif par son grand-père et un soupçon de Romanichelisme(Rom), le Roi de Jordanie est-il un Jordanien d'origine,non, il est à moitié Anglais de par sa mère, le Roi d'Arabie est-il un vrai Arabe d'origine, non, c'est un Saoud qui à pris de force ce pays avec la complicité de l'islamo-fasciste Mohammed AbdelWahab, plus loin, Staline était-il un Vrai Russe d'origine, non, il était Géorgien, Hassan Ouattarra est-il un Vrai Ivoirien, non, il est Burkinabé et etc...
Et que dire de nos compatriotes, de nos parents qui sont nés pendant la période de l'Algérie Francaise, va t-on dire qu'ils ne sont pas Algériens au seul prétexte qu'ils furent nés en territoire français?!! Allons, un peu de sérieux et sortons de ce débat stérile et puérile, si on suit cette logique, les Algériens qui sont nés après 1962 en Algérie sont des moitiés d'Algériens alors, et donc des enfants de français de souche indigène étant donné la naissance de leurs parents en Algérie française.
C'est de l’ostracisme pure déguisé et de la jalousie profonde régionaliste. Les gens d'Oran ont toujours été élevé avec un ressentiment anti-Tlemcen par jalousie uniquement et ces derniers ont appris à les ignorer et sont restés dans leur pays à Tlemcen pour y travailler et contribuer à développer l’économie nationale et locale et ne se sont pas exilés économiquement pour développer d'autres pays.

A vous Mr Zinnedine,
Puisque vous m'avez cité nommément, je n'ai pas de haine envers les Oranais et les Oranaises, qu'ils soient riches ou pauvres, je vous ferais remarquer qu'il y a beaucoup d'Oranais et de Kabyles qui tiennent des enseignes et magasins, sont intégrés économiquement et socialement, et jamais au grand jamais, nous ne leur avons reproché leur région d'origine, au contraire, nous les avons accueilli avec intérêt dans la mesure où ils apportaient un édifice communautaire et un savoir-faire d'une autre région.
Vous êtes le bienvenu à Tlemcen, Mr Zinnedine, et contactez-moi lorsque vous y passerez, je me ferais une joie de vous faire visiter la ville et ses environs à mes frais Fissabillilah.
Pourquoi une telle haine et une telle jalousie envers Tlemcen, on le sent bien dans vos propos, c'est de gens comme vous qu'il faut se méfier, Mr Zinnedine, et je vous dis cela sans haine et pas dans un rapport de confrontation ou d'agression, et en ce qui me concerne je fais partie des gens qui disent les choses honnêtement et de façon franche et je ne crains PERSONNE si ce n'est celui qui tient ma Vie entre Ses Mains.
Vous attaquez tout azimuts les gens qui commentent et qui ne pensent pas comme vous.Oujda par ci, Oujda par la, saviez-vous que Oujda fut Algérienne dans l'Histoire de notre Noble Pays surement Non. Et si on ne pense pas comme vous, alors on est forcément catalogué comme appartenant au clan de "Oujda", vous vous trompez Zinnedine.
Autant, j'aime lire vos commentaires qui m'enrichissent intellectuellement et culturellement, autant des fois je ne comprends plus votre obstination à faire passer en force certaines de vos affirmations.
Lorsque vous nous avez soulé avec vos histoires de prostitués Tunisiennes et de faux-papiers, personne n'a rien trouvé à y redire et vous a laissé vous exprimer comme tout un chacun, et vous, on a l'impression que vous voulez faire passer vos idées en force. Eh bien, NON Monsieur, on vous respecte en tant que patriotes différents de par ses idées et c'est valable pour moi comme pour tout le monde, vous savez de quoi à-ton besoin, Mr Zinnedine(et d'abord pourquoi ce Si, soyez modeste), nos avons besoin d'unité, de cohésion, de fraternité, d'amitiés, d'amour entre Algériens et peu importe leur lieu de naissance. Tenez, j'ai une question pour vous les parents et les Fils de Harkas sont-ils Algériens? Question épineuse n'est-ce pas?

Alors, Ya Khoya Mine Oran Ya El Waharani Kounik Mr3anna Oumachi Dedna fi Hada El Aïd El Moubarak.
J'espère que tu ne m'en voudras pas pour cette familiarité du tutoyement, si cela t'incommode, je changerais ma façon.
Et je te demande de ne pas t'emporter en colère, c'est juste un débat et un échange d'opinions(comme a dit un jour un frère à juste titre, nous ne sommes pas dans un ring).
Et je souhaite que tu ne sois pas un ancien commentateur du pseudo d'un raton-laveur avec lequel j'ai eu une friction et une mise au point pour lui apprendre à commenter nos commentaires de manière critique et partisane en la dosant d'impertinence..

Aïdek Mabrouk, mon frère Zinnedine Ouma Taz3rifch Rana Enne Gassro Bark.

Aïd Moubarak pour tous les patriotes présents sur ce site, ainsi que l'ensemble d'A.P.

Assalam Oura3laykoum.

@ syriano: ya si syriano , ne faites pas semblant de ne rien comprendre ! Quand on parle du clan d'Oujda , on parle de l'armée des frontières qui était stationnée aux frontières ouest , et dont l'état major était établi à Oujda ! Elle attendait son Heure pour entrer en Algérie et s'emparer du pouvoir en plaçant Ben Bella le marocain à sa tête , pendant que les maquisards de l'intérieur avaient un mal de chien à se défaire du harcèlement de l'armée française , et les moudjahidines crevaient la dalle dans les maquis de la wilaya 2 ,3 , 4 et la zone autonome d'Alger !
Mais on comprend mieux pourquoi vous tenez ce discours , c'est pour plaire en haut lieu même de ce clan , si vous n'en faites pas partie toutefois !

Aid mubarek a Mrs Liamine Zeroual, Khaled Nezar , Ahmed Ouyahia, Moud Oumeziane ex S G de l' U G T A et Mohamed Tahar
Bouzeghub du R N D , ancien pilote et a tous les algériens épris de paix et de fraternité.

@Syriano
Abdelaziz Bouteflika, né le 2 mars 1937 à Oujda au Maroc.
C'est sur son état civil. A moins que vous souhaitez changer l'état civil de Bouteflika. Quand au clan d'Oujda, non seulement il existe mais il est prédateur. Je suis bien placé pour le savoir ainsi que pas mal de personnes.
Votre axiome, le clan d'Oujda n'existe pas est une aberration. Appelez le comme vous voulez, mais ce clan existe vraiment et c'est peut être lui qui vous permet de le défendre contre un quelconque intérêt. Arrêtez avec vos axiome ou vos aberrations. Vous ne convaincrez que vous même et quelques défenseurs de ce clan dont vous faite apparemment partie.
Bouteflika est peut être algérien, mais un algérien d'origine marocain et né au Maroc.
Tout pays qui se respecte n'admet pas de président né dans une autre pays que celui où il doit exercer son mandat. C'est une question de symbole et de souveraineté.
On peut être algérien par adoption et avoir les même droit que n'importe quel autre citoyen, mais pour la magistrature suprême, le candidat doit être algérien, d'origine algérienne et rien qu’algérien justifiant d'au moins 2 ancêtres algériens musulmans né en Algérie.
C'EST UNE QUESTION DE SYMBOLE ET DE SOUVERAINETÉ.

@SiZineddine
Le clan de oujda existe que dans les esprits perfides qui ne sont que des anti-patriotique authentique.
Bouteflika est d'origine de Tlemcen et Tlemcen appartient a l'Algerie.
De plus il n'y a pas de clan de Tlemcen,le régionalisme na pas lieu dans les grandes instances et al Hamdulilah ceux qui nous gouvernent ont depuis tres lontemps dépassé ce cap de pensée digne des bonobo.
Bouteflika(origine Tlemcen) et le cheikh Toufik(Kabyle) s'entendent tres bien et c'est tant mieux,le gouvernement et l'armée sont soudées et personne ne divisera l'Algerie.
Tahia Al Jazahir
A bas les traitres,ceux qui soutiennent les pensées sionistes pour mettre a terre notre patrie(que ce soit ceux qui opte pour le régionalisme pour nous diviser,ceux qui opte pour se mettre en bon terme avec israel,ceux qui soutiennent les terroristes tel l'Asl,....)

Pourquoi ce Président nous emmerde avec la grâce des voyous ?

est ce pour s'en servir comme BALTAJIA?

@syrian
Si Sellal a été choisi par Bouteflika, même si c'est un homme honnête, il sera toujours redevable au clan d'Oujda dont la tête est Bouteflika. En d'autres termes, on ne sera jamais débarrassé du clan d'Ouja. Ce clan est très glouton. Il n'est jamais rassasié. Si Sellal peut nous prouver qu'il n'est pas un homme de clan et qu'il sait se détacher du clan d'Oujda, ce clan qui l'a nommé premier ministre, alors il sera un candidat crédible. Si non, il vaut mieux un homme qui soit tout à fait éloigné du clan d'Oujda, si non, notre cauchemar n'en finira jamais. L’Algérie sera toujours à un clan qui d’enrichie et qui enrichie sa progéniture jusqu'à la disparition de l’Algérie car c'est ce qui arrivera surement et certainement si on ne change pas de politique.
Le candidat ne doit pas être un homme de clan.
Le candidat doit être algérien et rien qu’algérien en justifiant au moins deux ancêtres musulmans nés sur le sol algérien.
Le candidat doit justifier de compétences réelles en économie et avoir un parcours syndicale ou autre dans un combat juste et d’intérêt pour le pays.
Le candidat doit être en bonne santé et relativement jeune(entre 45ans et 65ans au plus. L'intervalle est large) car au delà la vieillesse est un naufrage et une faiblesse. Comme on dit " Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait".
Le candidat doit être clean, aucun scandale ou soupçon de scandale.
Le candidat ne doit pas être islamiste mais musulman. Je considère l'islamisme comme un colonialisme qui ne dit pas son nom, un colonialisme qui veut un empire et à sa tête les serpent à sonnette de la péninsule arabique. Non à l'islamisme car cela revient à donner sa terre contre la religion.

Said Bouteflika est a des années lumiere de son frere Abdelaziz Bouteflika.Il n'a absolument rien a voir avec son frere.C'est d'ailleurs ses trahisons incessantes de said qui a conduit en parti l'AVC de Abdelaziz Bouteflika,alah y chafih
Je vois bien Sellal président,il est d'ailleurs assez apprécier meme si il n'a pas les talents diplomatique du genie de Abdelaziz Bouteflika,il en demeure un bon candidat.
Bouteflika ne l'a pas choisi a la légère pour occuper la fonction de premier ministre.

@Maysar
vous avez tout à fait raison. Le clan d'Oujda est toujours là, plus fort que jamais. Allez à Oran et vous verrez que les meilleurs commerces, les meilleures villa, les meilleures bien appartiennent au clan d'Oujda qui pompe directement dans nos puits de pétrole qui ont été obtenu par de vrais algeriens et non pas par des marocains devenus algeriens en 1965.

@ Abdelkader el wahrani: Le clan d'Oujda est toujours là en la personne de Bouteflika qui était le bras droit de Boumediene en 62 , ainsi que Ouled Kablia qui préside l'association des anciens du MALG , c'est à dire l'organisation qui a fait le putch contre le GPRA !
Et ce clan , sera toujours là car le pouvoir sera transmis à leurs rejetons !
Alors , cessez la comédie , et ne confondez pas entre L'ANP qui est une institution de la république , et ceux qui l'instrumentalisent pour rester éternellement au pouvoir !

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.