L'armée syrienne repousse une attaque terroriste à Damas

Les banlieues de Damas restent l'un des principaux axes de la lutte antiterroriste. D. R.

L'armée syrienne gouvernementale a repoussé une attaque du Front Al-Nosra dans le quartier Jobar, situé dans la partie est de Damas, annonce l'agence Sana. Selon elle, les djihadistes ont envoyé deux voitures piégées afin d'attaquer des postes de contrôle des militaires syriens. Elles ont été aperçues à temps et détruites avant d'exploser. Une opération spéciale est en cours dans les quartiers est de Damas. Des tirs nourris d'artillerie sont entendus même dans le centre de la capitale syrienne.

Selon un témoin, les tirs les plus intensifs se sont déroulés entre 8h et 11h du matin, l'armée gouvernementale essayant de déloger les djihadistes du Front Al-Nosra. Ces derniers ont pilonné en riposte des quartiers résidentiels de Damas. Pour le moment, ces échanges de tirs n'ont fait aucune victime, selon la police syrienne.

Les banlieues de Damas restent l'un des principaux axes de la lutte antiterroriste dans laquelle sont engagées les autorités syriennes. Les hommes armés y campant pilonnent quasi-quotidiennement la capitale syrienne.

Dans le même temps, le gouvernement syrien poursuit la réalisation d'un programme de réconciliation. Par le biais des médiateurs, le ministère de la Réconciliation mène des négociations avec les citoyens syriens luttant dans les rangs des bandes armées illicites. Le plan, dans le cadre duquel les autorités syriennes proposent de déposer les armes et de suivre un programme de réinsertion, a déjà prouvé son efficacité en 2014 à Homs, où 1 500 combattants occupant le centre-ville se sont rendus aux autorités. Ces trois derniers mois, ce plan a permis de rétablir le contrôle sur Tell, Déraya et Serghaya, des banlieues de Damas.

R. I.

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image