Urgent

L’étudiant enlevé à Azazga retrouvé sain et sauf

Les voisins de Warda El-Djazaïria racontent la face cachée de sa vie

Warda, dans sa vie de tous les jours. D. R.
Warda, dans sa vie de tous les jours. D. R.

Derrière le grand charisme qui se dégageait de la diva de la chanson arabe, se cachait une citoyenne normale qui menait sa vie de famille avec ses hauts et ses bas. Des voisins de Warda El-Djazaïria à la rue Henri Alexandre, à Alger, racontent à «algeriepatriotique» comment cette personnalité à la réputation universelle se comportait dans sa vie de tous les jours. En 1963, Warda El-Djazaïria épouse Djamel Kesri, un des fondateurs de l’ancienne Sécurité militaire (SM) aux côtés de Kasdi Merbah. Leur mariage ne durera pas longtemps. Les voisins se souviennent que Warda El-Djazaïria fréquentait le marché Meissonnier (Ferhat-Boussad actuellement) comme une citoyenne lambda, où elle avait pour habitude de faire ses courses. Après son exil en Egypte, elle se rendait de moins en moins à son ancien domicile de la rue Henri Alexandre jusqu’à ce qu’elle s’en éloignât définitivement. Sa relation avec sa fille – Widad de son nom -, qui occupait l’appartement familial, s’était dégradée au point que les deux femmes ne se parlaient plus. Widad, racontent les voisins, était «rebelle» et elle-même «divorcée». Widad, qui avait cessé de rendre visite à sa mère, lui reprochait son «attachement excessif» à son frère Ryad avec qui elle était également en disgrâce : «Ryad était tout pour elle. C’était son manager et son confident», nous dit-on. Pour pallier cette relation froide entre la mère et sa fille, disent encore les voisins, la chanteuse disparue avait transféré toute son affection vers sa petite-fille Dalal qu’elle aimait par-dessus tout et qui lui rendait souvent visite au Caire. N’ayant pas de pied-à-terre en Algérie, le président Bouteflika, qui lui demanda un jour pourquoi elle ne rentrait pas définitivement au pays, a mis à sa disposition une villa à la résidence d’Etat du Club des Pins où a eu lieu sa veillée funèbre. Derrière Warda la cantatrice, il y avait Warda la femme.
Lina S.

Commentaires

SVP es ce que quelqun peux me trouver le numero de ryadh le fils de warda allah yerhamha svp

si les voisin raconte l’histoire de la Diva ALLAH YARHAMHA JE PENSE QUE sa vie d'avant ou après ça la concerne que elle et puis d'abord elle même Warda elle a reconnu quelle était plus proche de l’Égypte que l'algérie et si elle a accepter de vivre en Algérie c'est par a port a son père Allah yarhamou elle pouvait pas lui dire non pour ce mariage avec le père de ses enfant sinon warda elle était plusse égyptienne dans son cœur que algérienne et elle a avouer par sa propre bouche dans plusieurs émission interview

quaalah yarhamha inchaalah

on est tous triste de la more de warda de notre belle rose pour quoi même après sa mort en ne voie pas sa fille, et bon courage pour sa famille

Qu'elle repose en paix dans le Baste P
aradis du Tout Puissant

Depuis mon enfance j'ai été bercée par les belles paroles de notre tendre Warda Rabbi yarhamha Amine.J'ai bcp apprécié sa droiture, son sérieux,sa pudeur, son amour propre de l'Algérie. Elle était là souvent pour célébrer la fête de l'indépendance même dans les moments les plus meurtriers.
J'ai eu l'occasion de lui écrire un jour pour la féliciter et à a grande joie elle m'avait répondu en m'offrant une de ses belles photos que je garde depuis 26ans. Elle m'avait prouvé qu'elle était"simple et humble" et les paillettes ne l'intéressaient pas.
Je frappe avec pudeur la porte de sa fille Widad pour lui présenter toutes mes condoléances ainsi qu'à sa fille et le frère et sachez que votre maman reste dans nos coeurs.je l'aurai toujours dans mes prière et si j'ai l'occasion d'aller à la Mecque je manquerais pas de lui offrir une Omra pour le grand Amour qu'elle avait pour notre si chère Patrie.
widad: Ne lisez pas ce qui se dit de mal car vous savez que seulement la saleté qui se met entre la peau et l'ongle.Amicalement Neyla de Suisse

WARDA étais la perle de l'ALGERIE, sans commentaire, aujourd'hui que dieu ai son âme, ne fais plus partie de ce monde et voila que les langues se dèchaine, tous êtres à sa
vie privé et que ses chères voisins doivent respecter, laisser
la reposer en paie car vos critiques n'aboutisse à rien il suffit de revoir sont enterrement et vous saurez si cette femme
étais aimer ou pas, nous savons nous femme que le courant n'a jamais passer entre mère et fille et ne passera jamais.

الله يرحمك و يوسع عليك يا رب انت كنت احسن مغنية جزائرية عندي الله يرزقك جنة الفردوس مع جدي يا الله ارحم كل المسلمين و المسلمات و رزقهم جنتك يا رب

je suis triste pour nous pour la perte de notre warda,allah rahamah,qu'au pronleme entre elle et sa fille ne regarde personne,c'entre elles deux,moi meme j'ai un conflie avec ma fille ainé qui 38ANS QUE je n'ai pas vue depuis 12ans qui a 2 anfants et que je ne connais meme pas,ce n'est pas moi qui ne veut les voir c'est leur mere,ce ci dit je ne voudrai pas que ya quelqu'un qui s en mele ou jugé le probleme,c est entre moi et me fille,allah yahediha.

warda est décédée, vive Warda El Zajaïria, on t'aime fort.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Algérie Patriotique se veut un espace de débats et de réflexions. Notre équipe accueille avec enthousiasme ici vos commentaires et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Cependant, pour éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre modérateur seront publiés.