Libye : la réunion des trois ministres fixée pour dimanche

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui. D. R.

Prévue le 1er mars prochain à Tunis, la réunion des ministres des Affaires étrangères de Tunisie, d’Algérie et d’Egypte sur la crise libyenne a été avancée au 19 et 20 février courant. Une réunion qui s’inscrit dans le cadre des initiatives de médiation des pays voisins «visant à trouver un règlement politique global en Libye», sans fournir de détails sur cette initiative.

Selon un communiqué du ministère tunisien des Affaires étrangères, cette réunion devrait faire le bilan «des résultats des contacts et discussions menés récemment par les trois pays avec les différentes composantes de la scène politique libyenne en vue de rapprocher les différents points de vue et jeter les bases d'un compromis à la crise» qui secoue ce pays, et de «créer les conditions d’un accord entre factions libyennes pour s’asseoir à la table de dialogue».

Le ministère tunisien indique que les trois ministres seront reçus lundi par le président tunisien, Beji Caid Essebsi, et qu’un rapport ce cette réunion sera soumis aux chefs d’Etat des trois pays.

Cette décision intervient au lendemain de l’échec d’une tentative égyptienne de mettre d’accord les deux principaux protagonistes du conflit, à savoir le chef du gouvernement Faïz Sarraj et le chef des forces armées, le maréchal Khalifa Haftar. Dans une déclaration, Faïz Sarraj a exprimé sa déception après la perte d’une «précieuse opportunité» pour enclencher un processus d’entente devant déboucher sur une solution à la crise.

De son côté, l’Algérie, qui favorise une solution négociée à la crise libyenne, a mené une intense activité diplomatique ces dernières semaines en vue d’amener les parties en conflit à la table des négociations, en exhortant les plus récalcitrants à accepter un compromis.  

R. Mahmoudi

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image