Londres s'intéresse aux prochaines législatives algériennes

Le représentant de l'ambassade du Royaume-Uni à Alger reçu au siège du FLN. D. R.

Une délégation britannique conduite par la conseillère à la gouvernance au département de la Coopération avec l’Afrique du Nord au Foreign Office, et composée aussi du responsable des programmes à l’ambassade du Royaume-Uni à Alger et du responsable du programme de gouvernance au sein de l’ambassade, a été reçue dimanche par la direction du FLN au siège du parti sis à Hydra. La direction du FLN était représentée notamment par Saïd Daïda, chargé de la formation, Sadek Bougettaya, chargé de l’organique et Moussa Benhammadi, conseiller, chargé de l’information, de la communication et des supports électroniques.

Selon un communiqué diffusé sur le site officiel du FLN, la délégation britannique a interrogé leurs interlocuteurs sur le niveau de préparation du parti aux prochaines élections législatives et sur leurs «chances de l’emporter». Les dirigeants du FLN ont, selon le communiqué, fourni toutes les explications à leurs hôtes, y compris le contenu de l’instruction n° 2 du secrétaire général (relative aux critères de candidature et autres directives), et tout ce qui a trait au processus d’installation des commissions de wilayas pour la collecte des candidatures et leur traitement au niveau central. Venant d’un parti très sourcilleux sur tout ce qui s’apparente à de l’ingérence étrangère dans les affaires du pays, cette attitude des représentants de Djamel Ould-Abbès semble étrange.

Sur le plan du programme électoral, les dirigeants du FLN ont aussi donné un aperçu global sur leur programme socio-économique qu’ils présentent comme étant «inspiré du programme du président de la République», lequel puise, selon eux, sa matière dans la déclaration du 1er Novembre et de la plateforme de la Soummam.

Par ailleurs, les deux parties ont examiné les moyens à mettre œuvre pour booster la coopération entre les deux pays, notamment dans le domaine de l’éducation et de la formation. Les dirigeants du FLN ont, à cette occasion, loué l’expérience britannique en matière de «coopération fructueuse» entre l’université et le monde de l’industrie.

A noter que les Britanniques affichent depuis quelques années un intérêt croissant pour le marché algérien qu’ils considèrent «à fort potentiel». De nombreuses missions économiques se sont succédé en Algérie au cours de ces dernières années, notamment dans le cadre du Conseil d'affaires algéro-britannique. Traditionnellement confinée dans le secteur des hydrocarbures, la coopération entre les deux pays tend à s’orienter vers d’autres secteurs d’activité, entre autres, l'agriculture, l'industrie, l'éducation et les énergies renouvelables. Lors de la deuxième édition de ce forum d’affaires algéro-britannique, organisé le 22 mai dernier, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, a plaidé pour un partenariat algéro-britannique qui s’inscrit «en droite ligne avec la politique nationale de diversification économique». Le ministre a appelé les entreprises britanniques à saisir les opportunités d’investissements en Algérie, et ce particulièrement dans les secteurs industriels créateurs de valeur ajoutée et d’emplois, en dehors des hydrocarbures, dans une logique d’import-substitution.

Début janvier, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a procédé en compagnie de l'ambassadeur britannique à Alger, Andrew Nobel, au lancement de la première session de formation au profit des inspecteurs de l'éducation, au titre d'une série de trois cycles de formation dans le cadre de la coopération algéro-britannique dans ce domaine. Mme Benghebrit a indiqué que ces cycles de formation visaient à «contribuer à l'amélioration de la performance des inspecteurs de l'éducation à travers le renforcement de leur expérience en matière d'accompagnement des enseignants».

R. Mahmoudi

20 Commentaires

Bouzorane (non vérifié)
+1
-2
-1
Nos responsables bien-pensants vont encore une fois décider par eux-mêmes qui doit gagner les élections et qui doit perdre!...Sauf que cette fois-ci, quelque chose a changé!...C'est carrément un miracle!.... Désormais, ni les pourris corrompus, ni les incultes charlatans, ni les larbins cosmopolites ne seront "élus"....Non, les prochaines législatives donneront des députés dignes et compétents... des nationalistes soucieux des intérêts de notre nation!...Nous pouvons nous réjouir car pour la première fois, les magouilles électorales donneront quelque chose de très positif pour l'Algérie et les Algériens.... L'essentiel est d'avoir une classe politique digne de ce Peuple....c'est ce qui risque de nous arriver très prochainement!... tant mieux!... et au diable la démocratie!
Anonymous (non vérifié)
+1
0
-1
Selon Roland Dumas la destabilisation de la Syrie a été orchéstrée à partir de Londres...alors faut s'éloigner de ces suppots du Dajjal...toutes les grandes catastrophes de l'époque 'moderne' sont parties de cette île segondaire du Dajjal.
Free Will (non vérifié)
+1
0
-1
Et si vous regardiez les choses autrement, en vous posant la question: Pourquoi certains pays dispose's au desequilibre et d'autre PAS ? QQu'est-ce qu'ils ont de communs, les Syriens, Lybiens et Algeriens ? De faux Arabes, qui s'agenouillent facilement devant les charlatants et des volontaires a l'auto-alienation, en masse. Qui voit une difference entre Danois, SUedois et Norvegiens? Personne, sauf EUX-MEME - et chacun de ces 3 freres Vikings, a son Etat et sa Souverainete'.
Anonymous (non vérifié)
+1
0
-1
prenons tes trois freres vikings et mettons face à eux la Cia,la Nsa,l'Otan,le Mi6,tonton l'usure dit Rothschields et ces chiens du mossad...ajoute la Turquie et les millards de dollars des pays du golf....hé bin je donne pas cher de leur peau....La Syrie a survecu grace à son armée et ses amis - HEZBOLLAH,Iran et Russie.....
Free Will (non vérifié)
+1
0
-1
Je ne comprends pas, pourquoi l'affollement dans les commentaires. Franchement, je doute que se soit les Britaniques qui aient initie' cet entrevue. Au contraire, je pense que c'est leur reponse a une "Invitation pour etre des "Observateurs Neutres" - Ce que mon petit doigt, comprend comme "la machine de la fraude s'est mise en route" - Voila, ou est le REEL PROBLEME, et non, l'interet des etrangers au tiers-mondisme, dans lequel, les MAFIAS DU POUVOIR nous ont foutus, dans leurs manoeuvres a s'emparer du privilege de delapidation des ressources naturelles, et la compromission de l'avenir de la jeunesse Algerienne.
Lghoul (non vérifié)
+1
0
-1
Ils sont venus juste pour s'assurer que rien ne changera. Et si rien ne changera leur intersts seront entre de bonnes mains ... donc resteront les memes.
Omar B (non vérifié)
+1
0
-1
Ils viennent prendre des astuces comment trafiquer les elections, car ils en ont besoin au cas ou le referendum Brexit est remis sur la table.
Riri (non vérifié)
+1
0
-1
Je suppose que les autorités algériennes doivent avoir leurs raisons pour ne pas envoyer balader ces arrogants parce que en ce qui me concerne , cela s'appelle de l'ingérence dans les affaires intérieures d'un état souverain. En d'autres termes qu'ils se mêlent de leurs oignons.
Anonymous (non vérifié)
+1
0
-1
Imaginons 1 seconde que le parti de Benflis reçoive ces britanniques....On aurait assister à un branle bas de combat des caciques du clan qui crieront à l'infamie et la traîtrise bien relayé sur les réseaux sociaux par la faune de souche marocaines qu'on désigne par baltaguis....Bizarrement le régime en place ne trouve rien à redire et les nervis extrémistes de ce régime semblent atteints de mutisme.... Ma meilleure réponse des patriotes algériens est de boycotter la future mainmise du pays à travers des élections déjà entérinées (...).
Anonymous (non vérifié)
+1
0
-1
Faillite et Liquidation de la Nation (FLN) a des nouveaux amis; après les français;les mauritaniens;maintenant c'est le tour des anglais;quel honneur a notre parti préféré de la magouille et les affaires louches;mais faites attention la grande bretagne est une grande démocratie;respectueuse de ces citoyens;a mon avis ils s'intéressent juste pour voir combien ont eux les autres partis en sièges;et de raisonné la FLN qu'elle ne soit pas trop gourmande;
CHIBL (non vérifié)
+1
-1
-1
Le LONDONISTAN s’intéresse aux législatives pour maintenir en place ce pouvoir qui veille sur leurs interets
Bizard (non vérifié)
+1
0
-1
Peu être que je me trompe, mais mon peit doigt me dit que ce nouveau FLN bisness n'est pas clair et que les services de sécurités doivent immédiatement enquéter sur ses représentants ainsi que leurs contact à l'étranger !! Et enfin dissoudre ce partis et la mettre dans un musé national. Car qui y a t'il de mieu pour que nos ennemis nous infiltrent en silence que notre sigle historique ?!!
ATTENTION !!! (non vérifié)
+1
0
-1
Quant Londre et ses aliés s'intérèsse à un pays avant les présidentiel c'est que vous pouvez être sur qu'ils vont tenter de ďéstabiliser le pays avec leurs relaits et enfin la détruire si le futur candidat ne leurs plait pas concernant leurs intéret. ILS NE LAISSERONS JAMAIS UN NATIONALISTE ALGÉRIEN OU ALGÉRIENNE PRENDRE LE POUVOIR, ILS LEURS FAUDRAIT UN VALET !
Anonymous (non vérifié)
+1
-2
-1
Les valets sont déjà en place...Tu as 18 ans de retard...
Lghoul (non vérifié)
+1
0
-1
En effet ils veulent juste s'assurer que ce seront des valets identiques qui tiendront la meme ligne dans un future proche.
muhand (non vérifié)
+1
0
-1
De quoi se mêlent ces britanniques ? Alors messieurs du FLN celle llà comment vous la qualifiez? la main de l'étranger ou la main fraternelle anglaise? Heureux les maquisards qui n'ont rien vu! Le front qui a mis la raclée à la 5 ème puissance mondiale est devenu la madame Claude. (...) C'est cela dont ils parlaient ? Le retour de l'algerie dans le consert des nations ?
TheBraiN (non vérifié)
+1
0
-1
Qui dit Londres dit frères musulmans !
5 colonne (non vérifié)
+1
0
-1
Normal comme d'hab, que pour leur intérêt, pas les nôtres,
Karamazov (non vérifié)
+1
0
-1
Ah oui, les britanniques s’intéressent beaucoup à nos législatives. Ce n’est que pour cette raison qu’ils sont rendus visite au FLN. Et s’ils s’intéressent au marché algérien très porteur ce n’est que subsidiairement. Sauf si ces Englishs qui ont raté leur référendum sur le maintien dans l’UE sont venus en stage pour prendre de la graine dans l’organisation des élections en fonction du résultat recherché. Ou des fraudes électorales consenties par toute la classe politique. Et là, effectivement, le FLN comme maître en la matière peut leur donner des leçons.
Karamazov (non vérifié)
+1
+2
-1
kilzonrendu, bien sûr!

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image