Paris lâche Al-Sarraj et se tourne vers Haftar

Yves Le Drian. D. R.

La France s’apprêterait à revoir ses plans en Libye. Il y a une forte possibilité, en effet, pour que le président Macron réétudie notamment la position de son pays à l’égard des différents belligérants libyens. Selon l'agence de presse Reuter, le gouvernement français pense particulièrement à accorder un soutien plus franc au commandant en chef de l’autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL), le maréchal Khalifa Haftar.

Sous la présidence de François Hollande, le gouvernement français s’était officiellement rangé du côté du Gouvernement de réconciliation nationale (GNA), dirigé par Fayez Al-Sarraj. Cela n’avait toutefois pas empêché le ministère français de la Défense, alors dirigé par Jean-Yves Le Drian, et la DGSE de coopérer étroitement avec le commandement de l’Armée nationale libyenne. Il est possible que la nouvelle politique libyenne de la France ait été soufflée à l’oreille d’Emmanuel Macron par le même Jean-Yves Le Drian qui a hérité du poste de ministre des Affaires étrangères. Les contours de la nouvelle feuille de route de la France en Libye devraient être définis dans les tout prochains jours.

A noter que le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a, au cours d'une conférence de presse donnée cette semaine, mis en relief l’importance du rôle de Khalifa Haftar dans la mise en place d’une armée nationale libyenne unifiée. Tous les observateurs ont relevé qu’il n’a pas prononcé une seule fois le nom de Fayez Al-Sarraj, le Premier ministre libyen. Le maréchal Khalifa Haftar est déjà soutenu militairement par l’Egypte, les Emirats arabes unis et à un degré moindre la Russie. Les gouvernements rivaux de Tripoli et de Tobrouk ont signé un accord politique en décembre 2015. Cet accord n'a cependant pas été pleinement appliqué en raison de l'apparition de divergences de vues entre les deux parties.

Ces divergences ont évolué depuis janvier dernier en affrontements armés sur le terrain. Actuellement, les combats entre les deux belligérants font rage dans le sud du pays. De nombreuses sources rapportent qu’au moins 60 personnes ont été tuées jeudi dans des affrontements entre l’ANL et des milices rivales soutenant le GNA près de la base aérienne de Brak Al-Chati, contrôlée par les troupes du maréchal Khalifa Haftar. Au cours des derniers jours, la tension s’est déplacée dans le Sud libyen, où la base de Tamanhent, située près de la ville de Sabha (600 km au sud de Tripoli), est également l’objet de rivalités entre les combattants des deux bords. Pour le maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle déjà toute la partie est du pays, l’enjeu est d’étendre son emprise également sur le sud de la Libye.

Sadek Sahraoui

8 Commentaires

Dadou1412 (non vérifié)
+1
0
-1
Moi je pense que c'est une bonne attitude ! Haftar est plus le representant des différentes tendances et autres tribus de ce pays que le gvrnment en plce ,,,,mis en place par les states la France et la GB ET NE SERVANT QUE DES INTERETS etrangers ! Ah petrole Lybien qd tu nous tiens .
algerien (non vérifié)
+1
0
-1
La France veut continuer ce qu'a fait Hollande concernant la Libye.Autrement dit suivre ce que veulent les Émirats arabes unis,et autres pays arabes ou autres ,soutenir Haftar contre Sarradj,ce qui veut dire qu'ils ne veulent pas que le sang s’arrête de couler en Libye,autrement dit le chaos à l'image de l'Irak et de la Syrie,et aussi pour créer des problèmes à nos frontières pour nuire à notre pays qui ne cherche qu'à se défendre.Dieu merci l'Algérie ne s'est pas immiscé dans ce que vivent l'Irak,Syrie,Yémen Tunisie .Espérons que notre pays trouvera la solution avec le Maroc pour régler le problème du Sahara Occidental sans dégâts pour tous les pays concernés .Depuis longtemps c'est connu certaines puissances étrangères trouvent toujours quelque chose pour freiner et empêcher ces pays sous développés de se développer.
Anonymous (non vérifié)
+1
+4
-1
la crise libyenne prendra fin qu'une fois cet imbu de sa personne, le soit disant maréchal Haftar, MORT. , sa mort devra être une priorité pour la jeunesse libyenne
algerien (non vérifié)
+1
+1
-1
Hollande ,fabius,ont participé dans ce qui se passe en Syrie.morts,mutilés ,sang et toutes les conséquences à cela,autrement dit ils ont du sang sur les mains.Je conseille et que vaut mon conseil,à MACRON de ne pas faire comme ses prédécesseurs en ce qui concerne la Syrie qui a déjà beaucoup souffert,parce qu'il y a des innocents ,des enfants ,des bébés qui ont été et qui seront touchés .Sinon, son mandat sera lui aussi taché de sang qui ne disparaitra jamais et qui lui collera à la peau durant toute sa vie.
Illetre (non vérifié)
+1
+1
-1
JE CROIS QUE LES GENS N'ONT PAS ENCORE COMPRIS QUE MACRON EST UN MELANGE DE SARKOZY ET DE HOLLANDE. ALORS QUE DE BONNES NOUVELLES.
TOLGA-ZAÂTCHA (non vérifié)
+1
+3
-1
AVEC CETTE SORTIE : LE LÂCHAGE D'AL-SARRAJ PAR LA FRANCE AU PROFIT DE HAFTAR SIGNIFIE CLAIREMENT ET LE MESSAGE EST TRÈS CLAIR - LA FRANCE VEUT CONTINUER A ALLUMER LA FITNA EN LYBIE ENTRE FRÈRES D'UN SEUL ET MÊME PAYS - C'EST AUX LYBIENS DE FAIRE MONTRE DE SAGESSE ET DE PERSPICACITÉ POLITIQUE POUR SAUVER LEUR PAYS. LA FRANCE EST ENTRAIN DE JETER DE L'HUILE SUR LE FEU. MACRON QUI, SUR ORDRE DU CRIF QUI L'A CHOISI, DÉSIGNÉ ET NOMMÉ PRÉSIDENT DE LA R.F., VA CONTINUER LE BOULOT DE B.H.L. ET FABIUS QUI POURRA DIRE CETTE FOIS-CI : "MACRON VA FAIRE DU BON BOULOT !!!". LA MANOEUVRE EST TRÉS CLAIRE AVEC MACRON QUI SE REND AU MALI - SUD DE L'ALGÉRIE - QUI AVALISE LA DEMANDE DE momo6 EN ÉCARTANT LEÏLA AÏCHI ET DONC QUI SOUTIENT PLEINEMENT LA POLITIQUE DU makhnez... LA PETITE TUNISIE QUI NOUS CHERCHE DES NOISES PAR MINISTRE INTERPOSÉ..... DONC, LE CONSTAT EST CLAIR. NOTRE PAYS EST ENCERCLÉ PAR DES VOISINS DITS..... "frères" MAIS EN FAIT DES ESCLAVES SOUMIS TOTALEMENT A LA FRANCE ET A israel ET QUI N'ATTENDENT QU'UN ORDRE POUR ATTAQUER L'ALGÉRIE. MAL LEUR EN PRENDRA... CAR IL LEUR EN COÛTERA ET ILS SAVENT CE QUI LES ATTEND : L'ENFER !!! VENEZ, MESSIEURS, NOUS VOUS ATTENDONS..... ET VOUS VERREZ LA CHOSES SUIVANTE : C'EST QUE LA FRANCE NE VIENDRA - JAMAIS - ATTAQUER L'ALGÉRIE DE FRONT ! ELLE SAIT PARFAITEMENT DE QUEL BOIS ON SE CHAUFFE Y COMPRIS... israel ! LA FRANCE ET israel LÂCHERONT D'ABORD ET AVANT TOUT : LEURS ESCLAVES càd. NOS "frères" VOISINS..... WE'RE WAITING FOR YOU !!!
Kahina (non vérifié)
+1
+1
-1
Macron sera le pire président français. On voit bien dans ses discours et ses entrevues qu il n est pas intelligent. Il est jeune et c'est tout. Aucune maturité politique. Chaque membre de son gouvernement appliquera la politique du parti dont il est issu. Ça va être un carnaval politique à la Macron.
Anonymous (non vérifié)
+1
+2
-1
Le conflit en Libye ne sera jamais réglé. Tant que le chaos persiste, les voleurs du pétrole Libyen se réjouissent.

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image