Qui veut la déstabilisation de l'Algérie ?

Par Abderrahmane Mebtoul – La majorité des réseaux sociaux condamnent avec fermeté le vandalisme qui s'est déroulé à Béjaïa, wilaya de culture ancestrale qui a apporté beaucoup à la Révolution algérienne. Un vandalisme qui ne reflète pas la culture des citoyens de cette wilaya qui ont toujours manifesté pacifiquement. En ces moments de grands bouleversements géostratégiques, la vigilance est de mise, et on se demande qui veut déstabiliser l'Algérie !

Certains veulent créer un sentiment de sinistrose en Algérie et semer le désordre. Le terrain est propice car, reconnaissons-le, parfois la communication laisse à désirer. Aussi, au lieu de discours chauvinistes auxquels personne ne croit, il faut analyser lucidement la situation pour répondre concrètement aux défis de l'Algérie. Le temps se compte, l'Algérie ne connaîtra pas d'implosion sociale à court terme, et ce pour quatre raisons, mais rendant urgent un renouveau de la gouvernance centrale et locale.

Premièrement, l'Algérie n'est pas dans la situation de 1986, où les réserves de change étaient presque inexistantes avec un endettement qui commençait à devenir pesant. Avec 114 milliards de dollars de réserves de change à fin 2016 et une dette extérieure inférieure à 4 ou 5 milliards de dollars, ces réserves de change, si elles sont bien utilisées, peuvent aussi servir de tampon social.

Deuxièmement, vu la crise du logement, le regroupement de la cellule familiale concerne une grande fraction de la population et les charges sont payées grâce au revenu familial global. Mais il faut faire attention : résoudre la crise du logement sans relancer la machine économique prépare à terme l'explosion sociale.

Troisièmement, grâce à leur travail mais également aux subventions étatiques, les familles algériennes ont accumulé une épargne sous différentes formes. Cependant, il suffit de visiter les endroits officiels de vente de bijoux pour voir qu'il y a «déthésaurisation» et que cette épargne est malheureusement en train d'être dépensée vu la détérioration de leur pouvoir d'achat. Cela peut tenir encore deux à trois ans. A la fin de cette période, tout peut arriver.

Quatrièmement, l'Etat, malgré des tensions budgétaires qui iront en s'accroissant et les dispositions de la loi de finances de 2017, continue à subventionner les principaux produits de première nécessité (27% du budget). Il n'est pas question de toucher à deux produits essentiels pour les plus pauvres, à savoir le pain et le lait. En revanche, à terme, il s'agira de cibler les subventions qui, généralisées, sont insoutenables pour le budget. Pour rappel, sur les 28 milliards de dollars de subventions – sans compter les transferts sociaux –, les carburants accaparent plus de 10 milliards de dollars.

En résumé, l'Algérie connait une crise de gouvernance mais pas une crise financière. Cependant, cette crise de gouvernance peut se transformer en crise financière avec de vives tensions sociales entre 2018-2020 si l'Algérie n'apporte pas de profondes réformes structurelles permettant un développement réel porté par les forces sociales réformistes et non rentières, comme j'ai eu à le démontrer longuement dans l'interview que j'ai donnée au quotidien américain American Herald Tribune le 28 décembre 2016.

 L'Algérie qui a d'énormes potentialités a un répit seulement de trois ans pour changer de cap et éviter de vives tensions sociales entre 2018 et 2020. La situation peut être maîtrisable, exigeant, comme je l'ai suggéré depuis trois années, un large front national de lutte contre la crise. Cela exigera plus de rigueur budgétaire, une lutte contre les surcoûts, le gaspillage et la corruption afin de ne pas pénaliser que les salariés.

Mais la solution la plus durable pour éviter toute déstabilisation est la mise en œuvre rapide d'une stratégie claire passant par une réorganisation du système partisan et de la société civile, qui serviront d'intermédiation efficace collant avec la réalité sociale afin d'éviter l'affrontement direct entre les services de sécurité et les citoyens.

A. B.
In Les Afriques
Avec l’aimable autorisation de l’auteur

39 Commentaires

Anonymous (non vérifié)
+1
+1
-1
Qui ne veut pas la déstabilisation de l'Algérie ?
Anonymous (non vérifié)
+1
+8
-1
Celui qui veut déstabiliser Algérie est le pouvoir en place qui a désosser notre chere pays et rendu le peuple des clients sans citoyente
NESS ELGHORBA (non vérifié)
+1
-4
-1
1 les abrutis quiles se cache derriere le faux islam ...2 la corruption.....3 le regionalism pas male il est entrain de mourir....4 les bras cases qui savent que ceitiques leur pays........5 et de L EXTERIEURE ca se voit comme le soleil qui brille les soinistes et les khoubata dyaouana........TAHYA EL DJAZAIR TAHYA ELDJECH
Ain El Berda (non vérifié)
+1
+5
-1
L IGNORANCE EST UN GRAND RISQUE YA NESS EL GHORBA. LES IGNORANTS SONT UN DANGER POUR LA NATION..(...)
lhadi (non vérifié)
+1
-1
-1
L'incompétence de cette gouvernance incarnée par celui qui considère comme Louis XIV : "L'Etat c'est moi" ou comme le rapporta Léon Trotsky dans la bouche de Staline : "La société, c'est moi ", est de mettre, d'une part, la nation sans armes face aux nombreux défis, et d'autre part, rendre les gens sans défense dans leur esprit. . Cette autorité politique, de notoriété publique malodorante, est le problème politique le plus sensible. . Pourquoi ? . Parce qu'elle n'a ni pris la mesure des sarcomes inhérents au sous développement ni tenu compte de la diversité de notre pays et de sa population, des courants de pensée qui le traversent, des philosophies et des croyances qui le partagent. Cette gouvernance n'a ni la philosophie qui rend le mieux compte de la réalité et qui fournit les meilleurs moyens de transformer la société algérienne ni les convictions qui donnent la force et l'espoir et in fine assurent le succès vers le mieux être. . Comment peut-on construite l'Algérie adamantine avec de solide charpentes si la nation n'est pas libérée de ce système d'un autre age incarné par le Césarisme Bouteflikien qui se modifie d'après les besoins et les intérêts de ses névrosés dont les divers rejetons demeurent étrangers aux histoires intimes des luttes, des espoirs, des projets, des efforts. . Je vais être clair : Le mélange de visionnaire, de pragmatique et à l'autorité incontestable et incontestée, ne sont pas les trois notions qui viennent immédiatement à l'esprit quand on pense au Président de la république qui en ces temps difficile ne préside qu'à son sommeil. . Fraternellement lhadi (lahdi24@yahoo.fr)
Abou Stroff (non vérifié)
+1
0
-1
mon commentaire n'a pas été publié. dois je comprendre que je n'ai pas le droit de souligner que le pouvoir ne place est en grande partie responsable d'une probable (et la probabilité tendra vers un si le pouvoir en place persévère dans son autisme suicidaire) déstabilisation? ceci dit; je reprends ce que j'ai écrit plus tôt: "Qui veut la déstabilisation de l'Algérie ?" s'interroge l'éminent économiste doublé d'un expert international qui, par une curieux hasard pour ne pas dire un hasard curieux, ne répond pas à la question et semble carrément éviter d'y répondre en expliquant pourquoi l'algérie ne pourra être déstabilisée. en fait, n'étant pas un client du pouvoir en place, je me permets de répondre, avec la modestie qui m'étouffe, à la question posée par l'éminent économiste doublé d'un expert international. je pense que la déstabilisation, si déstabilisation il y a, ne peut provenir que des pratiques archaïques du pouvoir en place. en effet, la fermeture du champ politique, l'absence de canaux de concertation et le mépris à l'égard de l'"autre" qui caractérisent la marabunta qui nous gouverne ne peuvent que jeter la "plèbe" dans la contestation de rue. moralité de l'histoire: le pouvoir en place a toutes les cartes en mains puisqu'il monopolise la distribution de la rente qui permet la "reproduction" de la formation sociale algérienne. par conséquent, personne ne peut déstabiliser l'algérie en dehors du pouvoir en place. quant à l'"opposition", reconnaissons qu'elle n'est que le produit (elle reçoit, d'une manière ou d'une autre, une part de rente) du système rentier au sein duquel elle se meut. et qu'elle n'a d'opposition que le nom. en d'autres termes si l'on admet que "La cause fondamentale du développement des choses et des phénomènes n'est pas externe, mais interne; elle se trouve dans les contradictions internes des choses et des phénomènes eux-mêmes" (Mao Zé Dong), alors, il nous faut admettre que le pouvoir en place (et ses pratiques) est l'agent à partir duquel des puissances étrangères peuvent nous impacter. PS: la crise est éminemment politique et il me parait superfétatoire de palabrer sur l'économie
benchikh (non vérifié)
+1
+5
-1
Si on apprend pas à respecter les lois on aura pas assez de conviction de fonder un état juste et fort.Et si vous doutez regardez leur conduite le plus fort passe!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
benchikh (non vérifié)
+1
+8
-1
En sciences politiques on dit que le pouvoir est un miroir d'une société ,si cette société avait été bien former et bien éduquer on aura la richesse des valeurs partout société et pouvoir ,mais si le contraire on restera pauvre et déboussoler ,difficile de trouver la stabilité et prêt de tout danger.En deux mots c'est nous la stabilité si on respecte les lois.
Anonymous (non vérifié)
+1
-7
-1
un pays géré par des hors la loi et des bandits;un jour ou l'autre tombera;ce régime essaie d'inventé toutes les histoires pour le maintien des commandes pour plus s'enrichir ;détourner;corrompre;et partir;simple question depuis 1999;qu-es-que on a fait d'utile pour la population;a part acheter la paix sociale;calmer les voyous; et les tricheurs et les terroristes;pour ne pas sortir dans la rue;
MoskosDZ (non vérifié)
+1
+1
-1
+Anonymous///Je dirais plutôt que ce sont les bandits comme toi qui tomberont tous,un jour ou l'autre.
Anonymous (non vérifié)
+1
+3
-1
mokkoko 00h45;déja de s'adresser a tes maitres;essaie d'etre poli et éduqué cela montre que le bandit et voyou c'est toi meme et je rajoute si t'avais des vrais parents tu serais plus civilisé et éduqué; tu es un enfant de ce régime fabriquer en série avec plains de défauts;
MoskosDZ (non vérifié)
+1
-3
-1
+Anonymous//Tes commentaires sont flagrants que t'es qu'un soumis de ton roi devant lequel tu t'accroupie.en +,tu ne sais même pas rédiger correctement deux mots et tu oses te frotter aux Algériens.franchement,à ta place,j'aurais honte et je quitterais vite ce site,mais malheureusement ce n'est pas ton cas,tu n'as même pas froid aux yeux.
Anonymous (non vérifié)
+1
+4
-1
a mokoko;tu es un ignorant et comme preuve d'ou viennent ils tes maitres;espèce d'esclave;tu es foutu tu n'as plus de jambes pour tenir debout;tu es condamné a lècher jusqu'a ta mort;normal tu es de la race rampante
Anonymous (non vérifié)
+1
+3
-1
a mokoko00h45;déja tu n'es pas poli;ni éduqué tu es pour moi un esclave du clan des destructeurs;ou un traitre ramener juste pour applaudir les chefs corrompus comme ta race;a cause des merdeux comme toi que le pays n'avance pas;tu es de la race des espèces nuisible pour l'humanité;
Anonymous (non vérifié)
+1
+2
-1
Faux ce n'est pas depuis 1999 mais depuis 1962 voir même depuis 1954 !
MoskosDZ (non vérifié)
+1
+3
-1
+Anonymous//Que tu soit Algérien ou Marocain,je comprends mieux maintenant,paraît que les harkis de ton espèce étaient mieux avant 62 ou 54 ou 56,vous ne pouvez pas vous en passer de la cravache pour vivre,la soumission est dans votre sang.ALLAH GHALEB.
ryan (non vérifié)
+1
+14
-1
il faut etre Uni et faire attention , tout les commentaires viennent de notre voisin de L'Oeust , il ya une cellule de Makhzen qui travail 24h derrier leur Pc ..ils commentent tout ce qui bouge en algerie presque 2 millions de commentaires sur les reseaux sociaux , alors mes freres il faut faire attention
Anti Nationale (non vérifié)
+1
-2
-1
Pourquoi en Algérie on ne fait pas pareil ? Vous êtes parano sur le Maroc ou ? Ils avancent ils s'enfoutent de nous comme le me fou royalement des 2000 sahraouis du polisario. Ils font qu'on avance ensemble et arrêter la paranoïa ceux qui veulent le mal de la région se trouvent en Occident et tous ces conflits sont pour eux une aubaine. Je suis de l'ouest donc ne parle pas de ce que tu connais pas.
hoho (non vérifié)
+1
-1
-1
va chier le marocain
LeJusticier (non vérifié)
+1
0
-1
On n'est pas le parano sur le Maroc mais force est de constater que tous les articles sont infectes de commentaires venant du Maroc... c'est un fait et ne pas le constater est faire preuve de mauvaise foi... tout comme tape sur google Algerie et tu verras plein d'article denigrant l'Algerie fait par des sites marocains... maintenant tu me dis pourquoi on ne fait pas comme eux? Tout simplement parce qu'on travaille pour devellopper notre pays on a pas le temps a perdre a faire comme eux mais on constate seulement qu'il y a plus de haine venant de leur part que venant de la notre et cela est du en partie par la propagande qu'ils recoivent de leur médias!
MoskosDZ (non vérifié)
+1
+7
-1
il n'y a qu'Israël et le Maroc qui font tout de leur possible pour déstabiliser l'Algérie à cause de son soutien à la Palestine et le Sahara occidental.ni plus,ni moins.
Anonymous (non vérifié)
+1
-5
-1
a moskosTA GUEULE ESPECE D'IMPOSTEUR DEGAGE HORS ALGERIE
MoskosDZ (non vérifié)
+1
+3
-1
+Anonymous//Estime toi heureux qu'A.P t'ouvre ses colonnes pour dire ce que tu ne peux pas dire chez toi au Maroc,quand à moi je suis censuré sur votre chiffon Yabiladi,ainsi que sur d'autres,qui se font passer pour ceux d'Algérie.
Benai Ouali (non vérifié)
+1
+4
-1
Des questions et interrogations se posent sur les événements de Bejaia, chacun les commente à sa manière et le tout selon le degré du ridicule et du risible. Nous avons eu toutes les versions sur l'origine de l'émeute, de l'implication du mossad, passant par les fameuses mains étrangères et en finir par des appels des anciens sanguinaires du FIS pour raser la Kabylie. Chacun son rôle et sa mise en scène pour exprimer ses outrances et ses inquiétudes, le premier ministre, les responsables des partis politiques du pouvoir en l'occurence, le RND, le FLN et les supplétifs comme celui du clowns Amar Ghoul avec son carnaval qui vient d'initier à la port de l'APN, c'est comme si l'Algérie vient de connaître sa première manifestation de cette nature, le ridicule est au summum. Depuis 2010, l'Algérie a connu plus de 1100 émeutes, la majorité sont l'œuvre d'une jeunesse qui est la première victime de ce marasme social et toutes formes d'injustice. Pour les plus intelligents le RCD par la voix de Monsieur Deboub Mouloud a bien résumé la situation, et j'approuve ces propos : nous sommes ni les pompiers du pouvoir ni les générateurs de la violence. Le combat démocratique est une culture pour le parti, le pacifisme est une forme de lutte propre à nos valeurs, et ce n'est pas aujourd'hui que nous allons changé d'attitude. Le pouvoir et ses acolytes ont alimenté cette violence dans le souci de faire diversion sur les projets de loi qu'ils viennent de faire passer avec force. C'est un coup de théâtre et qui n'est pas à son premier. C'est une mise en garde aux restes des algériens et leur demander de ne pas s'impliquer dans les revendications sociales "subissez et taisez-vous". Enfin, mes amis, il n y a ni main étrangère, ni amar bouzeouar, ni djeha, ni hdidoudouane, ni Hassan terro, il y a juste le système et ses acolyte qui n'arrêtent pas de nous pourrir la vie. La Kabylie est une région intraitable, elle est digne et rebelle. Personne ne peut la manipuler.
Alilapointe59 (non vérifié)
+1
+9
-1
Qui veut la déstabilisation de l'Algérie? Les algeriens, non je le pense pas... Oui ce sont les étrangers et plus les sionistes et occidentaux qui nous veulent pas de bien et qui profitent de leurs traîtres à l'intérieur pour leurs jeux maléfiques. "Tjr la main de l'étranger". Bien sûr que c'est eux, ci tu ne crois pas Ca faire un tour chez les pays africains, les blancs aiment ce sentir supérieur et que le noir pour de l'eau, ils doit parcourir 3 km, va en Syrie, tu crois vraiment que les syriens s'entretuent, va en Irak, va en Libye et tu verras que c'est l'étranger et non les locaux qui détruisent et profitent des richesses de c pays. Alors t blabla que nous cherchons à mettre tout nos malheurs sur l'étrangers, c bon. Je ne dit pas que nous sommes parfaits, mais ils nous mettent beaucoup de battons dans les roues, et les états doivent d'énoncer ce que font les puissances,j'allais oublier et leurs pressions qu'ils imposent au pays en voie de développement ou pays pauvres. Tu crois que la corruption c'est qui oui ce sont les locaux mais pour l'intérêt des étrangers, tu trouve ça normal, réveil toi, ce n'est pas le monde des Bisounours.
Anonyme (non vérifié)
+1
+3
-1
Tres bien dit!!
SoleilPourTous (non vérifié)
+1
+4
-1
Qui veut déstabiliser le pays? Peut être il y en a certain? La main étrangère ou intérieure qui sait? Il faut avouer qui il y a un problème à régler pour que ses gens qui manifestent s'en occupent de leurs quotidiens. Un citoyen heureux n'a pas du temps à perdre au contraire il en manquera du temps pour qu'il boucle sa journée tellement chargée au point même de ne pas avoir le temps d'aller prier à la mosquée du coin! Ceci dit, le gouvernement est responsable de ses citoyens qui ont des droits et surtout des devoirs. Pourquoi quant il s'agit du service national on oublié personne même s'il est sdf! Soyant logique et patriotique dans tous les sens et arrêtez de nous faire avaler la pillule de la main. ...je je sais quoi. Vive l'Algérie de justice et d'égalité.
mouh (non vérifié)
+1
+9
-1
"Qui veut déstabiliser le pays?". Pour répondre à votre question, je vous cite grosso modo, ceux connus et reconnus ; les ex du Fis (lâches et pleûtres qui ont fui le combat), le mégalo président du MAK, les pieds noirs nostalgiques de l'Algérie Française, les soi-disant "intellos" (dont les seules oeuvres sont la critique de la religion musulmane, la mode littéraire occidentale, et le pouvoir en Algérie) au service de l'intelligentsia franco-sionniste, le Maroc qui ne rate aucune occasion pour le faire, ceci sans parler des pays du golfe qui veulent nous "réi slamiser".
Anonymous (non vérifié)
+1
0
-1
Je constate malheureusement que presque tout le monde excelle dans le constat et la critique négative et même vindicative. Nous avons besoin de propositions réalistes et pragmatiques éloignées des réflexions dogmatiques ou orientées. Regardons ce qu'ont fait les pays qui ont réussi et juste copions. Il n' y a rien à inventer. Je prend un exemple : certains parlent de gouvernance . Oui ils ont raison. Toutes nos grandes entreprises étatiques sont défaillantes et peu performantes . Solution: ouvrir leur capital aux professionnels du secteur internationaux.. En agriculture: pas demi mesures . Notre pays peut faire de la méga agriculture de quoi devenir leader mondial. Solution , donner en concession reconductible en 51/49 aux grands consortium mondiaux. Pour info, les américains réussissent un rendement de 140 quintaux à l'hectare , pour à peine 40 pour nos agriculteurs. etc..... Tout le reste suivra
benchikh (non vérifié)
+1
+1
-1
je suis dans le domaine agricole céréale ,pour ramener les 140 qx à l'hectare ce n'est pas difficile mais votre santé payera les bénéfices de l'agriculteur sans conscience " le gain maximal" et vous aurez facilement le cancer pourquoi 1 = des semences génétiquement modifiées, et le plus dangereux 2= l'AZOTE chimique qui affaiblit le blé et le rend fragile en face (champignons et les insectes ) en deux mots votre parcelle de 140 qx est une parcelle toxique non consommable et dans un certain temps elle sera non labourable une terre morte, et pourquoi les gens cultivés parlent aujourd'hui du BIO.(tout le monde peut ramener les 140 qx et plus.. si il est du domaine avec l'aide des produits chimiques, A la fin du parcours le gain sera versé dans les poches des grandes entreprises qui vend la magique.
amitou (non vérifié)
+1
+5
-1
Si je dois vous suivre ,il faut vendre le pays aux entreprises multinationales et que restera t il pour nous autres Algeriens,???? les yeux pour pleurer notre liberte qui nous a ete achetee..c est cela votre raisonnement. Nos Agriculteurs sont a l oeuvre et evoluent doucement mais surement.la diversification de notre economie prend de l empleur.Il n y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Anonymous (non vérifié)
+1
0
-1
Cher Monsieur, je n'ai pas dis vendre, non jamais . Juste ouvrir le capital à hauteur de 30% par exemple. Cela permettra d'avoir un œil extérieur , une expertise, quelqu’un qui vous empêche de faire n'importe quoi parcequ'il a mis son argent dans le capital. C'est déjà appliqué dans le métro, le tram , l’aéroport d’Alger, la distribution de l'eau et ça donne de bons résultats.
benchikh (non vérifié)
+1
0
-1
vous avez tout à fait raison ,on à besoin du savoir faire ,l'ouverture au monde,mais sans perdre la raison et le raisonnement .
Anonyme (non vérifié)
+1
+6
-1
D'accord pour copier les pays qui reussissent mais tout en integrant la matiere grise algerienne qui a ete chassee et qui fait profiter les autres, tout en oubliant pas de surtout en considerer la culture algerienne qui doit etre au centre. Quant a "140 quintaux à l'hectare", je veux bien mais a quel prix? (OGM etc....)
Anonymous (non vérifié)
+1
+3
-1
TOUT A FAIT LOGIQUE CE QUE VOUS DITES (ET) PLEIN DE BON SENS. (...)
Anonymous (non vérifié)
+1
+5
-1
MANQUE UNE ELITE PATRIOTE.
Anonymous (non vérifié)
+1
-6
-1
Le régime FLNesque qui n'a rien construit depuis 1962, le pire de tous les colons que cette a connu, sa clientèle panique alors que le prix du pétrole ne remonte pas vraiment.
GHEDIA Aziz (non vérifié)
+1
+4
-1
A la question "qui veut déstabiliser l'Algérie ?" , l'auteur a répondu par des arguments économiques. Normal parce que l'économie est son domaine de prédilection et, comme il est de coutume de dire, "le nerf de la guerre, c'est l'argent". Les 4 arguments qu'il énonce ici font, selon lui, que l'Algérie est largement à l'abri d'une déstabilisation qui pourrait provenir du front intérieur si j'ose dire, l'algérien d'aujourd'hui étant mieux loti sur le plan financier que celui des années 90. Mais un peu plus loin, il se rend compte que c'est la gouvernance qui pose problème en Algérie. En effet, c'est là que le bât blesse. C'est très simple à comprendre pourtant le pouvoir actuel ne veut pas le comprendre, il s'entête à reconduire les mêmes politiques, les mêmes élections, les mêmes hommes... Il y a donc une crise politique, convenons-en, et il est donc urgemment URGENT de procéder à ce que l'opposition politique dans ce pays appelle de tous ces vœux, à savoir le passage vers une deuxième république. Je ne donnerai pas plus de détails. Pour l'instant.
Said (non vérifié)
+1
0
-1
Enfin une analyse sensée...

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image