Urgent

Tunisie : une marche à Ben Guerdane dégénère après l'annonce des résultats de l'élection présidentielle

Tunisie : les affrontements ont pris de l'ampleur au cours des dernières heures à El-hamma (gouvernorat de Gabès)

Le président Bouteflika félicite Béji Caïd Essebsi pour son élection à la présidentielle tunisienne

Tunisie : Moncef Marzouki a obtenu 44,32 % des suffrages (résultats officiels)

Tunisie : Béji Caïd Essebsi élue président avec 55,68 % (résultats officiels)

18 613 CD contrefaits saisis à Annaba (DGSN)

Arrestation à Tiaret d’un individu en possession de cocaïne et de kif traité (DGSN)

Une personne recherchée par Interpol arrêtée à l’aéroport international d’Alger (DGSN)

Arrestation de deux individus en possession de 716 comprimés de psychotropes à Batna (DGSN)

Moncef Marzouki : «Il ne faut pas céder à la propagande et aux provocations qui veulent nous pousser à la violence»

Pas d’aide de l'Algérie au FMI sans participation au G20 !

Les Algériens ont appris avec surprise, mais non sans fierté naturellement, que leur pays a été appelé à la rescousse par le «redoutable» FMI (Fonds monétaire international). Il s'agit d’aider cette institution financière internationale à renflouer ses caisses vidées par les crises qui touchent des pays membres de l’Union européenne. Il faut aller au secours de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal, de l’Irlande, bientôt des Pays Bas, puis, ce n’est pas exclu, de l’Italie et même, on en parle sérieusement aussi, de la France. Ces deux derniers pays sont membres du G20 alors que l’Espagne et les Pays Bas ont participé à trois de ses réunions. Un groupe dont ne fait pas partie l’Algérie, allez savoir pourquoi.
Pourtant, les experts du FMI qui passent régulièrement l’économie algérienne au crible sont bien placés pour avoir une estimation de son poids réel. A leurs yeux, tous les indicateurs de l’économie algérienne sont au vert et les perspectives très prometteuses : réserves de change en hausse (205,2 milliards de dollars en 2012 et 224,1 milliards de dollars en 2013) ; une croissance du PIB de 3,1% en 2012 et de 3,4% en 2013 ; balance des comptes courants positive (10% du PIB en 2012 et 7,9% en 2013) ; taux de chômage en baisse (9,7% en 2012 et 9,3% en 2013) ; faible inflation (5,5% en 2012 et 4,5% en 2013). Le FMI sera bientôt à Alger pour nous confirmer toutes ces bonnes nouvelles.
Lazhar Houari
 

Commentaires
AVERTISSEMENT
Algeriepatriotique ne validera aucun commentaire ne respectant pas les règles éthiques. Les messages à caractère contrevenant à la loi, violents, racistes, régionalistes et comportant des insultes et des accusations sans preuves seront systématiquement éliminés. Par ailleurs, les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et n’engagent pas la responsabilité d’Algeriepatriotique.


brevement, l'Algerie est un gros calibre dans la sceine internationale economiquement et militairement, le monde le reconne, mais avant d'aider les occidentaux en crise sans precedente l'Algerie doit d'abord bien reflexioner comment negoicers nos interets et qu'elles sont les conditions que nous devons mettre et exiger avant d'alimenter leurs caisses avec nos petrodollard.
N'oubliez pas que le FMI te la banque mondiale eux aussi mettent des conditions catastrofique avant d'aider les pays en besoin, je crois que le temps est venu pour faire de meme, sachant que durant la decinie noir aucun pays etrangers nous ont fait des cadeaux.

quille demande a israel ou a leur serviteur les marocain

Le FMI, la banque mondiale, le G20 et les nababs de l'euro-dollar c'est du "kifkif" et du fifty fifty. Ils sont des jumeaux cambriloeurs de grande déxtérité mais dont les méthodes sont plus sophistiquées que celles d'Arsène Lupin.
ATTENTION !

Salam,
C’est une sage décision d’ALGER de ne pouvoir négocier avec ce fond qui a fait plus de malheurs que de bonheur aux pays pauvres..
Le suivre, c’est irait en enfer.le Bureau FMI de Paris géré par les stratégies Françaises, n’admettra jamais de l’Algérie dans le G20. Or que cette France qui est en chute libre, n’est pas en mesure de représenter l’AFRIQUE et le Monde Arabe.
Serait plus sage la création d’un bureau régionale ALGER (géré par un algérien) pour l’Afrique et le monde Arabe et d’éviter les erreurs de la France dans la gestion monétaires envers l’AFRIQUE. Or que l’adhésion de l’Algérie dans le G20 est devenue une obligation quitte même à retirer quelques pays européens qui sont en souffrances…sinon le FMI ne pourra pas tenir plus de 5 ans à venir.
Les années a venir seront une roue qui tourne en faveur des pays émergeants et a leur tête Alger, avec des réserves qui accélères a un rythme non indiqué dans les indice boursier, dieu en veut ainsi.

C'est pas à Algérie d'aide les européenne de sortir de leur crisse.

C'est pas à Algérie d'aide les européenne de sortir de leur crisse.

Vous avez tort d'être flatté de cette demande. Elle veut dire que le conseil d'administration du FMI, c'est à dire les grandes puissances euro-américaines nous mettent un marché en main : ou on leur donne nitre argent de bonne grâce pour renflouer leurs propres caisses sans espoir de remboursement ou elles vont s'occuper de nous plus sérieusement maintenant qu'elles nous ont encerclés de toutes parts !
c'est une offre "amicale de pillage" sans ^plus et demandez vous quel pays, y compris la Chine, peut demander aux USA de rembourser les bons du trésor américains (que nous avons eu la bêtise criminelle d'acheter) sans se voir signifier qu'une telle demande est un acte "hostile" aux USA ? Quel apys serait responsable d'un remboursement d'un FMI totalement géré par ces puissances euro-américaines en crise ?
il fait au contraire lancer une campagne pour aider le gouvernement algérien à refuser un tel diktat maquillé en flatterie et empêcher les forces qui prônent la soumission du pays à l'ordre mondial actuel de réaliser la bonne affaire de remettre notre argent contre la soutien étranger plus actif qu'elles réclament pour leur prise du pouvoir en dehors de la voie des urnes et par le subterfuge de "marches du samedi" nouvelle version et de "référendum d'autonomies identitaires" ou encore par un scénario inédit.
en tout cas il serait criminel de laisser la presse coloniale indigène d'exercer sans réplique ses pressions pour faire plier les patriotes comme elle a pu le faire pour la Libye et le fait pour al Syrie aujourd'hui !

l'Algérie ne doit aider aucun autre pays. il faut se souvenir de la période où pendant laquelle meme les marins des bateaux qui transportaient de la marchandise pour l'Algérie avaient demandé des augmentations de salaires et des primes pour se rendre en Algérie.Il faut garder en mémoire tous ceux qui avaient créé un blocus de l'Algérie au point où plus personne n'osait venir chez nous.Il faut se souvenir de tous ceux qui ont fait du mal à notre pays et en particulier les européens .ce n'est pas seulement le FMI qu'il faut boycotter mais aussi la Banque Mondiale.
Il faut que nos dirigeants fassent comme ces pays et ils doivent créer des listes noires ou rouge ou bleu ; peu importe mais il faut lister tous les ennemis de l'Algérie et les faire payer . je n'oublierai jamais ce burkinabais qui s'adressait à une télévision française à propos des islamistes exilés par la France dans ce pays que:"" les algériens n'ont rien à manger"".

faible inflation?!!! faudra nous expliqué comment ils sont arrivés à cette conclusion?!!!

La debba ne manquera pas a renflouer les caisses du fond sioniste d investissements une fois que celle ci y sera invitée.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.