Istiqlal

 |  39
Mohamed Ould Abdelaziz. D. R.

Les plates excuses présentées par le roi Mohammed VI au président Mohamed Ould Abdelaziz au lendemain de l’impair commis par Hamid Chabat, le secrétaire général du parti Istiqlal, qui avait déclaré le 24 décembre dernier au cours d’un meeting que la Mauritanie «était une terre marocaine», ressuscitant ainsi l’idée du «grand Maroc», n’ont visiblement pas réussi à calmer Nouakchott. Les Mauritaniens sont encore très remontés contre le Maroc et veulent que cela se sache.

Categories: