L’ANP ne veut plus être la «Grande muette»

Le ministère de la Défense nationale a indiqué, vendredi, dans une lettre adressée aux médias nationaux qu'il serait plus judicieux de nommer l'Armée nationale populaire (ANP) par son nom, même quand il s'agit de lui adresser des critiques, estimant que l'expression de «Grande muette» – formule utilisée par les médias pour parler de l'institution militaire, ouverte aux médias et aux citoyens – «ne convient point».

Le ministère de la Défense nationale a indiqué, vendredi, dans une lettre adressée aux médias nationaux qu'il serait plus judicieux de nommer l'Armée nationale populaire (ANP) par son nom, même quand il s'agit de lui adresser des critiques, estimant que l'expression de «Grande muette» – formule utilisée par les médias pour parler de l'institution militaire, ouverte aux médias et aux citoyens – «ne convient point».
«Il serait plus judicieux, notamment pour ceux ayant du respect et de la considération envers cette institution républicaine, qui s'est distinguée et tient à demeurer aux côtés du citoyen algérien dans toutes les circonstances, de nommer l'Armée nationale populaire par son nom, même quand il s'agit de lui adresser des critiques», lit-on encore dans la lettre du MDN.
Rappelant que l'ANP est la «digne héritière de la glorieuse Armée de libération nationale (ALN), laquelle a payé un lourd tribut pour le recouvrement de la souveraineté nationale, l'indépendance du pays et l'édification d'un Etat fort et moderne», le ministère souligne que l'expression «Grande muette» est inconvenante et qu'elle est en contradiction avec la réalité de l'ANP.
«Certains journalistes algériens, par volonté de se distinguer ou par insouciance de lexique, emploient, parfois, cette formule pour parler de l'Armée Nationale Populaire, qui n'a, pourtant, rien d'une "Grande muette"», lit-on, également, dans la lettre.
La grande ouverture aux médias et aux citoyens entreprise par l'institution militaire dans le cadre de sa modernisation, en œuvrant continuellement à consolider les liens de confiance, de solidarité et de cohésion entre l'ANP et les citoyens est, à ce titre, une preuve de l'ouverture de l'ANP, est-il relevé.
La médiatisation de l'ensemble des activités de l'ANP, la publication de communiqués et de mises au point, quand la situation l'exige, mais aussi l'organisation de portes ouvertes et de journées d'information, où le citoyen peut s'enquérir de près des structures relevant de l'ANP, ses personnels et son matériel, dans la limite de la loi, consacrent la consolidation des liens de confiance, de solidarité et de cohésion entre cette institution et les citoyens, précise la même source.
Rappelant également que jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les armées de plusieurs pays étaient privées du droit de vote et d'expression, et que c'est dans ces conditions d'«isolement» et de «manque de communication vis-à-vis de la société» qu'est apparu, dans le langage des médias, le qualificatif de «Grande muette».
La même source constate que la formule «Grande muette» demeurait toujours reprise par certains médias, alors qu'elle «devait perdre sa raison d’être».
Pour cette sortie médiatique, le ministère de la Défense compte renouer, ainsi, les liens avec la société civile, dans une conjoncture marquée socialement par les retombées des dernières intempéries, où l’armée a été sur le terrain pour porter secours à des populations en difficulté, et politiquement par des débats dominés par l’enjeu de souveraineté et de craintes de dérive majeure, à la veille d’une élection capitale.
G. B.
 

Commentaires

    FAYCAL
    25 février 2012 - 22 h 54 min

    iL AURAI ETE PLUS JUDICIEUX
    iL AURAI ETE PLUS JUDICIEUX D’inviter les journalistes dans un climat convivial que de balancer ce type de communiqué j’invite MDN 0 PROGRAMMER DES FORMATIONS EN COMMUNICATION C’est mieux que ce ton solonnel




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.