Fin de cavale pour un faux officier de l’ANP

Un escroc notoire qui se faisait passer pour un officier supérieur de l’Armée nationale populaire (ANP) a été interpellé en flagrant délit par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya (SWPJ) de Tébessa. Selon notre source, cet aigrefin promettait à ses victimes de résoudre leurs problèmes quels qu’ils soient (administratifs, logement, impôts, etc.). L’individu sans scrupule rodait généralement dans les grands hôtels et dans les milieux VIP pour impressionner ses victimes et leur montrer qu’il était capable d’intervenir en leur faveur moyennant de grosses sommes d’argent. L’escroc ne faisait pas les choses à moitié. Il avait en sa possession des cachets humides contrefaits, des sceaux de l’Etat falsifiés, des imprimés vierges de diverses institutions, des CD et des griffes. Muni d’un pistolet automatique en plastique, qu’il exhibait pour faire vrai, il flouait toutes les personnes qui étaient dans le besoin. Une souricière a été tendue par les enquêteurs à l’escroc qui a été pris la main dans le sac dans un hôtel du centre-ville de Tébessa. Interpellé, il reconnut tous les faits qui lui sont reprochés. Il a été inculpé d’escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux et usurpation de fonction. Plusieurs victimes seront entendues dans le cadre de l'instruction. L’escroc encourt une peine très lourde.
Yanis B.

Comment (2)

    DennouniAnonyme
    26 septembre 2012 - 20 h 57 min

    Malheureusement ilyabeaucoup
    Malheureusement ilyabeaucoup d’officiers qui font travaillerlesgens sans lespayer, et cette facon d’agir estplus que l’escroquerie




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2012 - 15 h 28 min

    Cela dénote encore une fois
    Cela dénote encore une fois un mal profond de notre pays.

    De quel droit un vrai officier de l’ANP, même général, se permettrait de tel agissement?

    Si cet escroc a réussi à berner les gens c’est parceque beaucoup de gens perçoivent les officiers supérieurs de l’ANP comme tous puissants et corrompus,ce qui ne devrait pas être le cas.

    Comme beaucoup d’algeriens j’ai dans ma famille des militaires d’une honnêteté irréprochable mais on ne peut pas nier que les abus de certains officiers ont jeté l’opprobre sur leur corps.

    Il faut sévir contre les abus de partout, et faire en sorte que ni les corrompus ni leur engeance ne profite de l’argent mal acquis.

    C’est comme cela que l’on rétablira l’état de droit.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.