Rachid Hanifi (COA) à La Nouvelle République : «Il faut prendre conscience de l’échec»

Dans un entretien accordé à La Nouvelle République à paraître mardi, le président du Comité olympique, Rachid Hanifi, fait le point sur la participation algérienne aux Jeux olympiques de Londres avec le franc-parler qu’on lui connaît.

Dans un entretien accordé à La Nouvelle République à paraître mardi, le président du Comité olympique, Rachid Hanifi, fait le point sur la participation algérienne aux Jeux olympiques de Londres avec le franc-parler qu’on lui connaît.
Prié de donner son avis sur les résultats des athlètes algériens, il dit : «Après la joie et l’émotion suscitées par cette grande victoire de l’athlétisme algérien à travers la médaille d’or de Taoufik Makhloufi, la raison doit, cependant, nous faire prendre conscience d’un échec relatif pour un certain nombre de disciplines sportives dont on attendait de meilleures performances, compte tenu des prédispositions de leurs athlètes respectifs et des traditions de prestations honorables au niveau international. Ce semi-échec vient confirmer les résultats acquis aux Jeux africains de Maputo et Jeux arabes de Doha, témoignant d’une santé plutôt fragile de notre sport, et de la nécessité urgente de revoir notre politique sportive, en impliquant toutes les compétences du secteur, sans exclusive aucune.»
Il profite pour égratigner le ministère de la Jeunesse et des Sports qui a justement la responsabilité de la gestion du sport national.
A propos des résultats catastrophiques réalisés par les Algériens, il évite de trop blâmer les sportifs, préférant rejeter la responsabilité sur les personnes ayant à charge le sport. «Beaucoup de disciplines n’ont pas d’expérience au niveau international, à l’image de l’équipe de volley-ball, laquelle s’est comportée de façon très honorable malgré les défaites face à des équipes plus expérimentées. La déception vient plutôt des disciplines sur lesquelles reposaient de grands espoirs de médailles. Il appartient aux responsables concernés d’en analyser les raisons, afin d’envisager les mesures correctives nécessaires.»
Le journaliste qui voulait connaître la limite de la responsabilité du COA dans ces JO aura la réponse suivante : «Le COA avait pour mission de préparer la logistique de la participation algérienne aux JO de Londres. Des félicitations ont été formulées par le Comité d’organisation britannique (Locog) au Comité olympique algérien pour la qualité des relations et l’efficacité du travail accompli par l’équipe en charge, sous la direction du chef de mission, et l’absence de problèmes majeurs relatifs au séjour de la délégation.» Avant d’ajouter : «Je rappelle que la participation algérienne sur le plan de la compétition relevait de la responsabilité des fédérations concernées, sous le contrôle d’une commission de suivi de la préparation placée sous la présidence du directeur général des sports du MJS.»
Il souhaite quitter le COA
Par ailleurs, et selon une source proche du COA, Rachid Hanifi devrait remettre son mandat lors de la prochaine assemblée générale. Il ne compte pas briguer un autre mandat et préfère quitter la scène sportive. Les relations tendues avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et certains membres du bureau exécutif ne l’encouragent pas à poursuivre sa mission.
Réda B.

 

Comment (2)

    patriote
    15 août 2012 - 6 h 08 min

    qu’est ce que tu attends pour
    qu’est ce que tu attends pour démissionner!!!!!




    0



    0
    Lemajd
    14 août 2012 - 3 h 56 min

    Je ne connais pas
    Je ne connais pas M.Hanifi,mais je l’apprecierai encore plus s’il fera un rapport sur la participation de l’Algerie aux J.O au president de la republique et non au ministere ,non a M.Djiar ,d’ailleurs il aurait pu nous glorifier d’une seconde medaille d’or en deposant sa demission et qu’il n’attende pas qu’on le demissionne au prochain gouvernement c.à.d en 2014 ,si d’ici là il y aurait un gouvernement.Quant à M.Hanifi qu’il publie son rapport sur le quotidien El Moudjahed ,qu’il provoque une A.G.E et qu’parte puisque j’ai cru comprendre c’est son souhait! Sinon qu’il reste car il a au moins l’experience de la defaite et que ce n’est pas(je pense ) un politicien.C’est dommage pour nos jeunes sportifs mais il faudrait etre fair play c’est le sport .Le fair play doit etre aussi le leitmotiv de notre gouvernement,on ne reconduit pas une equipe qui perd.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.