Un employé condamné en France à cause du mot «Algérie»

Pour une raison qu'on ignore, un employé d’un collège à Avignon au sud de la France a été condamné à un mois de prison ferme pour avoir refusé d’enlever son tee-shirt siglé «Algérie». Cet agent de 44 ans écope également d’une amende de 1 900 euros pour outrage au principal et à l’intendant de cet établissement scolaire qui se trouve dans la cité des Papes. Le récit de cette affaire a été rapporté par La Provence. Ce journal donne, en effet, l’information dans un article plein d’approximations, sans donner le nom de la personne «incriminée», se contentant du prénom Mohamed. Loin d’un travail d’investigation, le journal s’est contenté de publier le récit tel que reçu par les responsables de cet établissement. Le traitement réservé par ce journal à ce qui est devenu l’événement de tout le sud de la France a fait le buzz sur la Toile. Les internautes dénoncent cet événement qui illustre l’excès du dogmatisme républicain. Les faits remontent à mai dernier, quand cet Algérien fut sommé par le principal du collège Anselme-Mathieu de retirer son polo, ce qu’il refusa. Car rien ne l’interdit. Face aux menaces du principal, cet agent de service fonce au commissariat de la ville pour déposer plainte pour discrimination. C’est à partir de là qu’il s’est attiré les foudres du personnel du collège et s’est vite retrouvé sur le banc des accusés. Convoqué devant le tribunal correctionnel d'Avignon, Mohamed ne s'est pas présenté pour répondre de ces outrages. Il attend toujours la suite réservée à sa plainte. «Quand on promulgue une loi, on s’en sert parfois comme bon nous semble. Et cela ne s’applique pas seulement pour les pays du Sud. Même les pays les plus développés et les plus démocratiques, comme la France, n’y échappent pas», commente un internaute qui dénonce le paradoxe du racisme au pays des droits de l’Homme.
Sonia B.
 

Comment (4)

    Anonyme
    15 septembre 2012 - 14 h 34 min

    c’est democratique comme
    c’est democratique comme justice




    0



    0
    dachavane
    14 septembre 2012 - 8 h 15 min

    Accordons lui alors,une carte
    Accordons lui alors,une carte d’ancien moudjahed,une pension en euro puisque le pauvre vit en france,une licence de débit de boisson qu’il va louer ici en algérie,un logement et des locaux qu’il va ausi louer et remettons lui une médaille.S’il aime vraiment le pays,c’est à dire l’algérie qu’il vienne vivre ici,comme disait sarkozy, »la france ou on l’aime ou on la quitte « il a mille fois raison.
    allez les pseudos nationalistes,voleurs,tricheurs,hypocrites,sortez votre artillerie,allez,feu,boum boum.




    0



    0
    Anonyme
    12 septembre 2012 - 20 h 20 min

    La france est belle..mais!
    La france est belle..mais! sans les français?? comme disait l’autre.bein de toute façon,depuis le passage de sarko le nain,c’est devenu merdique et avec le president « mou » normal..c’est pas mieux??




    0



    0
    Maleh
    12 septembre 2012 - 18 h 56 min

    Mme Sonia.B,
    Auriez-vous

    Mme Sonia.B,

    Auriez-vous l’amabilité de m’expliquer le lien entre cette affaire et le principe de laïcité? Car je ne le vois pas vraiment…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.