Hillary Clinton cautionne les législatives du 10 mai

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a salué, vendredi à Washington, les réformes engagées par l’Algérie tout en se félicitant du dispositif de sécurité déployé par les autorités algériennes à l’ambassade américaine à Alger suite aux violences connues par plusieurs pays musulmans en septembre dernier. Mme Clinton a tenu ces propos lors d’une allocution consacrée aux transitions démocratiques au Maghreb, prononcée au Think Tank américain Center for Strategic and International Studies (CSIS). En retraçant le processus démocratique entamé en Tunisie et en Libye suite aux bouleversements violents qui se sont produits dans ces deux pays en 2011, la secrétaire d’Etat a souligné que les «autres pays du Maghreb, dont l’Algérie, n’ont pas vécu ces révolutions, mais ces événements récents ont testé leurs valeurs et leur détermination». Pour elle, «l'Algérie a beaucoup à gagner en adoptant les changements qui s'opèrent autour d’elle, et nous avons constaté certains progrès» à travers les réformes engagées. A ce propos, elle a précisé que le gouvernement algérien «a organisé des élections législatives, en mai dernier, et invité, pour la première fois, des observateurs internationaux pour les surveiller». Dans des propos qui s’apparentaient à des remerciements aux autorités algériennes, la secrétaire d’Etat américaine a tenu à souligner que le gouvernement algérien «a réagi rapidement, le mois dernier, pour protéger les missions diplomatiques, dont l'ambassade américaine, et pour désamorcer les tensions dans des rues» afin de prévenir d’éventuels actes de violence suite à la diffusion d'un film islamophobe sur internet. S’exprimant, par ailleurs, sur le soutien des Etats-Unis au mouvement de transition démocratique dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Mme Clinton a affirmé que la politique américaine dans cette région tiendra toujours compte à la fois «des intérêts et des valeurs» des Etats-Unis, qui consistent, selon elle, à promouvoir la démocratie et les droits de l'Homme, vaincre Al-Qaïda, défendre les alliés et les partenaires et assurer un approvisionnement sûr en énergie. Dans son intervention, la secrétaire d’Etat a également évoqué la situation au Mali en proie à une crise politique, sécuritaire et humanitaire. Selon elle, le chaos et les conflits ethniques qui règnent au nord du Mali ont permis à l’organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) de se mouvoir «dans de plus grandes zones sûres, cherchant à étendre son action et ses réseaux dans de multiples directions. En conséquence, les Etats-Unis utilisent tous les moyens possibles pour aider nos partenaires à lutter contre le terrorisme et à faire face à leurs problèmes de sécurité». Les Etats-Unis, a-t-elle poursuivi, «intensifient leurs efforts de lutte contre le terrorisme en aidant les pays d'Afrique du Nord à cibler les structures de soutien des groupes extrémistes, en fermant leurs sanctuaires, coupant leur financement, luttant contre leur idéologie et en les privant de recrues». Sur ce point, elle a fait savoir que le commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom) a été renforcé récemment par une expertise régionale, et ce, afin de «mieux intégrer l’approche» de lutte contre le terrorisme. Dans toute la région, a-t-elle affirmé, «les diplomates, les experts en développement et les militaires travaillent main dans la main».
R. N.
 

Comment (3)

    Anonym
    14 octobre 2012 - 8 h 34 min

    Ezzine franchement il faut
    Ezzine franchement il faut avoir un peux d’inteligence politique dans ta petite cervelle pour comprendre le monde d’aujourd’hui des internautes qui ne comprennent rien et qui place des propos de haine vers les autre races




    0



    0
    Anonym
    14 octobre 2012 - 8 h 30 min

    Article n’est suffisant pas
    Article n’est suffisant pas tout à fait Mme hillary Clinton a insisté pour une ouverture des frantieres entre le pays voisin le Maroc et dinamiser cette relation plus des échanges et d’ouverture social en période de crise pour un développement au pays du Maghreb




    0



    0
    Ezzine
    13 octobre 2012 - 16 h 58 min

    Lorsqu’un américain vous
    Lorsqu’un américain vous souri il faut se méfier de lui et quand en plus il vous félicite il faut redoubler de vigilance. C’est un trompeur, sournois, etc.… ! Il n’a jamais été ni franc ni honnête ! S’il fourre son nez partout dans le monde en distribuant des bons et mauvais points c’est exclusivement pour servir les intérêts d’Israël parfois même au détriment des USA ce pays qu’il représente ; otage depuis des lustres du lobby sioniste. Naïf est donc celui qui croit aux « évaluations tentantes » des ces yankees asservis. A bon entendeur salut !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.