Lord Risby : «Nous devons rattraper notre retard en Algérie»

«Entre le Royaume-Uni et l’Algérie, c’est le départ d’un nouveau partenariat, nous voulons rattraper notre retard concernant notre présence en Algérie», a indiqué à Londres Lord Risby, député Conservateur qui vient d’être nommé représentant du Premier ministre David Cameron, chargé de la promotion des relations économiques avec l’Algérie. «Nous voulons accroitre nos échanges avec l’Algérie, un pays avec lequel nous avons une relation historique. J’ai été énormément impressionné par l’immense potentiel des ressources humaines et naturelles de l’Algérie et par l’accueil qui m’a été réservé lors de ma visite dans ce pays. La relation avec l’Algérie va se développer de façon très forte à l’ avenir», a déclaré à l’agence officielle APS le député, en marge d’une rencontre sur les opportunités d’investissement, abritée dans la prestigieuse Chambre des Lords. «L’Algérie, ce n’est pas uniquement une relation d’affaires, nous voulons un échange dans beaucoup d’autres secteurs comme l’éducation, la formation, la culture, le tourisme, tous ces secteurs devraient contribuer à l’émergence d’un partenariat solide et fiable avec ce grand pays qu’est l’Algérie», a souligné le député britannique. Une grande affluence a été enregistrée jeudi à la Chambre Haute du Parlement britannique ou une rencontre sur les opportunités d’investissements en Algérie a été organisée par le Conseil d’affaires algéro-britannique (ABBC). Les Britanniques ont exprimé un vif intérêt pour cette rencontre. Les opportunités d’investissements en Algérie, notamment dans la région d’Oran, ont été au centre d’une série de rencontres organisées du 16 au 18 octobre à Londres par l’ABBC en partenariat avec la Middle East Association.
R. E.
 

Commentaires

    TARIK bab el oued
    28 octobre 2012 - 20 h 01 min

    HI !
    WHY SPECIALY ‘ORAN’

    HI !

    WHY SPECIALY ‘ORAN’ ????????




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.