La famille Kadhafi a-t-elle quitté l’Algérie ?

La famille Kadhafi, qui s’est refugiée en Algérie depuis les événements de Libye, aurait plié bagage et quitté l’Algérie dans la journée d’hier vers une destination inconnue. Cette information a été rapportée par le journal Acharq Al Awsat, dans son édition d’aujourd’hui, citant un haut responsable libyen qui a requis l’anonymat. Fait par le bureau du Caire, cet article affirme que «la famille du défunt colonel Mouammar Kadhafi a quitté l’Algérie vers d’autres pays que ce haut responsable a refusé de révéler». D’après la même source, seule sa femme, Safia Ferkache, serait restée en Algérie. Les autres membres de la famille de l’ancien dictateur, à savoir son fils aîné Mohamed, sa femme et ses enfants, son fils Hannibal et sa fille Aïcha auraient quitté le territoire national pour de bon. Ce haut responsable libyen a précisé qu’il tenait ces informations des responsables algériens qui ont informé leurs homologues libyens, sans donner de précisions sur leur prochain lieu de résidence. Ce haut responsable libyen, qui est apparemment très au fait du dossier, a assuré que «la veuve du colonel Kadhafi peut retourner en Libye et s’installer dans sa ville natale», et qu’«il n’y a plus aucun obstacle ni politique ni sécuritaire pour son retour dans ce sens qu’elle n’a jamais participé à une activité politique ni impliquée dans les crimes de guerre commis par l’ancien régime contre le peuple libyen». Cette source anonyme est-elle fiable ? Donne-t-elle une véritable information ou distille-t-elle une rumeur ? Difficile de le savoir pour le moment, tant le dossier est géré dans la discrétion la plus totale en Algérie comme en Libye. Les autorités libyennes ont d’ailleurs renoncé à la demande d’extradition des membres de la famille Kadhafi après s’être heurtées au refus catégorique de l’Algérie de les livrer à un pays en guerre, totalement déstabilisé. Le président du Conseil national de transition libyen (CNT) Mustapha Abdeljalil a enterré cette demande lors de sa visite officielle à Alger, le 15 avril dernier. Auparavant, au courant du mois de mars, le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, avait exprimé les raisons objectives motivant le refus de l’Algérie d’accéder à cette demande. Il avait cependant affirmé que la famille Kadhafi resterait en Algérie momentanément, en attendant de trouver un autre point de chute.
Sonia B.
 

Comment (10)

    Les Pacifistes de Tunsi
    10 novembre 2012 - 19 h 53 min

    ============
    L’EMPLOI

    ============
    L’EMPLOI SYSTEMATIQUE DU MOT ««DICTATEUR»» DANS LES MEDIAS : 11ème STRATEGIE DE MANIPULATION DES MASSES
    ****
    Répéter le mot « dictateur » ou « tyran » au sujet de Gaddafi (voir le titre du livre d’Hélène Bravin un an après, celui du rapport d’Inhuman Rights Watch, les éditoriaux pédants et criminels d’Ignacio Ramonet dans L’Imonde Diplomatique, les articles arrivistes de mars 2011 par Thierry Meyssan, etc.) devraient nous rappeler :
    -que cette technique (relevant d’une stratégie de manipulation des masses, étrangement oubliée dans la fameuse liste attribuée (à tort) à Noam Chomsky)[8 et 9] a aussi été utilisée efficacement dans les médias du Système (Libération, Le Figaro, pour la France, etc.) contre Fidel Castro, Jim Il Sung, etc.
    Avec Gaddafi (peut-être parce qu’il est arabe et africain), l’insistance nauséabonde à ««rappeler»» (entre 1 et 10 fois dans un article, même un an après) vise tout d’abord à éliminer le ««grand risque»» que le lecteur ne pense le contraire.
    ****
    Mais surtout, ce mot, injecté systématiquement, comme si c’était «par nécessité» éditoriale, fonctionne comme une drogue, exactement comme le mot ««révolution»» encore utilisé, près de 2 ans après les événements du 14 janvier 2012 en Tunisie, par la majorité des médias et du corps politique dans ce pays. Comme si il fallait éliminer le ««grand risque»» que le citoyen ne découvre qu’il n’y a jamais eu, à aucun moment, de révolution [10].
    *****
    Gaddafi n’était pas un dictateur [1]. La révolution libyenne (Al Fateh, 1969), unique au monde, s’est consolidée en 42 ans en dépit de près de 200 coups bas de l’impérialisme. C’est son humanisme et sa base populaire réelle qui seuls peuvent expliquer que le peuple libyen ait pu résister à 7 mois de bombardements intensifs par 40 Etats guidés dans leur entreprise meurtrière par l’OTAN. A un mois de pilonnage, FIDEL CASTRO, parlant « en connaissance de cause », s’étonnait de la résistance du peuple libyen après avoir qualifié la guerre de nazi/fasciste [2]. Cet exploit (malgré les Libyens eux-mêmes) constitue une première dans l’histoire de l’humanité et de ses innombrables guerres. AUCUNE «DICTATURE» AU MONDE N’AURAIT PU RESISTER, ne serait-ce qu’un seul mois, à un blocus total (économique, médiatique) et des bombardements continus d’une telle ampleur. Seul des observateurs latino-américains (insensibles à la propagande de l’OTAN) pouvaient (avec Fidel Castro également) faire cette lumineuse constatation [3].
    ****
    SILVIO BERLUSCONI: « La rébellion libyenne, qui a renversé le colonel Mouammar Kadhafi, « n’a pas été un soulèvement populaire » mais un acte d’ »hommes de pouvoir » décidés à le chasser, a déclaré aujourd’hui le président du Conseil Silvio Berlusconi ». Berlusconi:« Cela n’a pas été un soulèvement populaire parce que Kadhafi était aimé de son peuple comme j’ai pu le constater quand je suis allé en Libye. »[4]
    ****
    VLADIMIR CHAMOV : ”La Libye, qu’on décrit comme une dictature militaire de Kadhafi est en réalité L’ETAT LE PLUS DEMOCRATIQUE DU MONDE. En 1977 y a été proclamée la Jamahiriya qui est une forme élevée de démocratie où les institutions traditionnelles du gouvernement sont abolies, et où le pouvoir appartient directement au peuple à travers ses comités et congrès. L’État est divisé en de nombreuses communautés qui sont des “mini-États autonomes” dans un État ayant autorité sur leur district, y compris l’allocation des fonds budgétaires.  » (Vladimir Chamov, ex-ambassadeur russe en Libye)[5] .
    La Jamahiriya libyenne est une démocratie (démocratie directe) et non pas une dictature parlementaire. NELSON MANDELA serait-il politiquement idiot lui qui a eu des termes encore plus élogieux pour la Jamahiriya Libyenne et son Guide ? Des listes entières de personnalités aussi «ignorantes» pourraient être dressées.
    Note finale : l’ambassadeur russe, qui avait également dénoncé une « haute trahison » de la Russie (à l’époque non pas dirigée par Poutine mais Medvedev) fut immédiatement licencié de son poste.

    ****

    SOURCES CITEES :
    1. Kadhafi n’était pas un dictateur !
    http://www.mai68.org/spip/spip.php?article3423

    2. Fidel castro : Devant le « caractère nazi-fasciste » de cette guerre, La résistance de la Libye m’étonne vraiment. »
    http://www.legrandsoir.info/Libye-un-incendie-qui-peut-tout-embraser.html

    3. Jorge Capelán y Toni Solo. Libia : Fariseos y la destrucción de un pueblo. 22 de septiembre 2011
    http://tortillaconsal.com/fariseos.html

    4. AFP du 9 septembre 2011
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/09/97001-20110909FILWWW00609-libye-pas-un-soulevement-populaire.php

    5. La démocratie directe, secret de l`efficacité de la résistance des peuples à l’impérialisme. Les Pacifistes de Tunis, 30 avril 2012
    http://mathaba.net/news/?x=630325

    ****
    POUR ALLER PLUS LOIN :

    6. François Châtelet. Vivre et penser comme des porcs. Paris.
    http://carfree.free.fr/index.php/2009/02/18/vivre-et-penser-comme-des-porcs/

    7. Guillaume de Rouville. L’Atlantisme est un totalitarisme. 13 octobre 2012
    http://www.legrandsoir.info/l-atlantisme-est-un-totalitarisme.html
    http://lavoixdelalibye.com/?p=6016
    « Dans chacun de ces cas, les médias cautionnent les explications officielles, leur donnent force et crédibilité, mettent en avant des intentions humanitaires, alors même qu’elles recouvrent des crimes qui devraient soulever notre indignation et aboutir à la mise en cause judiciaire et politique de leurs principaux responsables ».

    8. Les dix stratégies de manipulation de masses. Par: Sylvain Timsit, 21 sept. 2010
    http://www.pressenza.com/fr/2010/09/les-dix-strategies-de-manipulation-de-masses/

    9. A propos des « dix stratégies de manipulation de masses » attribué à Noam Chomsky. Par Jean Bricmont, 11 oct. 2010
    http://www.legrandsoir.info/A-propos-des-dix-strategies-de-manipulation-de-masses-attribue-a-Noam-Chomsky.html

    10. Tunisie : Maître Bechir Essid brise le tabou national n°1. La ««révolution»» ne fut qu’une simple révolte très vite avortée! Les Pacifistes de Tunis, 16 juillet 2012.
    http://lavoixdelalibye.com/?p=5375




    0



    0
    Times
    9 novembre 2012 - 16 h 55 min

    Chark, vous parlez de quel
    Chark, vous parlez de quel chaïtan ? si c’est celui qui peut m’aider à éviter le fascisme de l’impérialisme arabo-islamiste, j’en suis ravi de le remontrer ce Chaïtan je peux même en faire un grand ami. Foutez nous la paix à votre religion ! passons aux choses plus sérieuses :
    Quant à l’Irak, on ne va pas trop tergiverser la dessus, voici mes centres d’intérêt par priorité décroissante :
    D’Algérie en insistant sur les régions berbérophones , le Maroc, le « Mali » , la Libye, le Niger, La Tunisie, la Mauritanie, le Burkina Faso, l’Égypte, La France,La Catalogne, l’Espagne, l’Italie, la Grèce, Chypre, Turquie, Malte, après les autres pays, je pense que des pays comme l’Irak, la Syrie ou encore l’Arabie ne doivent même pas figurer à la périférie de mes centres d’intérêt je peux même vous dire qu’il porte en eux quelque chose qui me repousse allez savoir pourquoi, mon cœur ne réagit même pas à la tragédie qui frappe la Syrie, il y a peut être une réponse à cette habitude quasi réflexe : en 2001, quand les jeunes Kabyles se faisaient tirer par les éléments d’un régime fascisant, je n’ai pas vu venir une seule mais vraiment une seule ! réaction de sympathie de toute cette région du monde male nommé « monde arabe ».




    0



    0
    chark
    9 novembre 2012 - 11 h 55 min

    @ Times
    Décidement vous êtes

    @ Times

    Décidement vous êtes toujours du coté de cheitan , que le tout puissant vous en éloigne !!

    Et nous devons pas suivre tout les deux les mêmes infos en provenance d’irak , et d’afghanistan ! Peut être approuvez-vous le nouvel ordre mondial si cher aux busch pere et fils , aipac , crif , rotchild ect … !

    Ceci dit je vous invite à aller poser une simple question aux irakiens concernant l’époque de feu Saddam Hussein , je suis sûr que vous serez bluffé ! car beaucoup d’entres eux commencent à implorer son retour !

    CORDIALEMENT §




    0



    0
    Times
    8 novembre 2012 - 20 h 40 min

    Shark De quelle paix tu
    Shark De quelle paix tu parles bonhomme ? celle qui « reignait » en Irak sous Saddam husein ? Les spécialistes évaluent à 7 ou 8 MILLIONS d’Irakien tués d’une façon ou d’une autre par la violence directe ou indirecte ( guerres ) provoquées par Saddam Husein. Non Monsieur, les Irakiens votent aujourd’hui les bombes cachées au temps de saddam et utilisées encore aujourd’hui par une guérilla Sunite conduite par l’ancien chef de la sécurité de Saddam ( le Rouquin) vont finir par s’épuiser. Je me souviens du comique ministre des affaires étrangères de Saddam ( Mohamed Said) quant il s’agissait de justifier le score … 100 % de participants et 100 % de « oui » à Saddam et son régime en 2002, interpelé par un journaliste, il avait confirmé que ce jour là, aucun Irakien n’est mort avant de voter et aucun n’a été empêché par quoi que ce soit pour aller voter et tout ce beau monde avait voté comme un seul pour … Saddam. Rien que pour ça le régime actuel et mille fois meilleur. En Libye, c’est pareil : un exemple simple : Gaddafi visite un le sud de Benghazi, deux jeune lycéennes l’accueillent avec des bouquet de fleur, il pose sa main sur l’une d’elle et le soir même les barbouzes du régime l’arrachent à ses parents et la ramènent « au maître ».
    Tu le dis toi même, les libyens vivent sans travailler, je rajoute moi sans s’instruire car la seule langue autorisée en Libye c’est l’arabe et cette langue juste capable de former des terroristes. Évidement, les enfants de Gaddafi eux ont fréquenté les université britanniques. Et puis franchement, personnellement, j’ai rien à cirer de ces pays arabes trop loin et trop différents de mon pas l’Algérie.
    (…) Attention ne reviens me saouler avec la Palestine, en ce moment toute mon énergie est orientée vers l’Azawad. La Palestine pour que mon coeur y soit orienter il faudrait vraiment qu’il n y ait autre peuple qui souffre sur cette Terre. Je préfère penser aux grévistes de la faim au Kurdistan, je préfère penser aux glorieux combattants du Sud Soudan qui se sont retroussé les manches pour construire un Soudan Authentique Africain débarrassé de l’impérialisme arabe. Quand il toi tu pleures en voyant la corde au coup de Saddam moi j’ai une pensé pour les 7000 kurdes femmes et enfants gazés par les Sbire du régime Baâthiste d’Irak. Quand toi tu pleures quand GAddafi est capturé par les révolutionnaires libyens j’ai une pensée aux milliers de berbères assassinés ou jetés en prison par ce malade parce qu’il considérait que sa langue à lui devait effacer et éradiquer toutes les autres.

    Mon cher Shark : si toi tu es branché à la Mecque si toi tes héros sont Antar Ibnu Chaddad moi mes héros sont nés et veccu en Algérie : Massinissa, Jugurten, Juba, Sait Augustain, Jean Amrouche ………………..et la liste est très longue.
    On peut conclure, qu’on a rien à voir ! Moi je suis algérien qui rejette tous les colonialismes tout les impérialismes à commencer par le pire d’entre eux : l’impérialisme arabe, toi tu appartiens, sans doute, à cette catégorie d’Algérie qui pensent que ce pays ( l’Algérie) n’est qu’une vulgaire « wilaya » d’un chimérique empire arabe. Nous n’avons rien de commun.
    Cordialement quand même.




    0



    0
    chark
    8 novembre 2012 - 14 h 13 min

    @ Times
    Decidement vous êtes

    @ Times
    Decidement vous êtes encore une fois à coté de la plaque !
    Pour rappel la lybie de Kadhafi faisait vivre plus de 3 millions de travailleur émigrés , les lybiens ne travaillaient pas et la plupart d’entres eux vivaient de rentes et en plus ils avaient l’abondance , l’honneur , et leur fierté ! hélas pour eux aujourd’hui ils ont tout perdu en se faisant  » (avoir)  » par les franco-sionistes us-sionistes et wahabo-salafistes du golfe ! sous leurs éclats de rires ! les lybiens ne connaitront plus jamais la paix , comme les irakiens ou les afghans , seul un autre Omar el Mokhtar assainiera la lybie (…) !




    0



    0
    Times
    8 novembre 2012 - 8 h 30 min

    Cette famille ne peut être en
    Cette famille ne peut être en sécurité que si elle décide , sagement, de s’installer dans un pas ou les droits humains sont respectés : l’Europe ou les États d’Amérique du nord si non tôt ou tard il se retrouveront entre les mains des « révolutionnaires ». Je ne suis pas là entrain de soutenir les Gaddafi, très loin. en effet comment soutenir une caste avec une « tête » aussi grotesque qui a maintenu le peuple libyens dans une telle oppression ? Cependant, d’un autre côté, connaissant de très près les révolutionnaires, comme ceux qui se sont accaparé de notre pas Algérie depuis 1962, désormais, personnellement, je me méfie de révolutions et ce combien même elle prétend me rendre ma propre liberté car, au final, elle risque de me « sucrer » le peu de liberté que j’ai déjà. Un peu comme ces apprentis révolutionnaires, du FIS qui voulait « sauver » l’Algérie en 1992 en la plongeant dans le meurtre et l’assassinat et l’interdiction d’à peu près tout, tout ça pour prétendre, défendre les « thèses » d’Allah comme si, le « grand » ne pouvait pas le faire lui même s’il le souhaiter vraiment.




    0



    0
    chark
    7 novembre 2012 - 21 h 28 min

    Je salut bien entendu la
    Je salut bien entendu la famille Kadhafi qui à choisi l’Algerie pour s’y réfugier , c’est un honneur et un devoir pour l’Algerie d’avoir accueilli cette famille qui était traqué par les sauvages wahabo-salafistes à la solde de l’arabie yahoudite , le qatar , et les us-sionistes ! notons que la lybie des rats est toujours à feu et à sang des attentats ont lieu tous les jours et que ce pays qui était paisible stable riche et autonome ne connaitra plus jamais la paix ! à savoir que l’Algerie n’est plus à l’abris d’un scenario à la lybienne , donc ne salissons pas la famille Kadhafi SVP !




    0



    0
    Anokarimnyme
    7 novembre 2012 - 21 h 10 min

    Le pouvoir algérien des
    Le pouvoir algérien des années 60 aurai du empêcher le coup d’état de kadhafi contre notre compatriote le roi Idriss Senouci d’origine de mostaganem.On a manque de pragmatisme et de clairvoyance; je crois même qu’on l’a encourager au nom d’un naïf idéal revolutionnaire on a vu la suite ,les kadhafi ont pillé toutes les richesse de ce pays. Les sepultures de la famille royale ont été détruites par ce bedouin parano pseudo revolutionnaire




    0



    0
    Ibn Khaldoun
    7 novembre 2012 - 18 h 47 min

    C’est après le Ramadhan que
    C’est après le Ramadhan que les enfants Kadhafi aurait pris la destination du Venezuela, sous la Protection direct du Président Chavez. Si nous nous referons à certaines infos. Alors, sa famille est libre d’y aller où elle décide d’y aller. Observons l’après Kadhafi, l’après Seddam, et ce qui va se passer après Bachar en Syrie. LA GRANDE PAGAILLE de la criminalité.




    0



    0
    slimane
    7 novembre 2012 - 18 h 14 min

    Les kadhafis étaient dès le
    Les kadhafis étaient dès le départ des invités trop encombrants,surtout la pseudo avocate qui s’est toujours trompés de cause et qui n’a fait que défendre l’injustice. Cela même si je condamne fermement l’assassinat du dictateur Kadhafi qui a de son vivant créé plus de problèmes à l’Algérie qui ne l’a aidée. De par sa grosse langue, la fille unique du colonel a abusé de l’accueil de l’Algérie et en a même fait usage politique pour jeter le lui sur le feu allumé par les avions de la france et de l’otan. Quitter cette terre irriguée par le sang de 1500 000 martyrs serait peut-être une bonne chose pour nous. Car, du temps où le clan kadhafi était le maître de la libye, il n’a pas vraiment oeuvré à rapprocher les deux pays. Les rares Algériens qui se sont aventurés dans ce pays l’on quitté aussitôt dépouillé de leurs biens et humilié dans leur amour propre. des milliers de nos ressortissants ont été jetés dans le cachot, sans même qu’ils soient jugés pour les soi-disant crimes ou délits qu’ils auraient commis. Je ne les pleure pas aujourd’hui, comme dit le dicton, qui sème le vent récolte la tempête.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.