La presse britannique dénonce la libération du terroriste Abou Qatada

Aujourd’hui, peu après 11h GMT, Abou Qatada, Jordanien de 51 ans, proche de Ben Laden et présenté comme le chef spirituel d'Al-Qaïda en Europe, a quitté la prison de haute sécurité de Long Lartin en Grande-Bretagne, sur décision de la justice britannique qui lui avait accordé la veille une libération conditionnelle. Abou Qatada vit au Royaume-Uni depuis 1993 où il était arrivé avec un passeport falsifié. Il a passé l'essentiel de ces dix dernières années en prison au Royaume-Uni où il n'a jamais été condamné. Le gouvernement britannique s'efforçait depuis dix ans de l’extrader vers la Jordanie pour être rejugé pour préparation d'attentats qui lui ont valu d'être condamné par contumace à la prison à perpétuité assortie de travaux forcés en 1998 et à 15 ans de prison en 2000. Mais ce chef terroriste notoire a réussi encore une fois à empêcher cette extradition. Pis, après un long marathon judiciaire, il a obtenu sa remise en liberté sous conditions. Il est autorisé à quitter son domicile entre 8h et 16h, mais il devra porter un bracelet électronique et sera interdit d'accès à l'internet et de contacter certaines personnes. Des considérations fallacieuses sur la justice jordanienne (pratique de la torture notamment) ont permis à Abou Qatada d’échapper aux juges de son pays. C’est la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) qui avait, dans un premier temps, bloqué son extradition, en faisant croire que son procès en Jordanie ne serait pas équitable. Elle a rectifié sa position en mai et donné son feu vert à l'extradition. Le gouvernement jordanien a fourni de nombreuses assurances au gouvernement britannique sur la bonne tenue du procès de Qatada en Jordanie. La presse britannique a critiqué la décision judiciaire de libérer Abou Qatada, estimant qu'il s'agissait «d'une parodie de justice». La presse souligne qu’encore une fois, «le religieux extrémiste – considéré comme une menace grave pour la sécurité nationale – a mis en lumière les limites de l'Etat britannique pour décider de qui peut et qui ne peut pas rester à l'intérieur du pays». Il y a un mois, le gouvernement britannique, au terme de huit ans de bataille judiciaire, avait réussi à expulser le prêcheur islamiste radical Abou Hamza avec quatre co-accusés vers les Etats-Unis où il a été inculpé d'activités terroristes.
Karim Bouali
 

Comment (4)

    Khaled Ibn Walid
    15 novembre 2012 - 15 h 15 min

    Cette vipère n’a jamais été
    Cette vipère n’a jamais été un Jordanien, mais un (…) infiltré C’est un officier du Mossad, infiltré depuis plusieurs années et il a été envoyé à Londres, pour duper et manipuler les musulmans. Abou Qatada c’est lui qui a fait parvenir au sinistre Antar Zouabri d’un télephone satellitaire durant la décennie noire Il n’a jamais été emprisonné les anglais jouent un jeu dangereux avec ce sinistre officier du Mossad. Et aucun service Arabe n’a dénnoncé. Pourquoi ?
    Nous rapellons, que les combattants avaient éliminés durant les années quatre vingt plusieurs agents et officiers du Mossadà travers l’Europe, la redoutable terroriste juive chef d’antenne du Mossad à Paris et qui a participée à l’assassinant de l’Algérien Mohamed Boudia, a été liquidée en compagnie de son mari et d’autres agents ainsi qu’un traitre de nationalité Syrienne au port de Larnaka à Chypre. Alors Israel a cxhangé de tactique et a formée plusieurs officiers dans le domaine islamique pour créer le terrorisme dans le monde arabe




    0



    0
      mkassouane
      29 juin 2016 - 12 h 44 min

      Cher Khaled Ibnou LWalid
      Cher Khaled Ibnou LWalid vérifiant je vous pris l’info de l’opération de Larnaka (Chypre), il est question de Sylvia Raphaêl qui a participé à l’attentat contre Mohamed Boudia. Elle quittera de suite Paris et décédera en 2013, bellement mariée à un avocat Afrikaner à Johansbourg. L’opération de Larnaka est toute autre histoire.




      0



      0
    tripode
    13 novembre 2012 - 21 h 07 min

    Allez demander un visa pour
    Allez demander un visa pour un petit séjour au Royaume Uni vous verrez la tonne de papiers et de garanties qu’il faudra fournir.
    Alors je leur dis bon vent avec les koutada et les banou sim sim que Dieu islamise vos perfide contrées , moi je suis bien chez moi….




    0



    0
    Lemajd
    13 novembre 2012 - 20 h 22 min

    Il aurait du demander
    Il aurait du demander l’algerie et il sera avec les honneurs,on une loi qui le protege.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.