Abdelhamid Zerguine à propos de l’affaire Sonatrach : «Ce sont des agissements individuels»

Dans une interview à la Chaîne III, le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, a indiqué que la compagnie nationale combattra à l'avenir la corruption «avec la plus grande vigueur» . «Ces scandales que nous avons enregistrés sont malheureux et nous ne pouvons que les condamner. Il n’en demeure pas moins que nous devons relever que la Sonatrach est bien plus forte que cela.» Pour le patron de la première compagnie nationale, les affaires de corruption révélées par la presse sont «des agissements individuels», que la Sonatrach combattra «avec la plus grande vigueur». «Je comprends que la population puisse être choquée par ce qui se passe à la Sonatrach, mais je tiens à les rassurer que la société est entre de bons mains», a-t-il déclaré. Dans ce sillage, il a annoncé une batterie de mesures pour lutter contre la corruption et les pratiques frauduleuses. Il s’agit, selon ses dires, de superviser la passation des marchés et de renforcer le contrôle interne de la compagnie. Abordant l’attaque du complexe gazier de Tiguentourine, le PDG de la Sontrach a indiqué que des mesures seront prises pour renforcer la sécurité des sites. «La révision de l’ensemble du dispositif avait permis de diagnostiquer certaines insuffisances que nous avons étudiées et que nous sommes en train de mettre à niveau», a-t-il révélé. Afin d’y remédier, la Sonatrach a émis des propositions, en demandant particulièrement «l’armement du personnel sur les sites reculés», a indiqué son premier responsable.
Par ailleurs, la production du complexe gazier de Tiguentourine «a repris partiellement». «C'est une reprise partielle de la production du complexe, puisque nous avons mis depuis deux jours le train n°1 est en marche, donc nous bénéficierons d'une production de 3 milliards de m3 par an », a indiqué M. Zerguine.
R. N.
 

Comment (6)

    anti-corruption
    26 février 2013 - 14 h 54 min

    « la compagnie nationale
    « la compagnie nationale combattra à l’avenir la corruption « avec la plus grande vigueur » (dixit le pdg de SH)!

    Vous etes une SPA. Pourquoi vous ne déposez pas une plainte contre X ?




    0



    0
    Horizon
    24 février 2013 - 20 h 29 min

    Afrique du Sud : le
    Afrique du Sud : le gouvernement va publier la liste des fonctionnaires corrompus

    Le gouvernement sud-africain va publier la liste de tous les fonctionnaires corrompus, afin que le public puisse les connaître, a annoncé le ministre de la Justice Jeff Radebe.

    « Dans les prochains jours, nous publierons les noms de tous ceux qui ont été condamnés dans des affaires de corruption, et de tout ceux dont les biens ont été gelés ou confisqués par l’Etat (…) afin que le public puisse savoir qui sont ces pommes pourries de la société sud-africaine », a-t-il déclaré à des journalistes à Pretoria.

    M. Radebe a précisé indiqué ses services étaient en train de « travailler sur les détails », se demandant encore s’il faut utiliser les médias électroniques, les journaux, la radio ou la télévision pour publier la liste, selon l’agence Sapa.

    A la question de savoir si cette publication pourrait poser des problèmes juridiques, Jeff Radebe a déclaré que les noms étaient déjà connus: « Il s’agit d’une information publique. C’est dans les greffes de nos tribunaux, il n’y a donc aucun problème pour nommer ces gens ».

    « Nous voulons que le public soit conscient de ce qui s’est passé », a souligné le ministre, se félicitant par ailleurs des progrès menés dans la lutte anti-corruption en Afrique du Sud.

    Selon le dernier classement international établi par l’ONG Transparency International en fonction du degré de perception de corruption, la corruption s’aggrave au contraire en Afrique du Sud, le pays ayant perdu cinq places en l’espace d’un an, passant de la 64ème à la 69ème place.

    L’ONG sud-africaine Corruption Watch estime que les fonctionnaires municipaux sont les plus corrompus au quotidien avec 22% des plaintes qu’elle a reçues en 2012, devant la police de la route (14,4% des plaintes) et l’éducation (11%), tandis que la Commission du service public (officielle) s’est récemment inquiétée de la corruption des hauts fonctionnaires, qui sont nombreux à gérer des entreprises en affaires avec leur propres services.

    Depuis 2004, plus de 1.500 fonctionnaires ont été licenciés pour corruption et une (petite) partie des sommes en jeu à été récupérée. Mais la plupart des contrats douteux ne sont pas signalés, selon la Commission.




    0



    0
    Kerdache
    24 février 2013 - 18 h 28 min

    Il ne manquerait plus que les
    Il ne manquerait plus que les 160000 travailleurs ou considères comme tels qui puisent dans la marmite. En tout cas ça disculpe quelques uns.




    0



    0
    Horizon
    24 février 2013 - 16 h 46 min

    VINGT ANS DE PRISON MINIMUM
    VINGT ANS DE PRISON MINIMUM ET PLUS POUR TOUT LES COUPABLES DE VOLS , CORRUPTIONS , DILAPIDATION DES L’ARGENT PUBLIC ETC ETC ….
    IL N’Y A PAS DE PARDON PAS DE CIRCONSTANCE ATTÉNUANTE, ET TOUT LES BIENS DE CES VOLEURS DOIT ÊTRE SAISIE EN ALGÉRIE ET A L’ÉTRANGER .
    LA GUERRE CONTRE TOUT LES VOLEURS EN ALGÉRIE DOIT-ÊTRE DÉCLARER LE PEUPLE AURONT DES TAS DE PISTES ET NOMS A VOUS DONNEZ…..
    DE LA DÉLATION A OUTRANCE ET A PROFUSION AVEC LE PLUS GRAND PLAISIR DU PEUPLE .
    NOUS SOMMES IMPATIENT DE VOIR CES JOURS ARRIVER.




    0



    0
    Ezzine
    24 février 2013 - 15 h 17 min

    Si c’est pour donner en ces
    Si c’est pour donner en ces mauvais temps, la priorité des priorités à la sécurité nationale qui est réellement menacée comme le déclare M. le Président de la république, sans pour autant mettre aux oubliettes des dossiers sensibles, aucun algérien ne peut être contre.
    Mais si le but de cette campagne officielle feutrée sur les scandales de la sonatrach est destiné pour minimiser l’importance de « ces crimes économiques » le commun des mortels continuera de garder jalousement sa foi et ne l’octroiera qu’aux hommes qu’il considère incorruptibles.
    En déclarant par exemple qu’il s’agit tout simplement d’agissements individuels et qu’à l’avenir « la compagnie nationale combattra à l’avenir la corruption avec la plus grande vigueur» M. LE P-DG de la sonatrach donne l’occasion aux mauvaises langues de supposer que quelque part on projette d’effacer et d’oublier tout le passé… et on recommence cette fois-ci mais correctement.
    On aurait mieux compris les bonnes intentions de M. le Président directeur général de la Sonatrach s’il a conjugué au passé composé les crises ininterrompues qui humilient cette société « nationale » plutôt que de s’exprimer au futur sur son avenir radieux.
    De son côté M. le Président de la république promet solennellement de ne pas laissé passer sous silence les scandales de la Sonatrach. L’avenir est à même de juger toutes ces bonnes intentions.
    L’Algérie aujourd’hui plus que jamais est confrontée à mille et un problèmes multiformes internes et externes. Dieu seul sait si notre pays continuera à les supporter sans risque de la faire basculer entre les mains de ces vautours qui ne cessent depuis quelques temps de planer sans discontinu sur son ciel en quête de proie facile.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    24 février 2013 - 13 h 34 min

    Abdelhamid Zerguine à propos
    Abdelhamid Zerguine à propos de l’affaire Sonatrach : «Ce sont des agissements individuels….Vous osez et vous nous prenez pour des imbéciles monsieur Abdelhamid Zerguine…!!Personne n est ou n était au courant depuis 1967…? Quel diplôme d école élémentaire êtes vous titulaire…? Sur quelle planète vivez vous…? N importe quelle petite caissière de n importe quelle banque en Suisse, France, Canada, USA, des monarchies arabes et des paradis fiscaux, vous voient débarquer régulièrement chez elle…et vous osez….Ehchem ala rouhek




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.