Mort supposée d’Abou Zeid et Belmokhtar : des spécialistes penchent pour deux hypothèses

La visite «surprise» du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, au Nord-Mali, où il s’est rendu sur le terrain des opérations, intervient à un moment où des informations contradictoires circulent sur la mort de deux principaux chefs d’Al-Qaïda, Abou Zeid et Belmokhtar. Plusieurs hypothèses sont émises s’agissant de cette «prise» que ni la France ni l’Algérie ne corroborent, malgré la persistance du président tchadien, Idriss Déby, à en confirmer la véracité. En fait, relèvent plusieurs sources sécuritaires à Algeriepatriotique et dont les informations se recoupent, les déclarations du président français qui avait, dans un premier temps, appelé à la prudence avant d’annoncer que «des chefs auraient été tués» dans l’Adrar des Iforas», peuvent signifier qu’Abou Zeid et Belmokhtar ont effectivement été abattus. Néanmoins, Paris et Ndjamena sont d'accord pour ne pas révéler l’information de manière officielle maintenant, le but étant la préservation des otages français. Une exécution de ces derniers serait fatale pour François Hollande. Les contradictions sur la mort des deux chefs d’Aqmi est donc «une affaire de communication» dont l’objectif est de gérer les réactions intempestives possibles à caractère d'attentats spectaculaires des terroristes ou d'assassinat des otages français qui sont toujours entre les mains des groupes terroristes armés dans plusieurs pays d’Afrique. Nos sources s’appuient sur une déclaration récente du président Déby, selon laquelle «les preuves seront apportées en temps opportun et dans le respect du rite musulman». D’un autre côté, le fait qu’Idriss Déby ait annoncé – en tant que président du Tchad – la mort d'Abou Zeid indique que cela pourrait être vrai et que les autorités tchadiennes détiendraient la preuve de ce qu’elles avancent ; sans quoi, cela paraîtrait irresponsable de la part d'un chef d’Etat. Une information avait couru dès l'annonce du président tchadien selon laquelle un corps avait été retrouvé étêté et il fallait s’adresser à l’Algérie pour effectuer des tests ADN et des prélèvements auprès des proches de ces terroristes abattus au Mali. «Tout ceci, précisent nos sources, nous amène à retenir une variante probable : soit les corps ont été déchiquetés par les frappes aériennes de l'aviation française, soit un des corps, celui d'Abou Zeid, a eu la tête tranchée et emportée comme trophée par les troupes tchadiennes constituées des tribus guerrières, particulièrement les Toubous.» Dans une première analyse publiée par Algeriepatriotique dès le lancement de l’opération militaire française au Mali, il avait été souligné que les troupes tchadiennes allaient constituer le fer de lance de cette équipée appuyée par les forces aériennes françaises. Cela s’est confirmé. Reste à savoir combien de Maliens et Tchadiens ont péri dans les combats.
Karim Bouali
 

Comment (10)

    Journaliste
    8 mars 2013 - 17 h 26 min

    Abou Zeid a été bel et bien
    Abou Zeid a été bel et bien mort, avec ses terroristes ils ont tenus jusqu’à la fin de leur munition, en observant les troupes Tchadiennes s’approcher ils se sont fait exploser eux mêmes donc les Tchadiens ont retrouvé des corps déchictés il les couvert et parmi eux le corp d’Abou Zeid mais pâs de cadavre du Borgne. Qui à chaque fois il se faufilait vers Ghardaia. Ce sont les dernières informations récoltées sur le terrain.




    0



    0
    Anonyme
    8 mars 2013 - 16 h 25 min

    Je suis celui qui a poste le
    Je suis celui qui a poste le second commentaire, et qui est en colère en raison du contenu de ce papier. Je persiste : quelles son vos preuves?

    Comment pouvez vous publier une rumeur pareille, qui est une accusation de crime de guerre envers le Tchad sans preuve?

    Allez faire un tour sur le site officiel de TV Tchad.
    Vous verrez que Mr Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad, déclare publiquement depuis le début que le traitement des dépouilles de terroristes a été conforme aux préceptes de l’Islam.

    Et franchement j’ai plus confiance dans les propos du président Tchadien que dans ceux que vous publiez sans preuves, ni recoupement, et avec une désinvolture totale!

    Ou est le journalisme, la déontologie, le respect du lecteur?
    Quid du respect du aux forces Tchadiennes qui rendent service a l’Algérie et a l’Afrique en combattant courageusement le terrorisme?

    Un peu de décence. Vous rendez vous compte de l’énormité et la désinvolture de vos propos??

    J’espère que votre site n’est pas lu par les Tchadiens. Si c’est le cas, le leur présente des excuses a votre place, car je ne veux pas qu’ils croient que les rumeurs choquantes que vous lancez avec désinvolture sont approuvées par les algériens patriotes.

    « Merci le Tchad, vous êtes des vaillants fils de l’Afrique, vous faite honneur a notre continent en contribuant a sa sécurité. Et ne croyez pas que les propos de cet article nous engagent, pas du tout! Ils n’engagent que leurs auteurs! »




    0



    0
    Anonyme
    8 mars 2013 - 13 h 02 min

    vous défendez cet pseudo
    vous défendez cet pseudo armée {des caniveaux}tchadiennes,ainsi que ses soeurs siamoises maliennes,nigérians,ivoiriennes…etc comme une armée des pays normaux ?? mdr..à part coupées les têtes,violées et volent la nourriture des villageois.aller mr ou mme tchadien anonyme..arrêter de fûmer~ {.} pour être lucide..et voir la réalité en face avec courage et dignité ..




    0



    0
    Anonyme
    7 mars 2013 - 22 h 33 min

    Il n’y a eut aucune critique
    Il n’y a eut aucune critique vis à vis des Tchadiens, au contraire, il est simplement porté à la connaissance des lecteurs qu’une telle hypothèse est fort probable et que la guerre n’est pas toujours propre.Rapporter un tel fait ne vise aucunement à nuire ni au comportement ni à la valeur de ces soldats.




    0



    0
    00213
    7 mars 2013 - 21 h 09 min

    Des spécialistes ?! C’est
    Des spécialistes ?! C’est encore plus complexe que cela.
    .
    Ceux qui suivent régulièrement l’actualité géopolitique du monde et font assidument un travail de recherche (croisement des informations) comprendront…
    … ils ne feront pas tomber l’Algérie aussi facilement (sacrés filous qui nous gouvernent!)
    .
    D’autres part l’Algérie, le Liban et l’Irak sont les seuls pays qui n’ont pas voté la résolution des Harkis de la ligue arabe, statuant sur une représentation des rebelles syriens au sein de cette institution basée à Tel Aviv.
    Avec une très grande fierté : TAHIA DJAZAÏR !




    0



    0
    Patriotique
    7 mars 2013 - 20 h 37 min

    @anonyme, vous croyez encore

    @anonyme, vous croyez encore aux guerres propres ? Cette pratique violente existe dans toutes les armées du monde et depuis que l'Homme est Homme.
    AP




    0



    0
    TARIK-BAB EL OUED
    7 mars 2013 - 16 h 21 min

    LES PERTES HUMAINES DANS LES
    LES PERTES HUMAINES DANS LES RANGS DE L’ARMÉE TCHADIENNE SONT ÉNORMES.
    IL FAUT PLANTER L’ARBRE QUI CACHERA LA FORET,ET PUIS « BELMOKHTAR » N’EST PAS LE BISMARCK DU DÉSERT.




    0



    0
    Anonyme
    7 mars 2013 - 14 h 54 min

    Il ne faut jamais
    Il ne faut jamais sous-estimer les peuples et apprendre à les connaitre.
    Les Toubous sont au Nombre : 800.000

    Origine : Tchad

    Mode de vie : deux grands groupes ethniques, les Tedas et les Dazas ; semi-nomades, ils sont organisés en clans sans dirigeant fort et vivent de chasses et d’élevage

    Zone d’habitat : territoire limité entre le Tchad (massifs de l’Ennedi, du Borkou et du Tibesti), le Soudan (Ennedi et Darfour), la Libye (Tibesti et Sud Fezzan) et le nord du Niger (Djado)

    Langue : deux dialectes, le teda et le daza
    Ceci d’après le Larousse, ors,qu’en est-il de l’histoire:

    Il faut se rappeler la guerre du Tchad contre la Lydie en 1989,les coups de main répétés sur la bande d’Aouzou, principalement celle dirigée contre la base aérienne libyenne du Faisan et la destruction de 32 avions L 39 à réaction Tchèques et la récupération de tout son matériel y compris les missiles SAM III et leurs radars P3o. Après plusieurs raids de ce type, toujours appuyés par l’aviation française, la Libye fut amenée à négocier un cessez le feu qui dure jusqu’à ce jour.




    0



    0
    Anonyme
    7 mars 2013 - 14 h 05 min

    « un des corps, celui d’Abou
    « un des corps, celui d’Abou Zeid, a eu la tête tranchée et emportée comme trophée par les troupes tchadiennes constituées des tribus guerrières, particulièrement les Toubous. »

    Comment pouvez vous publier une chose pareille?
    Le rigolo qui dit cela et ceux qui approuvent ces propos insultants envers les vaillants soldats TCHADIENS feraient mieux d’enfiler un treillis pour se battre sur le front au lieu de critiquer sans preuves. Ces propos sont inacceptables.

    Signé: un algérien patriote qui fait preuve de gratitude et de respect envers le Tchad pour nous avoir débarrassé de terroristes sanguinaires.




    0



    0
    raselkhit
    7 mars 2013 - 13 h 46 min

    la France continue à avoir la
    la France continue à avoir la main dans cette immense opération de désinformation et d’intox.Comment le petit Tchad dont les forces de sécurité n’ont pas été capable de déjouer l’association « L’Arche de Zoé » qui voulait kidnapper des enfants tchadiens pour en faire des cobayes dans les labo de Sarko.Aujourd’hui sont devenu des champions de la guerilla antiterroriste.et surtout capable d’éliminer deux renard du dézert que les lions de l’ANP n’ont pas réussi à capturer ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.