Après quoi…

On ne peut que se réjouir de la décision, annoncée par le wali de Constantine, d’installer «très prochainement» des postes de police dans toutes les nouvelles cités de la ville, une «mesure préventive» devant permettre d’assurer la sécurité des citoyens résidant dans ces cités, en attendant l’ouverture des sûretés urbaines en cours de réalisation dans les nouveaux groupements d’habitations. C’est, malheureusement pour l’instant, la seule réponse que les autorités locales ont pu donner aux attentes urgentes des citoyens, après l’abominable double crime du quartier populaire d’Ali-Mendjeli. Il aura donc fallu ce choc pour voir les autorités se secouer, et encore à un niveau très local, et tenter de pallier les lacunes en matière de sécurité urbaine. Alors qu’en fait, ce qui est demandé à la police, et plus généralement aux services de sécurité, c’est surtout d’agir par anticipation, pour empêcher que de pareils forfaits aient lieu ou s’étendent, une meilleure surveillance des petits et grands délinquants qui font la loi dans ces cités-dortoirs et une lutte plus efficace contre les trafiquants de drogue qui se recrutent désormais même dans les écoles. Vaste programme ! Et puis, ce projet de création d’une police de proximité ou de quartier ne doit pas se confiner aux seuls quartiers de Constantine, comme s’il n’y a que là-bas que des assassinats d’enfants peuvent avoir lieu. Aucune ville d’Algérie n’est à l’abri de pareils drames, ni n'est prémunie contre des monstres qui peuvent surgir à n’importe quel endroit.
R. Mahmoudi
      

Comment (6)

    syriano
    17 mars 2013 - 17 h 39 min

    Cela pourrait etre tres
    Cela pourrait etre tres interessant dans le futur en ce qui concerne par exemple les terroristes
    Au moins avec cela,le scénario lybien et syrien fabriqué par le mossad et la CIA aura moins de chance de se réaliser chez nous pour ceux qui ont prévu cela,c’est a dire l’empire




    0



    0
    bilal
    17 mars 2013 - 14 h 45 min

    Sans sécurité pas de business
    Sans sécurité pas de business !!! pas de boulot = oisiveté et frustration..
    Le constat est sans appel ,le gouvernement Algérien est incapable de faire régner l’ordre et la justice. Les algériens se font liquider comme des moutons par des voyous et des mafieux. Je ne suis pas un enfant de chœur ,mais j’ai des principes et je me souvient d’un épisode d’un Algérien sur Paris ( République) faisait tapiner des Algériennes. On connaît le café qu’il fréquente et sa région en Algérie.( On n’aurait pu le tabasser sans remords )Si en France on l’a débusquer ,en Algérie cela doit être facile pour vous!!!
    Ce que je veut dire ,c’est que vous ne pouvez pas régler le problème si vous manquer de volonté et de NIF !!! Je suis un jeune Algérien né en France et je défend la dignité des Algériens sans rien demander a l’état de ce pays !!! je puise ma tradition dans le vaillant combat des homme de la 7 wilaya dont je suis un héritier et je n’apprécie pas du tout le double rôle de certain Algériens indignes,Je sais bien que vous nous considérez comme « des sauvages » mais sachez que dans la capitale Parisienne nous avons encore préservé l’image de l’algérien fière et amoureux de ce son pays,Aimez ce pays c’est travaillez pour son peuple et sa dignité et non se courber !!!




    0



    0
    raselkhit
    17 mars 2013 - 13 h 59 min

    Etrange il ya encore pas trés
    Etrange il ya encore pas trés longtemps je me rappelle que des populations manifestaient dans les rues contre la présence de la Gendarmerie et quand on essayait de leur faire comprendre que c’était l’interrêt de la population la réponse c’était « nous ferons notre propre police » .Aujourd’ui on voit les résultats de ce laxisme et bien sur il se trouve des intelligents pour reprocher ça au pouvoir A voir on doit ou pas avoir une police présente dans nos villes et villages ou doit on abandonner tout le territoire national Aux terroristes et autres délinquants et toute sorte de malfaiteurs en particuliers les Dealers venus du Makhzen




    0



    0
    Zuccabar
    17 mars 2013 - 12 h 49 min

    Sans vouloir insulter qui que
    Sans vouloir insulter qui que ce soit on peut dire que 90% du territoire national est une zone de non-droit.Nos policiers sont cantonnés dans les rues principales de nos villes et villages à emmerder les conducteurs et delaissent les quartiers perepheriques aux delinquants.Mr Hamel reveillez vous la CARTE DE SECURITE de l’AlGERIE est à revoir de fond en comble.Un pays sans securité est un pays voué au desastre. Les algeriens sont conscient  »UN PEU D’INJUSTICE MIEUX VAUT QUE L’ANARCHIE ».Deployez vos hommes dans tous les quartiers ; dans toutes les nouvelles cités ; diminuez les barrages ; introduisez dans votre systeme d’evaluation l’efficacité et la performance securitaire.La restauration de l’AUTORITE DE L’ETAT doit etre le 1er objectif du prochain President.




    0



    0
    Walho
    17 mars 2013 - 10 h 48 min

    Les autorités tablent sur le
    Les autorités tablent sur le temps puisque celui-ci est infini et qu’avec l’oubli les gens finiront par ne plus y penser . Wa taoudou el miyahou ila majariha ttabiia . Et l’on retombera dans la routine quotidienne . Le wali , le kdachi , le faalchi …retrouveront leur compte . Comme si de rien ne s’est passé .Et la grâce présidentielle fera encore des siennes . Et qui paie les pots cassés ! Le Peuple pardi !




    0



    0
    Anonyme
    17 mars 2013 - 10 h 48 min

    Dans ma ville il n’y a pas un
    Dans ma ville il n’y a pas un seul feu rouge(80 000 ha), se sont les policier qui servent a faire la circulation alors qu’ils pourraient servir de police de proximitée et circuler dans toute la ville pour s’occuper des problèmes et rassurer les citoyens rien que par leurs présences. Dans mon quartier les seul fois ou on les voit s’est quand il y a un problème de voisinage autrement seuls les gendarmes passent de temps a autre(rare). Se n’est pas le manque de policier qu’il y a en Algérie, ce sont leurs missions et leurs repartions géographique dans la ville qui sont mal gérées(ils sont tous agglutinés dans les centres ville,alors qu’en périphérie on a du mal a en trouver un) Pour installer des feu rouge il faut aussi que les citoyens fassent preuve d’un minimum de civisme et les respecters pour que la police puissent occuper d’autres missions.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.