Le Front national à propos de l’hospitalisation de Bouteflika au Val-de-Grâce : «Qui paiera la facture ?»

Le député Front national Gilbert Collard vient d’interpeller le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, «sur les conséquences financières de l’hospitalisation de longue durée» du président Bouteflika en France. «Durant un mois, le président algérien, M. Abdelaziz Bouteflika, a été soigné à Paris à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce. Il a été récemment transféré dans un autre établissement de santé des Armées. Sa pathologie lourde a nécessité des soins coûteux, engagés par la République française via le budget du ministère des Armées», s’est plaint l’ancien avocat du tortionnaire Paul Aussaresses, pour qui «il importe maintenant de savoir qui va rembourser le Trésor public français» : «S’agit-il de l’Etat algérien ou de l’assurance personnelle de M. Bouteflika ?» s’est interrogé ce député du Gard, issu de la bourgeoisie marseillaise. Ce Franc-maçon, qui se proclame «radical» mais pas «extrémiste», dit souhaiter «savoir si la trésorerie des Armées ou la direction générale des finances publiques ont d’ores et déjà émis un mandat de recouvrement à cet effet». «Dans le cas contraire, précise encore ce militant encarté au parti d’extrême droite que préside la famille Le Pen, [je] souhaiterais savoir le montant de la créance constatée à ce jour.» Pour rappel, Gilbert Collard, actuellement membre de la commission des lois à l’Assemblée nationale française (parlement), avait déposé une plainte contre la Banque d’Algérie, au milieu des années 2000, dans le cadre de l’affaire Khalifa, mais celle-ci avait été déclarée irrecevable. Auteur prolifique au parcours politique cahoté, migrant d’un camp politique à un autre – aux antipodes l’un de l’autre –, cet avocat surmédiatisé finit par déclarer sa «préférence nationale» défendue par le Front national après avoir soutenu les travailleurs immigrés, allant jusqu’à qualifier les propos de Jean-Marie Le Pen de «microbiens». L’hospitalisation du président Bouteflika à l’hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce a donné lieu à une levée de boucliers en Algérie, beaucoup d’Algériens dénonçant la politique des deux poids deux mesures appliquée en matière d’accès aux soins, l’écrasante majorité des Algériens étant privée d’une bonne prise en charge médicale dans les hôpitaux du pays. En France, peu ou pas de partis se sont exprimés sur la présence du chef de l’Etat algérien sur le sol français, où il fut évacué en urgence suite à son malaise, hormis les messages d’assurance du président François Hollande et du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Aux dernières nouvelles, une équipe de la télévision d’Etat, l’ENTV, aurait été dépêchée hier à Paris pour effectuer un enregistrement vidéo avec le Président, souhaité par tous pour mettre fin aux rumeurs qui circulent depuis son absence forcée.
M. Aït Amara

Comment (56)

    el-mokrani
    20 août 2013 - 13 h 20 min

    Au fait c’est la mise en
    Au fait c’est la mise en scène franco-algérienne primo c t pas gratuit second le lien qui le lie à la France est immense sans oublié les enfants de la France qu’elle a laissé en Algérie .Le patriotisme est mort en 1962




    0



    0
    Anonyme
    24 juin 2013 - 20 h 33 min

    La vraie question.
    La vraie question. Trouvez-vous normal que bouteflika s’est précipité à Paris pour se soigner alors qu’il y’a bien d’autres pays même arabes pour se soigner correctement. À mon avis l’Algérie n’est jamais indépendante. La France gère nos affaires, notre pétrole et s’en fout du peuple algérien comme avant 1954. Bouteflika fait partie des agents militaires français. La preuve il se soigne dans les instances militaires françaises. Soyez un peu intelligent les gars. Pourqupi l’UMP ne dit rien et pourquoi le PS soutient bouteflika. Bouteflika est un français. Il a rien à branler de l’indépendance de l’Algérie. Il a jamais fait la guerre en tous les cas.




    0



    0
    Anonyme mehdi assem
    14 juin 2013 - 12 h 06 min

    Bouteflika Sellal les
    Bouteflika Sellal les généraux aux algériens surtout les kabyles d’appliquer le coran a 100% pour éviter leurs extermination par ces punitions d’ALLAH les forts séismes incendie de forêt tsunami inondation déluge de Noé toufane Nouh c’est loin déluge en Europe aujourd’hui les tornades les accidents de la route les maladies les marionnettes de satan Qaida Aqmi ne seront pas épargner par ces punitions d’ALLAH et par les balles de l’armée la solution de poser les armes abhiyalatiahssen




    0



    0
    beldi36
    4 juin 2013 - 12 h 12 min

    Pour les frais
    Pour les frais d’hospitalisation, collard la girouette pourra tjs les déduire du montant que ns doit la france depuis le bey d’ALGER (facture non payée du blé). Quant à nos dirigeants, je leur suggére de se faire soigner dans leur pays ou le cas échéant dans un autre pays que la france. CE PRIVILEGE DOIT ÊTRE RESERVE AU SEUL PRESIDENT ET NON A SIDI SAÏD AND CO.




    0



    0
    dzNtx
    3 juin 2013 - 21 h 27 min

    Comme d’habitude on leur
    Comme d’habitude on leur fourni le baton pour se faire battre avec. Nous savons tous qu’il existe beaucoup de francais qui sont genetiquement programmes pour hair l’Algerie. Si nous avions un systeme de sante adequat, personne y comprit le president n’irai se faire soigner chez eux. Malheureusement ce n’est pas le cas. Nous devons nous en vouloir qu’a nous meme.




    0



    0
    dax
    3 juin 2013 - 19 h 23 min

    Salut ;
    De source officiel ,

    Salut ;
    De source officiel , Mr BENFLIS se prépare pour le grand événement en Algérie sur la tête du FLN , Suite au grand scandale qui ont touchés les principes de notre République ( la guerre contre la mafia franco-algériens ) ,la politique française s’est tromper de culture et voir le site , ( Pourquoi la France ) qui veut gérer le sous-sol algérien et mener sa politique d’horreur . Les algériens réponds à Charles de Gaule ( Nous avons bien compris )
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/rapports/r0305.asp




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.