Le Maroc déclare la «guerre sainte» à l’Algérie en France

Le Maroc instrumentalise ses imams en France pour mener une sorte de guerre sainte contre l’Algérie. Ces imams, «orientés» par le Makhzen, ont déclenché une attaque en règle contre le Conseil français du culte musulman (CFCM) à l’occasion des élections qui ont eu lieu le samedi 8 juin pour renouveler ses instances. Ils agissent ainsi dans une démarche de division de la communauté musulmane et dans le cadre d’une stratégie visant à casser le CFCM, au seul motif que cette institution représentative des musulmans de France est dirigée par un Algérien. En effet, Dalil Boubekeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, a annoncé dans un entretien à Echorouk, qu’il présidera le CFCM à l’issue de ces élections dont les résultats seront donnés le 23 juin. Il estime que la participation aux élections a été conséquente et que l’appel au boycott lancé par le mouvement des Frères musulmans n’a eu aucun effet vu la participation massive. Illustration du travail de sape mené par les Marocains, la Grande Mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne n’a pas participé à ce scrutin. Son recteur a déclaré, avant ces élections : «Nous refusons de nous soumettre au simulacre et à la caricature que représente aujourd'hui le CFCM à travers les différentes fédérations.» Plus loin, il poursuit : «La gestion chaotique du CFCM initiée par des fédérations partisanes et en particulier le RMF et leur tentative de mettre la main sur ces instances représentatives, en s'accaparant tous les pouvoirs par des manœuvres malsaines, portent une atteinte grave aux principes démocratiques qui régissent notre pays.» Le recteur termine ce réquisitoire mensonger par un véritable appel à la division : «La Grande Mosquée Mohammed VI réfute et condamne fermement ces pratiques et appelle les responsables des mosquées de France et les dirigeants de lieux de culte à ne pas cautionner cette mise en scène pour libérer nos institutions d'une gestion partisane.» Dans le même camp marocain, quatre présidents de conseils régionaux du culte musulman (CRCM) avaient signifié, en avril, leur intention de ne pas participer aux élections anticipées du CFCM. Le président du CRCM Île-de-France (IDF) Centre a rejoint le camp des frondeurs. Comme les autres, il conteste la réforme des statuts adoptée en février lors d’une assemblée générale, «entachée d’irrégularités» selon lui, et entend achever son mandat de trois ans jusqu’en juin 2014. Ils sont appuyés par le recteur de la mosquée d’Evry-Courcouronnes, Khalil Merroun, connu pour être l’homme du Makhzen, qui est derrière toutes les manœuvres de déstabilisation du CFCM et de la Mosquée de Paris qui est réputée pour l’islam tolérant, moderne et ouvert qu’elle prône.
Kamel Moulfi
 

Comment (29)

    Aguelide
    16 novembre 2013 - 16 h 50 min

    l’islam n’est pas marocain,
    l’islam n’est pas marocain, d’autant plus les marocains, le makhzen et son roitelet sont des judéo-arabes sous domination sioniste. Le CFCM (conseil français du culte marocain) est une association de marocains et sionistes, mais en aucun cas ne représente la diversité des musulmans de france ou de l’islam en france.
    Boycoter les mosquées marocaines qui rappatrient les dont (ou zakate) des croyants au maroc (ou à mimie 6).
    Les mosquées marocaines de france ne sont que des filières de l’immigration clandestine.

    Anonyme
    13 juin 2013 - 11 h 30 min

    Les méddahates du régimes
    Les méddahates du régimes pourris qui viennent ici (…), j’invite les patriotes opposants à ne jamais leur répondre directement, elles ne le méritent pas.

    citoyen
    12 juin 2013 - 20 h 42 min

    ANNONYME. M !!!!! quand tu
    ANNONYME. M !!!!! quand tu dis kabyle, cela ne veut pas dire peuple algérien. cela veut dire tout juste quelques tribus venues de l’orient qui se sont installés dans une région bien détérminée et qui aiment vivre les sommets comme leurs ancetres et qui igolatrent jean benoit le père blanc qui crèche au sommet du mont benoit et stop. c’est toute l’histoire du kabyle. allez bonne nuit et fait attention à toi car la tension arterielle est mortelle.

    citoyen
    12 juin 2013 - 20 h 36 min

    nos chers voisins marocains,
    nos chers voisins marocains, puisqu’ils ont des élites en france, ces derniers doivent etres plus intelligents que ceux qui sont au bled. alors la question reste posée: puisque le peuple marocain ne cesse de se proclamer « amazigh », qu’il nous explique dans quelle cironstance il s’est doté d’un roitelet alaouite-chiite de l’orient. c’est l’histoire de la poule et de l’oeuf. qui est venu le premier? est ce que c’est l’oeuf ou la poule. plus clair, le peuple amazigh ou le roi alaouite-chiite. tout le monde a remarqué que jamais le maroc n’a célébré le jour de l’aid comme tous les autres pays sunnites. allez chiche!!! expliquez nous cela, nos très chers voisins. à vos claviers!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.