L’affaire Khalifa devant le tribunal de Nanterre le 2 décembre

Le procès du fondateur du groupe Khalifa, Abdelmoumène Rafik Khelifa, a été renvoyé, aujourd’hui mercredi, au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine), une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ayant été soulevée par la défense, a-t-on appris de source proche du dossier. Le procès devait avoir lieu du 2 au 20 décembre prochain devant le tribunal de grande instance de Nanterre. Le fondateur du groupe Khalifa, actuellement détenu en Grande-Bretagne, y est le principal prévenu, aux côtés de dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchène, des anciens représentants du groupe en France, ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Rafik Khalifa et ses complices sont notamment poursuivis pour des délits de banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs. Selon des sources judiciaires, les faits incriminés concernent principalement la vente «dans des conditions douteuses» de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés du groupe Khalifa et de la fameuse villa Bagatelle de Cannes, achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ 36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Le procès devra également porter sur la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec Khalifa Airways. Rappelons que Rafik Khalifa avait été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité, en 2007 en Algérie, pour divers crimes liés à l’escroquerie du siècle connue sous le nom de «l’affaire Khalifa».
Amine Sadek
 

Comment (5)

    dalila
    27 septembre 2013 - 15 h 43 min

    je me pose la question sur la
    je me pose la question sur la cassation demandée par les detenus en algerie suite a cette affaire khalifa, a savoir l incarcertion des directeurs, enfants du peuple-car wladhoum serkou ou rahou-ou ferhanins-a l image ds boutesrika-freres et nain compris et belaiz and co. depuis presque 8ans et rien n a ete fait, ils croupissent en prison a la place des maudits, meme les avocats venards sont a la touche apres avoir encaissé les frais des victimes. apres on viendra nous bassiner avec wled lahlal. que tous les saints de la mere-patrie vous maudissent chiens galeux.




    0



    0
    Khalifa
    25 septembre 2013 - 17 h 42 min

    Cette affaire et Franco
    Cette affaire et Franco Algérienne, d’une part la société Général, la BNP et les maffieux de l’époque qui avaient reçus des centaines de millions pour briser Khalifa. Et laisser les banques privés françaises coloniser économiquement l’Algérie!

    Prouvez nous le contraire!




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2013 - 17 h 23 min

    Il ne sera jamais extradé !
    Il ne sera jamais extradé ! demandez aux Algériens de France ils vous diront qu’ils l’aiment et qu’ils sont convaincu que si lui est coupable de quelques chose le régime en place lui est le pire des criminels !




    0



    0
    Mehacir
    25 septembre 2013 - 14 h 29 min

    Khalifa a puisé son argent et
    Khalifa a puisé son argent et tout son argent à partir des caisses algériennes avec la complicité des personnes algériennes, sinon comment expliquer une telle facilité pour s’accaparer des sommes incommensurables au vu et su des instances dites de gestion et de contrôle des fonds publics. La France et d’autres pays européens ont beaucoup bénéficié de cette manne financière et leurs caisses renflouées sans aucun effort d’investissement de leur part. Ces pays doivent le féliciter haut et fort pour sa contribution dans le financement après achat de biens mobiliers et immobiliers chez eux. S’il y a un procès çà et là, c’est pour denoncer la manière maffieuse de dépenser son argent sale.




    0



    0
    selecto
    25 septembre 2013 - 12 h 51 min

    Les Français ramassent pas
    Les Français ramassent pas mal d’argent grâce à ces escrocs qui ont pillé le Trésor public, déjà des immeubles de luxe sont sous scellés à Paris et région en attendant leurs saisies dans le cadre de l’affaire Chakib Khelil et Cie, pas mal d’argent à été récupéré grâce aux procès du voyou Mahamed Khalifati dit Cheb Mami, pas mal d’argent a été récupéré grâce aux nombreuses condamnations du centre culturel algérien a cause des agissements de son ex directeur, ex directeur général de l’Institut du monde arabe, celui était avant Yasmina Khadra.

    En attendant ils vont ramasser des fortunes grâce aux procès de l’affaire Khalifa.
    Il faut juger ces minables !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.