Rapport sans appel du FMI : le Maroc est en faillite

Le dernier rapport du Fonds monétaire international (FMI) est accablant pour le Maroc. Publié le 27 septembre dernier, ce rapport est resté jusque-là ignoré par les médias du Makhzen qui préfèrent continuer à déverser leur venin sur l’Algérie qu’ils accusent de tous les maux qui frappent le royaume. Le FMI fait état de la grave détérioration des conditions macroéconomiques du Maroc en 2012. La croissance a baissé à 2,7% alors qu’elle était de 5% en 2011. Le déficit est de 10% et la dette extérieure, qui s’est alourdie, est de 7,6% du PIB. Des chiffres qui donnent des frissons. Et ce n’est pas terminé. Le FMI a relevé le fait que le résultat financier de 2012 s’est éloigné de manière significative de l'objectif fixé par les autorités marocaines, accentuant ainsi la fragilité budgétaire du pays. Autre facteur inquiétant pour le FMI qui a accordé un emprunt au royaume chérifien l’année dernière, l’inflation galopante et le taux de chômage qui dépasse officiellement 9%. Le FMI vient ainsi confirmer l’état catastrophique des finances publiques marocaines. Cela a été relevé dans un bulletin secret de la Trésorerie générale du royaume (la caisse de l'Etat). Dans ce bulletin qui date du mois de juillet, il est fait état des recettes de l'Etat au premier semestre 2013 qui se sont élevées à 100 milliards de dirhams (10 milliards d’euros), alors que les dépenses ordinaires de fonctionnement se sont élevées à 113 milliards de dirhams (11 milliards d’euros). Les dépenses d'investissement ont été de 23 milliards de dirhams (2,3 milliards d’euros). Il apparaît donc clairement un déficit de 34 milliards de dirhams (3,4 milliards d’euros), entièrement financé par l'endettement. Pour rééquilibrer sa balance de paiement, le gouvernement marocain tablait sur l’ouverture des frontières avec l’Algérie pour mieux écouler ses produits de tous genres, dont le cannabis qui représente des recettes annuelles de près de 13 milliards d’euros. Mais l’Algérie avait exigé d’abord l’assainissement du contentieux existant entre les deux pays, notamment la question de l’indemnisation des Algériens spoliés de leurs biens durant les années 1990. Chose que le gouvernement marocain refuse de régler. Pis encore, il considère les dernières mesures prises par l’Etat algérien afin de réduire la contrebande du carburant comme un «acte de guerre», en ce sens que de nombreux Marocains profitaient du carburant algérien bon marché. Le trafic de ce carburant faisait fonctionner des centaines de milliers de véhicules et travailler quelque 20 000 Marocains. Voilà pourquoi le Palais royal et son pendant au gouvernement multiplient les diatribes contre l’Algérie. Et cet acharnement va assurément se poursuivre tant la situation socioéconomique et donc politique continue de se dégrader.
Sonia B.
 

Comment (45)

    Anonyme
    7 janvier 2014 - 17 h 15 min

    Pour commencer le Maroc est
    Pour commencer le Maroc est loin d’être en faillite.
    Le PIB du MAROC en 2012 est de $95.98 milliard(s) pour une croissance de 4.2%
    Alors que l’économie algérienne enregistre un ralentissement à 2,5% après 3,3% en 2010. La montée des prix du pétrole et la demande extérieure ont soutenu la production et les exportations de ce pays. La croissance des recettes pétrolières ont permis de financer les ambitieux programmes de dépenses publiques.
    Concernant l’histoire, le 14 octobre 1963, les Forces armées royales du Maroc occupent Hassi-Beïda et Tinjoub et repoussent les forces algériennes vers la piste Béchar-Tindouf. Cette première intervention des forces régulières marque généralement le début du conflit10. L’armée algérienne s’empare de Ich, une « excroissance » marocaine dans le désert, loin à l’est de la zone contestée. Il s’agit vraisemblablement d’ouvrir un nouveau front pour relâcher la pression sur les troupes algériennes menacées au sud, ou bien de détenir un territoire qui puisse servir de « jeton » dans les négociations24. Le 18, les Algériens arrivent au bord de Figuig25.
    L’armée marocaine, commandée par le général Driss Ben Omar El Alami20, est mieux équipée et approvisionnée, tandis que l’armée algérienne, commandée par Houari Boumédiène, expérimentée pour la guérilla mais mal équipée, souffre de problèmes logistiques. Ahmed Ben Bella a ultérieurement expliqué son choix d’axer la politique de développement algérienne sur d’autres domaines que le militaire car il ne s’attendait pas à être attaqué par un « peuple frère »26.
    L’Algérie se fournit en armement auprès de Cuba (dont un contingent de 686 hommes27, avec aviation, blindés, et artillerie28), de l’Égypte (1000 soldats sont envoyés en Algérie28), pendant que le Maroc ne reçoit aucun appui direct des États-Unis, de l’Espagne ou de la France29. Après l’atterrissage d’urgence d’un hélicoptère algérien en panne derrière les frontières marocaines le 20 octobre, cinq officiers égyptiens l’occupant sont capturés22 ; trois colonels égyptiens sont présentés à la presse28. Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec Cuba le 31 octobre, et rappelle ses ambassadeurs en Égypte et en Syrie. 350 professeurs égyptiens sont expulsés.
    La bataille la plus importante se déroule le 25 octobre, environ 200 Algériens sont capturés près de Hassi Beïda30. Les Marocains parviennent jusqu’à 12 kilomètres de Tindouf, le 2831. Ils sont peut-être dissuadés d’investir la ville par une intervention de Charles de Gaulle32.
    Il était prévu qu’un contingent cubain, comportant 22 blindés T-34, s’empare de Berguent au Maroc, mais l’attaque est suspendue au dernier moment par Ben Bella, en raison de la perspective de négociations lors de la conférence de l’Organisation de l’unité africaine devant se tenir à Bamako à partir du 29 octobre33.
    À la fin du mois, le Maroc bénéficie d’une situation militaire favorable, en tenant Hassi-Beïda et Tinjoub, et en approchant de Tindouf, tandis que l’Algérie bénéficie d’une situation diplomatique en sa faveur : elle possède un large capital de sympathie après la guerre d’indépendance, elle est soutenue à des degrés divers par toutes les organisations africaines, et elle peut mettre en avant le principe de uti possidetis pour soutenir sa revendication34
    pour l’avenir, je souhaite une nouvelle gueurre pour vous clouer le bec une seconde fois et revivre une nouvelle la razia




    0



    1
    kouider
    28 novembre 2013 - 20 h 25 min

    si nous continuons a garder
    si nous continuons a garder la pression sur le maroc encore deux ans il sera ko par bien garder nos frontieres et limites tout sorte de trafic




    0



    0
    kouider
    28 novembre 2013 - 20 h 25 min

    si nous continuons a garder
    si nous continuons a garder la pression sur le maroc encore deux ans il sera ko par bien garder nos frontieres et limites tout sorte de trafic




    0



    0
    Chafik BANANA
    28 novembre 2013 - 14 h 19 min

    Nous sommes en voie de
    Nous sommes en voie de d’éveloppement équivalent à peu prés (500 ans en arriéres),l’europe pendant le moyen äge




    0



    0
    Chafik BANANA
    28 novembre 2013 - 14 h 19 min

    Nous sommes en voie de
    Nous sommes en voie de d’éveloppement équivalent à peu prés (500 ans en arriéres),l’europe pendant le moyen äge




    0



    0
    Anonyme
    16 novembre 2013 - 10 h 05 min

    Que cherchons-nous? abattre
    Que cherchons-nous? abattre le Maroc?
    La lecture que la plupart des lecteurs ont fait de cet article est alarmiste! Ils attendent que « la bête » soit à terre. On attend la chute du voisin pour crier victoire, pour exister. Vivre est encore une autre histoire..Pendant qu’on médite sur ces données qui n’ont de noir que l’encre, on ne s’occupe pas de nos affaires. Le Maroc a été dans des situations plus graves dans les années 70 et 80; avec des recommandations sérieuses du même FMI. Il a su dépasser ses problèmes. Les marocains n’attendent pas. Ils ont été éduqués à travailler dans ces conditions. Leur économie ne table pas sur une rente. Après tout, si vous transposez ce raisonnement sur des pays industriels (France, Italie, Espagne…), le Maroc est loin d’être en faillite. La dette a toujours été un moyen de mettre en place des projets. Ce pays est en train de découvrir du pétrole sur ses terres et dans ses eaux territoriales. Soyons réaliste, cessons de regarder le nombril de notre ventre gonflé , mais vide.




    0



    0
    kaabmomo
    11 novembre 2013 - 21 h 34 min

    Monarque m6 un (…)
    Monarque m6 un (…) pédophile menteurs comme sont père et sont peuples des creves la faim et des (…)




    0



    0
    Anonyme
    26 octobre 2013 - 10 h 22 min

    l’auteur de l’article mérite
    l’auteur de l’article mérite le prix nobel de l’économie.




    0



    0
    Anonyme
    26 octobre 2013 - 10 h 20 min

    « …ce rapport est resté
    « …ce rapport est resté jusque-là ignoré par les médias du Makhzen qui préfèrent continuer à déverser leur venin sur l’Algérie…. » mdrrrrrrrrrrr

    pour le moment c’est votre site qui déverse un flot de vénins.




    0



    0
    Anonyme
    7 octobre 2013 - 10 h 38 min

    Ya Dahman, ya Dahman…Les
    Ya Dahman, ya Dahman…Les IDE, tous le monde en veut!!y compris ton PÔV pays; les Marocains en obtiennent et d’autres non: c’est le résultat d’une politique.
    Qu’on approuve ou pas, c’est une autre histoire: leurs choix apparemment sont bons puisque ils obtiennent ce qu’ils voulaient.




    0



    0
    Mokhtar
    5 octobre 2013 - 13 h 06 min

    Pourquoi nous parler d’un
    Pourquoi nous parler d’un pays en faillite devenu une risée universelle tant au plan sociologique que culturel, au lieu de traiter de sujets de pays avancés comme ceux de la scandinavie a l’effet d’en débattre et surtout essayer de faire avancer davantage notre pays ?




    0



    0
    Anonyme
    5 octobre 2013 - 12 h 38 min

    Le Maroc de toutes les tares,
    Le Maroc de toutes les tares, les dérives, les misères, de l’eslavagisme, de la drogue, du tourisme sexuel, de tourisme pour pédophile, de la bassesse, et j’en passe, se permet de s’attaquer directement à l’Algérie parce qu’il compte sur ses souteneurs israéliens, impérialistes, français, les vrais maitres de ce pauvre pays. Mais l’Algérie pays des millions de martyrs, du nif, de la dignité, de révolutionnaires, ne laissera pas intimider par ce pauvre voisin qui profite que le clan d’Oujda soit au pouvoir pour sortir l’artillerie lourde. Il faut rappeler au Maroc qu’il nous a trahi par le passé et nous trahi d’ailleurs toujours, que l’Algérie ne se laissera pas intimider par un misèrable voisin qui est incapable de nourrir son peuple qui frappe à nos frontières. Rappelons un peu l’ALgérie qui était à terre avec un baril de 8 $ et tourmenté par un guerre au terrorisme pendant 10 ans, malgré tous ces malheurs qui l’ont accablé, elle est resté debout, et son peuple n’a jamais connu la famine comme c’est le cas au Maroc. Le peuple algérien a combattu toutes les armées de l’Otan pour se libérer, elle ne se laissera pas intimidé par les souteneurs du Maroc de la honte.




    0



    0
    hamaili
    5 octobre 2013 - 9 h 52 min

    Notre chroniqueur algérien,
    Notre chroniqueur algérien, Djerrad Amar, revient sur le sempiternel conflit du Maghreb, la guéguerre dans les joutes verbales et menaces à peine voilées dans la confrontation surannée entre l’Algérie et le Maroc. Ce conflit, qui aurait pour point d’orgue le Sahara occidental, le peuple sahraoui et le Front polisario, perdure. Les frères ennemis sont perpétuellement entrain de s’affronter, s’accusant mutuellement de tous les maux et méfaits possibles et inimaginables, qui émaillent des deux pays, depuis les indépendances.

    Certains médias de nos voisins marocains ne cessent d’attaquer l’Algérie. Des attaques injustes faites de mensonges, de dénigrements et de contre-vérités appelant pratiquement les Algériens à se révolter contre leurs dirigeants.

    Des articles aussi violents que bizarres sont publiés, à tour de bras, dans des journaux et sites, même sur des sites israéliens (Israël-flash) sous des plumes marocaines à l’exemple de ce courtisan nommé F.M qui dit vouloir la « démocratie » pour… l’Algérie. Tous ses articles – qui visent l’Algérie – sont un tissu de mensonges et de contre-vérité. Il ne fait que dénigrer et fausser la réalité. Au regard de quelques-uns de ses titres ont saisi parfaitement sa « spécialité » : « L’Algérie ; un dragon régional en papier », « À ceux qui attaquent le Maroc », « Une belle déculottée pour le mouvement du 20 février et ses « phagocyteurs » (phagocytaires plutôt), « Dissidence au sein du Front Polisario », « Déliquescence de l’État algérien et provocation d’Alger », « La schizophrénie des généraux algériens envers le Maroc », « Le Maroc en mouvement et l’Algérie dans l’inertie totale », « L’oligarchie militaro-politique algérienne en position critique » etc.

    Il n’y a que le Maroc et ceux qui se font appeler « l’opposition algérienne à l’étranger », sis à Londres, ainsi que quelques critiques « d’indépendants » qui passent leur temps à fustiger ou critiquer « le régime algérien », « le pouvoir des généraux », « la sécurité militaire » et tutti quanti. À la différence que chez les Marocains, transparaît, en plus, une certaine colère. Ces gens-là du Maroc, semblent dire aux Algériens, à chaque fois, « vous accédez à nos demandes et nos désidératas sinon, on vous suscite des révoltes ». Comme s’ils en avaient le monopole et la capacité !

    Pour mettre le lecteur au clair, il doit savoir ce qui divise actuellement le Maroc et l’Algérie. En plus des vicissitudes de l’histoire qu’alimentent des clichés que font durer certains, surtout du côté marocain, il y a surtout le Sahara occidental et l’ouverture de la frontière.
    Le Sahara occidental, que le Maroc occupe depuis 1975, après le départ des Espagnols, est vu par l’Algérie comme un problème de décolonisation dont la solution est l’autodétermination du peuple sahraoui. C’est donc, aux yeux de l’Algérie, conforme à la légalité (au droit international) et légitime (au regard de son histoire coloniale). Là est la divergence fondamentale. Écoutons notre « analyste » : « Alger voit également avec l’arrivée d’un régime démocratique pro-occidental à Tripoli un soutien de poids sur la question du Sahara marocain s’évaporer. » Le Maroc soutient donc ces félons pour ça ?

    La fermeture de la frontière par l’Algérie qui fait suite à l’attentat terroriste, en 1994, commis à l’hôtel Atlas Asni à Marrakech. Le roi Hassan II qui a vite fait d’accuser injustement « les services algériens » – malgré les mises en garde de certains officiels Français –, impose, par humiliation, le visa d’entrée pour les Algériens tout en durcissant leurs conditions de séjours sur son territoire. En réponse, l’Algérie ferme carrément la frontière pour bien «les rassurer». Qui est perdant ? Le Maroc dit que c’est l’Algérie. Pourquoi alors cette obsession à demander en permanence son ouverture contrairement à l’Algérie qui temporise en conditionnant cette réouverture « aux [règlement des] problèmes qui ont entraîné sa fermeture» selon Bouteflika et à «…une approche globale de ce que nous voulons faire de notre Maghreb » selon Zerhouni l’ex-ministre de l’Intérieur.

    En fait c’est bien le Maroc qui reste le grand perdant. Ce sont plus de 2 milliards de dollars/an de perdus ; faites le calcul sur 19 ans ! Environ 40 milliards de dollars de manque à gagner ! Voilà les vraies causes et les vrais motifs qui poussent les Marocains à de tels comportements contre l’Algérie et ses dirigeants. Les visas ont été levés en 2005/2006. Reste plusieurs questions, dont celles liées au Sahara Occidental.

    Toutes leurs critiques tournent autour du « pouvoir algérien », du « Sahara occidental », de « l’ouverture des frontières ». Ce qui est intéressant à dire c’est que toutes les interventions et critiques d’officiels ou de journalistes marocains, à propos de l’Algérie, se fixent toujours sur ces trois thèmes. Vous leur parlerez des « vendanges en Australie », ils s’arrangent pour introduire ces thèmes ! Une obsession maladive où l’on pressent chez eux un sentiment de frustration, une envie de régler un compte à l’Algérie à travers leur récurrent souhait d’un chaos et incitation à la révolte. Certains poussent l’indécence jusqu’à nous reprocher d’avoir trop d’argent en motivant, alors, les Algériens, à se révolter pour réclamer leur part ! Rien que ça !

    L’Algérie n’est ni un « dragon » ni un « papier ». C’est un territoire, un peuple, une histoire, comme le Maroc. Elle n’est pas en « déliquescence » ou en « inertie totale». Nous ne vivons pas « au seuil de la pauvreté ». Nous avons des pauvres, mais nous n’avons pas l’état de misère, de beaucoup, que nous constatons au Maroc. Observons aussi cette drôle affirmation « l’Algérie vient de confirmer son naufrage amorcé voici près de six décennies » (?!) (c’est-à-dire depuis 1954 le début de la révolution qui serait donc un « naufrage »?). S’il y a naufrage, il est immédiat, il ne dure pas « six décennies »; c’est stupide. Sinon on ne serait pas maintenant à subir d’incessantes pressions pour l’ouverture de la frontière afin de « booster » son économie. Même Ban Ki-moon y met du sien.

    Enfin, l’Algérie n’a jamais pratiquée « une course effrénée à l’armement pour intimider son voisin marocain », mais a procédé au renouvellement d’une partie de son armement. Le Maroc a bien acheté des F 16 sans se voir faire des reproches par l’Algérie !Avec cette politique malveillante et ces « tactiques » mesquines et puériles, les choses ne seront jamais prêtes d’évoluer vers l’issue que souhaitent les dirigeants marocains. Même dans vingt autres années !
    Djerrad Amar




    0



    0
    Horizon
    4 octobre 2013 - 22 h 08 min

    Ont a même pas peur .
    Ont a même pas peur .




    0



    0
    Anonyme
    4 octobre 2013 - 13 h 00 min

    Un pays en faillite qui nous
    Un pays en faillite qui nous aboie dessus, comme un chien enragé, malgré sa situation alarmante, ce voisin ne se prend pas pour une petite merde. Imaginez si il avait les moyens que l’Algérie a, ce voisin nous génociderait. L’Algérie pays des millions de martyrs même mal dirigée, parce que ses dirigeants ne sont pas des patriotes algériens mais marocains, le clan d’Oujda dont le temps est compté, le peuple en est conscient, restera majestueuse cela est un héritage millénaires, comparativement à ce Maroc tombé tellement bas qu’il ne se lèvera jamais. Les marocains sont les anciens maures de Mauritanie qui ont toujours eu un statut d’esclaves.




    0



    0
    Dahman
    4 octobre 2013 - 11 h 59 min

    @ Anonyme…tu dis « Une
    @ Anonyme…tu dis « Une croissance de 2,5%, vous appelez ça une catastrophe?! Et Hors manne naturelle par dessus le marca?!!! »…mais tu oublies que le Maroc n’a pas besoin de manne naturelle, puisque le Maroc fonctionne avec les AIDES ET LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS ….100% des projets qui marchent et qui font la fierté des marocains sont le fait des ETRANGERS, je te mets au défi de me montrer un seul projet qui marche au Maroc et qui soit le fruit du génie et du financement marocains!!!…ne te fatigue pas à chercher, il y en a pas….la croissance affichée du Maroc est le résultat direct des aides et des IDE. les pauvres marocains imbus de leur petites personnes gavés de délires parano-narcissiques s’imaginent que le Maroc marche grâce à leur « bon génie »!!!…..il y a pas de « génie » marroki, le seul génie que possède les marocains réside dans l’obéissance à leur maître et la culture de la drogue. même la drogue du Rif a été implantée par hassan2 (pour endormir les rifains après leur soulèvement et les massacres de 1958) grâce aux aides de la FAO détournées entre 1958 et 1966!!….le tourisme qui fait vivre les marocains est à la base le fruit du travail et de l’investissement d’entrepreneurs FRANCAIS…sans les étrangers (France en tête et les golfiens), les marocains mangeraient les épines et les cailloux….donc monsieur, il faut être au moins reconnaissant envers vos bienfaiteurs….et ne viens pas nous bassiner avec les « mannes naturelles » qui feraient défaut au Maroc!!!…..vos mannes à vous s’appellent : drogue, tourisme et phosphates…et elles valent largement les hydrocarbures de l’Algérie que vous jalousez!!!!




    0



    0
    0033
    4 octobre 2013 - 7 h 54 min

    Salam aleykoum, le Maroc est
    Salam aleykoum, le Maroc est un pays musulman, nous avons le devoir d’aider nos frères musulmans et cela quelque soit les endroits où ils sont ! Le Prophète (saws) demanda un jour : « Qui est donc le plus fort parmi vous ? » – Les compagnons répondirent : « Celui qui terrasse son ennemi. » et le Prophète (saws) de répondre : « Non, le plus fort est celui qui maîtrise sa colère. « . Si un frère a besoin d’aide nous avons le devoir de l’aider, si un tyran ou un dirigeant fait du mal à son peuple nous devons aider le peuple à le destituer ! Si nous luttons contre le sionisme, allions nous et faisons le ensemble partout où il se trouve …




    0



    0
    Anonyme
    4 octobre 2013 - 7 h 24 min

    Une croissance de 2,5%, vous
    Une croissance de 2,5%, vous appelez ça une catastrophe?! Et Hors manne naturelle par dessus le marca?!!!
    Un endettement de 7,5% du PIB, une déroute? Quand on sait que celui de la France dépasse les 90%! Et celui des états Unis alors, c’est quoi, la banqueroute???
    Quels seraient nos chiffres sans le pétrole et le gaz???
    Allons messieurs,du FMI ou d’ailleurs, un peu d’objectivité.




    0



    0
    Anonymemoussi
    4 octobre 2013 - 6 h 49 min

    @anonyme 15ho9
    Tu preferent

    @anonyme 15ho9

    Tu preferent que le maroc soit aidé avec l’argent des algeriens
    par l’intermediaire de La pieuvre qui preside au FMI,BM,USA,UE
    qui prend sa cote part au passage (et sa cote part n’est pas seulement pécuniere mais morale et une prehention sur l’avenir
    et l’assurance d’une aide a l’agression de l’algerie au besoin
    si la grande Pieuvre le décidait)ceci sans dire merci a l’Algerie.Toi t’es un vrai algerien!!Moi je ne veux pas l’etre a TON image.Je te joint un lien
    http://www.youtube.com/watch?v=lWvDAxIwrbU&list=PLD1CE9645356BE521




    0



    0
    Dahman
    4 octobre 2013 - 1 h 37 min

    si l’Algérie ouvrait ses
    si l’Algérie ouvrait ses frontières avec l’état makhzeniens, ce dernier gagnerait 11 milliards de dollars par an selon les économistes, sans oublier que les gains de l’économie narcotique marocaine, évalués à 13 milliards par an actuellement, vont grimper à 20 milliards par ans.
    Conclusions: le Maroc gagnerait 18 milliards de dollars par an, si l’Algérie lui ferait la fleur de lui ouvrir ses frontières. vous comprenez maintenant pourquoi le régime narco-féodal marocain espère que l’Algérie lui ouvre ses frontières???? CQFD.




    0



    0
    Kamal
    3 octobre 2013 - 19 h 33 min

    Si l’Algerie veut aider le
    Si l’Algerie veut aider le peuple marocain a sortir de cette situation de soumission lethargique et consentante,elle doit lui trouver un anti-dote a l’effet de lui permettre de refaire fonctionner ses neurones et prendre conscience de l’utilite de se liberer de cette famille royale allochtone d’allaouites qui lui suce le sang et ainsi se prendre en charge comme le font tous les peuples qui decident de leur devenir.




    0



    0
    Fouadz
    3 octobre 2013 - 17 h 43 min

    Juste pour rajouter que ,1/-
    Juste pour rajouter que ,1/- le marocain est le citoyen le plus endetté du monde arabe apres le libanais qui a néanmoins connu une guerre civile mais arrive a remonter la pente. 2/- Le Roi du Maroc est le plus riche chef D’état du monde arabe (7eme fortune mondiale en 2011). 3/-Tous les indicateurs socio-économiques en rapport avec les huit OMD (Objectifs Mondiaux de Développement) sont au rouge selon les agences spécialisées de l’ONU a savoir IDH- acces a l’eau potable- taux d’analphabétisme-libertés individuelle et collective- droit a la santé- niveau de Pauvreté- emplois- place de la femme dans la societé (voir les rapports annuels de UNDP-OMS-UNICEF-UNESCO-FAO-OIT-UNIC-BM etc ).
    Malgre tous ces fléaux le citoyen marocain est heureux dans son statut. UNE QUESTION, Pourquoi en parler du moment qu’il accepte cette situation ???




    0



    0
    Anonyme
    3 octobre 2013 - 14 h 09 min

    Anonymemoussi (non vérifié) |
    Anonymemoussi (non vérifié) | 3. octobre 2013 – 8:35
    Comment pourrait-on aider un serpent venimeux comme le Maroc, un voisin malveillant qui nous a prouvé ses nuisances et sa haine envers l’Algérie, et cela ouvertement. Un voisin affamé pendant que son roitelet se prélasse dans un luxe ostentatoire, un voisin que si il avait les moyens nous détruirait un à un, alors ta fraternité avec le serpent marocain ne concerne que toi et ceux qui comme toi n’ont pas les intérêts de l’Algérie à coeur, mais plutôt ceux des marocains, quand on sait que l’Algérie a été envahi de dizaines de milliers de marocains qui sont rentrés illégalement en Algérie en 1962. Si tu était algérien ce dont je doute, tu n’appellerai pas à aider un voisin ennemi qui flirte avec les sionistes et les traitres bédouins dont les marocains se sentent plus proches que leur voisin. Un algérien digne de ce nom n’appelle pas à aider le serpent vénimeux marocain qui tue notre jeunesse à petit feu avec ses tonnes de drogue, en ne nourrit pas un serpent, il faut au contraire le combattre.




    0



    0
    Adel
    3 octobre 2013 - 8 h 04 min

    Je propose pour sauver nos
    Je propose pour sauver nos compatriotes algériens d’oujda, nador berkane, de remettre notre frontière comme elle était à l’époque de Massinissa c’est-àdire jusqu’à Fès.
    et ainsi libérer ces populations de l’emprise du Makhzen et de l’imposteur commandeur des esclave;




    0



    0
    Beo
    3 octobre 2013 - 7 h 40 min

    Comme disait feu Hassen II
    Comme disait feu Hassen II sur l’Algérie, pendant les années noires, il était tant de vous renvoyer l’ascenseur, ……….votre situation nous intéresse tant qu’elle constitue pour nous un vrai « LABORATOIR » !




    0



    0
    Anonymemoussi
    3 octobre 2013 - 7 h 35 min

    khouk khouk la ighorek
    khouk khouk la ighorek sahbek,

    ainsi parlaient les anciens,nous avons des differents avec nos voisins,mais notre avenir est commun!Si nous les assurant de notre aide dans les moments de difficulte ils n’auraient pas a se jeter dans les bras de l’ennemi pour s’en sortir.Comment justifier que nos moyens sont mis a la dispositions des USA du FMI de l’UE et pas de nos freres.la solidarite avec nos peuples est un devoir, une obligation en religion.UN marocain pauvre un syrien deplacé les lybiens désunis ne nous seront d’aucun secours et Dieu nous punira de les avoir abandonnes aux predateurs financiers et sexuels.Le peuple algeriens,n’était cette pratique de l’exclusion qui a atteint jusqu’aux algeriens entre eux meme,ont toujours etaient du cote des faibles,pensez au peuple avant de penser au gouvernants.




    0



    0
    Anonyme
    3 octobre 2013 - 1 h 16 min

    on peut être algérien et ne
    on peut être algérien et ne pas avoir le même avis que d’autres algériens;




    0



    0
    Antisioniste
    3 octobre 2013 - 0 h 12 min

    Salamou
    Salamou 3alikoum

    Personnellement ca m’est égal se qui se passe au Maroc, je préfère me concentrer sur se qui se passe dans mon pays, sans oublier que se foutu makhzen tente par tout les moyens, et à chaque occasion de nous collé son incapacité ses erreurs et sa traitrise pour qu’on ouvre les frontières, on appel cela un chantage par la projection, en arabe on dit li fik ya hniya roudih fiya.

    Comme tout les pays du monde nous avons des problèmes, et nous tentons de les résoudre à notre façon en famille, et cette histoire de UMA que certains vois comme indispensable et bénéfique entre les pays nord africain. Je la perçois comme un très grave danger pour nous en tant qu’algériens, et pour les ressources actuel de notre pays. l’union européenne a prouvé ses limites malgré l’ensemble des ressources varier dont dispose ses pays, la Grèce le Portugal en sont la parfaite illustration de se fiasco pensé fait par/pour les mondialistes. J’espère de tout mon être que jamais nous ne consentirons à faire de cette UMA un fait accompli, sinon c’est la porte ouverte sur tous les scénarios qui pourrait inspirer les producteurs d’Hollywood si les USA tiendrons leur unité territorial jusque la. Chose dont je doute très fort vu qu’il a suffit d’une journée pour mettre 800000 fonctionnaires au chômage pour un congé indéterminée et sans solde. J’espère que nos gouvernants mesure la gravité de la situation qu’ils devrait prendre en considération et le plus sérieusement possible. Rapatrier notre or par exemple serait déjà un pas de géant pour nous, et un bon début le Vénézuéla la fait l’Allemagne s’y apprête qu’attendons nous? tout le reste c’est de la littérature.




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2013 - 22 h 09 min

    Le Marocain est comme le juif
    Le Marocain est comme le juif sa raison de vivre c’est l’argent, il vendrait son âme pour l’argent, c’est ce qui fait fantasmer les marocains sur l’Algérie, ils veulent nous envahir via leur UMA de dupe, il n’y a que l’argent algérien qui l’intéresse et l’ UMA, est un moyen d’arriver à ses fins. Israël et le Maroc ont des politiques colonialistes identiques.




    0



    0
    linefast
    2 octobre 2013 - 22 h 03 min

    le Maroc en
    le Maroc en faillite!!…..non sans blague??….comment est-ce-possible avec les milliards de la drogue et des aides des pays golfiens???….dans les années 90″s quand El Djazaïr était en faillite? tenaillée par le terrorisme et délaissée par toute la communauté internationale, les Marrokis ennemis de l’Algérie SE FROTAIENT LES MAINS ET disaient « chah fihoum » et se réjouissaient de nos misères…aujourd’hui soyons plus SEIGNEURS qu’eux et ne nous réjouissons pas de leurs déboires…de toutes les façons, les « amis » du Maroc sauront l’aider à s’en sorti




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    2 octobre 2013 - 20 h 16 min

    [email protected]
    Mais pour qui vous

    [email protected]

    Mais pour qui vous prenez-vous pour venir nous intenter un procès a mon pays ? Honte a vous et a votre commentaire insidieux et malsain qui pollue l’esprit et jette l’opprobre sur toute une nation. Notre pays qui certes connait des difficultés est un havre de paix et de prospérité, car c’est bien ton Roi qui demande l’ouverture des frontières ?Et les clandestins de ton acabit qui vivent sur la générosité algérienne en profitant des largesses que notre gouvernement met a votre disposition ( nourriture , soins médicaux, antenne psychologique, droite au logement ) l’avez vous oublié ? et vous osez ingrat vous soulevez contre l’Algérie ?!!




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2013 - 19 h 25 min

    c’est le vœu de nos
    c’est le vœu de nos ainés(Tanger 1958);
    Anonyme (non vérifié) | 2. octobre 2013 – 19:44

    Il s’agissait à cette époque d’une chimère d’union politique et non pas territoriale pour combattre le colonialisme, or les marocains ont trahi l’Algérie sa révolution en se rengeant aux côtés de la France, pour combattre l’Algérie le Maroc a mis à la disposition de la France des dizaines de milliers de tabors marocains (harkis marocains) qui sont rentrés en Algérie pour massacrer des milliers d’algériens, voir les évènement de Sétif 1945, les tabors marocains sont rentrés en force dans la région avec les français pour massacrer 45 000 algériens, ils ont tout volé sur leur passage, les bijoux, l’argent, les biens des algériens, des vêtements qui portaient les morts causés par ce génocide moroco français. UMA JAMAIS, l’ALgérie terre des martyrs ne s’associera au Maroc traitre qui est encore sous tutelle française et israélienne. Les marocains, malgré leurs ruses, qui sont toujours nos ennemis, ne pourront jamais nous imposer quoique ce soit nous sommes un pays souverain et fier de l’être, nos problèmes algéro algériens c’est l’affaire des algériens. Nous ne voulons pas de vous et certainement pas un rapprochement avec un peuple esclave sans dignité un baiseur de babouche, nous ne sommes pas de la même espèce, d’un côté il y a les héros algériens, et l’autre côté il y a un peuple d’esclaves soumis incultes colonisateurs qui ne condamne jamais le colonialisme et les atrocités marocaines en terre sahraouie…..




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2013 - 19 h 05 min

    Est si on avait du petrole?
    Est si on avait du petrole?




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2013 - 18 h 44 min

    le Maroc est un pays voisin
    le Maroc est un pays voisin et nos 2 pays sont condamnés à vivre en bonne intelligence ;le conflit du Sahara finira par se résoudre et l’ UMA aboutira un jour ou l’autre :c’est le vœu de nos ainés(Tanger 1958);
    que ceux qui suscitent la haine des 2 cotés sachent que cela est vain;
    il restera toujours la « cicatrice » de 63(la guerre des sables);




    0



    0
    serdouk
    2 octobre 2013 - 18 h 37 min

    c’est un non événement et je
    c’est un non événement et je ne comprend pas cet acharnement sur le maroc , pouvez vous balayez devant la porte algérie? aujourd’hui on importe meme toute la matière première pour fabriquer LE PAIN.nous les algériens sans le pétrole on ai rien , on a ni agriculture ni industrie ni tourisme , on a pas d’économie tout court.on existe grace a notre sahara , donc de grace laissez ce pays tranquille et ne vous réjouissez pas de ses difficultés.juste je rappelle que tout les problèmes sociaux que vous évoquez ( misère, prostitution, pédophilie, homosexualité,corruption, hagra , trafic de drogue, bureaucratie …) sont bel et bien installé dans notre société.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    2 octobre 2013 - 18 h 29 min

    « Rapport sans appel du FMI :
    « Rapport sans appel du FMI : le Maroc est en faillite »

    Bientôt on les ramassera a la petite cuillère .Ce pays est assis sur une poudrière( misère, injustice, corruption, moeurs à vomir et qui exacerbe une partie des Marocains) alors ce narco-état explosera et l’Algérie s’en portera mieux.
    Les Marocains n’ont jamais compris le fonctionnent de notre diplomatie et ce qu’on appelle « l’étranglement Ottoman  » ils vont comprendre qu’on ne s’en prend pas impunément à l’Algérie et gratuitement. Rabat devrait comprendre que tout se paye, insulte, propagande, déstabilisation de notre pays et ce n’est qu’un début…




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2013 - 16 h 31 min

    zoro le siono mekhzéniste tu
    zoro le siono mekhzéniste tu ne pourras pas censurer l’information déplorable qui concerne ton pays de misère le Maroc, nous savons que ce type d’information est censuré au Maroc tout est censuré pour faire une fixation sur l’Algérie voisine. Les algériens savent tout ce qui se passe dans ton pays de misère le Maroc, ils n’ont’a aucun intérêt à ouvrir ses frontières avec ce voisin de l’Ouest ennemi de tous les temps. Nous sommes sur un site algérien libre d’informer sur ce qui se passe chez nos voisins ennemis de l’Ouest. L’UMA, est un rêve marocain, qui cache mal l’expansionnisme mekhzéniste dicté par les sionistes et les français, un moyen rêvé d’étendre la monarchie nauséabonde, traitresse, marocaine sur les territoires voisins, pour faire renaitre le colonialisme français chassé par les algériens, grâce à leur combat révolutionnaire héroïque. Les marocains incultes analphabètes esclaves croient croient que l’Algérie, ancienne Numidie, alors qu’eux étaient de Maures de Mauritanies, leur appartient, un UMA de la honte qui doit être enterré définitivement, ce sont les morokos que le veulent absolument et nous le savons pourquoi ils vivent dans une misère indescriptible et ils veulent nous envoyer toute la misère des marocains sur le territoire algérien. Ilf faur renforcer nos frontières et laisser les marocains se bouffer entre eux, l’ALgérie est une bouffée d’oxygène pour la monarchie de la honte, qui vit éhontément sur le dos de l’Algérie et volent les richesses du Sahara Occidental, il faut que les marocains se bouffent entre eux et bouffent en même temps leur roitelet bédouin de la honte qui sévit dans la région.




    0



    0
    bk
    2 octobre 2013 - 16 h 23 min

    @Zoro:si vous êtes un vrai
    @Zoro:si vous êtes un vrai zoro alors il n’ya que vous qui peut sauver le Bled puiceque vous demandez quand se regarde dans miroir mais apparement vous êtes un zéro et non pas un zoro grande gueule à moins que le roitelet mimi 6 vous a engagé pour défendre la mahlaka makhribia .




    0



    0
    chark
    2 octobre 2013 - 16 h 18 min

    Voila le tarif qui attend
    Voila le tarif qui attend tous les pays qui on fait allégeance au us/sionistes , pour le maroc c’était prévisible puisque ce royaume enjuivé est  » pieds et poings  » liés aux accords de libre échanges  » OMC  » ! Donc que l’Algerie réfléchisse à deux fois avant de s’engager dans une aventure avec l’OMC qui la détruirait ! transformons immédiatement notre réserve de change en OR , et rejoignons immédiatement les pays des  » BRICS  » qui est la seule organisation alternative au  » papier m….de $ , avec des échanges basés sur la valeur OR !!
    @ écouter sur youtube à ce sujet l’éminent cheikh Imran Hossein !




    0



    0
    kader
    2 octobre 2013 - 15 h 51 min

    le roitelet a une aide, du
    le roitelet a une aide, du CCG,USA,UE, Israël,pour plusieurs milliards d’euros, il fait quoi avec tout cet argent, sans compter le trafique de drogue pour 25 M€.
    Il veux gratter encore sur le dos des Algériens, tout ça c’est terminer.
    Salutations




    0



    0
    Zoro
    2 octobre 2013 - 14 h 44 min

    Sincèrement, je ne sais pas
    Sincèrement, je ne sais pas pourquoi, nous les algériens on regard tout le monde et particulièrement le Maroc et on oublie de se regarder droit dans un miroir.
    Nous avons une économie de rente, une économie basée sur la vente d’un seul produit. On ne fabrique rien et on importe pour 60 milliards de dollars. Le jour ou le pétrole va s’achever, on mangera du sable trompe dans du gort !
    Alors, arrêtons ces articles dévalorisant pour l’intellect algérien et ridicule vis à vis du monde.
    Une vraie presse indépendante ne se retrouverait pas a écrire sur les voisins pour faire oublier les problèmes de l’intérieur du pays.
    Et DE GRACE. Arrêtez d’accuser toute voix discordante pour dire que c’est un marocain. Je suis un Chaoui Harkati de souche. Donc basta avec ces histoires de traitres, on a fait la révolution et nos grands parents sont morts en chouhadas




    0



    0
    NASSER
    2 octobre 2013 - 14 h 31 min

    C’EST LEUR PROBLÈME, pas le
    C’EST LEUR PROBLÈME, pas le nôtre. Ils sont coincés par leur complexe et arrogance. Ils souhaitent l’ouverture des frontières pour arranger leur économie tout en provoquant l’Algérie. Ils provoquent de plus en plus croyant à un moyen de pression efficace. Ne connaissent-ils pas la mentalité et les mœurs farouches de l’Algérien? Ils savent bien que plus ils en font et plus on s’en éloigne.
    .
    Les marocains disent que la fermeture pénalise nos deux pays, c’est-à-dire aussi l’Algérie.
    .
    Heureuse l’époque où ils reçoivent 2 milliards de dollars par an. Globalement, depuis la fermeture, le Maroc a manqué de gagner plus de 40 Milliards de dollars. L’ouverture des frontières permet la contrebande de la drogue contre des produits subventionnés par l’Etat algérien ( lait en poudre, sucre, médicaments, détergents, carburant, semoule etc…).
    .
    LE MAROC dit : « le Maroc ne peut que protester vivement contre l’esprit et la logique de ces déclarations, et exprimer son vif regret envers ces attitudes abusives dans leur méthodologie et injustifiées dans leur contenu » ; « L’Algérie a posé des conditions unilatérales en vue de la normalisation des relations bilatérales » ; « le lien établi par l’Algérie entre la normalisation des relations et sa position envers le Sahara occidental constitue la condition la plus dangereuse, et affirme que l’Algérie place l’affaire du Sahara au cœur des relations bilatérales » ; « il n’existe aucune justification pour aller à l’encontre des aspirations des deux peuples frères, notamment leur droit reconnu à la liberté de circulation ».
    .
    L’ALGÉRIE dit : « des conditions pour que cette ouverture puisse se concrétiser, dont principalement la fin de la campagne calomnieuse menée par le Maroc à l’endroit de l’Algérie » ; « le Maroc doit coopérer pour faire face au déferlement de la contrebande de drogue » ; « le Maroc ne doit pas mélanger ses relations avec l’Algérie et la position de cette dernière envers le conflit sur le Sahara occidental entre le Maroc et le front Polisario ».
    .
    DES ANALYSTES ALGÉRIENS disent : « le Maroc a profité de la fermeture des frontières, décidée en 2004, puisque le commerce de la contrebande lui rapporte annuellement 1,2 milliards de dollars. Ce qui fait, à ce jour, une bagatelle de plus de 10 milliards de dollars » ; « les autorités algériennes ne devraient pas espérer une collaboration de leurs homologues marocains puisque ce qui se passe actuellement leur rapporte beaucoup d’argent » ; « depuis la renforcement des contrôles au niveau des frontières, avec, bien sur toute les mesures prises en amont, comme le plafonnement de la distribution dans les stations-services, les prix des carburant ont presque doublé au marché noir marocain [sans atteindre les prix pratiqués officiellement]» ; [ils préconisent] « de ‘libérer’ les prix sur le marché national afin qu’il soit proche ou égal à ceux des autres pays. Ainsi, il n’y aura plus de contrebande »




    0



    0
    marekchi
    2 octobre 2013 - 13 h 56 min

    Ils ne sont pas nés chez,
    Ils ne sont pas nés chez, donc on ne peut pas leur faire confiance. stop et fin




    0



    0
    hamaili
    2 octobre 2013 - 13 h 38 min

    qu’ils crèvent de haine ces
    qu’ils crèvent de haine ces marochiens sionistes et qu’ils demandent l’aide a israel de m……leurs maitres;j




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2013 - 12 h 58 min

    Renforcez la ferméture avec
    Renforcez la ferméture avec ce voisin haineux, hostile de tous les temps, nous devons en aucun cas apporter la moindre aide à ce voisin de l’Ouest qui est l’équivalent d’Israël au Moyen Orient : un cheval de Troie dangereux pour toute la région. Le marocains pensent que l’Algérie doit obligatoirement leur ouvrir leur frontière pour déferler comme des sauterelles affamées sur notre territoire. Il faut que le Maroc implose de l’intérieur, et regardons de loin ceux qui ont tout fait pour détruire l’Algérie, en armant le terrorisme durant la décennie noire, en souhaitant un printemps impérialo sioniste dit arabe en Algérie. Tous les algériens ont constaté le déferlement des agents du mekhzène sur les sites algériens pour les pousser à se suicider comme les lybiens, les tunisiens, les egyptiens. Le Maroc veut défoncer nos frontières avec l’aide des sionistes et de la France pour profiter de nos richesses et nous envoyer toute la misère marocaine sur notre territoire, une misère qui risquerait d’exploser à la face du roitelet, un peuple affamé est capable de tous, même de retrouver la dignité, les marocains ne l’ont pas parce qu’ils sont dirigés par des bédouins doublés de la race des glaoui qui ont fait du Maroc un pays de misère, de prostitution de drogue et j’en passe.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.