Réda Hamiani : «Cette tripartite est une escroquerie intellectuelle»

Le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Réda Hamiani, n’est pas satisfait par le déroulement de la tripartite. Il l’a fait savoir à Algeriepatriotique en déclarant que «c’est une escroquerie intellectuelle». Des journalistes présents ont d’ailleurs eu l’impression qu’il allait quitter la salle. En fait, il est revenu et a attendu qu’on lui donne la parole. Les membres du gouvernement ont du sentir ce malaise, et alors que les prises de parole devaient prendre fin, Réda Hamiani a été invité à intervenir, ce qu’il a fait, visiblement avec plus de sérénité. Notre journaliste a senti sur place une sorte de climat délétère au niveau des représentants du patronat présents dans la salle. Il faut rappeler que le président du FCE avait été irrité par la conduite d’autres patrons plus préoccupés par une course au leadership, selon lui, qu’à unir les rangs du patronat. Il avait justifié le retrait de son organisation de la Coordination nationale du patronat par le fait qu’elle n’a été créée que pour la tripartite, puis a choisi de faire cavalier seul au sein de cette réunion.
Kamel Moulfi
 

Comment (11)

    Laetizia
    27 décembre 2013 - 20 h 37 min

    Le propre d’une grande partie
    Le propre d’une grande partie de notre peuple, c’est de ne pas différencier les personnes compétentes des charlots! Voilà quelqu’un d’engagé (FCE est une association) de compétent qui en impose et qui jouit de la confiance de ses pairs, et que lit-on dans certains commentaires ? des injures, des insinuations infondées, …
    Il fut un temps où ne s’exprimait que les gens qui avaient des choses à dire, des gens cultivés, des gens positivement critiques. Ya hasra âala dek zmen!
    Si nous voulons que l’Algérie se sorte du chaos dans lequel elle se trouve, il faut reconnaître et soutenir les bons, discipliner les foules, valoriser l’effort, le goût du travail bien fait et arrêter de casse et de critiquer à tout va surtout quand il s’agit des personnes compétentes qui pourraient être premier ministre à la place du soit-disant premier ministre !




    0



    0
    Nadir.B
    11 octobre 2013 - 21 h 52 min

    Sans blague!parce que les
    Sans blague!parce que les précédentes tripartites étaient des modèles de vertu intellectuelle? quel hypocrite et quel vaniteux ce hamiani, le problème est qu’il veut rester le chef des chefs et il n’aime pas la concurrence et en plus c’est quoi ce FCE, c’est un club de milliardaires qui pompent dans les banques à coup de crédits, en train de demander constamment qu’on efface leurs dettes, ils s’opposent aux renationalisations. le FCE n’est même pas un syndicat, qu’est-ce qu’il vient faire dans une tripartite alors que les vrais syndicats des travailleurs et autres sont marginalisés, une société à deux collèges, voilà ce qu’est devenue l’Algérie des martyres qui voulaient une vrai justice sociale et une égalité des chances,




    0



    0
    moha
    11 octobre 2013 - 13 h 33 min

    Les industriels sont des
    Les industriels sont des magouilleurs qui ne sont là que pour se remplir les choses




    0



    0
    Adel
    11 octobre 2013 - 8 h 08 min

    Ce monsieur fait des envolées
    Ce monsieur fait des envolées lyriques, au lieu de démontrer avec des chiffres, les exportations de son entreprises et le montant des devises rapportés à l’algérie, sinon ce monsieur fait du vent et n’apporte rien de nouveau, du bla bla du bla. nous voulons des preuves de vos capacités de production.
    La soupe est bonne alors par dépit vous dites qu’elle n’est mangeable




    0



    0
    Micipsa
    10 octobre 2013 - 23 h 59 min

    Nous sommes curieux de savoir
    Nous sommes curieux de savoir que produit la société de ce monsieur.
    Son père vendait des vêtements dans un magasin à Bab Azzoun.
    Et lui que vend il en dehors de ses déclarations tonitruantes?
    QUI ESCROQUE QUI????????????




    0



    0
    Moh
    10 octobre 2013 - 21 h 34 min

    Le fce, nabni et care sont
    Le fce, nabni et care sont les seuls qui font du travail serieux. Les autres n existent que pour parasiter les messages de la societe civile. Le gouvernement a essayer de noyer le fce, qui n avale pas de couleuvres, dans une coordination fantoche dirigee par rahim.




    0



    0
    Antisioniste
    10 octobre 2013 - 19 h 25 min

    Salamou 3alikoum
    Ayant une

    Salamou 3alikoum

    Ayant une grande confiance en les propos de Monsieur Réda Hamiani pour qui j’ai un réel respect sans le connaitre vraiment. Je me suis demander la raison qu’il avait de dire que «Cette tripartite est une escroquerie intellectuelle» au même moment j’etait entrain d’écouter le JT de l’ENTV, et la j’ai tout de suite compris se qu’il voulait dire du moins en partie, et je suis tout à fait d’accord avec lui.

    « il n’est pas important de savoir ou on va, mais le plus important est d’y aller ensemble » dixit Monsieur Abdelmalek Sellal

    Mais comment peut ont pensé et non pas dire une telle invraisemblance en plein public? Franchement je suis vraiment à cours de réponse et d’idée wallah!




    0



    0
    salim
    10 octobre 2013 - 17 h 13 min

    Parmi ces messieurs du
    Parmi ces messieurs du patronat il y a des (…) qui s’activent pour faire de l’Algérie et des algériens, une simple panse, bonne à bouffer, mâcher et incapable de produire.

    Le même mal qui a fait imploser les partis politiques et encore là au sein du patronat. Ouvrez les yeux !

    Il suffit de voir ce qui se passe, plus de 60 milliards d’importation. Ailleurs il y a qui veulent voir l’argent du pays partir dans les wc.




    0



    0
    gerdi
    10 octobre 2013 - 15 h 56 min

    Selon vos confrères le
    Selon vos confrères le gouvernement fantoche actuel s’efforce d’imposer a la tête du FCE, Mr M.A.R. (…) à la place de Réda Hamiani.

    L’état n’a pas a interférer dans le fonctionnement ou les nomination au sein des associations, ou exercer des pressions sur les associations. C’est le propre des dictatures.

    J’ai du mal a comprendre comment l’on devient milliardaire au sein d’une dictature oligarchique tandis que l’énorme majorité des algériens peinent a acquérir une parceller de terre, peine à remplir son couffin, ou a acheter les fournitures scolaires indispensables à leurs enfants.

    De la même façon je ne comprends pas que l’on puisse créée une association destinée a la diaspora algérienne qui depuis 1918 se débrouille très bien sans aide de l’état algérien et sans l’aide des associations nouvellement crées à la solde du pouvoir.

    L’état et cette foultitude d’associations à sa solde laissent ainsi le champ libre aux associations caritatives islamiques qui afin de palier les insuffisances de l’état font du social car nos dirigeants sont plus préoccupé par l’accaparement de la rente que sa redistribution.

    Moralité chacun a sa place. Réda Hamiani est bien là ou il est et au risque de me répéter prenez d’écouter le temps d’écouter un discours de Réda Hamiani et vous en serez convaincu.




    0



    0
    Anonyme
    10 octobre 2013 - 14 h 06 min

    c’est un autre kadafi ce
    c’est un autre kadafi ce type, depuis mon emfance s’etait lui le chef des patrons, qu’a t il fait?




    0



    0
    Youcef El Eulma
    10 octobre 2013 - 13 h 56 min

    Mr Réda Hamiani, nous sommes
    Mr Réda Hamiani, nous sommes du fond du coeur avec vous, ne vous laissez pas berner. Bon courage.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.