Précision

Nos amis de Liberté ont eu l’amabilité d’évoquer notre site dans un dossier spécial sur la presse algérienne dans l’édition d’aujourd’hui. L’entretien réalisé par un confrère de ce quotidien respectable avec le directeur d’Algeriepatriotique s’étant fait par téléphone, quelques propos ont été déformés ou escamotés involontairement. En effet, le directeur d’Algeriepatriotique n’a pas dit que le domaine «.dz» n’était pas disponible pour les sites algériens, mais que l’absence d’agrément nous obligeait à recourir à des hébergeurs étrangers, comme c’est le cas pour les nombreuses télévisions privées algériennes créées récemment et contraintes d’émettre à partir de pays étrangers également, faute d’autorisation, bien qu’activant en Algérie. Par ailleurs, M. Aït Amara a parlé d’autofinancement, mais il l’a limité dans le temps, en précisant que cela ne pouvait pas durer indéfiniment et que tout journal, qu’il soit en version papier ou électronique, a besoin de ressources financières externes par le biais de la publicité pour assurer sa pérennité. Enfin, deux autres articles parlent de deux sites concurrents et, ayant été rédigés par d’autres journalistes, les questions posées à leurs responsables respectifs sont différentes. Aussi, et en complément aux propos repris par le journal, si les mêmes questions avaient été posées au directeur d’Algeriepatriotique, la réponse aurait été la suivante : en moins de deux années d’existence, Algeriepatriotique a traité des sujets que des médias autrement plus anciens n’ont jamais osé aborder, brisant ainsi des tabous à la peau dure. Quant à la «référence» et au «nombre de lecteurs», une simple comparaison du nombre de commentaires suffit à distinguer les sites les plus lus de ceux qui ont une audience moindre ou qui présentent une courbe descendante depuis le lancement des nouveaux portails électroniques, les chiffres relatifs au nombre de clics étant soit affichés – et souvent gonflés – soit classés «secret». Ceci étant dit, Algeriepatriotique demeure convaincu que la presse électronique devra s’organiser dans le cadre d’un syndicat pour défende ses intérêts et obliger les pouvoirs publics à mettre fin au musellement des médias en continuant d’empêcher la légalisation des journaux en ligne et des chaînes de télévision et en soumettant les agréments pour l’édition de journaux traditionnels à des critères anormaux. Ceci n’est évidemment pas une mise au point à nos amis de Liberté à qui nous renouvelons nos remerciements, mais juste un rectificatif et un addenda.
Algeriepatriotique

Comment (13)

    Raselkhit
    24 octobre 2013 - 14 h 13 min

    Personnellement je ne crois
    Personnellement je ne crois pas que le journalisme c’est le scoop .Le rôle des médias c’est d’informer mais surtout d’éduquer et de former le lecteur créer une opinion publique Donner les clefs au lecteur pour décrypter une info .L’intox et la désinformation étant monnaie courante la véritable presse se doit de non seulement lutter contre ce courant mais aussi de donner du crédit à la presse honnête et crédible Même si il m’arrive de ne pas être d’accord avec les articles publiés sur AP je reconnais que c’est d’abord un média d’une honnêteté intellectuelle à toute épreuve dans le cadre de sa ligne éditoriale




    0



    0
    Anonyme
    24 octobre 2013 - 11 h 07 min

    j’abonde dans le même schéma
    j’abonde dans le même schéma que nouredine : AP a publier plutôt annoncé une grève le 4 mars 2013 qui s’est réellement déroulée au sein même du journal Liberté dont aucun journal soit disant libre et démocrate n’a répercuté ! pire encore, un certain quotidien francophone à grand tirage a volontairement bloqué l’article qui devait passé le 5 mars ! je vous laisse deviner quelles sont les raisons qui ont fait que tout le journaux privés n’ont pas répercuté l’info à savoir une revendication des droits des travailleurs et journalistes ! merci AP pour votre soutien.




    0



    0
    l'oracle
    23 octobre 2013 - 19 h 34 min

    Chapeau bien bas à Algérie
    Chapeau bien bas à Algérie patriotique et à son équipe qui est venue enrichir qualitativement le paysage médiatique algétien, qui, trop souvent nous laisse sur notre faim.

    Ce que j’apprécie personnellement particulièrement est le patriotisme, le nationalisme farouche et frondeur d’Algérie patriotique.

    Le large spectre de problématiques couvertes et certains « angles d’attaque » en font un journal à part. les commentaires des internautes sont, dans l’ensemble, de qualité et cela nous change des délires , de surcroit hors sujets, de blogueurs totalement déjantés.

    Bon vent donc et que Dieu vous garde.




    0



    0
    Mohamed EMaadi
    23 octobre 2013 - 15 h 06 min

    Algérie patriotique est
    Algérie patriotique est devenue incontournable et source d’information je m’en réjouis. Je vous compare aux 22 qui s’était organisé pour déclencher le mouvement de libération nationale. Vous êtes sur une ligne patriotique telle que je l’aime et qu’importe que parfois des Algériens du pays me dénie mon algérianité car j’ai le malheur de naitre en France car à entendre certain pour être patriote il faut y être né en Algérie et y travailler. Je leur répondrais que je n’aime pas la société civile algérienne qui a mon gout s’est trop arabisé et fait du suivisme moyen oriental une base idéologique que je refuse. Continuer et je vous souhaite d’être dans quelques années une référence idéologique et nationale.En 1954 il n’y avait pas beaucoup de monde mais la victoire du mouvement de libération national s’est imposé car déterminé à défendre des valeurs et sa dignité.Quand a la presse algérienne et francophone je ne les lit plus a part (…)




    0



    0
    chikhna
    23 octobre 2013 - 13 h 11 min

    AP traite des sujets
    AP traite des sujets d’actualité avec objectivité et sans langue de bois. On ressent sa volonté d’informer ses lecteurs d’une façon sincère et honnête. Je ne peux que féliciter et encourager l’équipe rédactionnelle du journal que je lis assidument.




    0



    0
    Anonyme
    23 octobre 2013 - 12 h 10 min

    Le site d’Algérie
    Le site d’Algérie Patriotique, porte bien son nom, et je suis un accroc de ce site, peut être que je suis un peu chauvin (de l’Algerie de mes ancêtres) et tant pis pour les traîtres en costumes? , ou avec barbes?. j’ai fait le tour des sites des journaux algerien , c’est vraiment 🙁 pour moi, AP et le numéro UN au hit parade de mon coeur , question médias 😀




    0



    0
    selecto
    23 octobre 2013 - 9 h 34 min

    Bravo à l’équipe d’AP pour le
    Bravo à l’équipe d’AP pour le travail de terrain et les croustillantes révélations, bon courage et ne vous découragez pas car vous n’êtes pas seuls.




    0



    0
    Amcum
    23 octobre 2013 - 9 h 33 min

    À croire que 100% des
    À croire que 100% des journalistes de AP sont à l’étranger, dites nous SVP qu’est ce qui est negatif dans le fait de faire profiter le pays de ses compétences installées à l’étranger ? Ou encore qu’est-ce qui est de plus intelligents que d’utiliser toutes les compétences Algériennes ?

    Je vais encore extrapoler pour dire qu’en urgence les secteurs économiques et scientifiques dans notre pays doivent suivre l’Exemple de AP, et celui de l’Équipe Nationale de Football dans la stratégie d’Algériens sans frontières. Attention !

    Au lieu de venir parler ici sans rien dire, il est peut être temps de prendre exemple de AP et de commencer vous ici à travailler sérieusement pour défendre à votre tour et a votre manière notre pays !




    0



    0
    Lyes48
    23 octobre 2013 - 9 h 28 min

    C’est etrange que des l’on
    C’est etrange que des l’on n’est pas d’accord avec une personne , celle-ci vous accuse de la traiter de marocain, d’agent du makhzen ou de harki. Je lis tous les journaux algeriens en ligne . AP est le moins « orienté ». Comme tous les journaux du monde , AP a des references politiques mais c’est l’un des seuls qui ne tombent pas dans l’insulte , l’invective ou l’atteinte physique, par ecrit, a une personne. C’est le seul journal qui a toujours publie mes commentaires, quelqu’en soit la nature, contrairement a d’autres ou si vos ecrits ne leur plaisent pas, ils passent a la trappe. A titre d’exemple, j’ai signalé a plusieurs journaux (par courriel ou sur leur page facebook) la magouille et la corruption qui gangrene VFS, une boite qui gere les demandes de visas pour l’Espagne, AP a ete le seul a mener une enquete, a contacter le consul d’Espagne a Alger et a publier un article sur ce sujet. Merci AP.




    0



    0
    maleh
    23 octobre 2013 - 9 h 18 min

    Par enquête de terrain,
    Par enquête de terrain, j’entend , à titre d’exemple, la narration d’une expérience au plus près du sujet abordé.

    Un exemple concret aurait pu être la prise de contact directe avec le directeur de l’ANEP afin de lui permettre de se défendre. Un autre exemple aurait pu être « un journaliste fait ses courses au marché informel, note les manquements, les écarts de prix, les comportements des consommateurs et/ou des vendeurs »…etc. Je crois que vous avez compris que le mot-clé est « contact », chose qui, dans ma perception de vos articles, manque cruellement.
    Ceci dit, quelques une des révélations émanant de votre journal m’ont permis de cerner des choses que j’ignorais auparavant. A contrario, la suffisance dont vous faites preuve parfois me repousse au plus haut point ( comme lorsque vous produisez une simple transcription d’un mail ou d’un fax en guise de preuve mathématique)

    Je vous prie de pardonner mon franc-parler, celui d’un lecteur insatisfait, ni plus ni moins.




    0



    0
    Noureddine Legheliel
    23 octobre 2013 - 9 h 14 min

    Bonjour tout le monde
    Je

    Bonjour tout le monde

    Je confirmes que AP est un journal électronique qui casse les tabous , des lignes rouges que les grands quotidiens algeriens n´osent pas pas franchir et je cites un exemple . J´ai réalisé une évaluation financiére de la Firme Djezzy et j´ai proposé cet article contenant cette évaluation á plusieurs journaux ( des journaux qui m´ont jamais refusé un article auparavent ) et bien aucun journal n´a voulu publier cet article pour la simple raison que ces journaux ont des contrats commerciaux avec la firme Djezzy ( l´interet prime le droit de publication ) Je me suis tourné vers AP et mon article a été aussitot publié en premiére page . Un geste que je n´oublie pas et je tiens á manifester ma gratitude envers AP

    Un autre sujet tabou que les grands quotidiens algeriens n´osent pas en parler c´est le cas des concessionnaires des voitures en Algeriens , jamais au grand jamais un journal algerien a revélé l´identité des barons de l´importation des véhicules et pourtant le chiffre de 10 milliards de dollars d´importation des voitures represente une des principales composante du chiffre global des importations algériennes .

    Conclusion : je souhaite longue vie et beaucoup de succés á AP

    Noureddine Legheliel : Analyste boursier auprés de la banque d´affaire suédoise Carnegie.




    0



    0
    Patriotique
    23 octobre 2013 - 8 h 45 min

    Qu’entendez-vous par « enquête

    Qu'entendez-vous par "enquête de terrain", M. Maleh ? Est-ce à dire que toutes ces révélations faites par notre site ne vous ont pas concvaincu ? Expliquez-nous donc !
    AP




    0



    0
    maleh
    23 octobre 2013 - 7 h 56 min

    Vos amis de « Liberté » n’ont
    Vos amis de « Liberté » n’ont certainement pas mentionné que depuis la création de votre journal, aucune « véritable enquête journalistique de terrain » n’a été publié par votre journal. Vos amis n’ont pas souligné non plus que vos quelques journalistes patriotes résident , en majorité en fait, à l’étranger d’où le monopole des intervenants étrangers dans vos interviews.
    Ceci étant dit, AP est dans la moyenne dans ce qui se fait de politiquement orienté.
    Alors : mon commentaire a-t-il détruit ou bien construit? est-il peut-être sans intérêt? sent-il le chien de makhzen ou le harki?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.