Pourquoi les Algériens appellent de plus en plus la police

Les Algériens n’hésitent plus à composer le numéro vert de la Sûreté nationale. Selon les derniers chiffres fournis par la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), 410 625 appels téléphoniques sur le numéro vert 48-15 ont été enregistrés durant les neuf premiers mois de l’année en cours. Ainsi, les standards des centres de commandement et des opérations de la Sûreté nationale territorialement compétents explosent d’appels pour des raisons diverses : accidents de la route, agressions, vols, bagarres ou recherche d’une adresse, d’un lieu. D’un simple renseignement à la dénonciation d’un délit, les citoyens alertent régulièrement les services de police. Ces appels ont englobé 54 550 demandes d'intervention et de secours, 8 343 signalements d'accidents de la route, 156 722 appels de renseignement et d'orientation et 191 010 appels divers, précise-t-on dans un communiqué, tout en affirmant que «les services de police territorialement compétents ne ménageront aucun effort pour prodiguer leurs prestations sécuritaires et humaines aux citoyens, en répondant à leurs appels sur le numéro vert et en les traduisant sur le terrain en prestations rapides et efficaces qui répondent aux attentes des citoyens». Mais, faut-il le souligner, tous les services de police n’interviennent pas rapidement. Certains mettent trop de temps pour effectuer leur sortie au lieu indiqué. De même, l’accueil dans les commissariats laisse à désirer et reste loin de la devise de la DGSN selon laquelle «la police est au service des citoyens». Si les citoyens s’acquittent de plus en plus de leur devoir de contribuer à la sécurité et à la protection des vies humaines et des biens d’autrui, les services de police, quant à eux, doivent s’atteler à améliorer le «service public» dans les commissariats et s’assurer que les agents préposés aux guichets sont bien à l’écoute des citoyens. Un vaste chantier qui pourra être inscrit dans cette nouvelle politique visant à réhabiliter le service public.
Sonia B.

Comment (13)

    Amie
    1 novembre 2013 - 19 h 59 min

    l’état va recruter et former
    l’état va recruter et former 20.000 nouveaux policiers!!!




    0



    0
    Le Caïd
    31 octobre 2013 - 1 h 50 min

    C’est tout à fait normal que
    C’est tout à fait normal que les Algériens fassent appel à la police et c’est plutôt rassurant qu’ils la sollicitent car c’est la preuve de leur civisme et le signe qu’ils lui font confiance pour résoudre les problèmes liés à la sécurité et à l’ordre public.
    A titre de comparaison, chez nos voisins de l’Est, les Tunisiens et les Libyens où leurs Etats respectifs ont démissionné, ce rapport de confiance n’existe plus et les citoyens déplorent l’inefficacité, le manque de moyens de leurs forces de sécurité.




    0



    0
    Anonymecp
    30 octobre 2013 - 10 h 11 min

    A mon avis la police
    A mon avis la police algerienne s’est adapteé progressivement aux nouvelles donnes nationales et s’est réorganisée de facon a lutter efficassement contre toutes les formes de criminalité a commencer par le terrorisme et le grand banditisme,mais il faut dire que le citoyen est le maillon fort de toute lutte contre le crime organisé mais il faut l’informer et lui montrer les dangers auxquels il est confronté et que les moyens utilisés par la police afin de preserver sa vie et ses biens .




    0



    0
    Anonyme
    29 octobre 2013 - 14 h 05 min

    Avec le recrutement de 20.000
    Avec le recrutement de 20.000 policiers annuellement, on aura plus besoin de faire appel au numéro vert mais plutôt se cacher de peur de recevoir un coup de baguette à chaque coin de rue. D’un autre coté, ce recrutement va résorber un peu le chômage et augmenter les charges de l’état. Tant que la manne pétrolière est présente, on peut se permettre des extravagances au détriment du critère économique..




    0



    0
    Raselkhit
    29 octobre 2013 - 10 h 03 min

    Tout le temps à nous comparer
    Tout le temps à nous comparer aux français aux suisses et à tout le monde .Sauf que ce sont des pays qui ont mille ans d’existence et mille ans d’état l’Algérie est un pays qui n’a que 50ans et les algériens ne sont toujours pas citoyens ils se considèrent tous comme capable de remplacer le Président de la République mais aucun n’est capable de réaliser correctement le travail pour lequel il est payé c’est toujours la faute des autres Soyons d’abord CITOYEN chez nous et entièrement citoyen et non à longueur d’année à insulter invectiver et injurier le gouvernement et le jour des élections ont vote pour « X » car il est de notre famille alors qu’il est notoirement connu comme un escroc un voleur et un délinquant.




    0



    0
    AL
    28 octobre 2013 - 20 h 51 min

    Pourquoi ? (sans avoir votre
    Pourquoi ? (sans avoir votre savoir et talent )
    je pense que nous avons tous un besoin de sécurité surtout à partir de 17h .
    les habitants de milliers de villages des communes situées en zone rurale sont livrés à eux-mêmes à partir de 18 H
    la gendarmerie Nationale ne peut être partout présente H24 et une brigade par commune n’est pas suffisant :
    Pourtant les services de sécurité ne peuvent pas se dispenser des citoyens qui ne demandent qu’à être sécurisés et obtenir une assistance quand ils en ont besoin et leur adhésion ne peut être acquise véritablement s’il ne sont pas considérés comme des citoyens, individualités ayant des droits mais comme des sujets/administré par l’administration, justiciables par la justice et délinquants potentiels par les services de sécurité qui ont déjà fort à faire avec les voyous et les incivilités qui n’ont rien de commun avec la quasi majorité de la population qui ne demande rien que de vivre tranquillement !
    Les pouvoirs publics ont initiés un tas de formules qui ont toutes abouties aux situation , impasse et incompréhension que l’on sait (police communale, garde communale, patriotes, appelés et rappelés etc…)et aujourd’hui ces héros que sont les condamnés à mort qui feraient la grève de la faim alors que l’on offrirait aux députés un véhicule de 4 millions de DA (selon le site d’un journal ) !
    En France la gendarmerie dispose d’un contingent de citoyens volontaires dits’’ réservistes actifs ‘’qui font fonction de gendarmerie suppléants activant selon un planning avec les gendarmes professionnels
    – Leur engagement est totalement libre et suivant une procédure d’une simplicité étonnante et
    D’aucune contrainte seulement une période de formation très courte et à la porté de tous
    – Il y a également l’exemple des citoyens Suisses




    0



    0
    Brahim Haddou
    28 octobre 2013 - 20 h 17 min

    le processus de modernisation
    le processus de modernisation et professionnalisation de la police, enclenchée il y’a 13 ans, a aussi touché réhabilité le servic public, permettant un organisme de qualité et de valeur. la devise de la dgsn a tout son sens. contrairement aux administrations, à la poste et aux bureaux des impôts, aucunes améliorations du service publi cn’est à faire au niveau de la police, car le service public a déjà refait un nouveau visage. les guichetiers dans les commissariats sont respectueux, polis, sérieux, intègres et compétents. l’anarchie ne règne pas dans les commissariats comme dans la gendarmerie et l’armée, contrairement aux administrations. il existe certes des gens malhonnêtes au sein de la police, mais ils finissent par être soit rappelés à l’ordre soit exclus. l’algérien qui faisait une phobie du commissariat avant les années 1990 donne naturellement l’accolade aujourd’hui, aux policiers lors des fêtes. une pensée particulière va à Ammi Ahmed, aujourd’hui à la retraite, homme intègre, souriant, brave et légendaire, le premier policier qui dans ces années-là a réussi à gagner la confiance des foules. Ce qui l’a rendu très célèbre. la crainte, voire la peur du policier, hier, a laissé place au respect tout en renforçant le sentiment de protection des algériens à la vue des policiers. c’est toute l’alchimie qui a permis ce rapprochement en gardant intacte la fermeté du policier dans l’exercice de ses fonctions. une fermeté empreinte de justice. ce qui est justement également très observable dans le service public au sein de la justice. la politique de réhabilitation du service public mise en oeuvre depuis peu par le gouvernement, ne doit pas toucher les services de police car ceux ci ont déjà connus leur « révolution » des services publics. bien au contraire, les administrations, postes doivent suivre l’exemple de la police s’ils veulent vraiment assurer aux citoyens un service public digne de ce nom.




    0



    0
    BISKRA
    28 octobre 2013 - 19 h 55 min

    Le périmètre de travail de la
    Le périmètre de travail de la Police est dans les villes et celui de la gendarmerie est sur tout le territoire.
    Vive les agents de la Police et de la gendarmerie nationale Patriotes. Arrêter de se plaindre et de critiquer soyez constructive.




    0



    0
    Brahim Haddou
    28 octobre 2013 - 19 h 27 min

    la police algérienne a de
    la police algérienne a de tout temps jouit d’une grande popularité et a toujours fait montré de sa compétence, tout corps policier confondu. ce n’est pas par hasard si interpol classe la sûreté de police algérienne comme la cinquième institution policière la plus efficace dans le monde. ce qui a infligé une cinglante gifle aux minoritaires, heureusement invisibles à l’oeil nu et qui osent dénigrer la valeureuse police algérienne dont tout le monde reconnaît qu’elle constitue une référence pour les polices africaines et arabes et même plusieurs polices occidentales. il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut rien voir. une police algérienne qui a opéré de grandes mutations qui ont permis l’édification d’une police algérienne moderne et professionnelle. que ce soit la police, gendarmerie etc, les faits l’attestent. les tentatives de kidnappings sont presque toujours systématiquement déjoués et pratiquement tous les enlèvements aboutissent à la libération des personnes victimes de celui-ci. les enquêtes et investigations sont menés avec des méthodes minutieuses qui permettent toujours d’aboutir à l’arrestation des criminels. alors que si on prend par exemple la police et la gendarmerie française, elles connaissent depuis 3,4 ans une grande régression et déliquescence. elles sont très lentes dans les investigations et ne parviennent jamais à retrouver les victimes et mettre la main sur les criminels. la police algérienne doit venir en aide aux polices d’autres pays, y compris la police française. grâce à la police algérienne, les institutions sécuritaires d’autres pays, gagneront en efficacité.




    0



    0
    Anonyme
    28 octobre 2013 - 18 h 41 min

    réussir la sécurité avec les
    réussir la sécurité avec les citoyens nécessite de séparer de manière étanche la sécurité des citoyens de celle du régime ; Ces deux objectifs ne sont pas forcement partagés par tout le monde y compris par les préposés eux mêmes;




    0



    0
    Anonyme
    28 octobre 2013 - 17 h 01 min

    C est la démission complète
    C est la démission complète le citoyen est abondonne à lui même ou est la police ou est l état
    Et la situation empire de jour en jour surtout ne vous aviser pas à déranger nos redresseurs de tords
    Il faut une réflexion sur cette situation ,il s avéré que les policiers sont instruits à l effet de ne pas donner suite aux plaintes pour ne pas froisser les jeunes et éviter des soulèvement …ce n est le nombre croissant des policiers mais on veut l efficacité et des rondes partout pas seulement. ….
    Que Dieu nous aide …




    0



    0
    Adel
    28 octobre 2013 - 16 h 52 min

    Ha mauvaise foi quand tu nous
    Ha mauvaise foi quand tu nous colle à la peau, voila un citoyen qui fait appel aux services de sa police, au lieu de regarder le verre au 4/5 plein, la dame nous parle du 1/5 vide. Cette dame est la seule à ne pas voir que notre police s’est modernisé, en équipement en locaux, nos policiers sont biens proprement vétus, quand je compare avec beaucoups de police dans le monde.
    Les appels sur les numéros verts de la police et de la gendarmerie c’est une preuve que l’algérien fait confiance aux institutions de l’état.




    0



    0
    kaddour
    28 octobre 2013 - 16 h 42 min

    tout simplement, parce que la
    tout simplement, parce que la gendarmerie ne fait pas son boulot…C’est un corps (…) et qui veille en premier lieu à la sécurité des locataires de Club des pins




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.