Vous finirez comme Khelil

Par Kamel Moulfi – Doit-on être surpris en apprenant qu’Amar Saïdani a voulu freiner la procédure judiciaire engagée contre Chakib Khelil, impliqué dans l’affaire de corruption qui a éclaboussé le géant pétrolier national Sonatrach ? Il y a quelques jours, dans sa déclaration hostile au DRS, Saïdani a fait preuve d’un cynisme sans pareil pour tenter de faire avaler aux Algériens la plus grosse couleuvre qui soit en affirmant que Chakib Khelil était intègre. Après cette ineptie, y a-t-il encore une seule personne en Algérie pour accorder la moindre crédibilité à l’actuel chef du FLN ? On sait que, sur la base d’enquêtes effectuées par les services habilités, un mandat d’arrêt international a été lancé contre Chakib Khelil, et même contre sa famille, par la justice algérienne. Mohamed Charfi, qui était ministre de la Justice quand a éclaté l’affaire Sonatrach, vient de révéler comment Saïdani, voulant servir ses acolytes, a fait pression pour sauver l’ex-ministre de l’Energie. Mohamed Charfi a été limogé pour avoir refusé de marcher dans cette combine. Son départ n’a pas suffi à Saïdani qui s’est cru obligé, pour mettre définitivement à l’abri Chakib Khelil, tout simplement, de lancer des propos provocateurs visant la déstabilisation du DRS à l’origine de l’enquête sur la corruption à Sonatrach. Pensant être «protégé» par le Président et donc impuni, il avait inauguré sa méthode malsaine, consistant en des propos provocateurs, en s’en prenant à Sellal, soupçonné de mener pour son compte personnel une campagne électorale anticipée. Ensuite, ce fut le tour de Bensalah, sans doute parce que lui aussi a montré des prétentions à la succession, jugées inadmissibles par Saïdani. Il faut croire qu’il y a vraiment péril en la demeure chez la mafia, dont les gros intérêts sont aujourd’hui menacés, pour qu’elle livre le FLN à cet individu et lui permette de s’en servir d’une façon totalement indigne. L’ancien ministre vient de remettre les pendules à l’heure. Il reste maintenant au président du FLN de prendre les mesures qui s’imposent…
K. M.

Comment (7)

    RAMO
    9 février 2014 - 0 h 05 min

    PAYS EN DANGER,CORRUPTIONS,
    PAYS EN DANGER,CORRUPTIONS, DROGUES, ECT….. RIEN QUE DU NUISIBLES
    POUR UN AVENIR INCERTAIN A NOS ENFANTS A CAUSE D UN POUVOIR POURRIS A L’OS,DURCIR LES LOIS ET LA MEILLEUS SOLUTION CONTRE TOUS CELA ,AU PREMIER DEGRES (PEINE CAPITAL)SURTOUT CONTRE LA CORRUPTION.




    0



    0
    Anonyme
    8 février 2014 - 22 h 36 min

    Y a pas 36 solution

    Tout

    Y a pas 36 solution

    Tout d’abord il y a des principes qui doivent nous gouverner en tout. Je dis souvent que les forces armées sont une institution nationale qui se caractérise par son honnêteté. Parfois, la situation peut paraître déroutante et vous vous demandez ce qui se passe. Y a-t-il complot, trahison ou collusion ? Est-elle sincère ou pas ? J’insiste toujours que l’institution militaire est une institution patriotique honnête qui ne conspire pas et ne triche pas. Ce sont des valeurs humaines nobles, et les institutions qui ne les possèdent pas devraient revoir attentivement leurs principes. Ceux qui croient en ces principes ne les abandonnent pas, quoi qu’il arrive et quelles que soient les tentations.

    En examinant l’histoire du FLN, il faut comprendre le profond désaccord entre le groupe et les Forces armées qui remonte au désaccord historique entre le FLN et les leaders de la révolution de Novembre 1954. Il faut comprendre aussi les différences idéologiques entre ces deux groupes. Alors que les forces armées sont fidèles à la Nation et ses frontières, le FLN n est fidèle que à lui-même. Les preuves apres 50 ans sont acablantes.

    Pour resumer, sans l action des Forces armées, se debarasser du clan mafieux va nous couter beaucoup de sang. A ne pas comparaitre avec 1992-2000. Nous, on n est pas des islamistes ignards mais de formation et par vocation democratique mais aussi instruit et tres radioactif.

    C est pas qu « on veut » mettre fin au reigne de la mafia, on va mettre fin, la question est, a quel prix. On a pas besoin du soutien de la population, car la population n est pas productive, elle ne depand pas de son travail mais de la rente petroliere, ce qui nous rend les chose tres facile.




    0



    0
    Sans-Nom
    8 février 2014 - 20 h 33 min

    Il a montre du doigt la
    Il a montre du doigt la fierté des algériens même si il y’a es manquements ( Drs ) et sur pas mal de pays
    Étranger nous envie car c vrai nous avons de très bon agents pour garder le bled et même la les plus huppées du globe admire et craint notre « séria  »
    Si Zamar drabkeur s’est fait hara kiri … Parti fi hadith lmourour ( accident de la circulation )




    0



    0
    Anonyme
    8 février 2014 - 15 h 15 min

    C’est tout le système rentier
    C’est tout le système rentier qui doit partir, le DRS et l’armée doivent s’occuper uniquement de la sécurité, il y a un grand nettoyage à faire dans la maison Algérie, et pour cela il faut une conscience collective. N’oublions jamais que c’est le DRS qui nous a imposé les … qui ont pris le pouvoir en Algérie, excepté Zeroual, les autres ont détruit l’Algérie avec la complicité des généraux et du DRS, il faut un nettoyage au kacher dans la maison Algérie, laissez en place les membre sains du DRS et de l’armée et chassez tous les pourris qui ont détruit notre pays au point de nous imposer des marocains et des tunisiens à la tête du pays, du jamais vu nulle part, tout le système est pourri. Il faut une refonte profonde de l’état algérien avec des patriotes honnêtes.




    0



    0
    elkhayam
    8 février 2014 - 13 h 46 min

    En parcourant la presse
    En parcourant la presse écrite nationale on s’étonne des réactions qu’a suscité les déclarations du SG du FLN Saidani. Le simple citoyen qui n’a aucune idée de ce qui se trame dans les coulisses feutrés du pouvoir, puisque l’Algérie vit encore à l’ère Stalinien maquillé maladroitement comme une démocratie spécifique comme le fut notre socialisme spécifique, ou l’information n’est pas donnée pour éclairer l’opinion public , mais de la propagande et des règlements de comptes entre clans. Un journal ira jusqu’à placarder à sa une un titre défiant toute déontologie « quand un homo provoque un homme » Le simple citoyen s’enfonce dans les abysses du flou et ne sait plus qui croire, malgré qu’il y a longtemps qu’il ne croit plus à rien. Voilà un pur produit du système rentier ou on ne gravit pas les échelons par le mérite et le labeur mais par la servitude sans scrupules et l’opportunisme, se découvre du jour au lendemain une conscience patriotique et une morale digne des plus exemplaires. Cette subite prise de conscience est ce par désespoir ou par pur calcul machiavélique ? Va savoir.




    0



    0
    kader
    8 février 2014 - 11 h 20 min

    ou sont les vrais
    ou sont les vrais nationalistes et les vrais patriotiques du FLN, SVP sauvez cet acquis laisser par nos glorieux chouhadas et moudjahidines de cet spécimen ni foi ni loi !!!!!!! merci Monsieur Charfi d’avoir éclairé l’opinion publique sur ce malade qui veut mener le pays à la catastrophe !!!!!




    0



    0
    Houari
    8 février 2014 - 11 h 12 min

    Le voyou Saidani du Clan de
    Le voyou Saidani du Clan de Gafsa sait tres bien que l’avenement d’une 2eme Republique Algerienne geree par ses authentiques enfants integres et honnetes est synonyme pour lui d’une condamnation a vie a la prison d’El Harrach pour tenir compagnie a Khalifa Abdemoumen en attendant l’arrivee de l’autre voyou Chakib Khallil.
    Ses attaques contre le DRS s’expliquent par le fait que ces derniers ont ficelé trois gros dossiers de corruption et de detournements de deniers publics a son profit personnel representant pas moins que l’equivalents de 400 millions de $US. Ces dossiers etaient sur le point d’etre remis a la justice comme c’etait le cas pour Khalilfa et Khallil.
    Donc les insultes envers le DRS et notamment son 1er patron et l’appel a un 4eme Mandat d’un president que la logique devrait ramener a la maison chez lui au regard de son état de santé, relève d’une strategie exclusivement personnelle a meme de lui eviter de terminer ses jours en prison comme un vulgaire voyou.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.