Voisinage calamiteux

Par Kamel Moulfi – Le Maroc est le premier exportateur au monde de cannabis depuis 13 ans. Cette «palme d’or», pas du tout honorable, n’est pas l’invention d’une propagande anti-marocaine, qui viendrait de milieux hostiles au royaume, elle a été «décernée» par une institution internationale spécialisée, qui est l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), relevant des Nations unies. C’est dans son rapport pour 2013 : plus de 65% de la production du cannabis mondiale provient du Maroc. La gravité du fait est mise en évidence par la place centrale occupée par le trafic et la consommation de drogue dans la criminalité, qu’il s’agisse de la délinquance de proximité – «personnes qui se trouvent sous l’emprise de la drogue et qui cherchent à financer leur addiction» – ou, à l’autre extrême, de celle qui a des dimensions internationales et qui a établi des connexions avec toutes les autres formes du crime organisé, y compris le terrorisme, et qui nourrit en grande partie la corruption. En Algérie, la drogue a son implication quasiment dans tous les crimes, depuis le plus petit vol jusqu’à l’assassinat. Selon les données des spécialistes, 20% à 25% des enfants scolarisés, dans le moyen et le secondaire, dans notre pays, ont touché à la drogue et plus de 300 000 personnes en prennent tous les jours. Cette drogue vient du Maroc et elle n'est rien de moins qu'une calamité pour l'Algérie. Il a été prouvé, par les saisies impressionnantes effectuées dans la bande frontalière ouest, que l’introduction du kif, en contrepartie de la contrebande de produits alimentaires subventionnés par l’Etat algérien, est favorisée directement ou indirectement par le Makhzen marocain. Des officiels algériens ont même déclaré qu’elle était devenue carrément une arme utilisée contre notre pays. Le royaume tente de minimiser sa place de leader mondial dans le trafic de drogue, en arguant qu'il combattrait ce fléau et que ce combat commencerait à porter ses fruits. Ce qui est faux : le Maroc vit essentiellement de l'exportation de drogue.
K. M.

Comment (16)

    Thami
    8 mars 2014 - 10 h 14 min

    A un économiste qu’on lui a
    A un économiste qu’on lui a posé la question des retombés de la vente du cannabis sur l’économie marocaine, il avait répondu que si l’argent de ce trafic est investit au Maroc, l’économie s’en porterait bien.
    C’est chose entendue, les trafiquants de drogue avaient fait fleurir le nord du Maroc par les immeubles et les cafés. Accumulant d’énormes richesses, ils se sont lancés dans les élections parlementaires à la Pablo Escobar, trafiquant notoire colombien.
    Cette matière première à part de servir de levier de l’économie marocaine et d’absorber en partie la pauvreté grâce à la bienfaisance de certains trafiquants, elle sert également de motif pour incarcérer les détenus politiques, qui sont souvent accusés de possession de cannabis suite à leur participation à des manifestations.
    Autre usage de cette drogue, elle est très prisée par les policiers. Après une rafle chez un trafiquant, les policiers prélèvent leur dû à la source en piquant quelques plaquettes de hashish. Ou kidnappent les trafiquants pour demander une rançon à leur famille, qui est devenue chose courante à Tanger et environs.
    Les avantages que procurent cette drogue à la dictature marocaine dépassent largement ses inconvénients qui sont d’ordre social et sanitaire




    0



    0
    Mohand
    8 mars 2014 - 8 h 40 min

    Bien sure, leur slogan Allah
    Bien sure, leur slogan Allah El Malik oua El Watan.Cela confirme que le Roitelet les fait rêver de paradis artificiels. Il reste la calumet et le chanvre indien. Tiens leurs dépités viennent de voter une loi qui incrimine la culture , le traitement et le trafic de la feuille des rêves artificiels. Eh oui quand le ventre est vide, la tète chante




    0



    0
    Mokhtar
    7 mars 2014 - 22 h 20 min

    La resolution de ce probleme
    La resolution de ce probleme c’est d’aller chercher le parain Homomo6 et le faire juger par un tribunal d’alger pour crime narcotique contre la jeunesse algerienne. Point barre




    0



    0
    sidali
    7 mars 2014 - 21 h 55 min

    @by Etat de droit (non
    @by Etat de droit (non vérifié) | 7. mars 2014 – 21:58

    Absolument de ton avis meme si jusqu’a present il n’ya pas une reelle volonte politque de la part du clan d’Oujda pour eradiquer ce fleau mortel pour la jeunesse algerienne.
    C’est a croire qu’il y’a une complicite strategique avec le Makhnez a l’effet de faire de notre jeunesse le prototype des sujets soumis au roitelet.
    En tout etat de cause, une recherche dans ce domaine merite une attention particuliere. Chutt peut etre que j’ai trop dit.




    0



    0
    Laetizia
    7 mars 2014 - 21 h 35 min

    @ Etat de droit (non vérifié)
    @ Etat de droit (non vérifié) | 7. mars 2014 – 21:58
    Pertinence et maestria, comme à votre accoutumé. Bravo!




    0



    0
    Etat de droit
    7 mars 2014 - 20 h 58 min

    J’ai le sentiment qu’on n’a
    J’ai le sentiment qu’on n’a pas suffisamment pris conscience, coté algérien, que le Makhzen est en train de nous livrer une véritable guerre par narcotrafic interposé. Les pouvoirs publics doivent, à ce titre, prendre la véritable mesure du danger que représente ce narcotrafic qui devient de plus en plus réel. Tous les moyens possibles et imaginables, dans tous les domaines -y compris spatial- et sans restriction aucune, doivent à mon sens ètre déployés pour contrer ce fléau, à défaut de l’éradiquer définitivement. Il faudra surtout sévir avec la dernière énergie contre les complicités locales, ces nouveaux harkis en la ciconstance, car ce sont eux les chevaux de Troie de cette guerre qu’il faudra bien une jour identifier comme telle, et pas autrement.




    0



    0
    Kaci
    7 mars 2014 - 17 h 54 min

    @by Adame (non vérifié) | 7.
    @by Adame (non vérifié) | 7. mars 2014 – 13:36

    Tu devrais plutot essayer de comprendre pourquoi le Francais considere le Maroc comme sa  »PROSTTTUEE AVEC QUI IL PARTOUZE CHAQUE SOIR, DONT IL N’EST PAS PARTICULIEREMNT AMOUREUX MAIS QU’IL DOIT DEFENDRE EN TANT QUE PROTECTEUR’.
    Quand tu auras trouve la repondre tu repondre debattre avec tes nouveaux Maitres puisque la France n’en veut plus.




    0



    0
    Anonyme
    7 mars 2014 - 15 h 52 min

    Adame (non vérifié) | 7. mars
    Adame (non vérifié) | 7. mars 2014 – 13:36
    Pour apporter une précision sur ces «5000 algériens dans les prisons marocaines pour trafic de drogue» je dois préciser comme l’a mentionné un intervenant que ce sont des trafiquants qui n’ont certainement pas voulu payer leur cote part à la mafia mekhzénienne marocaine, et ce sont certainement des trafiquants de souche marocaine qui sont rentrés illégalement en Algérie depuis les années 1960 à ce jour, et qui se sont appropriés la nationalité algérienne illégalement par de faux papiers qui font tous les trafiques qui nuisent à l’Algérie en faveur du Maroc, le Maroc vit sur le dos du peuple algérien, ces trafiquants en tous genres travaillent en collaboration avec le mekhzène.




    0



    0
    Anonyme
    7 mars 2014 - 15 h 25 min

    Adame (non vérifié) | 7. mars
    Adame (non vérifié) | 7. mars 2014 – 13:36
    Amène nous donc la preuve de ce que tu avances? toi le sujet esclave marocain dont la présence sur ce site pue le mekhzène devrait savoir que ces soit disants 5000 algériens qui croupissent dans les prisons marocaines pour «trafique de drogue» doivent être certainement des marocains rentrés illégalement en Algérie, et qui sont responsables de tous les trafics de drogue, d’essence, de produits subventionnés par l’Algérie, en autres qui travaillent à faire couler l’économie algérienne en faveur du Maroc, c’est bien ce que font les marocains qui sont au pouvoir en Algérie qui ferment les yeux sur ces trafiques qui favorisent le Maroc. Quand on sait qu’un enfant algérien a été jeté dans les prison de hommo6 sous de motifs fallacieux, ont pourrait comprendre que si il y a des algériens en prison au Maroc, ce sont certainement des innocents, parce que les trafiquants marocains de drogue travaillent en étroite collaboration avec le mekhzène marocain, une drogue qui innonde le monde entier. Ton pays le Maroc est un fléau pour toute la région, quand je vois le roitelet se pavaner en Afrique pour vendre ce Maroc de la drogue de la prostitution, sous couvert soit disant d’investissement marocain, alors que le Maroc croule sous la misère et les coffres sont vides, ce roitelet tente à trouver des marchés pour écouler sa drogue en Afrique de l’Ouest.




    0



    0
    Anonyme
    7 mars 2014 - 14 h 54 min

    @by Adame (non vérifié) | 7.
    @by Adame (non vérifié) | 7. mars 2014 – 13:36
    a qui la faute?
    a ceux qui la cultive!
    les algeriens qui sont en prison au maroc,le sont parcequ’ils n’ont pas voulu payer la chippa aux policiers et douaniers marocains!!!!!!




    0



    0
    Sid'ali
    7 mars 2014 - 13 h 17 min

    D’après les données fournies
    D’après les données fournies par l’Organisation mondiale des douanes à l’OICS, 75 % de la quantité totale de résine de cannabis saisie à l’échelle mondiale par les autorités douanières des différents pays provenaient du Maroc. Elle rapporte plus de 9 Milliards de $ US au Prédateur pour une production annuelle de 38 000 tonnes de cannabis.

    C’est à ce titre que le Maroc reste la première source de résine de cannabis au monde et dont l’économie sous perfusion, repose essentiellement sur la drogue(9 MUS $), le tourisme sexuel(7 MUS $), les MRE(4 MUS $) et les dons et prêts(3 MUS $ en moyenne par an) .




    0



    0
    Omar
    7 mars 2014 - 13 h 01 min

    Pourquoi le clan ne depose
    Pourquoi le clan ne depose pas une plainte contre leur ami le roitelet pour guerre narcotique comme le jeunesse algérienne ????????????????????????????????????




    0



    0
    Houari
    7 mars 2014 - 12 h 58 min

    La seule solution à ce gros
    La seule solution à ce gros ploblème ? Faire comme la CIA vis à vis de L’ancien dictateur du Panama, Manuel Noriega.




    0



    0
    Sid Ahmed
    7 mars 2014 - 12 h 53 min

    Il faut que le Conseil de
    Il faut que le Conseil de Sécurité de l’ONU prenne une Résolution contraignante pour juguler ce fléau. Point barre




    0



    0
    alain
    7 mars 2014 - 12 h 39 min

    Et l`Europe aussi ??
    Et l`Europe aussi ??




    0



    0
    RAMO
    7 mars 2014 - 11 h 06 min

    ELLE VA ÊTRE BIENTÔT
    ELLE VA ÊTRE BIENTÔT LÉGALISÉE AU MAROC?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.