Gèze : «Ouaf ! Ouaf !»

Par Kamel Moulfi – Pompeusement présenté, il y a quelques jours, sur le plateau d’Oumma TV, comme un spécialiste de l’Algérie, François Gèze, ancien PDG des éditions La Découverte et proche également d'Algeria Watch, un site d'information qui s’occupe prétendument des droits humains en Algérie, a reproduit dans l’émission tout aussi pompeusement appelée «L'esprit d'actu», son discours habituel sur notre pays. Par paresse, incompétence ou incapacité à être objectif, il bavarde, plus qu’il n’analyse, autour des questions qui lui sont posées, lançant des accusations gratuites contre les journalistes algériens qu’il gratifie du grade d’officier du DRS et qui sont, affirme-t-il d'un ton péremptoire, dans les rédactions pour traiter des questions sécuritaires et de corruption. D'ailleurs, il n’hésite pas à placer toute la presse algérienne sous le contrôle du DRS. Il reprend à son compte la thèse imaginaire d'une crise au sommet du pouvoir entre les responsables du DRS et l'état-major de l'armée, et cette crise tourne autour de l’argent, c’est, du reste, ajoute-t-il, un conflit ancien. C’est la thèse de ce conflit qu’il prend pour débiter ses élucubrations sur l’affaire de l’attaque du site gazier de Tiguentourine et il n'admet pas son dénouement réussi grâce à l’intervention de nos forces armées. On peut affirmer, sans risque de se tromper, que François Gèze comme ses semblables, n’a pas pu digérer ce succès de l’Algérie dans la lutte antiterroriste, au même titre que les autres victoires remportées par les forces de sécurité algériennes dans notre pays. En fait, c’est cela qui enrage le plus Gèze, et d’autres aussi de la même nature : l’unité de l’institution militaire en Algérie sur laquelle se cassent toutes les tentatives de porter atteinte à la sécurité et la stabilité de notre pays. Etre spécialiste de l’Algérie, à la façon Gèze, on l’a compris, c’est, invariablement, développer un discours complètement confus, fait de clichés éculés et archi-usés, avec une utilisation à profusion des termes DRS, armée, en citant des noms et des lieux, et en prenant le ton de la révélation d’informations qu’on est seul à détenir, pour faire croire que l’on maîtrise la compréhension de la situation dans notre pays. Ce que François Gèze ignore, c’est que plus personne ne le croit, tellement il prend ses désirs pour des réalités.
K. M.

Comment (16)

    mellah hocine
    16 avril 2014 - 20 h 32 min

    Le pouvoir cultive à sa
    Le pouvoir cultive à sa manière et scientifiquement le fatalisme des violences et des désastres en tout genre qui écrasent le pays et son peuple. D’abord il commence, priorité oblige, par occulter les rapports de cause à effet entre les trois décennies de gestation totalitaire et la douzaine d’années de braise qui en ont résulté. Ensuite, il donne de sa machine médiatique colossale pour griller toutes les grilles d’analyse crédibles et pour désagréger la mémoire historique; il lui suffit de dissocier les étapes successives de leur cohérence historique globale et de séparer les évènements les uns des autres pour les détacher de l’ensemble d’un système autoritaire.
    Qui, soit dit en passant, défie toutes les règles du genre. Cependant, un quelque chose semble manquer au tableau de « l’Organisation » et ce quelque chose c’est l’existence d’un chef d’orchestre super-clandestin. Sauf que les décideurs ne veulent pas d’un chef; ils ont hérité et capitalisé une longue expérience de gestion consensuelle et ce, en directoire restreint et en vase clos. Ils n’ont pas besoin d’afficher un parrain, n’ayant pas intérêt à le « brûler ». D’évidence ils se savent condamnés à s’entendre ou à disparaître; ce qui explique la flexibilité pragmatique dans leurs rapports mutuels sans oublier les consignes de discrétion absolue qui sont de tradition dans les services.




    0



    0
    B-H
    16 avril 2014 - 18 h 35 min

    Le Maroc pousse ses pions
    Le Maroc pousse ses pions pour semer le chaos en Algérie
    Les listes des ressortissants étrangers, en particulier les marocains qui sont entrés en territoire algérien au cours des trois derniers mois, sont soumises à un contrôle minutieux par les autorités compétentes après des rapports récents qui ont atterris auprès des services de sécurité, mettant en garde contre un plan marocain qui a été préparé dans le giron du Makhzen, et conçu pour frapper la sécurité et la stabilité en Algérie.

    Le Maroc pousse ses pions pour semer le chaos en Algérie
    Selon les rapports des services spéciaux qui ont été envoyés aux autorités supérieures, ont révélé que le système du Makhzen au Royaume du Maroc avait constitué trois différentes cellules, leur premier et dernier objectif, semer la chaos et la discorde en Algérie. L’objectif du Makhzen, à travers son plan diabolique, auquel avait participé à sa préparation trois généraux du renseignement marocain et en pleine coordination avec le directeur de la Cour royale à traîner le pays après les présidentielles prévues jeudi prochain à la violence. Le plan marocain planifié d’être mis en œuvre en Algérie prévoit l’envoi de citoyens marocains individuellement en Algérie avec de faux passeports et de fausses identités que chacun d’eux, devra effectuer une tache qui lui a été spécifiquement assignée, sur le sol d’une des wilayas d’Algérie. Le plan prescrit dans l’agenda marocain que le Makhzen souhaite le réaliser, est de fomenter l’idée du régionalisme, et alimenter les revendications des minorités. Des instructions précises ont été données pour les citoyens marocains pour cibler certaines wilayas, en particulier « Ghardaïa, ainsi que le sud, et également Tizi Ouzou et Bejaia en Kabylie, en plus de la wilaya de Batna, et Constantine à l’est d’Algérie. Il convient de noter que les services de sécurité de la wilaya de Constantine ont arrêté une ressortissante marocaine samedi dernier après avoir participé à une manifestation du mouvement « Barakat », avec la participation de certaines personnes de l’organisation « Rafd » et les familles des disparus, et après une enquête, il s’est avéré qu’elle en détenait une double nationalité, française, et marocaine et le nom qu’elle porte sur son passeport, Nabila Haddad, et qu’elle a également visité auparavant la Tunisie et Israël. Cette jeune fille franco-marocaine née en 1983, a été arrêtée par les services de sécurité alors qu‘elle scandait avec des manifestants des slogans hostiles à l’Algérie, alors qu’en principe, elle n’a rien à voir, ni son pouvoir de loin ou de prés avec l’Algérie. De même, qu’il est arrivé aux services de sécurité d’avoir trouvé des puces téléphoniques portant des numéros de ressortissants marocains à Ghardaïa, ce qui signifie la présence de réseaux marocains qui cherchent à fomenter la guerre sectaire entre Malikite et Ibadites. Ce qui confirme fortement la validité des rapports de sécurité qui ont été soumis aux autorités compétentes, qui ont mis en garde contre le plan diabolique du Makhzen pour créer la confusion et semer la violence dans les villes algériennes le jour du scrutin et même au-delà, et ainsi déstabiliser la sécurité de l’Algérie. http://www.reflexiondz.net/Le-Maroc-pousse-ses-pions-pour-semer-le-chaos-en-Algerie_a29304.html




    0



    0
    Anonyme
    16 avril 2014 - 18 h 18 min

    LU
    ___
    REGARDEZ comment ces

    LU
    ___

    REGARDEZ comment ces pages de la FITNA manipulent les images et l’information. les administrateurs de ces pages vivent en Belgique et en Angleterre y a même des marocains avec eux, leur but est de créer un printemps arabe et de détruire notre paix,
    Nous ne disons pas que tout est parfait en Algérie,mais surtout pas faut pas ignorer le développement qui à connu notre pays depuis la fin des années noires.
    Sans la paix et sans la sérénité nous ne pourrons jamais avancer, bien au contraire on va refaire la même erreur qu’on 90, les gens derrière ces pages ne veulent que ça, mettre l’Algérie à genoux comme la Libye ou la Syrie. Faites très attention au jeu de ces minables
    .
    https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/t1.0-9/q71/s720x720/10259963_244181085768694_8791895587405556063_n.jpg




    0



    0
    Anonyme
    16 avril 2014 - 17 h 19 min

    Dénoncer l’intox d’une presse
    Dénoncer l’intox d’une presse tyrannique, cheval de Troie de forces occultes envahissant le champs médiatique, en Algérie et là où sévit la nébuleuse subversive du sionisme-talmudisme. Référence au thème de la dictature mondiale du Nouvel Ordre Mondial Juif.
    ____

    En Algérie, El Watan et certains de ses complices des média indépendants, les chevaux et ânes de Troie Rothschildiens, majoritairement financés, et gracieusement, par BNP Paribas, une branche du cartel banquier des Rothschilds de Paris, exécute à la lettre les directives de leurs maitres (les Rothschild sont à la tête, sinon la tête de la bête immonde de la machination visant l’instauration du Nouvel Ordre mondial). Pour aider et accompagner le peuple dans sa marche vers la félicité promise par le NOM, différentes tactiques sont mises en pratique pour la préparation du « grand événement ». L’une d’elles est d’éliminer les tubes digestifs inutiles par la promotion du suicide et le travail de sape psychologique menant au désespoir, champ fertile de l’auto destruction.
    1- Glorifier les expéditions hasardeuses (méditerranéennes) sur des embarcations de fortune, vers l’Eden du Nord, le Canada, les USA (afficher plein de placards publicitaires vantant l’immigration et les procédures administratives pour obtenir visa et nationalité),
    2- Encourager les suicides individuels, mais de préférence ceux collectifs, d’une pierre deux coups ! Promettre aux victimes de figurer au panthéon des Martyrs, avec nom gravé sur le plus beau marbre rose, et l’accompagnement de la fanfare lors des enterrements.
    3- En collaboration avec le cartel de la drogue, minimiser l’ampleur du phénomène de l’addiction, ne jamais criminaliser les dealers ou consommateurs, ne jamais entamer de débat sur les solutions à ce fléau; brouiller les pistes en accablant le « système » pour toutes les dérives passées-et-avenir imaginaires que subit le pays,
    4-« Tout va mal et rien ne va bien », est le slogan qu’il faut répéter incessamment jusqu’à démoraliser le peuple, particulièrement les plus jeunes qui sont sensibles à la propagande et à « ce que disent les journaux »,
    5- Ne jamais mentionner de bouteille à moitié pleine, la décrire toujours vide, ce qui facilitera l’élimination des faibles d’esprit et des fainéants dont le NOM n’a pas besoin. L’eau, le feu ou l’air, chaque tube digestif inutile sera libre, car la liberté de choix est sacrée, de décider des moyens les mieux adaptés à son départ vers l’au delà,
    6- Narguer et dévaloriser les récalcitrants à l’adhésion au NOM. Observer comment beaucoup d’opposant ont rejoint les maquis lors de la dernière tentative de déstabilisation, malheureusement avortée.
    7- Exaspérer les différences les plus minimes et opposer les Arabes aux Amazighs, les Chaouis aux Mozabites, les Kabyles aux non-Kabyles, les croyants aux anti-croyants, la femme au mari, les enfants aux parents, les aveugles aux voyants, etc….,
    8- Ne jamais accorder de mérite aux gouvernants. Les dénigrer sans cesse en utilisant la formule « si ce n’est pas toi, c’est ton frère  » dans le cadre de délits ou corruption. Si les auto-routes sont terminées dans les délais, dire qu’elles sont impraticables ! Si des barrages sont construits et des réserves d’eau constituées, dire que l’eau est contaminée. Si deux millions de logements sont distribués aux citoyens, dire que les walis en ont vendus la moitié !
    Conclusion :
    De manière générale il y a toujours quelque chose à dire, avec un peu d’imagination bien sûr !
    Le but de cet exercice est de ne jamais admettre le moindre crédit moral au « système », et de maintenir la populace dans l’état de dé-satisfaction, de mécontentement, d’ingratitude et de démobilisation, de suspicion envers l’autorité !
    Pour plus amples détails sur les techniques de manipulation rien ne vaut le célèbre manuel de la subversion que les pieux rabbins distribuent à leurs élèves des yeshiva………….le Talmude.




    0



    0
    selecto
    16 avril 2014 - 17 h 03 min

    Merci Kamel pour cet
    Merci Kamel pour cet article.

    -François Gèze donnera une conférence intitulée: Élections en Algérie: Quels enjeux? à l’Institut du monde arabe ce 17 avril à 18h30 salle du Haut conseil.

    -Dans le volet musique: La chanteuse Nassima Chabane donnera un concert le 16 mai prochain.
    Cette chanteuse est abonnée au centre culturel Franco-Isarélien « Rachi » où elle se produit à longueur d’année comme au centre culturel algérien où elle travaille.

    – Un cinéaste Français, présentera un documentaire sur l’écrivain Maissa Bey ce 17 avril.
    Lors du salon du livre de Paris en 2008 où Israël était l’invité d’honneur et boycotté même par des écrivains Français elle était avec Sansal les seuls algériens qui avaient participé à ce salon.

    Une grande exposition sur le Maroc est prévue cette année ainsi qu’une grande manifestation en solidarité avec l’opposition Syrienne.

    On voit quelle orientation prend l’Institut du monde arabe au sujet de l’Algérie pourtant elle fait partie des grands financiers de cette institution sans parler que son ex ambassadeur Missoum Sbih faisait partie du conseil d’administration avec d’autres ambassadeurs arabes parmi eux l’ambassadeur du Maroc qui exploite cette institutions au profit des intérêts de son pays, les cotisations du Maroc sont prises en charge par la France.




    0



    0
    ahmed
    16 avril 2014 - 16 h 55 min

    L’HEBDOMADAIRE FRANÇAIS LE
    L’HEBDOMADAIRE FRANÇAIS LE POINT RECONNAÎT
    « Les Algériens vivent mieux qu’il y a quinze ans »

    _____

    L’enquête citée évoque les projets et infrastructures avec chiffres et statistiques à l’appui.
    L’article publié hier dans les colonnes du quotidien français le Point revient sur la situation confortable de l’Algérie et évoque également les immenses chantiers lancés depuis 2003. L’article cite l’enquête menée en novembre 2013 par l’Office national des statistiques (ONS) sur le niveau de vie des ménages, qui a fait ressortir que «l’Algérie a réalisé plus d’infrastructures en dix ans, entre 2003 et 2013, qu’en quarante ans, entre 1962 et 2002». L’article indique que l’enquête est venue confirmer ce que les nouveaux paysages urbains laissaient deviner. Il évoque les logements, barrages, usines de dessalement d’eau de mer, les routes, autoroutes, générateurs électriques, métro, tramways, équipements publics divers et souligne que «l’Algérie est devenue un immense chantier».
    L’enquête de l’ONS avait indiqué que «les Algériens vivent mieux qu’il y a quinze ans, leurs dépenses ont été multipliées par 2,9 de 2000 à 2011». La même enquête a dressé les raisons qui expliquent cette amélioration du niveau de vie. La première est la diminution du chômage qui a reculé de près de 20 points en onze ans pour passer officiellement sous la barre des 10%……
    SUITE…
    http://www.lexpressiondz.com/actualite/193020-les-algeriens-vivent-mieux-qu-il-y-a-quinze-ans.html




    0



    0
    Nassima
    16 avril 2014 - 15 h 35 min

    Monsieur François Gèze ,et
    Monsieur François Gèze ,et si vous nous parliez plutôt du mythe de la liberté de la presse en France ?Nous sommes tout ouïe ! M. Geze ,la presse se nourrit aussi de revenus publicitaires,parlez -nous sur comment l’État français intervient pas seulement pour contrôler la presse mais aussi pour déterminer les secteurs commerciaux ayant accès à la publicité sur les supports écrits et sur les supports audiovisuels en France !SVP M. dites -nous comment l´État français maintient l´inégalité entre les titres ?les kiosques sont approvisionnés deux fois par jour : une tournée le matin, et une seconde l’après-midi comment cela se fait -il que ces deux tournées sont exclusivement réservées au Monde? Si ce n´est pour lui assurer une prééminence sur ses concurrents?

    Mais, je blâme ces journaleux de ce journal qui vous ont donné trop d´importance .dja yékli alina elsardine avec sa Fance pays de la liberté d´expression




    0



    0
    Mohand1
    16 avril 2014 - 14 h 10 min

    Il faut toujours lire les
    Il faut toujours lire les élucubrations des adversaires politiques du pays et du système, mais il faut avoir l’intelligence et la patience de ne pas s’énerver pour peu de choses. Ce qu’à dit Geze c’est du réchauffé, il n’y a rien de nouveau dans son langage. Le jour où il nous relatera les méfaits de l’armée chez nos voisins qu’il connait bien alors on s’en inquiéterait un peu. On serait plus attentif également s’il pouvait nous parler de ce que les banques françaises dissimulent de nos regards. Comme il est bien introduit dans le milieu du renseignement il en sait beaucoup et sa complicité par le silence le discredite encore plus à nos yeux.




    0



    0
    Anonyme
    16 avril 2014 - 13 h 38 min

    Nouvelle version de Hymne
    Nouvelle version de Hymne national https://www.facebook.com/photo.php?v=2348097139702




    0



    0
    ahmed
    16 avril 2014 - 13 h 00 min

    CE François Gèze va dans le
    CE François Gèze va dans le sens de ce que ne cesse de rabâcher ce que l’on appelle « l’opposition agérienne à l’étranger » composées d’un ramassis de ratés, d’exclus du pouvoir pour incompétence ou gabegie et de ce qui reste de l’ex FIS; auquel s’ajoute des partis perdants et quelques journaux pro-thèses occidentalo-sionistes. On les voit bien sortir comme des rats à l’occasion de ces présidentielles, par opportunisme, pour y mettre du sien non pas pour prendre position en faveur d’un candidat quelconque, mais pour battre le tambour de la guerre et du chaos, qu’ils ne cessent de souhaiter; aidés par les milieux anti-algériens dont fait partie Gèze!
    (…)




    0



    0
    rasch
    16 avril 2014 - 12 h 18 min

    Les ennemis de la l’Algérie
    Les ennemis de la l’Algérie (comme cet imbécile de Gèze) notre ANP/DRS, c’est leur pire cauchemar. Vive L’ANP/DRS, vive l’Algérie, et vive les authentique algériens/ nnes, nationalistes




    0



    0
    Abou Stroff
    16 avril 2014 - 11 h 49 min

    « Il reprend à son compte la
    « Il reprend à son compte la thèse imaginaire d’une crise au sommet du pouvoir entre les responsables du DRS et l’état-major de l’armée, et cette crise tourne autour de l’argent » dixit K.M. en parlant de gèze. thèse imaginaire? pourquoi cette thèse serait elle imaginaire? et si cette thèse touchait l’essence de la crise en algérie, en ce sens que, dans un système basé sur le distribution de la rente et non sur le travail productif, celui ou ceux qui contrôlent cette distribution (de l’argent) contrôlent et l’algérie et les algériens! en fait, c’est l’unique thèse pas du tout imaginaire qui permet de comprendre, d’appréhender et d’envisager le dépassement de la crise algérienne. en algérie, tout tourne autour de la distribution de la rente et le dépassement de la crise requiert la destruction du système rentier (qui nous réduit à des tubes digestifs ambulants, amorphes et hideux) par la neutralisation des couches rentières. toute autre démarche relèverait d’un onanisme puéril qui ne ferait que retarder l’implosion ou l’explosion du système.




    0



    0
    Anonyme
    16 avril 2014 - 11 h 30 min

    Gèze le sioniste et
    Gèze le sioniste et terroriste le peuple algérien t’e***




    0



    0
    akchiche
    16 avril 2014 - 9 h 28 min

    GEZE est obnibulé par le
    GEZE est obnibulé par le DRS.
    Il mange; dort, et respire le DRS.




    0



    0
    Arselan
    16 avril 2014 - 9 h 06 min

    EXCLUSIF POUR VOUS

    EXCLUSIF POUR VOUS UNIQUEMENT….

    VOILA CE QUI CONFIRME QU IL N A JAMAIS CACHE QU IL EST ET QU IL SERA LE ROI DE L ALGERIE

    OU EST VOUS LES VRAIS PATRIOTES??

    https://www.youtube.com/watch?feature=share&v=0-ifFM8p2q0&app=desktop




    0



    0
    amine
    16 avril 2014 - 6 h 43 min

    Geze le peuple algerien te
    Geze le peuple algerien te crache sur ta face.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.