Ministres par hasard

Par M. Aït Amara – Les ministres remerciables et les remerciés ministrables ont passé un des pires moments de leur vie hier : palpitations, transpiration, essoufflement, tremblements, étourdissements, nausée, bouffées de chaleur, frissons, baisse de la concentration… C’est que l’enjeu était de taille. Plusieurs médias avaient cru tenir le bon tuyau en annonçant l’imminence de la composition du nouveau gouvernement, qui devait intervenir «dans les prochaines heures» puis «bientôt», au fur et à mesure que le temps passait et que la probabilité qu’une telle annonce fût faite s’éloignait. Jusqu’au journal télévisé de 20h de l’ENTV, hier, tout le personnel politique en poste ou aspirant au poste était scotché au téléphone, à l’affût de la moindre information sur les choix du Président. Mis à part deux ou trois médias qui étaient «sûrs et certains» que la composition de la nouvelle équipe d’Abdelmalek Sellal allait être «connue ce week-end» (pschitt), journalistes et responsables politiques ignoraient tout de ce que les heures qui avaient suivi cette information allaient réserver aux ministres anxieux qui ont passé la dure journée d’hier à se ronger les ongles et les arrivants potentiels – qui devraient enfin pouvoir «se sacrifier» pour la patrie à partir de la résidence d’Etat du Club des Pins – à se frotter les mains. Et n’allez surtout pas croire que tous ces braves qui orbitent autour du Président cherchent leur intérêt personnel. Non ! Ils veulent seulement prendre part à l’effort de développement du pays et marcher sur les traces de leurs prédécesseurs qui, noyés dans le travail pour garantir au peuple bonheur et prospérité, ont fait de l’Algérie la Corée du Sud de l’Afrique du Nord, grâce à leur intelligence rare, à leur abnégation sans limite et à leur désintéressement manifeste. Ces ministres – pas tous peut-être – ont dû passer une nuit blanche, car le cauchemar n’est pas encore fini. L’annonce du nouveau gouvernement est une question de temps et Bouteflika a habitué son contingent à ne connaître ses intentions qu’à la dernière seconde, suivant un rituel immuable : seuls trois ou quatre dignitaires savent quels noms apparaîtront dans ce jeu totalement soumis à la chance. Car si le choix des ministres obéissait à autre chose qu’un hasard raisonné mais déraisonnable, nous aurions un autre gouvernement, une autre Algérie.
M. A.-A.

Comment (17)

    Sawt
    5 mai 2014 - 11 h 00 min

    voici l’un des profils
    voici l’un des profils privilégiés :
    Le Aye-aye primate vivant à Madagascar (voir photo sur Web)
    Ce lémurien combine des incisives de rongeurs,
    des oreilles de chauve-souris,
    une queue d’écureuil et un troisième doigt extrêmement allongé…(pour gratter le dos du chef ou autre partie si plus profitable )!




    0



    0
    mellah hocine
    4 mai 2014 - 22 h 24 min

    M. Bouteflika, on aimerait
    M. Bouteflika, on aimerait bien vous croire, on aimerait bien mettre de côté – ne serait-ce pour un temps – l’injustice dont a été victime tout un peuple au lendemain de l’indépendance. On pourrait tourner la page de cette indépendance inachevée et confisquée telle que décrite par feu Farhat Abbès.
    Seulement, ce qui ne saurait être en aucune manière oublié ou mis de côté, c’est la gravité du marasme qui ronge le pays, c’est l’identité des gouvernants auteurs de cette crise qui lacère l’Algérie, comme il est clair pour le peuple tout entier qui est la victime et qui est le bourreau.
    Les prestidigitateurs de service peuvent s’époumoner et exhiber leurs tours illusionnistes subversifs, le peuple en fin de compte est à même de discerner le vrai de l’ivraie quoique puissent dire ceux qui ne lui reconnaissent pas cette aptitude et ce droit.
    M. Bouteflika, on ne rétablit pas la paix et la confiance en reconduisant indéfiniment les mêmes hommes et les mêmes méthodes.




    0



    0
    Anonyme
    4 mai 2014 - 20 h 59 min

    A Patriotique | 4. mai 2014 –
    A Patriotique | 4. mai 2014 – 20:30
    Message recu!! et merci pour votre professionalisme. Moi-même, je verifie toujours la source de l´info pour ne pas tomber dans la FITNA




    0



    0
    Patriotique
    4 mai 2014 - 19 h 30 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 4. mai 2014 – 20:16 : merci pour vos commentaires. Néanmoins, il ne faut pas que nos efforts pour dénoncer les corrompus soient altérés par des informations non authentifiées. Nous faisons notre travail de journalistes et traitons les sujets en prenant le soin de vérifier les informations. Dans le cas contraire, n’importe qui pourrait accuser n’importe qui de n’importe quoi. Or, c’est justement l’erreur à ne pas commettre si nous voulons que cette lutte contre l’argent sale porte ses fruits. Encore une fois, merci pour vos commentaires et restez fidèle.
    AP




    0



    0
    Anonyme
    4 mai 2014 - 19 h 16 min

    Pourquoi les commentaires
    Pourquoi les commentaires indiquant les liens de Benyounes n´ont pas été pris en considération??? les internautes sont tous au courant et en savent davantage…….
    AP est notre journal óu on participe á dénnoncer ces truants qui nous gouvernent ne veut plus en parler?!!




    0



    0
    Anonyme
    4 mai 2014 - 18 h 57 min

    Puisque la majorité des
    Puisque la majorité des Algeriens (VRAIS) n’a pas vote ou est le Mal ?




    0



    0
    selecto
    4 mai 2014 - 17 h 14 min

    Il faudrait pas s’étonner de
    Il faudrait pas s’étonner de voir Cheb Khaled ministre de la culture car il était invité lors de l’investissement de Bouteflika, on se demande s’il n’est pas une boite aux lettres entre Momo 6 vue sa proximité avec lui et Bouteflika, ce type n’inspire pas confiance.




    0



    0
    amal
    4 mai 2014 - 16 h 55 min

    @Abou Stroff
    Les gens que

    @Abou Stroff
    Les gens que vous avez cité ne sont rien que du sable dans les yeux des algériens afin qu’ils croient qu’ils sont dirigés par des gens de chez eux: vous oubliez le noyau du clan: medelci qui était le plus sûr placé au cc; ensuite si medelci s’amusait à s’acheter une conscience, Tayeb louh aurait octroyé tous les droits possibles puisque la loi et les magistrats sont tous entre ses mains et si jamais ce derniers venait à disparaitre belaiz était bel et bien là pour préparer la scène d’autant plus de hamel lui obéi au doigt et à l’oeil. Voilà les postes clefs que tout le monde rêve d’avoir, pas des postes de touristes dans un pays qui n’est même pas capable d’avoir des toilettes propres à el mouradia.




    0



    0
    Sindbad
    4 mai 2014 - 16 h 24 min

    Le ridicule ne tue pas.
    Quand

    Le ridicule ne tue pas.
    Quand il y a un problème nous avons toujours tendance à penser que c’est la faute des autres. Comme si nous étions une race « pure » (je ne sais pas ce que c’est mais…) dans laquelle il ne pouvait y avoir des salauds. Aucune ethnie n’est supérieure à l’autre, aucun pays n’est « mieux » que l’autre, la seule chose qui les différencie c’est que les uns se pensent « supérieur » sans rien faire pour, et les autres font tout pour devenir « supérieur » et ne s’arrêtent jamais pour s’améliorer. Nous avons dans notre pays des salauds qui s’enrichissent sur notre dos, et qui veulent nous faire croire que l’Algérie à des ennemis extérieurs pour détourner notre attention. Les seuls ennemis de notre nation sont ceux qui la pillent jour et nuit, ceux là même qui entravent pas tous les moyens l’émergence d’une conscience politique en en la privant du savoir, en manipulant l’information pour mieux asseoir leur pouvoir. Beaucoup de nos compatriotes sont ignorants et naïfs. Ouvrez les yeux et regardons en face.




    0



    0
    Seifdine
    4 mai 2014 - 16 h 07 min

    Il ne faut s’inquiéter car le
    Il ne faut s’inquiéter car le clan boutef est là pour nous apporter le bonheur, la richesse et le bien-être. Depuis 15 déjà, nous vivons dans le bonheur le plus total grâce aux Boutef et son clan. Qui peut nier que l’algérien est heureux ?
    Les ministres ne volent pas l’argent du peuple; ils servent le pays. Les ministres sont intelligents puisqu’ils ont réglé la majorité de nos problèmes surtout ceux de nos jeunes. Ils passent des nuits blanches avec leurs conseillers pour trouver des solutions à tous ces problèmes.Soyez témoins, quand cette équipe quittera les commandes du pays, ma pauvre Algérie ne sera que plus riche et plus développée. Vous verrez.




    0



    0
    Incredible
    4 mai 2014 - 16 h 04 min

    Il ne faut s’inquiéter car le
    Il ne faut s’inquiéter car le clan boutef est là pour nous apporter le bonheur, la richesse et le bien-être. Depuis 15 déjà, nous vivons dans le bonheur le plus total grâce aux Boutef et son clan. Qui peut nier que l’algérien est heureux ?
    Les ministres ne volent pas l’argent du peuple; ils servent le pays. Les ministres sont intelligents puisqu’ils ont réglé la majorité de nos problèmes surtout ceux de nos jeunes. Ils passent des nuits blanches avec leurs conseillers pour trouver des solutions à tous ces problèmes.Soyez témoins, quand cette équipe quittera les commandes du pays, ma pauvre Algérie ne sera que plus riche et plus développée. Vous verrez.




    0



    0
    DRABKI
    4 mai 2014 - 14 h 30 min

    Pas besoin de CV ou de
    Pas besoin de CV ou de notoriété…
    Il suffit d’être un lèche botte, un opportuniste et un affairiste pour prétendre à être un ministre de la république B…..




    0



    0
    Abou Stroff
    4 mai 2014 - 12 h 39 min

    je réitère pour la nième fois
    je réitère pour la nième fois mon offre de service à notre bienaimé fakhamatouhou national. primo: chaque fois que je parle de kouider el mali, j’utilise TOUJOURS la fameuse formule: notre bienaimé fakhamatouhou national. deuxio: à chaque fois que je mentionne notre bienaimé fakhamatouhou national je lui souhaite une longue vie scotché à un koursi. ceci dit, j’ai des compétences avérées dans l’utilisation d’un brosse et je ne rechigne jamais à encenser notre bienaimé fakhamatouhou national. d’ailleurs, je suis prêt à jurer sur la tête de la grand-mère du fakakir que je brosserai mieux que benyounès, ghoul, saadani, bensalah, belkhadem, ouyahia sellal réunis. moralité de l’histoire: j’attends avec impatience un coup de fil de saïd, le frangin chéri puisqu’il parait que c’est saïd qui a la responsabilité de choisir les futurs chiyatines qui entoureront notre bienaimé fakhamatouhou national.
    PS:




    0



    0
    raselkhit
    4 mai 2014 - 11 h 50 min

    L’autre ignorant est encore
    L’autre ignorant est encore toujours au niveau de fakakirs car s’il avait compris il en serait sorti il y a longtemps mais l’analphabétisme et l’ignorance ne peuvent être combattu que par le mépris. Quand on est soi même médiocre on ne peut comprendre les gens normaux encore moins les intelligents .Les méchants et surtout les incompétents et incapable ne peuvent voir dans les autres que leur propre image et ne peuvent admettre que certains peuvent être meilleurs qu’eux et surtout que nous avons des compétences et nous ne sommes pas obligés d’attendre toujours nos anciens colonisateurs venir nous commander




    0



    0
    BabElOuedAchouhada
    4 mai 2014 - 10 h 06 min

    Le drame de notre pays est
    Le drame de notre pays est que si tu n’as pas un certain lieu de naissance,tu peux te casser et aller voir ailleurs quelque soit la qualité de ton CV et ton degré de patriotisme.
    C’est une regle etablie en 1962 et maintenue a ce jour dans la case « TABOU ».




    0



    0
    Anonymus
    4 mai 2014 - 9 h 18 min

    VOUS ALLEZ VOIR QUE LE
    VOUS ALLEZ VOIR QUE LE GOUVERNEMENT QUE VA PONDRE SELLAL SERA A 95% COMPOSE PAR DES MEDIOCRES INDIVIDUS ISSUS SOIT DE BATNA, SOIT DE TIZI-OUZOU SOIT DE TLEMCEN (ou plutot d’Oujda avant falcification pour faire algerien).




    0



    0
    Macizel
    4 mai 2014 - 8 h 55 min

    Juste une question, est ce
    Juste une question, est ce qu’on B4 va créer un ministre de la CHITTA?
    C’est cette nouvelle qui me tenait en haleine depuis Avril 1999 à ce jour d’ailleurs, des ministres Fakakirs, tient parlons de nos ministres, qui de nos ministres n’a pas la résidence en France chiche trouvez moi, un ministre qui n’a pas un pays à terre pas loin de l’Olivier Kabyle, oh mince, de l’Olivier de Paris, même le modèle déposé de chez nous a été exporté à Paris, par qui svp, par un Tunisien ( le bien heureux = Saadani, petite question, ils ont quoi en commun les Juifs Marocains et les Juifs Tunisiens? Si vous répondez à cette question, c’est que vous avez compris le problème Algérien.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.