A quoi joue Trévidic ?

Par R. Mahmoudi – Le juge antiterroriste français chargé de l’affaire de l’assassinat des sept moines de Tibhirine confirme, une nouvelle fois, qu’il obéit davantage à d’obscurs desseins politiques qu’à sa conscience et à la loi. En projetant de lancer dans les prochaines semaines une nouvelle commission rogatoire internationale, il ne fait pas que manquer à ses engagements initiaux avec les autorités algériennes, mais choisit de s’enfoncer dans des préjugés d’une extrême gravité. A la presse, il vient d’expliquer, mais sans en être sûr, que l’Algérie «ne dispose pas» de moyens techniques et scientifiques lui permettant de conserver les prélèvements pris sur les corps des moines assassinés. Chose qui risquerait, selon lui, de «détruire irréversiblement tout le travail». Pour lui, et pour tous les journalistes qui lui servent d’appui dans cette affaire – les mêmes d’ailleurs depuis le début du terrorisme en Algérie –, le refus d’Alger de remettre ces fameux échantillons à l’équipe d’experts français, qui n’avait pourtant rien demandé au départ, trahit une volonté délibérée d’occulter la vérité, que seule une expertise française, exempte de tout soupçon, serait capable d’établir. Pour un magistrat, commencer son enquête avec des a priori est déjà une faute éthique intolérable. Où est la présomption d’innocence ? Il va même jusqu’à juger que les autorités algériennes «ne savent pas quelle est la vérité dans cette affaire» et qu’elles «ignorent même ce qu’on peut tirer des prélèvements». «Leur seul souci, assène-t-il, c’est de ne pas sortir de la version officielle.» Et malgré tout cela, il ose parler d’«obligations morales» qui doivent amener «le pouvoir algérien», grâce à sa nouvelle commission rogatoire, à accepter les conditions, les siennes, devant permettre d’achever le travail. En posant le transfert des prélèvements en France, pour qu’ils puissent y être examinés par des experts français, comme préalable pour la poursuite de son enquête, ce juge ne pousse-t-il pas, en même temps, à renvoyer la balle aux politiques de son pays, ceux-là mêmes qui avaient tout fait pour judiciariser une affaire purement politicienne ? Si ce énième rebondissement du juge Trévidic a un mérite, c’est celui d’avoir permis de démonter les fausses assurances des gouvernements algérien et français, qui continuent à se gargariser d’une «excellente» coopération judiciaire entre les deux rives. Même si l'on sait que toutes les déclarations du juge, tout son jeu, ne gênent aucunement les locataires de l’Elysée ou du Quai d’Orsay. Bien au contraire.
R. M.
 

Comment (40)

    mellah hocine
    22 novembre 2014 - 11 h 10 min

    Heureusement qu’il existe des
    Heureusement qu’il existe des hommes et des femmes pour nous souffler des idées et même leurs contributions à l’image de Abdelkader BENBRIK pour « les ingérences de la France en
    Algérie et le combat mené par la SM contre les espions ».
    fraternellement.




    0



    0
    ammmar
    22 novembre 2014 - 11 h 00 min

    reponse Par ghislane_assia
    reponse Par ghislane_assia (non vérifié) | 21. novembre 2014 – 20:35 ,nul n’est parfait et surtout dans notre pays,mal gouverné depuis l’indepence ça c’est une evidence et n’a jamais suivit une meme ligne durant une quinzaine d’annees sans faire un virage a 180 degré,l’armée pour des raisons historiques est sans aucun doute umpliqué par la force des choses et peut meme commetre des erreurs d’appreciation ou en etre induite surtout durant cette derniere quinzaine ,mais n’oubliezpas que cette institution est apolitique de doctrine et seuls quelque uns de ses chefs se comptant sur les bouts des doigts ont un droit de regard sur le plafond du pays,quand au restant de ses effectifs,seuls leur boulot occupent leurs pensées et queeeel boulot,faut savoir faire la part des choses,l’important c’est que nous partageons l’essentiel toi et moi,l’algerie avant tout




    0



    0
    karimdjazair
    22 novembre 2014 - 10 h 49 min

    L Algérie doit déclarer cet
    L Algérie doit déclarer cet individu, personna non gratta, point barre. Notre pays est independant et souverain, des fois que ce néo colonialiste ne le saurait pas !




    0



    0
    Cheikh Hamdane
    22 novembre 2014 - 8 h 19 min

    La France demeure la France
    La France demeure la France Un colonisateur qui a assassiné plus d’un million et demi d’Algérien de 1832 à ce jour. D’abord la France doit payer de ses crimes contre l’humanité et de guerre.Le terrorisme survenu en Algérie fait partie du Plan Bleu supervisie secrètement par François Mitterrand depuis 1962.
    L’ingérence de la France en Algérie, une opération permanente et continuelle depuis le 19 mars 1962. Les agents d’influence de la France (traitres camouflés) ont toujours opérés parmi nous, ils ont infiltré toutes les institutions les grandes entreprises, les administrations et même l’armée (force locale installée par la France durant la période du cessez le feu). Nous avons assistés dés le début en 1962, comment le colonel Chaâbani ‘a dénoncé quelques uns de ceux qui sont venus de l’armée Française, des collabos comment il les a démasqué, mais il donnera sa vie, c’est lui qui fut arrêté jugé très vite condamné à mort et exécuté à Canastel (Oran) en 1964 sous les ordres de Benbella alors Président de la République qui lui a refusé à la dernière minute de le gracier le Colonel de l’ALN. Chaâbani fut passé devant le pelletons d’exécution. Parce que Benbella ancien Sous off, de l’armée de De Gaulle et que Chaâbani à dénoncé les coups fourrés des militaires venus de l’armée française. D’autant plus que Benbella a risqué la vie de ses compagnons pour sauver la vie d’un général Français, encerclait par les allemands, à Monté Cassino dans le front Italien. N’est ce pas Ya Raïs ! Benbella créa aussi une milice, appelée la milice de Hamadache, elle avait carte blanche d’agir ! En 1965, il y a eu la création de l’ORP (Organisation de la résistance populaire) avec Boudia, Zahouane, Harbi…et là nous ne jetons pas l’anathème sur l’ensemble des militants de l’ex ORP qui étaient, j’en suis convaincu, de sincères patriotes. Lorsque Boumediene ordonna le démantèlement de cette organisation, les éléments de la S.M algériens eurent à arrêter une soixantaine de ressortissants français, tous affiliés au SDECE de leur pays, et d’autres au parti raciste qui avaient infiltré cette organisation dans le but de déstabiliser le pays. Tous furent jugés et condamnés. Libérés par la suite en vertu d’accords passés entre l’Algérie et la France ou par mesures de grâce. Après l’arrestation de ces agitateurs, la riposte des services français ne se fit pas attendre. Ils recrutèrent, dans le milieu parisien, cinq hommes qui avaient pour mission, moyennant cinq millions de francs, de liquider physiquement Boumediene, Kaïd Ahmed et Bouteflika, ainsi que le capitaine Abdellah Benhamza. Les services de sécurités de l’époque n’étant pas ce qu’ils sont devenus après le passage de Bouteflika. Ce commando à peine arrivé à Alger fut interpellé par le S.R.P.J et ils furent déférés au parquet d’Alger. Lors des interrogatoires, ils soutinrent mordicus qu’ils travaillaient et avaient été recrutés par la branche française de l’ORP. Les puristes de l’histoire pourront se rapprocher du parquet d’Alger où ils trouveront, sans peine, les minutes du procès. Au Club des Pins, à quelques jours de l’ouverture de la deuxième Conférence afro-asiatique. Les travaux du Palais des nations venaient de s’achever. Les S.R français avaient chargé l’un de leurs agents, ingénieur de formation, de saboter l’installation de gaz de la cafétéria des journalistes. Heureusement pour ceux-ci, il se goura dans ses calculs et l’explosion eut lieu avant l’ouverture de la conférence. A Oran et au boulevard de la Soummam Ex Gallieni, une antenne du S.R. français à été montée par le nommé Bonifacio Claude, un pied noir connu. Les S.R algériens arrêtèrent en flagrant délit ce groupe nuisible. Ce groupe composé de huit membres portants des passeports de diverses nationalités, voir helvétique. 6 ressortissants français les nommés Chemla Jacques, Ferrer Pierre, Henry Marc, Bonifacio Claude, Garcia Jules et Bach Marcien, deux ressortissants helvétiques : Mort Walter alias ‘’Walty’’ alias ‘’Costa’’ et Boetige Adrienne née Palfe ainsi ressortissant Italien Spadola Ricardo. En 1976, c’est une autre affaires des nostalgiques de l’Algérie française, de l’OAS et de traitres, commanditée par les barbouzes de la piscine (SDECE) situé au 21 et 22 rue des saussaies à Paris le groupe débarque à Alger pour commettre des attentats à la bombe, première cible le siège du quotidien ‘’El Moudjahid’’ dont une bombe explosa dans le hall de l’entrée vers 21 heures. L’affaire prise en main par la S.M qui ne tarde pas pour mettre hors d’état de nuire les espions .Par la suite, ils ne désarmèrent pas. Complots visant à assassiner le président Boumediene, sabotage économique, et j’en passe, et des meilleures ; notamment, l’introduction de fausses monnaies. Parmi la plus célèbre des affaires de faux dinars, l’affaire Draya Désiré, cet agent des S.R français fut arrêté par la S.M, alors qu’il tentait d’écouler dans notre pays quelques milliards de faux dinars. Les services de sécurité Militaire étant encore vigilants dans les années soixante-dix, les S.R. français adoptèrent une nouvelle tactique, ils découvrirent la cupidité, l’âme corruptible, les travers sexuels de certains commis de l’Etat et pas le biais de sociétés écran qui payaient rubis sur l’ongle d’énormes pots de vin, ils (les services français) réussirent à s’assurer la collaboration de personnes qui, chacune dans sa partie, détenaient une parcelle des destinées du pays. Ces lâches, ces traitres, se sentant perpétuellement surveillés, ne purent donner libre cours à leurs talents dévastateurs qu’après l’avènement des années quatre-vingt. Pour éclairer le lecteur, il faut qu’il sache que l’Algérie en tant que patrie a été toujours ciblée par les SR français, sionistes et américains(CIA). Des espions sous couverture de professeurs d’université, de gérants d’entreprises, aujourd’hui investisseurs ( le cas d’un professeur « Allemand » à l’université d’Oran (1975) il a tenté d’espionner la base de Mers El Kebir)de représentant de sociétés étrangères etc. Mais le plus touchant à l’amour propre et l’honneur de l’Algérie est la participation ou la collaboration des traitres. L’histoire racontera plus tard comment la main étrangère a réussi à déstabiliser l’Algérie durant les années quatre-vingt dix et à partir du 5 octobre 1988. Et aussi comment les patriotes de ce pays, ont repris encore une fois les armes pour défendre El Ard , Al Watan Wa L’Ârd (La patrie et l’honneur). La guerre des ombres continue elle ne cessera jamais. Tant que l’Algérie détient des ressources considérables. Elle demeure convoitée.et c’est aux algériens de demeurer aussi nationalistes et vigilants.




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    21 novembre 2014 - 23 h 40 min

    Correction
    Lire Et pourtant

    Correction

    Lire Et pourtant le président ARAFAT a été mortellement empoisonné au Plutonium et non à l’uranium, comme cela a été écrit.

    Désolé pour cette omission, lors de la saisie du texte sur ordinateur.




    0



    0
    mourad
    21 novembre 2014 - 22 h 04 min

    Du moment qu’on a rien à
    Du moment qu’on a rien à cacher, pourquoi ne pas laisser ce juge faire convenablement son travail ?




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    21 novembre 2014 - 21 h 47 min

    La France est un exécutant
    La France est un exécutant d’Israël et cela ne date pas d’hier. La France a couvert les essais nucléaires sionistes en Algérie, ayant abouti à la première bombe atomique dans l’histoire d’Israël.
    En France tout marche à la baquette sioniste, la gauche, la droite et même le FN (Toute l’extrême droite et ses filiales : bloc identitaire, milices FN dans la police, gendarmerie, armée, services secrets …) qui a fait allégeance au sionisme mondal et travaille contre son propre pays la France et la partie saine des Français est muselée endormie de fait et isolée.

    Ceci étant dit en préambule, pour remettre les choses dans leur véritable contexte.

    S’agissant de ces pseudos experts Français en question, il faut d’abord évoquer la compétence des véritables experts notoirement connue et reconnue mondialement, à savoir les experts de Scottlandyard, qui on t tout de suite découvert la cause de la mort d’un ancien diplomate Russe à London (empoisonnement au plutonium).
    En revanche les pseudos experts Français évoque par le juge Trévidic n’ont pas découvert la cause de la mort de Feu ARAFAT mort à Paris en plus. Ces pseudos experts ont tout fait pour maquiller ces cause sur ordre du sionisme mondial, leur maître.Et pourtant le président ARAFAT a été mortellement empoisonné à l’uranium et ces pseudos experts Français étaient aveugles et n’ont rien vu, comme par hasard. Et le juge Trévic est un instrument du sionisme mondial, preuve à l’appui, au vu de ce qu’il a fait sous sarkozy.Ce juge est un BHL dans le domaine judiciaire. Je tiens à rendre hommage à Monsieur LOUH et à lui seul, pas le régime Algérien, pour la gestion de cette affaire, que nos ennemis d’hier et de toujours en France ont voulu exploiter. Malgré les lachetés et les trahisons à la tête du pouvoir Algérien. Les fils patriotes de l’Algérie, à tous les niveaux seront toujours là, pour défendre l’Algérie, quelque soit l’adversité. Encore une fois merci Monsieur LOUH.
    La véritable fermeté à Algérienne est notre meilleur arme qui détruira nos ennemis.




    0



    0
    mejnoune
    21 novembre 2014 - 21 h 22 min

    @M.MAHMOUDI
    Il est normal

    @M.MAHMOUDI
    Il est normal qu’il ne fait pas confiance et surtout concernant les moyens techniques et la meilleure preuve; c les allers retours entre alger et paris d’un président qui n’a pas réussi à mettre en place un hopital digne de ce nom au moins pour lui et toute la smala qui gouverne ce pays par la force et la ruse.ne défendez pas l’indéfendable , bloquer ces prélèvements renforce le soupçon et conforte trévidic sur l’hypothèse  » les GIA et l’émir milliardaire madani mezrag ce n’était que du KHORTI. »




    0



    0
    ghislane_assia
    21 novembre 2014 - 19 h 35 min

    Par ammmar (non vérifié) |
    Par ammmar (non vérifié) | 21. novembre 2014 – 19:26
    Je n’ai pas oublier que Mezrag était et toujours un terroriste tueur qui doit être jugé pour ses crimes.
    mais je comprends pas pourquoi toute les TV et journaux contrôlés et censurés lui accordent toujours de la place pour parler et communiquer au peuple par contre on interdit a d’autre le doit a la parole. Pourquoi ?
    Je trouve que tu exagère dans l’éloge fait a l’armée ANP pour les points suivants, et soit réaliste.
    il faut comprendre que je suis nationaliste et patriote et je veux que notre armée soit la plus forte et la plus sophistiquée, plus scientifique du monde pour nous protégé contre tous les ennemis et nous permettre de se développer mais hélas ce n’est pas le cas.
    Notre armée s’est impliquée de la politique depuis 1958, elle a la plus grosse part de l’échec que nous vivons depuis l’indépendance.
    elle a choix tout nos présidents (y compris Boutef ) et tracer toutes nos politiques pour un résultat quasi nul, nous sommes devenu un pays exportateur de pétrole et importateur de tout bien et services. la catastrophe quoi. la risée des nations.
    Pour vous dire l’armée nous coute chère aussi, regarde la part du lion du budget de l’état octroyé a l’armée. et on importe tout le matériel militaire on ne fabrique rien.
    Je vois que notre armée a compris maintenant âpres tant de souffrance que le moment est venu pour qu’elle s’éloigne de la politique et laisser le peuple décider pour son avenir démocratiquement sauf que de nouveaux vautours fortunés tel que Haddad se sont accaparés le reines du pouvoir et lui font du chantage avec les occidentaux aidées par Said B.




    0



    0
    ammmar
    21 novembre 2014 - 18 h 26 min

    REPONSE Par ghislane_assia
    REPONSE Par ghislane_assia (non vérifié) | 20. novembre 2014 – 21:51 ?N4ESSAYEZ PAS DE FAIRE DES AMALGAMES DOUTEUX S4IL TE PLAIS et surtout en citant le nom de ce MERZAG qui etait ex chef terroriste que nos enfants de l’armée ont forcé par les armes a se repentir et rien d’autre et je sais ce que je dis car c’est la verité,si non cet ex chef terroriste acculé et assiegé lui et ses comparses n’arrivait plus a dormir ni le temps de boire et manger et n’attendaient que les foudres leurs tomber sur les tetes a tout moment,le terroriste terrorisait n’a d’autres issues que LEVER LES DRAPEAUX BLANCS DANS LES MONTAGNES OU ILS SE REFUGIENT durant unbon boutde temps les annees 1996_97 A JIJEL PRECISEMENT SON FIEF et la capitulation sous couvert du repentir et la loi de la rahma qui s’est transformé par la suite en projet politique,LA RECONCILIATION et la suite tt le monde la connait,notre armée,certe une institution de souveraineté de l’algerie,dieu merci est tres differentes de toutes les autres et ceci depuis l’independance,tout simplement grace aux hommes qui l’ont commandés qui sont tous issues des rangs de la glorieuse ALN,pour ne pas trop rentrer dans les details,ces hommes de valeurs,patriotes jusqu’a en mourrir pourla cause,ont su garder la cadence et le patriotisme et surtout des traditions sacrées en son sein,ou l’amour de l’algerie est au dessus de toute concideration,le sens du sacrifice, une discipline de fer,le devouement et la competence sont les elements fondamentaux que personne n’a le droit de Trasgresser, gardé jalousement et transmis de generation en generation et meme le recrutement est basé au prealable sur ces criteres intangibles que le DRS assurent sans concession aucune,HADA HOUA LE SECRET QUI A TOURMENT2 BEAUCOUP DE SPECIALISTE EN LA MATIERE et qui a fortement convaincu les puissants de ce monde a respecter notre armée et compter les yeux fermés sur elle,alors que devrions dire et penser nous algeriens,tout simplement la proteger,la soutenir dans ses actions et dans son elan de modernisation et professionalisation pour qu’elle soit encore plus forte,elle n’a besoin que de ça et non pas de nos remerciements car elle ne fait que son devoir impecablement vis a vis de la patrie et de son peuple




    0



    0
    mellah hocine
    21 novembre 2014 - 18 h 07 min

    Par Larnaque (non vérifié) |
    Par Larnaque (non vérifié) | 21. novembre 2014 – 15:42

    8- La liste est looooooooooongue et je préfère m’arrêter là.

    non j’ajouterai : l’enquête sur la mort de EBOSSE ?




    0



    0
    Etat de Droit
    21 novembre 2014 - 17 h 47 min

    Ah ! Si on avait une justice
    Ah ! Si on avait une justice véritablement indépendante, autrement dit un authentique Etat de droit… ce quidam qui se prend trop au sérieux ne se serait jamais permis de venir jouer au matamore (« tueur de maures ») dans notre pays. C’est notre propre justice qui, dans une totale souveraineté, se serait chargée d’instruire cette malheureuse affaire et la mener à son terme. Malheureusement notre mafiocratie lui a prêté le flanc plus qu’il n’en faut en fragilisant outrancièrement le pays. Dans pareil cas quel est le magistrat qui laisserait passer une telle aubaine pour se faire une réputation du tonnerre –sur le dos de l’Algérie bien sûr- tout en donnant bien plus de poids à sa carte de visite ?




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 17 h 45 min

    Il ya des personnes dans le
    Il ya des personnes dans le pays des droits de l’homme c est pas comme dans le pays de Khourha qui a chaque virage tiré de sa poche de derrière le trésor du peuple pour fait face et régler les probles de rechawi et de riba pour les jeunes et calmer la société c est un ptit bonhomme qui n a aucun khologue pas de dignité voire son origine et ses travers …on est dirigé par des monstres sans foi ni loi Wallahi qu’ils ont un pied sur l avion et un autre sur terre ! Ils vont abandonner lbled a tout moment n’est ce pas Amar saidani  » caoutchouc  » il va y avoir des générations qui vont vous poursuivre jusqu’en Alaska …!
    Ce juge aidera le peuple d u r façon direct et le plus vieux soldat du monde payera ses méfaits …un jour ou l’autre bedaine pleine de foin !




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 17 h 35 min

    Ce juge a entièrement raison
    Ce juge a entièrement raison et les yeux fermés je suis tout ouïe avec ce bonhomme car notre pays est bourré de squales et des alligators laisses tranquille mr le journaliste il va aider le peuple c est certain ça passe ou ça casse Allah ta3ala réserve bien de  » belles  » pour ces chacals ..Allah est toujours avec l’opprimé !




    0



    0
    selecto
    21 novembre 2014 - 17 h 23 min

    Voici la liste de centaines
    Voici la liste de centaines d’Algériens assassinés en France souvent par des policiers.

    https://infokiosques.net/imprimersans2.php?id_article=677




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 16 h 57 min

    Pourquoi les juges algériens
    Pourquoi les juges algériens ne vont pas enquêter sur la mort de l’algérien tabassé par la police française dans un commissariat?




    0



    0
    umeri
    21 novembre 2014 - 16 h 50 min

    le pouvoir algérien se prête
    le pouvoir algérien se prête a un jeu dangereux, cette affaire, qui revient a chaque événement, n’est que de la manipulation, qui sert l’intérêt du clan.Déjà, en 2004, lorsque le journaliste de france2, pose la question, sur l’assassinat des moines de Tributyrines,le candidat président, répond »la vérité est dure a dire » au lieu de répondre »vous savez bien que ce sont les terroristes du G I A » pour faire pression sur l’armée.
    Alors, ce juge est dans son rôle, pour servir son pays en faisant gratter le maximum du trésor public algérien, au bénéfice de l’État français.




    0



    0
    Sprinkler
    21 novembre 2014 - 16 h 38 min

    A moins que TREVEDIC nous
    A moins que TREVEDIC nous rejoue les  » fourberie de De Bourmont « …Lisez ou relisez ceci : http://www.alterinfo.net/Le-plus-grand-hold-up-du-19e-siecle_a63570.html




    0



    0
    Reski
    21 novembre 2014 - 15 h 17 min

    Mon sentiment et peut etre
    Mon sentiment et peut etre que je me trempe, tous ils vont paye ce crime .. les socialites, la France , l Etat ne laisseront pas ce crime impuni… et si on n a rien a cacher dans cette affaire des moines pourquoi ne pas laisser le juge faire son boulot?




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 14 h 56 min

    C’est l’histoire d’un peintre
    C’est l’histoire d’un peintre qui, à 18 ans, décide de mettre un terme à sa vie et se retrouve sauvé in extremis par un moine. Quatre ans après il tente à nouveau de se pendre mais encore une fois, il est tiré d’affaire par le même moine. A trente années d’une vie tumultueuse, voilà qu’il est condamné à la pendaison pour ses penchants politiques, devinez qui vient le sauver ? Le moine.
    Près de quarante ans plus tard, le dégoût de la vie reprend l’artiste qui réussi cette fois-ci à mettre fin à ses jours sans que le brave moine ne vole à son secours, seulement voilà, c’est quand même ce dernier qui avait conduit ses funérailles.
    Un jour, on finira bien par savoir pourquoi le petit juge français est si méchant.




    0



    0
    Jamal s
    21 novembre 2014 - 14 h 43 min

    Mais si les demandes du juge
    Mais si les demandes du juge Treviidic sont jugées trop impertinentes par le pouvoir Algérien,pourquoi pas associer à lui d’autres enquêteurs et inspecteurs internationaux?.
    Les familles des moines décapités ,les algériens,français et autres a travers le monde ont le droit de connaître la vérité sur ce épisode parmi beaucoup dans l’histoire Algérienne .
    Encore mieux, pourquoi pas enquêter sur tout ce qui s’est passe durant la décennie noire et le faire apprendre aux générations futures?. peut être qu’un jour nous les Algériens résoudrons les problèmes ente nous sans violence et por le bienfait de L’ALGÉRIE.
    Le pouvoir n’a rien a craindre de ce monsieur Treviidic :laissez le travailler!.




    0



    0
    Larnaque
    21 novembre 2014 - 14 h 42 min

    « A la presse, il vient
    « A la presse, il vient d’expliquer, mais sans en être sûr, que l’Algérie «ne dispose pas» de moyens techniques et scientifiques lui permettant de conserver les prélèvements pris sur les corps des moines assassinés ». Quand bien même l’Algérie disposerait de tous les moyens techniques et scientifiques nécessaire, il lui manque la volonté (politique ou autre) d’aller jusqu’au bout des enquêtes. Pour preuve, qu’en est-il advenu des enquêtes suivantes:
    1- Assassinat de Boudiaf?
    2- Assassinat de Tounsi?
    3- Assassinat de Matoub?
    4- Assassinat des jeunes Kabyles lors du Printemps Noir?
    5- Assassinat des jeunes manifestant d’octobre 1988?
    6- Assassinat du randonneur français?
    7- l’enquête sur le crash de ‘avion cargo de l’ANP du côté d’Oum El Bouaghi?
    8- La liste est looooooooooongue et je préfère m’arrêter là.




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 14 h 40 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 21. novembre 2014 – 11:58

    Vous avez une analyse très juste.
    Ce n’est pas une affaire judiciaire mais bel et bien politique .




    0



    0
    ghislane_assia
    21 novembre 2014 - 14 h 27 min

    Il faut en vouloir a ce
    Il faut en vouloir a ce Trevedic parce que nos dirigeants sont soumis a des extorsions énormes par les pays occidentaux vue qu’ ils sot illégitimes au pouvoir.
    les exemple ne manquent pas et notre pays est déjà vendu a la France, a la Chine et aux USA par notre boutef et ses sponsors a l’arrière scène.
    Des milliards de dollars extorqués par des sociétés étrangères pour des services fictifs ou dérisoires.
    il reste une chose que je veux comprendre:
    1- Si L’Algérie n’a rien a cacher dans l’affaire des moies donc pourquoi ne pas permettre a ce Trevedic de faire le travail qu’ il veux mener pour clore ce dossier définitivement et qui entache notre armée qui n’a rien a se reprocher.
    2- Plus récemment suite au crash au Mali de l’avion Swift Air espagnole affrété par Air-Algérie, nous n’avons pas vue notre gouvernement s’acharner pour faire l’enquête et surtout l’analyse des boites noirs de l’avion écrasé par des experts algériens exclusivement et ils ont même donner les boites noir au BEA Français pour les analyses de donnes de vol des 2 boites. sachant pertinemment que ca pourras mener a une responsabilisation de Air-Algérie du crash ou bien le trafic des résultats pour que l’Algérie pays la grosse amende (et qui peut avoisiner le milliard de $) tout en protègent la compagnie de maintenance française de Marseille qui a réparé l’avion 3 semaines avant ce vol.
    et en plus pourquoi confier a la France l’exclusivité de l’enquête car elle n’est présente que parce que la majorité des victimes sont françaises donc aucun risque de responsabilité et aller chercher les gros dommages et intérêts pour les victimes françaises de qui penser vous.
    Dans ce cas, notre gouvernement n’a pas sorti son armada de souveraineté nationale pour avoir l’exclusivité de l’enquête et protéger la réputation et l’argent algériens..




    0



    0
    n'moute aala dzair
    21 novembre 2014 - 14 h 19 min

    Laissez le faire son travail
    Laissez le faire son travail si on a rien à cache , au contraire il dédouanera les chefs militaires de l’époque.




    0



    0
    BISONumid
    21 novembre 2014 - 12 h 41 min

    juste deux rectification à
    juste deux rectification à mon post précédent:

    1- mon post s’adressait à lyes2913;
    2- je me suis tromper et j’ai inverser le proverbe original,
    non pas : Inayass ami awathnagh, inayass avava aakalnagh
    mais: Inayass AVAVA awathnagh, inayass AMMI aakalnagh
    voila juste ça, je voulais surtout pas dénaturer ce beau proverbe! merci




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 12 h 35 min

    Je me demande que fait

    Je me demande que fait DREBKI lors de ses voyages très fréquents en France????




    0



    0
    Kahina
    21 novembre 2014 - 12 h 15 min

    A quoi joue Trévidic ?
    Il ya

    A quoi joue Trévidic ?

    Il ya deux aspects dans cette affaire:

    Aspect personnel: cet avocat veut faire une carrière sur le dos de l’Algérie. Célébrité et argent.

    Aspect politique: cet avocat roulerait pour des clans qui veulent détruire l’Algérie:

    – Le MAKHZEN Marocain

    – Sionistes Français à l’Élysée

    – Un certain clan Algérien. Ceux qui instrumentalisent la théorie de  » qui tue qui » pour faire oublier les dossiers de corruption




    0



    0
    BISONumid
    21 novembre 2014 - 12 h 14 min

    Je suis complètement d’accord
    Je suis complètement d’accord avec ce que t’as écris. Mais à qui la faute ? il suffit pas d’etre souverain, faut il encore avoir la volonté et le respect et les moyen de sa souveraineté, un minimum au moins. Pour etre credile un minimum.
    Les francais, ont au moins ce minimum, en réalité bien plus que ça.
    Tous leurs dirigeants francais, au-delà de leurs querelles de chapelles , toutes tendance confondues, on s’en fout des petites casseroles que certain trainent, ont un minimum de compétences, de responsabilité, de patriotisme, de respect pour leur peuple,…,surtout quand il s’agit des intérêts de leurs pays,…,ils mange national, boivent nationale, se soignent nationale, roule en véhicule nationale,…, moyen de defence nationale au moins en grande partie,…etc
    Peut on dire autant chez nous, en 2014, 60ans après ?
    Quand au crash au mali, les français ne se sont pas accaparés les objets, on leur a remis,
    après, bien sur, les avoir analyser sous toutes les couture et toutes les soudures. D’ailleurs, c’est un nos meilleurs experts, professeur GHOUL, a meme, pour immortaliser l’evenement, pris photo avec la boite, je dirais pas si elle est noire ou pas elle était déjà bien emballées, pour la protéger du sol saharien, il a meme esquissé un beau sourir et très fier parait-il !!! donc, mon frère tout baigne…
    Inayass ami awathnagh, inayass avava aakalnagh
    Gal ya baba dharbouna , gal awaldi aarfouna (aaklouna)
    C’est pas la premiere et ça sera certainement pas la dernière, y a qu’a voir , entre autres, l’affaire khellil ! tout le monde cherche mr khellil, les italiens, et maintenant les egyptiens …sauf notre justice. Circulez, rien à voir , allez hop!!!

    personne ne peut te respecter plus que le respect que tu te porte à toi-même
    et les francais après près de deux siecle de, al maachra, compagnonnage, ils nous connaissent mieux que personne et meme mieux que nous meme !!!




    0



    0
    Sprinkler
    21 novembre 2014 - 11 h 41 min

    Voici quelques passages de
    Voici quelques passages de notre histoire que nous inspire l’acharnement judiciaire de ce juge en mal de notoriété qui se rêve peut-être dans le rôle du consul  » DEVAL  » :  » 1797-1827. Affaire Bacri-Busnach : 1797, deux négociants algérois, Bacri et Busnach, vendent pour 14
    millions de blé à la République française (impayés). 1818, Hussein, créditeur de Bacri et Busnach,
    réclame cette somme à Louis XVIII. 1826, Hussein écrit à Charles X pour se plaindre de la longueur du
    procès, pas de réponse. 1827, à la réception officielle de Baïram, Hussein demande à Deval, Consul de
    France, s’il a une lettre de Charles X. Réponse négative. Hussein, furieux, frappe Deval d’un coup de
    chasse-mouches. Rupture des relations diplomatiques, blocus d’Alger, débarquement à Sidi-Ferruch. »
    Source: Roland Bacri en exergue de son livre Les Rois d’Alger, (Grasset, 1988).
    
    
     » Celle-ci [l’expédition d’Alger de 1830] eut pour cause un incident d’importance secondaire, assez mal
    élucidé d’ailleurs, le coup d’éventail porté par le dey Hussein au consul Deval, le 29 avril 1827, au cours
    d’une discussion relative au règlement de fournitures de grains faites, sous la Première République, par
    deux israélites algériens, Bakri et Busnach.  »
    Source: E. Albertini, G. Marchais, G. Yver, L’Afrique du Nord française dans l’Histoire, (éditions Archat, 1937).




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 10 h 58 min

    ce n’est pas une affaire
    ce n’est pas une affaire judiciaire mais bel et bien politique ;
    des structures militaires et des Hommes patriotes sont visés avec la bénédiction de corrompus bien placés dans le clan pour terminer le « travail » c’est à dire neutraliser les opposants de la soumission totale du pays à fafa ;
    quant aux prétextes ,ils sont nombreux : comment peut on faire confiance à la médecine et autres sciences algériennes dont les gouvernants se soignent chez fafa ?
    comment peut on faire confiance en la médecine et autres sciences françaises quand l’expertise du corps de feu Arafat n’a rien divulgué quand les Suisses une décennie après ont découvert la vérité impossible à dissimuler ?




    0



    0
    AnonymeSI MANSOUR
    21 novembre 2014 - 10 h 34 min

    pour qui roule ce juge::la
    pour qui roule ce juge::la compétence des experts français a était étalé le jour des analyses de SI ARAFAT…sa sentait le plutonium a des kilométres…mais pour plaire aux sionistes de tel aviv les meurtries de plusieurs politiques PALESTINIENS ..avaient déclarés rien a signalé….




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2014 - 10 h 33 min

    Un magistrat est tenu à
    Un magistrat est tenu à l’obligation de réserve et surtout ne pas mettre sous son nez un micro d’un média public pour parler d’une affaire en cours dont il est chargé d’en élucider les éléments. Par ailleurs, un magistrat est tenu à l’impartialité et ne pas manifester publiquement les idées qu’il peut avoir sur telle ou telle affaire qu’il a à traiter. Ce magistrat ne respecte donc aucune de ses obligations professionnelles. Il est dans le spectacle pour se faire connaitre sans plus. Il appartient néanmoins aux instances comme le Conseil supérieur de la magistrature français de lui rappeler les règles élémentaires attendues d’un magistrat en fonction. Quant aux moyens scientifiques et techniques dont dispose l’Algérie pour mener ce genre d’expertise, ce juge devrait visiter les institutions spécialisées en cette matière et être compétent scientifiquement et techniquement avant d’en parler et d’apporter un jugement. Conclusion: ce magistrat est incompétent à tous les points de vue et devrait chercher un autre emploi car il est indigne d’exercer le métier de juge réservé aux esprits supérieurs.




    0



    0
    ammmar
    21 novembre 2014 - 10 h 08 min

    dans les relations
    dans les relations franco_algeriennes que les 2 s’evertuent a les declarer exemplaires,les evenements diversifiés s’accelerent de l’economico_politique au securitaire mali,sahel,lybie et paralallement un contre poids sournois et vicieux est mis en branle par une france visiblement de mauvaise foi et maitre chanteuse qui veut nullement rater l’occasion de sa vie qui lui a permis de s’ingerer dans les affaires internes de l’algerie,une aubaine qu’elle a tant guetté,depuis l’independance de l’algerie et la voila servit sur un plateau d’argent depuis l’avenement du val de grace et depuis cette date la grance a mis son museau dans nos affaires et veut plus le sortir,on doit pas cacher le soleil avec un tamis,la france a soutenu le 4é mandat en depit de tout et continu de soutenir saidani et consorts contre une partie tres influentes dans le pouvoir algerien,la france use de tous les moyens illegaux et subterfuges pour aider ses amis providentiels qui lui ont permis de puiser dans la caisse des algerienspar, par tous les moyens dont elle dispose ,y compris en reveillant des demons qu’elle a deliberement maintenu en vie pour exercer eternellement son chantage ignoble sur nos hommes de valeur,qui ont sauvé le pays de l’integrisme terroriste et la sauveront sans aucun doute aujourd’hui avec le soutiens de nous tous et surtout notre prise de xonsxience face a ces perils tres serieux qui nous guettent encore




    0



    0
    selecto
    21 novembre 2014 - 10 h 07 min

    Les mis en cause par les
    Les mis en cause par les Français dans cette affaire c’est certains officiers de l’ANP et cette accusation sert les corrompus dans leurs chantages au CPI pour neutraliser les éléments nationalistes et les remplacer par des serviteurs comme l’a démontrer les derniers limogeages au MDN.

    L’Algérie n’est pas indépendante autrement elle n’aurait pas donner l’autorisation à un juge étranger et Français de surcroit d’aller enquêter en Algérie mais quand on sait qui sont au pouvoir rien ne nous étonne.




    0



    0
    Sprinkler
    21 novembre 2014 - 9 h 54 min

    TREVIDIC veut ressusciter les
    TREVIDIC veut ressusciter les moines…




    0



    0
    Sans compliquer
    21 novembre 2014 - 9 h 27 min

    Ce que j’ai lu (le journal Le
    Ce que j’ai lu (le journal Le Monde), c’est que ce juge n’exige pas le transfert des prélèvements vers la France, il veut tout simplement que les experts français soient associés à l’analyse. Il suggère même qu’une équipe française se déplace en Algérie pour travailler ensemble avec les experts algériens. Where’s the problem?




    0



    0
    Abou Stroff
    21 novembre 2014 - 9 h 15 min

    [le juge trévidic] « vient
    [le juge trévidic] « vient d’expliquer, mais sans en être sûr, que l’Algérie «ne dispose pas» de moyens techniques et scientifiques lui permettant de conserver les prélèvements pris sur les corps des moines assassinés. » dixit R. M.. moua, simple individu lambda reconnait que le juge frenchy n’a pas totalement tort. en effet, puisque l’Algérie a été (elle l’est toujours, d’ailleurs) incapable de soigner un simple ulcère d’estomac ou un simple AIT (dixit l’auguste proufissour bougherbal) de son bienaimé fakhamatou national, pourquoi, diantre, serait elle capable de garder au frais les prélèvements effectués sur les corps de moines?
    moralité de l’histoire: l’algérie de boutef est devenue un non-Etat doublé d’une non-Nation. l’algérie de boutef est devenu la risée du monde entier. par conséquent, même un petit juge frenchy peut se permettre de narguer et l’algérie et les algériens.




    0



    0
    karimdjazair
    21 novembre 2014 - 6 h 56 min

    Il faut remettre à sa place
    Il faut remettre à sa place ce clown qui veut se faire une notoriété, encore mieux, exiger qu il soit dépossédé du dossier.

    L Algérie est souveraine chez elle, tout comme l est la France. Il me semble qu à la mort de Merah, ce pays na pas accepté la demarche de l avocate algérienne en charge du dossier et ce bouffon voudrait nous imposer son dictat.




    0



    0
    lyes2913
    21 novembre 2014 - 6 h 32 min

    Ce juge devrait nous
    Ce juge devrait nous expliquer aussi le refus de son pays, de laisser les experts algériens procéder à l’analyse des prélévements et des affaires pris sur le crash de l’avion swift air affrété par l’ALgérie !!!! les français ayant fait main basse sur l’affaire à croire qu’ils ont des choses à se reprocher : une bombe française, un missile frnaçais, des personnalités/des barbouzes français … nous aussi on sait faire dans les plans sur la comète ! Ce monsieur devrait savoir que l’ALgérie est un pays souverain (ce n’est plus le temps des « oui missiou! oui missiou ! pardon missiou ! ») et qu’il doit se conformer aux lois en vigueur en ALgérie … d’autant que celles ci sont si proches des siennes puisque inspirées pour l’essentiel du droit français !!! S’il veut se faire une notoriété, il n’a cas enquêter sur le crash de l’avion swift air, peut-être que son entetement nous apprendra des trucs sur l’implication de son pays … on verra alors sa soi-disante objectivité !!!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.