D’un populisme à l’autre

Par R. Mahmoudi – L’exhortation du chef de l’Etat pour une «rationalisation» des dépenses publiques, suite à la chute drastique et apparemment inexorable des cours du pétrole, si elle vient contredire les assurances du Premier ministre sur la capacité de l’Algérie à faire face à la situation, n’en est pas moins révélatrice, dans l’apparence du moins, d’une volonté d’accélérer l’avènement du nouvel Exécutif qu’on nous annonce depuis plusieurs semaines. Un nouveau gouvernement pour quelle politique ? Si, a priori, personne n’est contre une politique d’austérité dans la conjoncture économique actuelle, tout le monde en redoute les conséquences directes à tous les niveaux. D’un côté, pour les acteurs sociaux, cette nouvelle orientation présidentielle risque de se traduire bientôt par des coupes budgétaires conséquentes  qui pénaliseront les secteurs les plus mal lotis (la santé, la formation, etc.) et se répercuteront indubitablement sur le pouvoir d’achat des Algériens. Ce qui peut encore alimenter dangereusement le brasier social, alors que l’une des raisons d’être d’un gouvernement en Algérie est d’assurer la paix sociale par tous les moyens. D’un autre côté, au lieu de prendre des mesures susceptibles de réduire les dépenses inutiles et de donner l’exemple en annonçant, comme l’ont fait récemment tant de gouvernements dans le monde, des ponctions sur les salaires des plus hauts responsables, à commencer par celui du chef de l’Etat et de ses ministres, le gouvernement ne donne aucune impression, sur le terrain, de vouloir abandonner sa politique populiste, tant que les effets de la crise ne sont pas encore apparents et tant qu’il y a encore de l’argent dans les caisses. Cela prouve concrètement qu’il n’y a aucune volonté de changer dans le court terme et que tous ces appels à serrer la ceinture en prévision des jours difficiles qui nous attendent ne sont qu’une autre forme de populisme.
R. M.

Comment (6)

    Moh62
    24 décembre 2014 - 22 h 20 min

    Supprimer l’apn le sénat qui
    Supprimer l’apn le sénat qui ne servent à rien! Le ministère du tourisme! Les missions bidon,l’andi et donner avantages aux investisseurs par le fisc et autres démembrements de l’état qui sont dans toutes les wilayas,libérer l’investissement productif de substitution au privé et public! Nommer des gérants publics epe complétants et bien payés! Autoriser et favoriser le débat contradictoire sur les télés publiques!!!!! Abandonner les investissements dans le gaz de sheat et les faire dans le solaire!! Etc..etc.. Tout à été dit par des patriotes!! Rappelez abdeslam pour vous montre comment faire,comme on à fait dans les années 70 et que vous avez détruit!!




    0



    0
    realisme
    24 décembre 2014 - 20 h 30 min

    Quelques petites
    Quelques petites mesures,simples et faciles peuvent réduire considérablement la facture des importations.

    A) decreter une amnistie Fiscale générale en direction des producteurs nationaux (exclure les importateurs)

    1) interdire ou imposer sévèrement l’importation de tout les produits de luxe et superflus ( confiture,biscuiterie,chocolat,confiseries,haricots,pois-chiche et autres legumes en conserves,habillement,parfum,liqueurs..la liste est longue.

    2)arreter ou transformer les chantier de prestige (grande mosquée,club des pins,villas ect..

    3) Reduire de maniere drastique les depenses de fonctionnement de l’Etat (supprimer les ambassades inutiles,supprimer les consulats inutiles,les Ministeres qui ne servent a rien,revoir l’organigramme de la presidence et ses frais de fonctionnement.

    4) proceder a des elections (sans fraude) legislatives anticipées,en reformant le statut de deputé,en reduisant les avantages exorbitants de l’actuelle assemblée,en ne laissant qu’un simple et « normal » salaire sans plus.

    5)Revoir la liste des anciens moudjahidine pour ecarter les faux,et n’octroyer qu’au vrai anciens combattants une pension,comme cela se fait partout dans le monde

    6)Supprimer toutes les entraves bureaucratique face aux exportateurs Algeriens et leur fournir une aide consequente,en contrepartie de resultats probants.

    7 decentraliser ou regionaliser la decision economique et sociale..l’Etat central ne s’occupera que de securité nationale et de politique etrangere style USA

    8)Preparer la convertibilité total du Dinars

    Voila brievement quelques idées sommairement exprimées




    0



    0
    Anonyme
    24 décembre 2014 - 15 h 58 min

    Ne plus donner d argent aux
    Ne plus donner d argent aux autres pays qui viennent lui rendre visite à chaque fois qu il en manque comme si c etait ses deniers,
    Appliquer comme dans tous les pays les pénalités de retards et de vices de constructions dans les chantiers des amis de son frère, supprimer les ligne de credit d importation de legumes et de voiturex luxueuses etc…on peut donner plein d exemples




    0



    0
    Anonyme
    24 décembre 2014 - 15 h 10 min

    boycottez le hadj et la omra
    boycottez le hadj et la omra l’ARGENT DES Algériens SERT à FINANCER les terros en syrie ,diminuer les salaires des députés annuler la construction de la grande mosquée et en faire un hôpital des logements des bibliothèques un terrain de sport




    0



    0
    massima
    24 décembre 2014 - 11 h 40 min

    BOYCOTTEZ LE HADJ !
    BOYCOTTEZ LE HADJ !




    0



    0
    selecto
    24 décembre 2014 - 11 h 34 min

    Il y a de l’argent a faire en
    Il y a de l’argent a faire en saisissant les biens des escrocs aux cols blancs qui vivent au Maroc, France et USA pas exemple.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.