Cupidité sans limites

Par Kamel Moulfi – Le prestige du gouvernement est au plus bas. Il est entaché d’affaires louches et sales, vraies ou fausses, jetées en pâture à l’opinion publique, éclaboussant presque tous ses membres au point où les gens se demandent si occuper un poste de ministre est inévitablement, voire fatalement, accompagné de l’acceptation d’avantages indus, jusqu’à être partie prenante, consentante, dans des transactions «huilées» par la corruption. Un terrain par-ci, une bourse à l’étranger par-là, un «pourcentage» viré ailleurs, dans un compte à l’étranger, un coup de pouce en milliards à sa progéniture ou à sa «boîte», et parfois même des miettes, par exemple un logement AADL ou, sait-on jamais, social, mais qui, elles aussi, ternissent à jamais l’honorabilité… Les accusateurs n’ont même plus besoin d’apporter des preuves, il leur suffit de lancer leurs «révélations» aux médias qui les relaient, pour être crus sur parole, tellement s’est répandue l’idée qu’en haut, la dilapidation et le favoritisme sont une pratique courante, «normale». Tout cela renvoie l’image dégradante d’une cupidité sans limites, d’une bassesse qui a très largement dépassé le seuil de l’indécence. En somme, à en croire toutes ces informations, l’image d’un comportement indigne dans un poste aussi élevé où l’on est censé être au service de l’Etat et du peuple. En face, précisément, dans l’espace réservé au peuple, les travailleurs du complexe sidérurgique d’El-Hadjar sont en grève illimitée (voir article d’Algeriepatriotique) pour «la revalorisation des salaires et la revue à la hausse de certaines indemnités et primes». Les travailleurs, sur lesquels compte le gouvernement pour diversifier l’économie, veulent non pas une part de la rente, mais la contrepartie de leur labeur, juste pour boucler les fins de mois face à un marché de produits de consommation de base, en folie. Par le passé, les journalistes spécialisés dans le domaine politique aimaient distinguer un gouvernement par rapport aux autres, en lui collant une petite étiquette, pour l’histoire. Quel qualificatif conviendrait à celui de 2015 ? Comment le jugeront les prochaines générations ?
K. M.

Comment (10)

    Larnaque
    28 avril 2015 - 21 h 53 min

    C’est vrai que la corruption
    C’est vrai que la corruption existe partout. Ce n’est pas l’apanage de la seule Algérie. Ce qui l’est par contre, c’est la réaction (ou plutôt l’absence de réaction) de celui qui est accusé (à tort ou à raison, nul ne le sait puisque pas de réaction) de corruption. Il paraît (info à vérifier) que le premier ministre sud-coréen Lee Wan-koo, au coeur d’un scandale de corruption, vient de présenter sa démission à la présidente Park Geun-hye qui l’a acceptée. Ah! si Saadani, Ghoul, Bouchouareb, la ministre de la culture, Said Bouteflika, etc. en faisaient autant. Pour le faire, cependant, il faut avoir le sens de l’honneur, ce qu’ils n’ont pas.




    0



    0
    Laetizia
    28 avril 2015 - 19 h 41 min

    chine: mise en place d’un
    chine: mise en place d’un dispositif « filet céleste », un vaste dispositif anti corruption, parmi les composantes de ce dispositif il y a l’opération dite « chasse aux renards » : poursuite et extradition vers la chine de 680 corrompus (souvent des décideurs) ayant fui leur pays en emportant des sommes d’argent colossales, un chiffre réalisé en moins d’une année!
    voir débat sur CCTV français (sur le satellite)




    0



    0
    karimdjazair
    28 avril 2015 - 15 h 59 min

    On s en passerait, c est
    On s en passerait, c est clair, de ces affaires, de la corruption, on peut se rassurer en se disant qu il n y a pas qu en Algérie que çà existe, mais aussi dans des etats dits démocratiques, comme l italie, la france…

    Bien entendu que nous ne devons pas nous satisfaire de cette comparaison, mais je me réjouis que des députés font enfin leur travail, en critiquant, tout comme le font les journaux algériens. Nous sommes entrés dans l ère de la démocratie, et c est un événement.

    Ceci dit, il faut se méfier tout de meme de tout ce qui est dit, notre pays est champion pour la rumeur.




    0



    0
    Anonyme
    28 avril 2015 - 15 h 01 min

    Pour faire bonne figure
    Pour faire bonne figure respectable croyant ,on construit la plus grande mosquée ,dans chaque quartier les mosquées remplacent les stades et les écoles …nous sommes classés parmi les pays musulmans les plus croyants du monde arabe et musulmans ……SVP mon sieurs les intello ,les socio.. Les muftis immuns islamo .. expliquez … »EXPLIQUEZ




    0



    0
    selecto
    28 avril 2015 - 14 h 08 min

    Pour être membre du
    Pour être membre du gouvernement il faut être cleptomane, une condition pour être couvert et protégé.




    0



    0
    Anonyme
    28 avril 2015 - 14 h 02 min

    bon article qui gagnerait à
    bon article qui gagnerait à être compléter ;
    quid des ministres et autres responsables qui s’interdisent les facilités illégales et autres « acceptations » d’avantages indus ?
    ce sont des ennemis publics et jettés en pature ils sont vite
    « écrasés » par la machine infernale du « ouie dire » populaire ;
    cette cupidité s’est emparé d’une petite partie des responsables sans honneur ,incompétents ,corrompus et corrupteurs ,nihilistes et matérialistes ;
    leurs « réussite » ostentatoire brille et provoque la société qui en fait la propagande par la vox populi ;
    l’impunité aidant ,tous les responsables passent pour des voleurs .
    ce phénomène est amplifié par le fait que le sommet de l’etat a été éclaboussé par des affaires scabreuses et la presse s’est même permis la liberté de juger les gens avant de voir leurs procès se dérouler .
    QUAND LES RELIGIONS SE « MELANGENT » TIENS A TA RELIGION




    0



    0
    DZ
    28 avril 2015 - 12 h 21 min

    Le seul qui a vite compris ou
    Le seul qui a vite compris ou se trouve la racine du mal; c.à.d. la Mafia Politico-Financière, c’était le martyr Boudiaf. La suite vous la connaissez!




    0



    0
    Ahmed/rais/anonyme
    28 avril 2015 - 11 h 44 min

    Il faut aussi dire qu’il y a
    Il faut aussi dire qu’il y a beaucoup de propagande et de mensonges!
    Tout ce qui semble des comportements nouveaux dans la gouvernance (favoritisme, corruption, etc etc…) n’est pas propre au gouvernement actuel! Il a toujours existé depuis Boumedienne!
    C’est une tromperie que de faire croire que ce comportement est nouveau. Tous ont tendance à imputer au dernier gouvernement toutes les saloperies passées!!
    Ces comportements se sont exacerbés entre 1988 et 2000 (du temps de Chadli, Kafi et Zeroual) pour continuer à ce jour puisque ce sont les mêmes hommes (on ne faisait que les muter) – qui ont gardé les mêmes comportements – qui gèrent les entreprises malgré le changement des gouvernants!
    C’est la liberté d’expression, qui était absente avant, qui met à nu, aujourd’hui, ces déviations!!!
    Le peuple le sait!!!




    0



    0
    Laetizia
    28 avril 2015 - 10 h 51 min

    « un poste de ministre est
    « un poste de ministre est inévitablement, voire fatalement, accompagné de l’acceptation d’avantages indus, jusqu’à être partie prenante, consentante, dans des transactions «huilées» par la corruption » ______ vous dîtes « acceptation d’avantages », mais ce n’est pas du tout le cas, ces personnes usent et abusent de leurs positions et prérogatives pour s’accaparer, et non pas « accepter » passivement! Ils usent de leurs statuts pour ordonner, exiger et punir s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils désirent! La corruption c’est la cerise sur le gâteau. C’est un facteur exogène:portée par des sociétés étrangères et autres jeux d’influence d’acteurs multiples et variés jusqu’au plus simple citoyen sans envergure aucune!
    Pour nous sortir de cet état calamiteux et impensable pour une nation qui aspire à se construire à établir un État fort, il faut repenser les prérogatives des hauts fonctionnaires, il faut les restreindre et les soumettre à contrôle drastique.
    En même temps, il faut faire la chasse aux corrupteurs et aux corrompus pour cela il faut une institution spécialisée dans ce domaine! Les grandes nations (qui brassent beaucoup d’argent) en ont, la Chine notamment.




    0



    0
    saadielbachir
    28 avril 2015 - 10 h 27 min

    il n’a jamais etait au plus
    il n’a jamais etait au plus haut.
    de tous temps nous avons eu des ghanimistes.et des qu’il y ait une exception c’est a dire qulqu’un a la hauteur de ses responsabilites et integre on le voue aux gemonies et Il est vu comme un extra terrestre.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.