La démocratie ou la ruine

Par Rabah Toubal – De l'Algérie au Yémen, quand ils ne sont pas des monarchies absolues, les vingt-deux pays arabes sont des dictatures militaires ou ethniques ou sous occupation étrangère, avec tout ce que cela suppose comme tares et limites pour les droits de leurs sujets ou ressortissants. Convoités pour leurs immenses territoires, souvent sous-peuplés ou pour leurs formidables richesses naturelles stratégiques et leurs fabuleuses ressources financières scandaleusement gérées et profondément minés par des maux et féaux sociaux graves, ils sont aujourd'hui pris en tenaille entre Israël, la Turquie, l'Iran et l'Etat dit islamique (Daech) que certains d'entre eux veulent instaurer en Irak et en Syrie, et leurs différents alliés qui voient en eux un espace vital à leur expansion militaire, industrielle et économique. En effet, dans un monde que la mondialisation et les nouvelles technologies de l'information et de la communication et la toile planétaire des réseaux sociaux ont transformé en village, où chaque «fermier» cherche à disposer de plus de terres afin d'assurer sa sécurité énergétique et alimentaire, forcément aux dépens de celle du voisin faible, les pays arabes, du fait précisément de la nature archaïque de leurs régimes, sont aujourd'hui très vulnérables et leurs défense et sécurité dépendent souvent de leurs puissants alliés étrangers qui profitent de leurs ressources, en contrepartie de leur protection contre leur ennemi intérieur – c'est-à-dire leur propre peuple – et extérieur. Lâchés par les Etats-Unis notamment, dont la doctrine du Grand Moyen-Orient et Afrique du Nord, GMENA, a été fermement confirmée, mardi dernier au siège de l'Union africaine, à Addis-Abeba, en Ethiopie, par le Président Barack Obama, qui n'a pas caché «la grande déception» de son pays concernant les pays arabes, certains parmi ces derniers ont connu, en 2011, un début de «printemps», hélas !, vite étouffé et réprimé dans le sang par les forces réactionnaires internes et l'Etat profond que ces régimes ont instauré des décennies durant. En tout état de cause, les conditions objectives qui ont provoqué des soulèvements populaires dans les pays touchés par le «printemps arabe» étant toujours réunies, voire même exacerbées, le processus de libéralisation des monarchies et dictatures arabes ne pourra que se poursuivre et se généraliser. Sinon, il sera pour divers prétextes substitué par des interventions et occupations étrangères aussi féroces et destructives que celles que plusieurs pays arabes ont connues depuis le début du XXIe siècle. De plus en plus isolés dans leurs palais-bunkers où ils vivent dans un luxe indécent, les dirigeants autoproclamés par la force et la fraude massive, cupides et obstinés, des pays arabes, ont donc le choix entre la démocratisation pacifique de leurs pays ou leur destruction et occupation violentes par des puissances étrangères, dans l'indifférence de leurs peuples, marginalisés, méprisés et humiliés, et de leurs jeunesses ballottées entre la drogue, l'émigration clandestine et le terrorisme islamiste.
R. T.

Comment (16)

    Mohamed El Maadi
    1 août 2015 - 22 h 30 min

    La démocratie ou la
    La démocratie ou la ruine.
    C’est l’ensemble du système algérien qui doit disparaître et également en juger pour trahisons et intelligence avec l’ennemie…
    (…)




    0



    0
    Anonyme
    1 août 2015 - 18 h 18 min

    @Azizi ; Vous confondez avec
    @Azizi ; Vous confondez avec thalassa, regarder bien votre agenda, les 1600km évoqué par thalassa rappeler vous on a aussi vu Tipaza mais pas le sahara, prenez des vitamines chaque matin , un jus de carotte vous fera du bien, un jus de pomme de terre vous fera du très bien, un kiwi orange banane excellent pour les pertes de mémoires etc.
    ..




    0



    0
    anonyme
    1 août 2015 - 17 h 17 min

    pernicieusement m. toubal
    pernicieusement m. toubal écrit « de l’algérie au yémen », on comprend tout de suite où il veut en venir! ça relève sûrement de son … « génie » , il a de grandes qualités pour faire secrétaire personnel de sarkozi




    0



    0
    anonyme
    1 août 2015 - 17 h 13 min

    Houaria, vous êtes belle
    Houaria, vous êtes belle quand vous êtes ne colère! bravo pour ce coup de gueule bien mérité!, j’ai moi même posté un joli commentaire à l’adresse de ce toubal mais il n’a pas été publié …
    Vive l’Algérie !




    0



    0
    Omari
    1 août 2015 - 16 h 18 min

    Bouteflika le maudit ne
    Bouteflika le maudit ne pouvait que provoquer la désolation et la ruine. Allah la irabah hom lui et sa famille.




    0



    0
    Anonyme
    1 août 2015 - 16 h 11 min

    À la lecture du dernier
    À la lecture du dernier message présidentiel du 5 juillet 2015, l’Algérie est présentée comme un pays idyllique. Pour le chef de l’État, les promesses de Novembre 1954 sont réalisées dans le strict respect de la volonté populaire. Mises à part quelques insuffisances, « la construction nationale menée pendant des décennies a connu d’importants succès », lit-on dans ledit message.

    Comment se fait-il alors que l’Algérie, qui regorge de surcroit d’énormes richesses de son sous-sol, n’arrive pas à se développer ? À vrai dire, ce message d’autosatisfaction ne correspond nullement à la réalité. Car, il a fallu une tragédie nationale –plus de 500 jeunes sont morts en 1988 –pour que les Algériens puissent participer à la vie politique de leur pays.
    Alors que les Algériens ne voient pas une amélioration de la vie de nos compatriotes les plus modestes, le chef de l’État parle de la poursuite des efforts en leur faveur. En aucun cas, il ne remet en cause la captation, par les grands prédateurs, de cet argent destiné aux plus démunis. À tel point qu’en Algérie les plus riches sont devenus encore plus riches et les plus pauvres se sont appauvris dans les mêmes proportions.

    Dans ces conditions, peut-on affirmer que l’action du chef de l’État est à la hauteur des attentes ? La réponse est évidemment non. De la même manière, quand il évoque ces nombreuses voix qui l’ont conjuré pour qu’il poursuive sa mission, ne substitue-t-il pas la clientèle du régime au peuple ? D’ailleurs, que reste-t-il de la confiance entre le pouvoir et peuple, quand on sait que ce dernier est pris tantôt pour un mineur à vie (1962-1988) et tantôt pour un piètre démocrate (1991).




    0



    0
    lhadi
    1 août 2015 - 16 h 02 min

    On peut épiloguer longuement
    On peut épiloguer longuement sur les aveuglements comme sur les faiblesses de la politique actuelle.

    On peut stigmatiser ceux qui se concentrent uniquement sur les luttes du pouvoir et les intérêts qui les concernent de près mais ce qui m’intéresse le plus en tant que progressiste patriote, ce n’est pas d’être le champion des phrases féroces, de dénoncer ou de critiquer mais de formuler des propositions qui inventent la « volonté générale » comme fondement du pacte social pour que notre société soit habitée d’une chance sans limites…avec des hommes qui soient fait pour gouverner, à qui on laisse le temps et la possibilité.

    Des hommes et des femmes de compétences qui ne se détournent pas vers autre chose que la tache et qui par là mérite l’adhésion du pays.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]




    0



    0
    New kid
    1 août 2015 - 15 h 58 min

    Le pouvoir est mort? Vive le
    Le pouvoir est mort? Vive le pouvoir nouveau!
    Dieu a créé les mers, les montagnes et la jungle. Il a donné des dents à certains animaux et des jambes a d’autres pour fuir.
    Dans les océans, les requins naviguent en toute liberté et mangent à leur guise. Ce pourquoi même la sardine a fui les cotes algériennes à cause des barracudas?
    Dans les étangs, les grenouilles sont gobées par le héron. Dans la savane, le crocodile aux crocs longs, dans les fleuves et rivières attend d’un œil les troupeaux venir s’abreuver. Dans l’herbe, le serpent se dissimule et attend sa proie qu’il mettra un mois pour la digérer. Ainsi va le monde ! Même l’éléphant a peur d’un rat !
    Le pouvoir ne peut être divisé, le pouvoir détient la vérité, le pouvoir garde les atouts, le pouvoir ne veut pas céder ses prérogatives. Dans cette jungle la loi est dictée par le plus fort ou le plus rusé. La presse dérange, donc nuisible ou accusée d’être guidée par la main de l’étranger. Certain veulent faire de l’Algérie la sœur de la Corée du Nord !
    Pour en revenir au pouvoir, la mangeoire est dans la cour des grands, les courtisans n’auront droit qu’aux miettes s’il en reste mais dans l’espoir d’accéder à un grade plus haut. Quant aux poules, elles n’auront droit qu’aux vers et aux déchets humains pour son quotidien.
    Eh oui ! Les hyènes attendront toujours leurs repas en ricanant de loin ! Mais les loups attaquent en hordes et coupent toutes les issues à leurs proies.
    Depuis 62 les algériens ont du s’accommoder tour à tour de la dictature militaire, présidentielle et des Emirs noirs de la « charia ». Le pouvoir et la corruption, ont fait du pays comme s’il était gouverné par Staline, et régresse dans tous les domaines qui pourraient donner la vie et l’espoir à une vie harmonieuse. Du parti unique, nous sommes devant l’explosion d’une multitude de partis minuscules qui ne veulent que se rapprocher de la mangeoire. Le semblant de démocratie au compte-goutte n’est qu’un subterfuge pour endormir les masses d’avantage. Les algériens ont vu tour à tour les exactions des Massu et Bigeard, pour en revenir à l’autodestruction des soit disant combattants et sujets hors frontières (modèles Afghans). Le pouvoir est une maladie qui ne date pas que du 7eme siècle. Son intronisation est le résultat de quelques-uns qui veulent instituer le Paradis ici-bas. Entre les paroles et les faits, le mensonge a fait tache d’huile. L’or noir a bronzé les cœurs, est a été un démon qui a attisé les convoitises de beaucoup au détriment de tout un peuple qui aujourd’hui insuffle la « hogra » et L’insécurité. La contrebande profite ceux qui ne recherche qu’à remplir leur poches. Les décrets pleuvent mais ne font que des tours de vis qui vous étouffent. Le budget de la rente qui dépasse tous les autres ne fait que s’allonger avec les « beni-amiss » et leurs clientèles. Les biens assis accumulent les sacs de dinars et les appartements en Europe, alors que le fellah a du mal à joindre les deux bouts en vivant sous une tente ou cabane de bois ou de bidons.
    La question n’est pas qui gouverne, mais qui amasse quoi !
    Le spectre d’un président, comme un fantôme apparaît comme par enchantement, pour faire trembler ceux qui assit autour de la mangeoire, se demande : Li matha zoulzilaha?
    Ont-ils peur d’entendre une voix lointaine et lugubre les alerter que la vache laitière est morte ?
    Le pouvoir se meurt, oui le pouvoir se meurt comme par enchantement, il viendra à disparaître avec la disparition de l’or noir et gaz.
    Alors chers algériens préparez-vous à retrousser les manches ! le tube digestif se meurt, seuls les producteurs pourront manger !




    0



    0
    offf
    1 août 2015 - 14 h 55 min

    Dictature économique, est-ce
    Dictature économique, est-ce mieux ?




    0



    0
    Anonyme
    1 août 2015 - 14 h 32 min

    Par الهوارية..في امريكا (non
    Par الهوارية..في امريكا (non vérifié) | 1. août 2015 – 13:06

    Arrêtez de vous plaindre à tout va sur les forums, les sionistes vous lisent, les américains ont mis l’Algérie dans leurs viseurs et attendent pour recueillir le plus de témoignages et plaintes du peuple à l’encontre de cet handicapé que vous avez élu ou que vos mamans ou parents ont élu tôt le matin sous les youyous des femmes algériennes!
    ============================
    Tu commences a delirer Houaria. Tes dernieres interventions le montrent. Les algeriens ont le droit de dire ce qu’ils veulent dans LEURS sites. Ils sont chez eux. Que les US, les marocains, qu’est ce que ca peut faire. Tu meconnais le sens de la mobilisation des algeriens.
    En outre, nous devons echanger pour se comprendre, si tu as une solution comme la telepathie, donne-nous la recette, on mourra surpuissants.
    Quand a l’ANP, elle est comme toutes les armees du monde. Elle est la pour la defense du pays, dire qu’elle commande, c’est faux, elle intervient comme garde-fous. Car si elle commandait tout, nous serions commes en Arabie saoudite ou au Maroc.
    Personne ne t’oblige a lire, personne ne t’oblige a ecrire, personne ne t’autorise a les commander. Tu devrais prendre une pause car tu perds le fil ces temps-ci. Dans tout danger, il y a aussi de la grace. Que Bouteflika ait ete elu ou pas (les absentionnistes sont nombreux…)n’est pas le probleme.
    La decence veut qu’une personne sensee quand elle est gravement malade, se repose, se soigne. Car Bouteflika (ou plutot qui le forcent a rester, qui ? je ne sais pas je ne suis pas dans le secret des choses) dessert l’Algerie. Pour etre respectee, l’Algerie a besoin d’un homme dans la possession de ses moyens, independant des influences. Sans compter la folie de son entourage ou son arrogance a rester tenir a un pouvoir qui leur echappera tot ou tard quand l’ange de la mort viendra frapper a leur porte.
    Tu parles de critiques incessantes, te rends-tu que tu es tres forte en critique ?
    La politique c’est serieux, il faut de jouer a la dinette. Apporte une reflexion constructive, sinon prends une pause et reflechis plus.




    0



    0
    الهوارية..في امريكا
    1 août 2015 - 12 h 06 min

    Arrêtez de vous plaindre à
    Arrêtez de vous plaindre à tout va sur les forums, les sionistes vous lisent, les américains ont mis l’Algérie dans leurs viseurs et attendent pour recueillir le plus de témoignages et plaintes du peuple à l’encontre de cet handicapé que vous avez élu ou que vos mamans ou parents ont élu tôt le matin sous les youyous des femmes algériennes!
    Les peuples des monarchies absolues vivent comme des rats, mangent de la viande d’ânes ou des volatiles protégés qu’ils chassent pour nourrir leurs familles sans demander des comptes à leurs Monarques placés comme des pions qui dévalisent toutes les banques pour les planquer dans les banques maffieuses des pays capitalos Usa, France, Suisses qui se targuent d’êtres riches alors qu’eux aussi leurs SDF vivent d’extrême mendicité dans la rue à moins -30° de températures pour se nourrir ils traquent les passants pour exiger une pièce de 5 centimes du matin au soir…
    Vous êtes là en train de nous saouler H/24 de critiquer un homme élu par le peuple plusieurs fois, vous l’avez choisi et il n’est pas resté seul tout ce temps 15 ans, les observateurs étrangers étaient présents pour espionner les faits et gestes des électeurs.
    Vous applaudissez l’Armée Algérienne en humiliant son Président
    Mais Sachez que l’Armée Algérienne c’est elle le Président et qui est garante de ce Président Malade, c’est elle qui lui dicte ce qu’il doit faire l’ANP est le cerveau d’El Mouradia!!!
    Demain, ce Président finira son mandant, un autre viendra et sera soumis aux ordres de l’ANP à moins d’une attaque extérieure et les USA viendront nous placer une Marionnette couvée par les sionistes enragés comme ils ont fait en Libye! portant les couleurs algériennes qui vendrait au plus offrant nos Régions, notre Algérie à tous les crevards qui attendent que ça pète à Alger, à Oran, en Kabylie et dans le Sud pour venir Présider la Région pour laquelle, il se bat pour aller les Sionard vont arroser ça dans les bordels de Marrakech ou chez David Guetta sans oublier Washington et Tel Aviv…
    Je reconnais que vous n’avez aucun respect pour l’État algérien et si des sionistes avancent leurs pas pour démolir notre Pays avec ses Habitants, cela sera par la faute des critiques acerbes qui inondent la toile pour ternir notre pays et accuser son Président d’être le seul Responsable de vos malheurs alors que vous êtes là Présents assis à tout heure, vous ne bougez pas d’une once pour aller bosser et changer votre destin et ceux de votre famille, non, vous êtes là devant vos écrans certainement chômeurs volontaires pour ne pas dire Feignasse ou vous soumettez des gens pour qu’ils travaillent pour vous…
    Les Marocains sont heureux de vous Lire, je suis certaine!!! ils se marre quand ils lisent les insultes sur Bouteflika et son gouvernement, alors que leur Bouffon de Roi Momo Numéro6 continue de torturer le Polisario, de s’enrichir sur le dos des marocains qui meurent de faim ou empoisonné par le Monoxyde De carbone du Charbon sur les Massifs de Beni Mellal pour chauffer les Tamzghats délaissés par ce bouffon de merde, de laisser son peuple peupler l’Espagne déloyalement et inhumainement sur des roues de Camions germano-espanoles mais le Peuple Marocain ne vomi pas sa haine à l’encontre de leur tyran égoïste de Monarque !
    Au contraire, il est bien choyé par ce peuple doux comme un agneau qui se baisse pour lui baiser les pieds et lui voue un respect impressionnant au su et au vu des sionistes à morve qui coule, qui lui déroulent le Tapis sous ses Babouches jaunies à Paris, New York ou Bruxelles leur roitelet ne sera jamais inquiété malgré le Narcotrafique principale ressource du Maroc qui empoisonnement des millions d’êtres humains dans le Monde en premier le Maroc et l’Algérie et l’Afrique!
    Continuez, vous assez noirci le Dossier Algérie, et Sarkozy le petit homme ridicule insignifiant qui aime gesticuler comme Muppets Shows va bientôt venir attelé de son Monstre à la chemise ouverte BHL pour vous libérer Dzair al Aziza la mère de 2 millions de Martyrs 1954 + décennie noire de Votre Président Bouteflika…
    Chui dégoutée par tant de critiques et plaintes. Y’en a marre!!!!!!!!




    0



    0
    zorba
    1 août 2015 - 10 h 24 min

    A Azizi,Yann Artus-Bertrand
    A Azizi,Yann Artus-Bertrand est français,né a Paris en 1946,un des héritiers d’une société fondée au dix-neuviéme siecle qui existe toujours a ce jour.Rendons a César ce qui est a César.Et comme continent a la derive,il y a pire,U E est tout de même la premiére puissance economique mondiale.Cordialement.




    0



    0
    Azizi
    1 août 2015 - 8 h 42 min

    L’excellent documentaire
    L’excellent documentaire réalisé par l’écologiste franco-américain Bertrand Arthuis, sur les 1600 kms de côte algérienne, oui 1600 et non pas 1200 kms, comme on nous l’a toujours enseigné dans les cours de géo de nos écoles, collèges et lycées sinistrés et sur les principales villes d’Algérie, vues du ciel, d’une beauté époustouflante, ont aiguisé les convoitises et appétits sur ce sous-continent à la dérive, à seulement quelques dizaines de kms des pays du Sud de l’Europe en crise.
    Malgré toutes les menaces qui pèsent sérieusement sur notre pays, les fous qui le dirigent depuis 1999 notamment se sont permis le luxe d’imposer à sa tête un handicapé physique et mental.
    Si cela n’est pas un suicide collectif, c’est de l’irresponsabilité et de l’inconscience criminelles, qui doivent cesser d’urgence!




    0



    0
    Abdelmalek Smari
    1 août 2015 - 8 h 27 min

    Beau traité de Pessimisme…
    Beau traité de Pessimisme… merci, on est déjà pessimistes jusqu’au nez.
    On est noyés à l’état terminal…
    Cet article ne nous apprend rien de plus si ce n’est le marasme existentiel de son auteur lui-même.
    Son auteur aurait mieux fait de passer son temps avec une danse au ventre ou un souffle dans une zorna pour enchanter les cobras.

    TRISTES INTELLECTUELS !!!




    0



    0
    Anonyme
    1 août 2015 - 7 h 46 min

    C’est tres juste ce que vous
    C’est tres juste ce que vous dites.
    .
    Toutefois, je souhaiterai vous dire qu’une des raisons vraisemblablement a l’origine de cet etat de fait est l’absence d’egregore. Ils ne croient en rien si ce n’est dans les preuves du materialisme. Il n’y a pas de souffle dans ces pays, cela a ete eteint et les pouvoirs sont trop aveugles par leur puissance temporaire pour accepter de se limiter.
    .
    L’Islam n’est pas pratique. Je ne parle pas des signes exterieurs que tout le monde peut avoir sans probleme, tel un costume de contenance, je parle de l’ethique musulmane, la vraie. Justice sociale, instruction, prise en compte des differences culturelles et de l’avis populaire, de la protection des defavorises. Cette ethique a ete devoyee, violee. Les elites sont lointaines voire meprisent leur peuple qu’ils considerent comme des gueux, des va-nu-pieds, aux moeurs archaiques.
    .
    Comme le disait Hadj-Nacer Abderahman, il faut s’aimer pour aller de l’avant, il faut croire aux siens. Si vous visitez les pays arabes, toutes les elites se sentent superieures, privilegiees, quand elles ne sont que des esprits complexes et vassalises face a l’occident.
    .
    Pourtant dans chaque culture, il y a les germes du renouveau. C’est cette copie de l’etranger, sans connaitre les richesses de son peuple.
    C’est une chaine de mepris. les elites occidentales meprisent les elites arabes du fait de leur obsequiosite et de leur impuissance averee, ces elites arabes meprisent leurs peuples et on retrouve ce mepris dans les familles, de l’homme envers son epouse, de l’aine envers le plus jeune, des peuples contre leurs minorites.
    .
    L’egregore doit etre revisite : il n’y a pas de monde arabe, de peuples arabes, il y a une arabophonie mais pas de ressemblances. L’arabophonie est deja en soi suffisant pour les echanges, si des pas malintentionnes ne profitent pas de cela pour changer les autres.
    .
    l’Algerie doit etre elle-meme dans tout son peuple, dans toutes ses langues, dans toutes ses regions. Nos responsables oublient trop souvent que lorsqu’ils ne seront plus utiles aux puissances etrangeres, ce seront elles qui les lacheront. Je ne serais pas etonner que ceux qui preparent leurs fuites par l’achat de biens a l’etranger, se retrouvent un jour avec des comptes bloques et des biens sequestres dans ces pays. L’exemple le plus frappant est Drebki Saadane, car tot ou tard, le peuple algerien se chargera de lui. La France pour garder un pied en Algerie le sacrifiera pour les interets superieurs de sa nation.
    .
    Aussi nos gouvernants devront reflechir a deux fois avant de se croire eternellement puissants. Qu’on dise le mot democratie ou consultation populaire, je parlerai que de l’Algerie. Pour les autres pays, je ne souhaite pas consacrer mon energie a des pays arabes qui ont laisse la destruction de l’Irak, de la Palestine, de la Syrie, de la Tunisie, du Yemen.
    .
    Il nous faudra du courage, sortir de la ligue arabe definitivement et opter pour une organisation d’arabophonie, nous dissocier definitivement du compagnonage force avec des pays souvent agressifs a notre egard : Arabie Saoudite, Qatar, Maroc, Egypte. Nous devons nous detacher d’eux en changeant la constitution : l’Algerie est un pays de souche amazigh, de langues nationales propres dont l’arabe, de religion musulmane, elle defend et proclame sa singularite.
    .
    Il faut investir dans notre peuple, dans ses talents. Et sortir de l’esprit de la rente. Les pays occidentaux ne tiennent que par leur intelligence a defendre leurs interets (helas au detriment des autres). A nous de construire un pays ou l’intelligence des Algeriens est appele a servir leur patrie tout en gardant une ethique.
    .
    A titre d’exemple, le peuple algerien a ete remarquable pour la protection d’In Salah, l’eau est la source de toute vie. Pourquoi ces dirigeants sont-ils aveugles et n’ecoutent ni experts, ni intellectuels, ni leur peuple ?
    .




    0



    0
    Anonyme
    1 août 2015 - 7 h 23 min

    Actuellement en Algérie nous
    Actuellement en Algérie nous vivons sous une dictature ethnique d’une médiocrité rarement atteinte dans notre histoire…On peut même dire que bouteflika est une malédiction pour notre pays au même titre que le fut la colonisation française. Hélas le pire est à venir quand on paiera pendant des générations le leg de cette famille sans foi ni loi…sans aucuns respects pour le sacrifice des chouhadas…Bouteflika a miné tout le pays et l’a détruit de l’intérieur dans ses fondations séculaires…Je comprends mieux pourquoi on le considère comme un marocain c’est à dire un étranger qui ne porte pas le pays dans son coeur…maudits soient ceux qui l’ont ramené…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.