Syndrome de l’œil sec

Par M. Aït Amara – Vivant, Jean de La Fontaine en aurait fait une fable qu’il aurait intitulée «L’aigle et la pleureuse». Lorsque nous avions vu le colonel Benaouda arroser avec ses grosses larmes bruyantes Abdelaziz Bouteflika – fraîchement élu président de la République après une longue «traversée du désert» –, nous nous étions demandé où cet ancien président de l’Ordre du mérite national avait acquis cet art du sanglot. Il aura fallu seize longues années pour que nous apprenions, enfin, grâce à un témoignage du général Khaled Nezzar, que cette profession dans laquelle le colonel Benaouda est passé maître est un métier à part entière dont l’existence est attestée depuis l’Egypte ancienne et qui persiste jusqu’à nos jours. En rappelant l’ancienne fonction de ce colonel comme attaché militaire à l’ambassade d’Algérie au Caire dans les années 1960, il n’aura pas fallu réfléchir longtemps pour faire le lien entre ce protée et l’art de se frapper la poitrine et de chanter des élégies à la louange de [sa] victime de la Cour des comptes. Notre pleureur, dont les Algériens ont pu apprécier la prestation en direct à la télévision en 1999, a feint le chagrin à la manière d’un grand acteur de cinéma, afin de faire paraître plus important le remord et le repentir. Le colonel Benaouda, qui doit tenir ce titre de sa participation à la lutte armée, a effacé ses années de combat d’un trait le jour où il s’est prosterné devant un homme pour lui demander pardon, avouant, par là même, qu’il faisait partie de ces lyncheurs lâches qui se mettent à plusieurs contre un pour l’exécuter et qui l’ornent d’une auréole dès qu’il se relève. Ce lope sournois vient aujourd’hui écarquiller ses yeux pour nous montrer que ses glandes lacrymales ont cessé de produire les larmes de crocodile dont il a versé un torrent et qu’il en a transféré les pouvoirs de tartuferie à ses glandes salivaires pour nous baigner dans sa démence sénile et son gâtisme de fin de vie.
M. A.-A.

Comment (13)

    Anonyme
    21 octobre 2015 - 21 h 03 min

    « Ce lope sournois vient
    « Ce lope sournois vient aujourd’hui écarquiller ses yeux pour nous montrer que ses glandes lacrymales ont cessé de produire les larmes de crocodile dont il a versé un torrent et qu’il en a transféré les pouvoirs de tartuferie à ses glandes salivaires pour nous baigner dans sa démence sénile et son gâtisme de fin de vie. »
    ____

    Aie, aie, aie!! Vraiment fort comme rhétorique!
    Bravo!




    0



    0
    Anonyme
    21 octobre 2015 - 17 h 26 min

    benaouda a usurpe le grade
    benaouda a usurpe le grade qu’il se donne. personne ne l’a vu combattre l’ennemi les armes a la main. comme de nombreux usurpateurs il etait planque a l’exterieur de l’algerie combattante. reste a ecrire sur son role nefaste aupres de bentobal dans l’assassinat des heros de la base de l’est et de la w1 en 1958. ca c’est une autre histoire.




    0



    0
    Yacine
    21 octobre 2015 - 17 h 20 min

    Je lance un appelà tous ceux
    Je lance un appelà tous ceux qui étaient à Tunis durant la guerre de libération et, notamment, Z. M. Lamine (actuellement à la retraite à Annaba) d’apporter leur témoignage sur un article publié, à la fin des années 1950/début 1960, par la presse tunisoise sous le titre de « MERDE AU COLONEL » et qui concerne ce Benaouda et une jeune femme qu’il a harcelée dans une plage en Tunisie pendant que les vrais patriotes mouraient en martyrs pour libérer leur patrie.




    0



    0
    Anonyme
    21 octobre 2015 - 17 h 08 min

    Qui ne souvient pas de la
    Qui ne souvient pas de la pleureuse, lors de l’enterrement de BOUMEDIENE, à EL ALIA ?.
    C’est une école de formation de pleureuse que ce pouvoir issu de OUJDA, ils ont appris chez les pleureuses des hammams de OUJDA.
    Soyons sérieux, Le GENRAL NEZZAR les conait tous, lui qui les a vu grandir, lui qui les a côtoyer et même désigner à des postes de responsabilité, alors il ne doit s’en prendre qu’à lui même.




    0



    0
    chêne
    21 octobre 2015 - 17 h 05 min

    je pense qu’il va falloir
    je pense qu’il va falloir prendre certaines précautions quant à la polémique née entre plusieurs personnes politiques, en ce moment.Je suis convaincu que si ces 02 énergumènes se rencontrent, ils se donneront l’accolade comme si de rien n’était.et c’est nous les dindons de la farce. Ils se sont trop moqués de cette magnifique Algérie et de son peuple et qu’ils aient seulement la décence de les laisser tranquilles (l’Algérie et son peuple bien entendu).J’adore ce merveilleux pays et je lui souhaite qu’un mal, qu’un jour il sera élevé jusqu’au firmament et qu’il fassent partie des grandes nations.




    0



    0
    lemajd
    21 octobre 2015 - 16 h 54 min

    BRAVO M, A, A
    ENFIN 16 ANS

    BRAVO M, A, A
    ENFIN 16 ANS APRES JE VIENS D’AVOIR UNE REPONSE POURQUOI IL PLEURAIT EN DIRECT.




    0



    0
    ALpat
    21 octobre 2015 - 15 h 47 min

    extrait de l’article:
    extrait de l’article: « apprécier la prestation en direct à la télévision en 1999, a feint le chagrin à la manière d’un grand acteur de cinéma »…
    -il aurait été utile d’ajouter EGYPTIEN ! dont il a du être accroc, les plus films les plus minables étaient pratiquement les seuls a être diffusés ici par la télévision jusqu’à en avoir la nausée !




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    21 octobre 2015 - 13 h 15 min

    Concernant Nezzar il se
    Concernant Nezzar il se défend très bien de ces accusation de son vivant.Notre rôle à ceux qui apprécié le bonhomme même sans le connaître sera de défendre sa mémoire le jour ou il disparaitra…




    0



    0
    Anonyme
    21 octobre 2015 - 12 h 52 min

    Imaginez un instant que tous
    Imaginez un instant que tous les benou hillal sont comme ça!!!

    un bravo à l’éloquence écrite de M A A!




    0



    0
    RAMO
    21 octobre 2015 - 12 h 47 min

    Il ne chasse pas,il fait
    Il ne chasse pas,il fait juste parti des Éboueurs de la Savane.




    0



    0
    Abou Stroff
    21 octobre 2015 - 10 h 24 min

    le lecteur assidu aura noté
    le lecteur assidu aura noté que « Par Anonyme (non vérifié) | 21. octobre 2015 – 10:44 », c’était moua Abou Stroff.
    bien évidemment, j’assume ce que j’avance.




    0



    0
    Anonyme
    21 octobre 2015 - 9 h 44 min

    j’approuve totalement ce
    j’approuve totalement ce qu’avance M. A. A..
    cependant, comme je viens de lire que la houkouma de kouider va espionner les échanges sur le net, j’ai décidé qu’à l’avenir je ne ferais rien d’autre qu’encenser notre bienaimé fakhamatouhou assis.
    au fait, kouider a t il remboursé tout le pognon qu’il a siphonné des ambassades, du temps où il était ministre-play-boy de la radp? en effet, à ma connaissance il n’a pas remboursé la totalité de l’argent qu’il a volé au trésor public.
    quant à benaouda, il n’inspire rien d’autre que du mépris.
    PS: comme le lecteur peut le remarquer, je n’ai nullement porté atteinte à la stature de kouider que j’adore.




    0



    0
    Amazighken
    21 octobre 2015 - 9 h 05 min

    Bravo M.A.-A, cet article me
    Bravo M.A.-A, cet article me va droit au cœur, je vous encourage à nous débusquer des chiattines pareils à ce sénile. « Un lion meurt en lion… » dixit l’hadj M’Hamed el Anka. Ce n’est pas le cas de cet énergumène.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.