Fabius part, Al-Assad reste

Par Kamel Moulfi – De tous les responsables politiques occidentaux, Laurent Fabius, en tant que ministre français des Affaires étrangères, aura été sans conteste le plus acharné contre Bachar Al-Assad. Pourquoi ? Mystère et boule de gomme. Lui-même connaît-il les raisons qui l’ont poussé à développer un tel aveuglement dans la crise syrienne ? Il n’a jamais présenté d’arguments sérieux qui pourraient expliquer son entêtement. Contre Bachar Al-Assad, Fabius n’a eu que des formules à l’emporte-pièce. Maintenant qu’il a été mis sur une voie de garage, l’ex-chef de la diplomatie française va sans doute méditer sur son expérience amère au Quai d’Orsay terminée sur l’échec de sa tentative de faire tomber le «dictateur de Damas». Il a isolé la France sur le dossier syrien et l’a exposée aux frappes terroristes commises par des islamistes extrémistes français. Il croit trouver un bouc émissaire dans les «ambiguïtés» de l’allié américain, oubliant qu’en matière de politique étrangère, depuis l’alignement opéré par Sarkozy sur l’Otan, c’est Washington qui donne le ton, et sa venue au Quai d’Orsay en mai 2012 n’a fait qu’approfondir la soumission de la France aux Etats-Unis. Son virage tardif pris après les attentats terroristes de Paris, en novembre 2015, s’est traduit par une surprenante déclaration dans laquelle il n'envisageait plus un départ du président Bachar Al-Assad avant une transition politique en Syrie. Il retrouvait subitement sa lucidité dans ce conflit, en reconnaissant implicitement que la solution politique passait par la défaite des groupes terroristes sur le terrain. Il achève donc son mandat loin de son éloge aux groupes terroristes ; «ils font du bon travail», avait-il osé dire en pleine euphorie «printanière arabe». Autre volte-face : Fabius a été obligé de reconnaître que l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire avec l'Iran était une bonne chose, et s’est contenté tout juste d’appeler à la vigilance dans son application. En parlant de «ratés» et d’«impasses» pour qualifier sa politique, les commentateurs français sont plutôt indulgents à l’égard de Fabius.
K. M.
 

Comment (26)

    Anonyme
    12 février 2016 - 12 h 30 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 11. février 2016 – 23:05

    Par Anonyme (non vérifié) | 11. février 2016 – 22:14

    Audrey Azoulay nouvelle ministre française de la culture est la fille d’André Azoulay, conseiller du roi du Maroc. Tout est dit !
    =============
    Dire qu’il y en a qui ne comprennent pas pourquoi l’article 51 est plus qu’utile. Il est imperatif !! Voila ce qui nous pend au nez.
    .
    Un binational heureux de l’article 51

    …………..
    En vérité l’article 51 n’arrange pas nos haut fonctionnaires qui rendent service à Fabius-Hollande et en échange ils ont obtenu la nationalité française.
    Les simples citoyens Algériens qui vivent à l’étranger seront contents de voir leur pays protégé.




    0



    0
    amitou
    12 février 2016 - 9 h 28 min

    La raison est simple suivez
    La raison est simple suivez le raisonnement de ce Cheikh. https://www.youtube.com/watch?v=zrEmEz4jTf8




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 22 h 05 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 11. février 2016 – 22:14

    Audrey Azoulay nouvelle ministre française de la culture est la fille d’André Azoulay, conseiller du roi du Maroc. Tout est dit !
    =============
    Dire qu’il y en a qui ne comprennent pas pourquoi l’article 51 est plus qu’utile. Il est imperatif !! Voila ce qui nous pend au nez.
    .
    Un binational heureux de l’article 51




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 21 h 14 min

    Audrey Azoulay nouvelle
    Audrey Azoulay nouvelle ministre française de la culture est la fille d’André Azoulay, conseiller du roi du Maroc. Tout est dit !




    0



    0
    Kenza
    11 février 2016 - 18 h 41 min

     » En parlant de «ratés» et
     » En parlant de «ratés» et d’«impasses» pour qualifier sa politique, les commentateurs français sont plutôt indulgents à l’égard de Fabius. »

    Ce ne sont pas les médias sionistes qui vont se permettre de critiquer la politique d’un ministre au service d’Israël et du sionisme!




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 17 h 58 min

    AP:
    LAKHDAR EL-IBRAHIMI est

    AP:

    LAKHDAR EL-IBRAHIMI est atteint de l’ALZEIHMER.

    Après plusieurs voyages au Maroc, chez le MEKHZEN, il déclare que DAECH est le FILS illégitime de L’IRAN.

    Je ne sais pas si c’est la magie noire marocaine qui est très active.




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 17 h 56 min

    La résistance et la lutte
    La résistance et la lutte acharnée des patriotes et des forces de sécurité gouvernementales syriens ont eu le dernier mot en mettant a genoux tous les Fabulateurs tels que Laurent.




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 17 h 04 min

    Par mohamed el Maadi (non
    Par mohamed el Maadi (non vérifié) | 11. février 2016 – 15:46

    « Un algérien n’est pas un injuste et ne suit pas le troupeau meme si tout le monde est contre lui car on défend la souveraineté des Etats et de leur indépendances.On n’est pas Marocain pour manger dans la gamelles des chiens  »

    ———————-
    Tu m’as fait rire, tu as bien dit « on n’est pas des marocains pour manger dans la gamelle des chiens ».. Quelle belle illustrations




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 15 h 26 min

    Moi je me demande d’ou est ce
    Moi je me demande d’ou est ce qu’il tient ce nom d’esclave??




    0



    0
    mohamed el Maadi
    11 février 2016 - 14 h 46 min

    Depuis le début de ce conflit
    Depuis le début de ce conflit je vous avez dit que Bachar ne pliera .Algérie patriotique à failli basculer dans le camps occidentaux quand des articles fallacieux d’un journaliste de votre rédaction se contenter de prendre pour argent comptant les déclaration de cette fameuse ligue des droits de l’homme Syriens.
    J’ai également à cette époque écris à l’expression DZ qui sournoisement pointer Bachar comme seul responsables .

    Un algérien n’est pas un injuste et ne suit pas le troupeau meme si tout le monde est contre lui car on défend la souveraineté des Etats et de leur indépendances.On n’est pas Marocain pour manger dans la gamelles des chiens ..




    0



    0
    racines
    11 février 2016 - 14 h 25 min

    C’est juste un socialiste
    C’est juste un socialiste élevé éduqué par le sinistre Mitterrand.




    0



    0
    kahina
    11 février 2016 - 13 h 53 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 11. février 2016 – 14:13

    « Laurent Fabius, dont la nomination au Conseil Constitutionnel a été annoncée ce mercredi matin 10 février par l’Elysée, espère décrocher le Prix Nobel de la paix 2016 pour son action en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique ».
    …..
    Il mérite bien un prix Nobel de la paix pour avoir chauffé à blanc le moyen Orient et la Libye.
    On comprend mieux pourquoi le Maroc a été choisi. C’est l’extension de la carrière de FABIUS.




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 13 h 15 min

    Un commentaire venu
    Un commentaire venu d’ailleurs:Le comble du comble….après le sang contaminé, il était 1er ministre et n’a rien fait, avec un fils en tôle pour escroquerie, avec des mauvais conseils en politique extérieure ( embargo sur les Mistral vers la Russie ), participation à des conflits en Afrique et au Moyen Orient, même pour combattre une menace radicale…etc…
    Qu’a t-il fait de particulièrement remarquable pour imaginer le prix Nobel de la Paix
    Je cherche et je ne lui trouve aucun mérite, même en imaginant que tous les autres postulants seraient moins bon que lui.
    C’est assez pitoyable de constater la morgue, le mépris, l’arrogance de nos politiques quand ils veulent se mettre en avant pour se valoriser.
    Sur ce point Fabius est champion




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 13 h 13 min

    Savez-vous quel est le
    Savez-vous quel est le meilleur élève de la classe au Conseil constitutionnel EN fRANCE ? C’est Lionel Jospin.
    Tout le monde s’accorde à le dire : il est très engagé, il fait un travail remarquable. Mais c’est un autre socialiste qui devrait remplacer Jean-Louis Debré le mois prochain à la tête de l’Institution : le nom qui circule est celui de Laurent Fabius, qui est en train de recaser ses collaborateurs. Inutile de vous dire que pour Lionel Jospin, voir arriver Fabius c’est un cauchemar. Selon des proches, l’ancien premier ministre essaierait même de convaincre Jean-Louis Debré de faire front commun contre Fabius. Cela promet !
    Mais Son entourage en est convaincu : Laurent Fabius, dont la nomination au Conseil Constitutionnel a été annoncée ce mercredi matin 10 février par l’Elysée, espère décrocher le Prix Nobel de la paix 2016 pour son action en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. Cela explique pourquoi il tient absolument – drôle de mélange des genres… – à conserver son titre de président de la COP21, fonction à laquelle il a été élu par acclamation lors de la séance d’ouverture le 30 novembre dernier au Bourget.
    Au bout… pour continuer de voyager dans les grandes capitales mondiales et cela tant que la France présidera la COP, c’est-à-dire jusqu’en novembre 2016 quand le Maroc prendra le relais. Par chance, c’est à peu près à ce moment-là que le jury du Nobel désignera ses lauréats 2016…




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 13 h 05 min

    Permettez moi de parler de
    Permettez moi de parler de nos FABIUS .

    Un groupe marocain ( partie d’opposition dit-on ?) sont venus pour assister à la cérémonie du 40eme Jours de Ait Ahmed allah yerhmou.
    Ces Fabius marocains qui ont pris contact avec des partis Algériens, FLN-FFS-BENFLIS- et d’autres. Ces Fabius marocains ont invité nos Fabius à une conférence sur le Sahara occidentale, et, bien sûr leur sujet préféré l’ouverture des frontières aux trafiquants.

    Dites moi SVP. Les marocains activent même chez nous avec la bénédiction des zautorités.
    Qui gère l’Algérie??? Une bonne question.




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 12 h 30 min

    C’est un sioniste fidèle à

    C’est un sioniste fidèle à son sionisme.

    Et dire que ce Fabius fait les va et vient comme il veut chez nous.




    0



    0
    Anonyme
    11 février 2016 - 12 h 29 min

    Je ne pense que c’est

    Je ne pense que c’est Hollande qui a eu le courage de le mettre dehors.
    Peut-être la RUSSIE détient des preuves concrètes sur lui et a forcé son départ.
    C’est possible aussi que c’est l’Armée française qui a fait un forcing.
    Il appartient à ce Lobby Juif qu’on déloge pas facilement.
    Qui a délogé Fabius??




    0



    0
    amitou
    11 février 2016 - 11 h 27 min

    De tout temps le parti
    De tout temps le parti socialiste a ete un parti anti-arabe et anti-musulman.Rien qu a se rappeler la position de Mitterrant et la guerre d independance de l Algerie,une position criminelle,contre l independance de l Algerie.




    0



    0
    RAMO
    11 février 2016 - 11 h 00 min

    c’est juste un bni oui oui,il
    c’est juste un bni oui oui,il est tjr en retard sur des dossiers qui le dépasses de très loin




    0



    0
    USMS
    11 février 2016 - 10 h 54 min

    La disparition souhaitée de
    La disparition souhaitée de BACHAR aurait été une bénédiction pour israël. Fabius est juif, donc c’est SANS COMMENTAIRES.




    0



    0
    Omar
    11 février 2016 - 10 h 39 min

    Les politiques c’est comme
    Les politiques c’est comme les acteurs de cinéma, ça joue dans un film, puis dans un autre etc. Pour ma part, je crois qu’au contraire M. Fabius a pleinement rempli sa « sale besogne » de Ministre des AE (car le portefeuille des AE est le plus sale de tous les portefeuilles ministériels) avec succès : il a mis le train de la politique antiarabes et antimusulmans en route et maintenant pour s’assurer (i.e. assurer au Lobby Sioniste) que le train restera sur sa voie, il va occuper le poste de Président du Conseil Constitutionnel.
    Après les élections de 2017 (et la venus du nouveau président français Républicain Monsieur N. S.). Monsieur Fabius écrira un livre ou il se délester de toutes les pensées sombres de sa conscience (le Modus Operandi habituel de tous les politiciens, généraux et tous les gens mafieux VIP du monde) : en poste, ils pillent, massacrent etc. après à la retraite ils écrivent des livres ….
    Les musulmans et les arabes en particulier au lieu d’attendre des changements du coté outre-Méditerranée et outre Atlantique doivent faire le ménage chez eux et en premier lieu dans la péninsule arabique (éradication du Wahhabisme Islamo-Sioniste).




    0



    0
    New kid
    11 février 2016 - 10 h 16 min

    Fabius était « the rotten
    Fabius était « the rotten apple in the socialist barrel »
    La politique française au Moyen Orient va t elle changée ?
    Tant que le wahhabisme qui nourrit l’occident de ses pétrodollars, ne sera pas détruit à la source, les retours de manivelle constants se renouvelleront.
    C’est toute la politique française qui est pourrie, « There is no change there » !




    0



    0
    New kid
    11 février 2016 - 10 h 06 min

    Peut-on contester le dicton
    Peut-on contester le dicton français : les bons quittent et la mauvaise graine reste ?
    Il serait plus adapté de dire dans ce cas : les pourris se désintègre et à qui le tour !




    0



    0
    Samir
    11 février 2016 - 9 h 28 min

    C’etait prévisible que ce
    C’etait prévisible que ce sioniste notoire de Fabius s’en aille, bon débaras




    0



    0
    Abou Stroff
    11 février 2016 - 9 h 22 min

    parlant de fabius, K. M.
    parlant de fabius, K. M. avance: « Lui-même connaît-il les raisons qui l’ont poussé à développer un tel aveuglement dans la crise syrienne? ».

    je pense, toujours avec la modestie qui m’étouffe, que fabius n’était pas du tout aveugle mais ne faisait que défendre, bec et ongles, les intérêts bien compris de ……………… l’entité sioniste.
    car, je ne cesserai jamais de le répéter: il y a une convergence (quand ce n’est pas une identité) d’intérêts entre l’impérialisme, le sionisme et l’islamisme.

    – en effet, l’islamisme sert l’impérialisme dans la mesure où les intérêts bien compris du capital financier, fraction dominante du moment du capital mondial, requiert un monde sans frontières (composé de micro-états vassaux) où les capitaux peuvent se mouvoir à la recherche de retours sur investissements optimaux. l’islamisme, portés par des couches sociales archaïques (voir les états archaïques du golfe, par exemple), croyant que le commerce crée la richesse est le meilleur rempart contre toute velléité de désengagement d’Etats nationaux de l’emprise de la soi disant mondialisation.

    – quant au sionisme, il est inutile de ressasser que la pérennité de l’entité sioniste et la garantie de sa domination perpétuelle sur ses voisins proches et lointains, requièrent que cette entité soit entourée de micro-états vassaux basés sur la religion et/ou sur l' »ethnie ». ainsi, cette entité raciste basée sur la religion fera oublier sa nature de vestige colonial qui doit disparaitre en tant que tel et apparaitra comme une « normalité » au lieu dêtre appréhendée comme un anachronisme ou une aberration.

    PS: j’ajoute enfin: l’islamisme est un sous-produit de l’islam. par conséquent, avant de condamner la stratégie de domination des puissances impérialistes et de l’entité sioniste, les musulmans doivent réaliser que la seule manière de lutter et de vaincre l’islamisme est de confiner la religion dans la sphère privée où chacun aura tout le loisir d’adorer son Dieu (comme bon lui semble) sans empiéter sur la liberté de l’autre. en d’autres termes, tant que les musulmans continuent à croire que leur religion est capable de gérer la « cité », l’islamisme continuera à sévir et à favoriser la déchéance certaine des sociétés sur lesquelles il a une quelconque emprise.




    0



    0
    TheBraiN
    11 février 2016 - 8 h 51 min

    J’irai plus loin en disant
    J’irai plus loin en disant que le président Assad , si Allah lui accorde longue vie , »survivra » aux agents du sionisme « présidents » Obama et Hollande .
    Peut-être aussi leurs successeurs !
    Quant à Fabius , il a juste été « muté » à une autre fonction au service d' »Israel » avec de nouvelles « lois » anti-arabes et anti-musulmanes à prévoir en France .




    0



    0

Les commentaires sont fermés.