Quand le peuple juge…

Par Youcef Benzatat – C’était une journée comme une autre dans les rues d’Alger, si ce n’était Chakib Khelil qui fut aperçu à l’intérieur d’une voiture par un groupe de passants. Des passants qui passent en longueur de journée, comme dans toutes les rues des villes algériennes, transformées depuis l’indépendance en une immense salle d’attente dans laquelle ils attendent un train dont la destination leur est inconnue. Une salle d’attente où chaque passant essaye de se débattre comme il peut avec le rond-point qu’est devenue sa tête. Lorsque Chakib Khelil leur apparut dans le cortège, tel un diable rouge dénudé, l’histoire semble s’être soudainement arrêtée pour eux ! Les passants qu’ils étaient, qui passaient autrefois nonchalants, absents à eux-mêmes et à leur environnement, la tête plongée dans un profond brouillard dans lequel tournait indéfiniment le rond-point de leur destin, se figèrent soudainement, oubliant un instant les chaussures de foot qui leur collaient à la tête, devenues instantanément étroites pour leurs pieds érodés à force de marcher. Leur tête avait quitté brusquement le rond-point où ils étaient emprisonnés ! Ils se mirent à regarder dans la même direction et à fixer le véhicule qui traversait la rue. Le véhicule n’était pas anodin ; son allure arrogante et chargée de mépris leur passa sous le nez, comme pour narguer les passants voyageurs sans destination connue qu’ils étaient. Qui a dit que le peuple n’existait pas ? Ils coururent derrière sa voiture qui filait à toute allure, criant «Chakib Khelil est dans la voiture, le voleur est là, il faut le juger !» Oui, que le peuple existe, en voici la preuve, tant que le gourdin est hors de portée de nuire, pendant ce moment volé à la vigilance des cerbères carnassiers. Tant que les baltaguia n’ont pas encore été lâchés, tels des chiens de chasse en campagne autour de leur maître nourricier. Oui, le peuple a reconnu son voleur. Le voleur de sa justice, tôt confisquée.
Y. B.

Voir la vidéo

Comment (33)

    Anonyme
    1 avril 2016 - 9 h 49 min

    Et son camarade de classe
    Et son camarade de classe cette honte mondiale au fauteuil roulant n’est il pas un grand voleur déjà chez boumedienne n’était il pas le plus jeune et le plus riche du monde et pi les détournements hein en Suisse hein ..c son camarade doujda …toute cette racaille ainsi que tous ces Zamar Ghoul et tuticanti
    Race de voleur qui ont désossé le bled ..mais la main d Allah est longue …




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2016 - 9 h 14 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 31. mars 2016 – 23:20

    @ Par anti daesh (non vérifié) | 31. mars 2016 – 20:37

    Par Anonyme | 31. mars 2016 – 14:36

    Quand le Satan Chakib passe, prenez les pierres pour rendre justice à l’Algérie et à son peuple
    ————————-
    encore un terroriste nostalgique de la « bonne  » vieille époque où on lapidait à mort là bas en sooodia! rentrez chez vous! il se fait tard on a assez vu vos sales gueules!
    ____ ____ _____ ____

    Vous vous trompez, les DAECH aiment CHAKIB.

    Si vous n’aimez pas les pierres, alors on prendra des œufs, des tomates et de la patate. L’essentiel c’est de lui montrer qu’il est indésirable en Algérie. Qu’il reste emprisonné chez lui.

    …………..

    Personnellement je ne veux pas souiller de la nourriture en la jetant sur la tronche de ce harki marocain protégé par la famille Bouteflika.

    Je trouve que le crachat est ce qui lui irait à merveille….Quiconque le croise lui ou ses larbins, pensez au crachat…




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    1 avril 2016 - 3 h 04 min

    Peut-être qu’il existe des
    Peut-être qu’il existe des méthodes douces, style l’arrêter pour lui demander un autographe : Peu importe la cause de la célébrité… Au moins, lui il n’est pas illettré comme certains célèbres sénateurs (Selon la vox populi, bien sûr) !
    Reste à imaginer le dessin de l’autographe à faire signer…




    0



    0
    RAMO
    1 avril 2016 - 1 h 10 min

    Si la justice Algérienne le
    Si la justice Algérienne le protège de la justice Italienne il peut rêvé autant qu’il veut mais elle l’aura quoi qu’il fasse,même avec un poste gouvernemental pour le protéger cela ne marchera pas y compris l immunité qui va avec,je termine avec ceci: Toutes les personnes qui le protégeant sont complice de corruption




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2016 - 0 h 58 min

    c quoi cette vidéo ?
    c quoi cette vidéo ? quelqu’un l’a vu le chakib , à part le type qui vocifère en incitant les badauds au lynchage .




    0



    0
    anonyme
    31 mars 2016 - 22 h 42 min

    à lire les commentaires
    à lire les commentaires indignés on croirait avoir affaire à des citoyens modèles , pendant ce temps la cnas attend toujours que les esclavagistes déclarent leurs salariés…




    0



    0
    Anonyme
    31 mars 2016 - 22 h 20 min

    @ Par anti daesh (non
    @ Par anti daesh (non vérifié) | 31. mars 2016 – 20:37

    Par Anonyme | 31. mars 2016 – 14:36

    Quand le Satan Chakib passe, prenez les pierres pour rendre justice à l’Algérie et à son peuple
    ————————-
    encore un terroriste nostalgique de la « bonne  » vieille époque où on lapidait à mort là bas en sooodia! rentrez chez vous! il se fait tard on a assez vu vos sales gueules!
    ____ ____ _____ ____

    Vous vous trompez, les DAECH aiment CHAKIB.

    Si vous n’aimez pas les pierres, alors on prendra des œufs, des tomates et de la patate. L’essentiel c’est de lui montrer qu’il est indésirable en Algérie. Qu’il reste emprisonné chez lui.




    0



    0
    Anonyme
    31 mars 2016 - 22 h 09 min

    Hélas, alors que nos ainés
    Hélas, alors que nos ainés ont payé un lourd tribut pour que notre pays recouvre sa souveraineté, les chefs actuels démolissent uniment leur œuvre. Lors d’une discussion avec un ami, opposant de longue date, il me dit ceci : « contrairement aux colons qui exerçaient une pression sur Paris pour obtenir des projets à réaliser en Algérie –il faut signaler toutefois qu’ils excluaient de ces projets les Algériens autochtones –, nos ministres actuels font l’inverse : ils sortent l’argent d’Algérie pour l’investir en France. »




    0



    0

Les commentaires sont fermés.