Vive l’ANP !

Par M. Aït Amara – L’Armée nationale populaire avance résolument et ne se laisse influencer ni par le tumulte politique ni par les querelles du sérail. Elle avance à pas de géant et elle le démontre chaque jour que Dieu fait. L’exhibition exécutée avec brio par nos soldats à l’Académie interarmes de Cherchell a mis du baume au cœur des Algériens. Non qu’elle ait confirmé la puissance de nos forces armées et l’engagement et le professionnalisme de celles et ceux qui la composent – cela, aussi bien les Algériens que les ennemis de l’Algérie en sont convaincus –, mais parce que les jeunes diplômés de cette prestigieuse école ont prouvé, en ces moments de doute, que l’amour de la patrie, hérité des chouhada, brille dans tous les gestes de ces admirables officiers appelés à poursuivre l’œuvre des fondateurs de l’armée algérienne avant-gardiste. Même si la démonstration a quelque peu été entachée par les commentaires par trop complimenteurs adressés au chef d’état-major et au président Bouteflika, les images de ces guerriers effectuant des exercices durs et précis témoignent de l’imperturbabilité de l’armée qui poursuit inexorablement son travail harassant sur la voie de la modernisation. Il nous a été donné de constater que cette évolution ne concerne pas uniquement les équipements de plus en plus sophistiqués dont s’est dotée l’ANP récemment, mais elle est perceptible également dans les techniques de combat inculquées aux soldats et qui ne cessent de s’améliorer d’année en année. Pionnière dans l’ouverture à la gent féminine au Maghreb et au Moyen-Orient, l’armée algérienne, au même titre que tous les autres corps de sécurité – gendarmerie, police, douane et Protection civile –, n’impose aucune limite aux recrues, solides comme un roc, auxquelles elle ouvre ses portes pour y subir les entraînements les plus rudes et à travers la parfaite maîtrise desquels elles ont prouvé leur suprématie. Faut-il rappeler que la première femme à avoir pris les commandes d’un avion de chasse dans le monde arabe est algérienne ? L’Armée nationale populaire, aguerrie et forgée par le combat libérateur des aïeux et la lutte acharnée contre la violence terroriste dans les années 1990, porte haut l’étendard de la liberté et de l’honneur. Elle est portée, à son tour, par l’admiration et le respect que lui vouent les millions d’Algériens prêts à marcher sur les pas des martyrs.
M. A.-A.

Comment (16)

    Anonyme
    4 juin 2016 - 21 h 01 min

    vive l’ANP héritière digne de
    vive l’ANP héritière digne de l’ALN ;
    mais sa tête doit en être digne et à la hauteur ;
    le patriotisme et l’unité légendaires de cette institution doit être perceptibles dans son commandement ;
    ne dit on pas qu’il n’y a pas de mauvaises troupes mais de de mauvais chefs ?




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2016 - 18 h 50 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 4. juin 2016 – 15:11
    ————-
    Et quand on voit le racisme ehonte des egyptiens a l’egard des algeriens, on se dit qu’il faut vraiment eviter de les soutenir une seule fois. Nos soldats sont pour notre pays, ils n’ont pas a se battre pour d’autres. Ils sont a nous.




    0



    0
    mohamed el Maadi
    4 juin 2016 - 17 h 51 min

    Une belle armée et une
    Une belle armée et une institution solide. Je crois que pays se réjouit d’une telle force capable de protéger le pays.
    Il y a également les algériens de l’étrangers prêt a se mobiliser.
    Voyez vous j’ai vu mon neveu changer après son incorporation.
    Avant l’armée il ressembler a un jeune Américain c’est a dire un crétin qui passait son temps sur le Net et aujourd’hui c’est un homme complet et responsable.




    0



    0
    amal
    4 juin 2016 - 15 h 20 min

    Il faut juste éviter le
    Il faut juste éviter le glissement vers l’excès comme c’est le cas en turquie, car ce serait le début de l’enfer, même si notre armée ne compte que nos frères dans ses rangs et pas d’étrangers commes les autres armées à travers le monde.




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2016 - 14 h 25 min

    Imaginez un instant que le
    Imaginez un instant que le chef suprême des armées est assis sur un fauteuil roulant et ne commande plus rien, meme ses sphincters et que c’est un obscur frère (marocain??)soit-disant conseiller qui a les codes!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2016 - 14 h 11 min

    VIVE L’ANP LA GLORIEUSE ET
    VIVE L’ANP LA GLORIEUSE ET L’HERITIERE DE L’ALN, GLOIRE A NOS MARTYRS !!!
    Un Généra Israélien, qui parle et avoir écrit un livre que l’Etat sioniste l’a interdit pour 50 ans, Le Nom Algérien fait peur et le roitelet du Maroc connait cela Attention danger de Morts !!!
    Ce qui est arrivé à nos forces militaires au port d’Al-Adabiya était la conséquence directe de notre arrogance et de la sous-estimation des forces militaires algériennes et de leurs équipements. Le général Sharon pensait que les soldats algériens allaient fuir avec leurs armes artisanales et quitter le front à la vue du premier char israélien. Mais finalement, ils lui avaient tendu un piège qui lui a coûté 900 soldats parmi les meilleurs de l’armée israélienne et 172 chars totalement détruits», raconte l’ancien patron de l’armée israélienne David Elazar, qui n’a pas caché son étonnement quant à l’efficacité incroyable des soldats algériens. «Moins nombreux et peu équipés, les soldats algériens avaient occasionné une importante perte à l’armée israélienne aveuglée par sa supériorité numérique et technologique», poursuit ce général-major à la retraite. «Les Egyptiens nous avaient fait croire que ce port n’était pas sécurisé, alors qu’ils avaient chargé les troupes algériennes de le protéger. Nous avions établi notre stratégie sur cette base. Mais au front, nous avions été surpris par la combativité des soldats algériens qui ne nous ont laissé aucune chance d’y accéder», ajoute cet ancien chef militaire israélien dans ce fameux livre sur la guerre de Kippour. Il a affirmé que les soldats algériens avaient réussi à abattre un avion-cargo américain C5 Galaxy. De nombreux autres témoignages de cet ancien responsable de l’armée israélienne ont été rapportés par Al Ahram. Des témoignages qui ont le mérite de souligner l’apport extrêmement considérable de l’Algérie dans la guerre d’Octobre.
    Cordialement: Un Algérien !




    0



    0
    Anonyme.
    4 juin 2016 - 13 h 48 min

    Ne parlez pas de monde arabe
    Ne parlez pas de monde arabe quand vous parlez de notre armée algérienne, laissons le mot arabe de côté, nous ne devons jamais nos comparer aux arabes et encore moins comparer notre armée à celles des arabes, les armées des arabes sont des traitresses, elles sont des supplétifs des armées impérialo sionistes, elles servent les intérêts siono impérialistes. Cessez d’insulter l’identité algérienne en l’associant au monde kharabe avec lequel nous n’avons rien à y voir, comparez notre armée aux armées vaillantes du monde entier, mais de grâce éviter de l’associer au monde des traitres arabes. Je rappelle que l’Algérie est amazighe depuis des millénaires. La constitution vient de le reconnaître, l’identité majoritaire amazighe du peuple algérien est indissociable du peuple algérien et de l’Algérie. Les armées arabes sont en entrain de massacrer dans le monde arabe comme le Yémen et ailleurs, elles ont massacré au côté des américains et des sionistes l’Irak, la Syrie etc…




    1



    0
    Anonyme
    4 juin 2016 - 12 h 39 min

    notre armée doit d ‘abord se
    notre armée doit d ‘abord se retirer de la politique,ne doit pas soutenir un parti comme LE FLN et à sa tete le corrompu Saidani,doit etre neutre lors des elections, ne doit pas choisir le president comme ellle a toujours fait depuis 1962,l ‘armée doit se consacrer uniquement à la defense du pays ma lheuresement on assiste au contraire




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    4 juin 2016 - 12 h 11 min

    Notre tahya El Jazaïr de
    Notre tahya El Jazaïr de 1962, bien qu’enfants, avait un sens exclusivement militaire. J’avais personnellement 9 ans, et c’était vive l’ALN … Oui vive l’Armée Nationale POPULAIRE, vivent en elle ceux qui en ont le sens !




    0



    0
    FAKOU
    4 juin 2016 - 12 h 06 min

    Oui vive l’ANP et mille fois
    Oui vive l’ANP et mille fois vive l’ANP … car sans cette institution nationale et républicaine, en 92 et jusqu’à aujourd’hui, l’Algérie aurait disparue en tant que nation et le peuple algérien serait dans la guerre civile d’exterminations et l’esclavage …
    Un bref rappel de quelques jalons du complot qui a visé cet institution nationale algérienne, est nécessaire pour garder en mémoire ses promoteurs et leur projet et rester toujours dans la vigilance patriotique..
    1- Dès les années 70 et 80 , les mercenaires et les agitateurs algériens de la secte des frères musulmans egyptiens ont commencé leur propagande de « HOKM EL AASKER » , pour jeter le discrédit sur l’ANP , comme si cette institution nationale héritée de la Révolution , était une armée ploutocratique de type latin ou une garde royale comme celles de leurs maitres et de leurs potentats orientaux … On a voulu présenter les « ASSKER » , pour salir les soldats et les officiers algériens comme entant la caste d’un régime militaire en rupture avec leur peuple , défiant ainsi toute réalité de l’ANP comme une institution nationale et populaire historiquement dans sa création , dans sa formation , dans ses missions et dans sa destination
    2- Ce complot mercenaire et antinational continua et évolua avec les phalanges wahabistes et leurs Gourous du FIS et de ses satellites , on sortit alors la propagande des « généraux de la France « pour entacher la réputation du corps des officiers de l’ANP …En parallèle souvenons-nous de quelques faits , l’attaque criminelle et lâche de la caserne de Guemar , tuant et égorgeant des dizaine de jeunes soldats , l’assassinât des militaires algériens sur simple visibilité de l’uniforme algérien de l’ANP , la tentative de remplacer l’institution militaire algérienne par les milices wahabistes , soit disant pour aller guerroyer en Irak et l’image d’un Ali Belhadj flottant dans son saroual de combat allant sans pudeur et sans vergogne le général Nezzar et l’état- major pour leur demander d’envoyer l’ANP défendre l’Irak de Sadam agressé par les armées US avec la bénédiction, l’argent et le territoire de ses maitres saoudiens et la fetwa de son propre gourou Ibn El Baz …
    3- Le complot permanent contre les services de sécurité de l’ANP orchestré depuis toujours par la même mouvance de la même origine au nom d’un soi-disant régime civil, mais en réalité pour ouvrir un couloir à la trahison et au projet de l’anti –nation et punir l’ANP et ses victoires éclatantes contre le terrorisme wahabiste qui a ruiné le pays depuis une décennie




    0



    0
    Kahina
    4 juin 2016 - 11 h 55 min

    OUI, VIVE L’ANP!! La seule

    OUI, VIVE L’ANP!! La seule institution fonctionnelle dans le pays. Dommage que les charlatans de la politiques n’ont pas su être à la hauteur de l’ANP. Ces charlatans font tout pour ramer au sens inverse de notre ANP.




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2016 - 11 h 19 min

    la defence et la survie de
    la defence et la survie de notre patrie contre les judeochretiens et les vils serviteurs locaux est certes l’affaire des services concernes (anp en tete) mais aussi et surtout des algeriens dignes patriotes que l’anp doit organiser et encadrer des maintenant. la bataille est a venir. personne ne doit l’oublier.




    0



    0
    Abou Stroff
    4 juin 2016 - 9 h 48 min

    oui vive l’ANP, à condition
    oui vive l’ANP, à condition qu’elle se débarrasse des brebis galeuses qui lui portent un préjudice certain.
    PS: je ne vise personne en particulier mais qui se sent morveux, se mouche….




    0



    0
    Yacine El Watani
    4 juin 2016 - 8 h 45 min

    Le point noir, c’est vrai,
    Le point noir, c’est vrai, c’est les louanges. Prions pour que ce ne soit que ça! J’ai relevé, également, qu’une chaine de télévision, à la prestation médiocre pour ne pas écrire vile, a focalisé sur Tartag et son entretien avec la ministre de l’éducation. Il y avait même une tentative de « capatage » et de diffusion de l’entretien qu’ont eu ces deux responsables algériens. A quelle fin? allez le savoir.




    0



    0
    Rabah
    4 juin 2016 - 7 h 32 min

    Gloire à nos martyrs et
    Gloire à nos martyrs et respect, soutien et solidarité totale avec à nos vaillants soldats de l’ombre.




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2016 - 6 h 15 min

    Enfin un article anti-deprime
    Enfin un article anti-deprime actuelle.
    Oui notre ANP que Dieu la benisse et lui donne jour apres jour une victoire eclatante. AMIN !
    Nous aimons notre armee car elle aime son pays d’une facon qui ne souffre aucun doute.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.