Dallas ou «tag ‘ala men tag»

Par Kamel Moulfi – Il aurait pu être un héros comme la mythologie américaine sait en fabriquer pour honorer ses soldats qui combattent le «mal» dans les autres pays. Mais il ne le sera  jamais. Ce jeudi, Micah Xavier Johnson, Noir américain de 25 ans, ancien soldat réserviste ayant servi en Afghanistan de novembre 2013 à juillet 2014, a retourné son arme contre son camp en tuant cinq policiers à Dallas, avant d’être lui-même abattu. Son motif se lit à la couleur de sa peau: venger les deux Noirs morts sous les balles des forces de l’ordre, Philando Castile, 32 ans, dans le Minnesota, au nord des Etats-Unis, et Alton Sterling, 37 ans, à Bâton-Rouge, la capitale de la Louisiane, dans le Sud. Son acte «isolé» n’a rien à voir ni avec le terrorisme islamiste qui a frappé à Orlando, ni avec une organisation de dimension internationale, du type Daech.

Mais à l’ère d’internet et des réseaux sociaux, l’organisation traditionnelle n’est plus indispensable pour agir de cette façon. La question qui se pose est plutôt de savoir si la lutte contre le racisme aux Etats-Unis va prendre une forme armée. Ce qui a été découvert au domicile du tireur le laisse penser : matériel pour fabriquer des bombes, gilets pare-balles, armes et munitions. En 2016, 123 Noirs ont été tués par la police sous différents prétextes. Les Noirs semblent décidés à ne plus se laisser faire. Hier, vendredi, des manifestations antiracistes pacifiques ont encore eu lieu  dans plusieurs grandes villes américaines, comme New York, Atlanta, Philadelphie, San Francisco, Phoenix. Face à une police et à une justice aussi raciste l’une que l’autre, et en l’absence d’une intervention des hautes autorités américaines, les Noirs ont-ils choisi de régler les comptes eux-mêmes ?

Les Algériens ont une idée de ce qu’est Dallas, cet «univers impitoyable» qui a été introduit en feuilleton télévisé dans leurs foyers dans les années 1980, à l’époque de feu l’ex-président Chadli Bedjedid, pour appuyer sa nouvelle doctrine économique du «tag ‘ala men tag». La tuerie de jeudi dans cette ville ne nous étonne pas.

K. M.

Comment (9)

    DZ_horr
    14 juillet 2016 - 23 h 33 min

    tag 3la men tag
    a AP vous disiez: « ..Son acte «isolé» n’a rien à voir ni avec le terrorisme islamiste qui a frappé à Orlando,.. »
    La vous ne faites que repeter les mensonges de la presse raciste des USA, c’est tout simplement un crime passionel que cet energumene a perpetre, il faisait lui meme partie de cette communite alternative. Il n’y rien d’islamique dans son acte. Son amant a revele qu’un de ses petits copains Porto Ricain lui a appris qu’il etait infecte du virus du SIDA, c’est pour cette raison qu’il a pete les plombs et s’en est alle prendre sa vengeance. Malheureusement ces informations ont ete occultees a dessein pour noicir l’image de l’Islam et des musulmans.
    Savez vous qu’il y a presque 400 mass shooting aux USA chaque annee, et bien sur personne ne pense associer ces crimes a la religion de ces criminels. Ne tombez pas dans ce paradigm:
    attentat commis par un mulsulman = terrorisme islamiste international
    attentat commiis par un non-musulman = personne derangee mentalement, agissant seule, loup solitaire etc…




    0



    0
    anonyme
    11 juillet 2016 - 20 h 45 min

    let’s do the moussalaha!
    je propose une moussalaha aux us ! y a pas mieux ! que les noirs se rassurent les policiers blancs sortiront de prison et vivront tranquille à leur côtés jusqu’à la fin des temps, en plus pour les calmer on leur donnera des dollars et des magasins avec quelques yaouled pour vendre directement sur la rue ! l’informel y a pas mieux pour mettre tout le monde d’accord! les blancs vendront et les noirs au chômage achèteront avec l’argent de la sonatrach heu je veux dire l’argent des impôts des pétroliers texans…




    0



    0
    Thidhet
    11 juillet 2016 - 14 h 20 min

    Homeland
    Les USA est un pays où la réalité vient souvent faire un pied de nez à la fiction Holywoodienne. Pour le meilleur comme pour le pire. Plus qu’à DALLAS, c’est à la série HOMELAND que fait penser le geste malheureux de ce jeune soldat.




    0



    0
    Anonymous
    10 juillet 2016 - 15 h 26 min

    amal
    « dallas » a été offert gracieusement aux algériens pour les remercier d’avoir permis de libérer les otages américains séquestrés par les layatollah.




    0



    0
    benchikh
    10 juillet 2016 - 7 h 16 min

    Malheureusement il n’y a
    Malheureusement il n’y a jamais eu une coexistence entre le noir et le (blanc) aux USA,et je ne pense pas qu’il aura !!!!!!




    0



    0
    New kid
    9 juillet 2016 - 16 h 03 min

    LA TRAITE DES NOIRS
    La traite des noirs continue aux zetazunis, après le Klukluxklan, dans les traditions sudistes, c’est de s’enrôler dans la police (90% blancs) et continuer leurs crimes !
    Ce que l’empereur Assad doit faire maintenant, c’est d’envoyer des armes aux noirs et activer leur « uprising » et l’Arabie tehoudite rediriger sa coalition et aller bombarder Haarlem !
    Donnant / donnant, WIN /WIN SITUATION !




    0



    0
    Anonymous
    9 juillet 2016 - 15 h 17 min

    laisser Feu Chadli Bendjedid
    laisser Feu Chadli Bendjedid allah yarhamou reposer en paix !
    il ne visait pas « tag ‘alla men tag » .




    0



    0
    TheBraiN
    9 juillet 2016 - 13 h 09 min

    Un état génocidaire
    Les USA sont un des rares pays au monde à « autoriser légalement » le génocide de ses propres citoyens sur la simple base raciale .
    Que ceux qui ne sont pas convaincus lisent la définition du mot génocide , une définition imposée par le ‘monde libre » donc par les USA eux-mêmes !!!

    Un génocide est un crime extrême qui consiste en l’élimination physique intentionnelle, totale ou partielle, d’un groupe national, ethnique ou religieux, en tant que tel, ce qui veut dire que ses membres sont détruits (voire seulement rendus incapables de procréer) pour la raison de leur appartenance au groupe. Le génocide peut être perpétré par divers moyens, dont le meurtre collectif, direct ou indirect.




    0



    0
    New kid
    9 juillet 2016 - 12 h 16 min

    Mabrouk alikoum ya les
    Mabrouk alikoum ya les amerloches, l’arrivée de votre « printemps » est a point.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.