Tamanrasset : les affrontements entre jeunes et Africains n’ont aucune motivation religieuse ni ségrégationniste

Les affrontements ayant opposé récemment des jeunes de Tamanrasset à des migrants africains n’ont «aucune motivation religieuse, ni ségrégationniste», a affirmé mercredi le chef de Sûreté de wilaya, Akacha Mekid. S’exprimant lors d’un point de presse de présentation du bilan des activités policières durant le mois de Ramadhan, le chef de Sûreté de wilaya a indiqué que ces affrontements ont éclaté en réaction à des attitudes et comportements jugés par des jeunes dans certains quartiers de la ville comme étant provocateurs. Des dispositions ont été entreprises sur le terrain pour empêcher que ne se reproduisent ce genre de conflits au niveau des quartiers concernés, éviter tout contact entre leurs jeunes et les migrants africains, en plus de prendre en charge les besoins élémentaires de ces africains en situation de séjour illégal sur le territoire national, et ce dans un cadre humanitaire et sans distinction, jusqu’à ce qu’une solution définitive soit décidée par les pouvoirs publics sur leur présence sur le territoire de la wilaya de Tamanrasset, a-t-il expliqué.

Concernant les activités de police durant le mois sacré du Ramadhan, il a été fait état de la mobilisation de 391 éléments, dotés de 32 véhicules, pour la protection des personnes et de leurs biens, la lutte contre les différents formes de criminalité ainsi que la sécurisation des lieux publics à forte fréquentation (mosquées, lieux de prières, places publiques, espaces commerciaux, et lieux de détente et de loisirs). Soixante-dix affaires ont été traitées durant le Ramadhan par les services de police judiciaire, impliquant 43 individus, en plus de l’exécution de 69 décisions de justice, la saisie de drogues (330 gr) et la récupération de 4100 litres de carburants destinés à la contrebande, selon le bilan d’activité de la Sûreté de wilaya. Les services de police ont également procédé, en coordination avec ceux d’autres secteurs, à des sorties sur le terrain ayant donné lieu, avec ceux du commerce, au contrôle de 51 locaux commerciaux ayant permis de relever 26 infractions pour divers motifs

Comment (2)

    Lalgerien
    14 juillet 2016 - 21 h 11 min

    l Algerie et les Algeriens ne
    l Algerie et les Algeriens ne sont pas responsables de la pauvreté des Africains < ! cest leurs ledeurs et gouvernes qui offrent leurs richesses au europeens gratuitement pour le bleu de leurs yeux ! alors pourquoi l Algerien de Tamanarasset offres le pain de ses enfants au voisins ? il faut transeferer ces Africains en Europe ou les faire retourner dans leurs pays d origines !




    0



    0
    Anonymous
    13 juillet 2016 - 16 h 47 min

    J’ai voyage dans une
    J’ai voyage dans une multitude de pays et c’est partout pareil. Chaque peuple aime se sentir chez lui. Alors au lieu d’imaginer le monde ideal. Autant prendre les choses comme elles sont, chacun chez soi, les chevres seront bien gardees. D’autant que les jeunes de Tamanrasset ne sont pas blancs aux yeux bleus, ils sont de peau fonce aussi. Mais il se savent algeriens et chez eux. Il y a fort a parier , comme partout ou je l’ai vu, que la question tourne autour de la rencontre de femmes. C’est la meme histoire partout. Personne et nulle part, ne veut voir les filles de chez lui etre draguees ostensiblement par des etrangers, fut-ils de la meme couleur. C’est humain. J’ai vu ca en grece, dans un hotel, ou la nuit des hommes de la ville ont debarque pour faire une expedition punitive contre des touristes francais qui avaient drague de facon non plaisante. Le directeur de l’hotel de meche avec les hommes de main a laisse l’hotel ouvert aux hommes de mains. Ceux-ci savaient ou aller apparemment. Le lendemain matin, les mecs qui avaient ete frappes ne l’ont pas ete par hasard. Ce fut la nuit la plus effrayante. Il faut arreter avec la migration d’hommes, ca n’apporte que des problemes. Il ne faut accepter que les migrations de familles ou d’etudiants. C’est partout pareil. Il y a une histoire de femme derriere c’est evident. Il faut ramener ces africains chez eux dans le respect, mais ils doivent partir. Tamanrasset n’a pas besoin de troubles.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.