Obama prix Nobel de la guerre

Par Mohamed Benallal – Pourquoi, en ce moment-là, les Etats-Unis, l’Occident et les larbins du Moyen-Orient ont mis tout le paquet humain, médiatique, politique, financier et logistique (armes et munitions au profit de leurs stipendiés) pour accaparer de la deuxième ville de Syrie, Alep ? Cette ville a fait l’objet d’un pillage sans précédent de toute son assise industrielle, de monuments historiques, etc. Alep représente ce plan «B» établi par les Etats-Unis en cas d’échec de la trêve. L’objectif de mettre en place un gouvernement fantoche à la merci d’Israël et des Etats-Unis avait échoué. La partition de la Syrie est alors envisagée. 

Ce plan «B» élaboré par Kerry et cher à Erdogan vise à occuper le nord de la Syrie, et en particulier Alep, ce qui signifie engager la partition pure et simple de la Syrie suivant une ligne allant d’Efrin à l’ouest à Abou Kamal à l’est, Alep devenant ainsi la capitale du Nord et Damas la capitale du Sud. Par ailleurs, une guerre médiatique des plus féroces use de l’éternel argument humanitaire des pauvres rebelles assiégés. Un article publié par un centre d’études, Firil Center For Studies, nous fait savoir que 360 000 combattants étrangers ont combattu l’Armée arabe syrienne. En bref, ces 360 000 individus, venus se défouler moyennent une cagnotte en pétrodollars en Syrie par vagues successives depuis 2012, sont issus de 90 nationalités et de tous les continents. 95 000 auraient trouvé la mort et 90 000 seraient actuellement présents sur le territoire syrien, répartis entre Daech et la nouvelle Jabhat Fateh Al-Cham (ex-Front Al-Nosra). Environ 45 milliards de dollars auraient été dépensés pour leur équipement en Syrie (source Firil Center For Studies). 

Selon la même source, les porteurs de nationalités européennes et américaines auraient atteint les 21 500 dont 8 500 seraient retournés dans leur pays. La palme du plus grand nombre reviendrait aux porteurs de la nationalité turque, la Turquie ayant annoncé la perte de 350 soldats, officiers et pilotes, prétendument morts dans d’autres circonstances. Viennent ensuite les Saoudiens avec 5 990 tués pour 24 500 engagés sous la bannière des organisations terroristes sévissant en Syrie ; les Jordaniens se chiffrant à 3 900 dont 1 990 tués. Quant aux femmes étrangères, ce sont les Tunisiennes qui l’emportent (sources médias). Pourquoi les puissances occidentales et l’ensemble des organisations des Nations unies se taisent lorsque les «rebelles» bombardent les quartiers d’Alep faisant des dizaines de morts ? Les médias à «petits sous» n’hésitent pas à dire que la libération d’Alep par les rebelles réglerait la guerre une fois pour toutes. Il est bien clair que c’est une façon de «marquer» quelques points sur le terrain (rapport de forces) en exploitant bien sûr ces «rebelles» qu’ils envisageraient de substituer au gouvernement légitime syrien. L’Occident sait parfaitement qu’il n’y a pas d’«opposition modérée», soutenant en plein jour les terroristes sanguinaires qui tuent des civils, comme c’est le cas du petit Palestinien de 12 ans égorgé. 

Il est vrai que des désaccords au sommet du pouvoir américain sèment l’indécision au sein de la politique des Etats-Unis en Syrie. Le Pentagone et la CIA sont intéressés par une poursuite de la confrontation militaire en Syrie, puisque l’argent et la chair à canon sont fournis gratuitement par les «pets trop gros lards» (les roitelets), ne laissant pas d’espace à l’administration Obama de mener un dialogue avec Poutine à propos de la crise syrienne. Certes, Obama est peut être pressé de résoudre un problème qu’il a lui-même créé. Il a reçu le prix Nobel de la paix pour faire la guerre en Libye, au Yémen en Syrie, en Ukraine, en Palestine, au Liban…Toutes ces guerres devront être justifiées par la suite, car Obama entrera dans l’histoire comme un président des Etats-Unis qui a détruit la Libye, créé une situation tendue en Ukraine, favorisé les terroristes au Proche et Moyen-Orient, submergé l’Europe de réfugiés préfabriqués, complices du génocide des enfants au Yémen, etc. L’Occident vient de montrer au monde son véritable visage en se tenant aux côtés du terrorisme mondial.

Quant à Israël, il ne cesse de semer la désolation en Palestine en l’absence des Arabes, assassinant froidement des innocents et des résistants, détruisant des maisons, usurpant des terres, ravageant les récoltes d’un peuple soumis à une occupation abjecte ; les ONG et autres organisations de droit n’ont ni yeux ni oreilles sur ce qui se passe en Palestine. En conclusion, certaines vérités devront être dites :
– les forces impérialo-sionistes mènent une guerre impitoyable contre la Syrie via leurs larbins arabes, acolytes régionaux et laquais internationaux ;
– le terrorisme sanguinaire soutenu par les Etats-Unis, l’Occident, Israël et les larbins (tyrans des régimes réactionnaires arabes) veut anéantir ce peuple brave syrien ainsi que son armée et ses alliés qui se battent avec honneur ;
– toute personne qui porte des armes en dehors du cadre de l’Etat syrien sert manifestement les intérêts du terrorisme et des terroristes ;
– qu’importe la couleur des terroristes et les théories justifiant leur férocité, le terrorisme est américain et son objectif est de semer la mort, le chaos et le désordre dans le monde. Le seul moyen de s’en débarrasser est de lui résister fermement et d’éliminer, une fois pour toutes, ce fléau.

C’est de cette véritable résistance (axe de la résistance) que dépend le salut de la Syrie, de la région et du monde.

M. B.

Comment (7)

    Sprinkler
    23 août 2016 - 13 h 17 min

    Les deux pires présidents que
    Les deux pires présidents que les amerloques ont portés au pouvoir sont GW Bush et Obama. Ces mêmes amerloques qui ne retenant rien de l’Histoire s’apprêtent à élire un autre fou à a lier, Donald TRUMP…Le monde court à sa perte et l’humanité toute entière est l’otage de cette puissance démoniaque et de ses vassaux sionistes et wahabistes.




    0



    0
    tempete
    23 août 2016 - 10 h 28 min

    les gens parlent de partition
    les gens parlent de partition voulu par l’occident et toi deja tu as une mauvaise partition dans ta tete monsieur dz rien ne prouve votre amazighite pardon monsieur dz mais les veritables amazigh n’ont jamais eut cette pretention d’etre au dessous de leurs freres algerie




    0



    0
    Le jour où...
    22 août 2016 - 18 h 37 min

    J’ai connu jadis des Irakiens
    J’ai connu jadis des Irakiens, et des Syriens, des êtres fins, d’un grand savoir vivre, comment a t-il été possible que ces deux pays soient devenus des ruines. Ces ruines sont le reflet de la laideur d’âme des sionistes auxquels Obama a prêté allégeance, les USA sont un pays laid, bourré de psychopathes, et d’armes, à elles deux ces deux entités la sioniste et le pays qui tuent même les Noirs comme Obama sont pour la plus grande part dans la destruction de toutes les beautés que portaient la Terre… Frère Benallal, l’axe qui résiste, pour le moment, à la laideur c’est l’axe de la Terre elle même, car si ces deux laideurs avaient pouvoir sur lui, elles l’auraient modifié, mais un jour le soleil se lèvera à l’ouest, on y va, et un jour ils seront en enfer, où Obama aura son prix non noble !




    0



    0
    HAMOUDI
    22 août 2016 - 15 h 51 min

    Monsieur Mohamed Benallal ,
    Monsieur Mohamed Benallal , pardon je me répète mais votre article me fait chaud au cœur !!




    0



    0
    HAMOUDI
    22 août 2016 - 15 h 39 min

    Monsieur Mohamed Benallal ,
    Monsieur Mohamed Benallal , bravo pour votre article ! Il est magnifique votre article par seulement parce qu’il est simple , clair et précis net ,mais surtout parce que la vraie réalité politique et géostratégique de cette région du monde ! On aurait aimé que la presse écrite, parlée et télévisée algérienne disent la même choses que vous dans leur émissions et débats ! Mais tout le monde à la trouille de la France, des Etats Unis,d’Israél , d’Arabie Saoudite , de la Turquie et de l’Angleterre et personne n’a le courage de dire crûment les choses comme vous le faîtes ici ! Merci beaucoup mon frère pour votre article !




    0



    0
    momo
    22 août 2016 - 11 h 31 min

    renverser une dictature par
    renverser une dictature par une autre dictature c la repetition pour tout les pays arabes ont na cas sa prendre qu a nous meme ..incapable de nous entendre pour quoi que ce soit .des frontieres fermer .meme les refugiers ne sont pas accepter .de problemes a problemes aucune solution aucune justice a par celle de l argent pour tout les pays arabes.




    0



    0
    DZ
    22 août 2016 - 11 h 06 min

    N’EST PAS AMAZIGH QUI VEUT.

    N’EST PAS AMAZIGH QUI VEUT.
    DIEU MERCI MALGRE LES ETIQUETTES OFFICIELS DANS NOS VEINES COULENT LE SANG DES HOMMES LIBRES, DES HOMMES DE NIF ET C’EST CELA QUI NOUS DIFFERENTIE DE SES TRAITRES DU MOYEN ORIENT.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.