François Gèze se mord les doigts de n’avoir pas pu faire durer le terrorisme en Algérie

François Gèze. D. R.

Dans une tribune parue dans Médiapart, l’éditeur de la sale littérature fait la promotion d’un roman policier allemand qui vient d’être traduit en français et publié en France. Ce que François Gèze trouve d’intéressant dans ce polar, c’est le prolongement jusqu’au Rhin du «qui tue qui» dont il est le zélateur attitré. Le directeur des éditions La Découverte ne manque pas de faire le parallèle avec le livre du félon illettré Habib Souaïdia, La sale guerre, dont il est lui-même l’auteur, à vrai dire. Il ne le dit pas de manière directe ; il l’insinue en évoquant de «jeunes officiers lucides et patriotes des services et de l’armée» algériens, qui ont voulu «en finir avec le régime honni». François Gèze a beau essayer de convaincre les lecteurs que sa chronique est une note de lecture de l’ouvrage écrit par Olivier Bottini et intitulé Paix à leurs armes, la trame de son article n’en trahit pas moins sa propension à la mégalomanie et son regret profond que l’Algérie n’ait pas eu son «printemps arabe».

Le livre allemand incite ouvertement à la violence. Adoptant le mode de la fiction certes, son auteur dessine néanmoins les contours d’un espoir étouffé de voir l’Algérie sombrer dans le chaos. Il y est question de «conjurés» qui se disent «préparés» et qui disposent de «camps d’entraînement en Egypte, en Libye, au Maroc» et «en Algérie, chez [nos] Targuis». Il y a lieu de noter, en effet, que le livre Paix à leurs armes a été édité en 2012, c’est-à-dire au début des soulèvements dans certains pays arabes et du déclenchement de la guerre civile en Syrie, en Libye et au Yémen. Ce n’est qu’en 2016 que les éditions Piranha – qui portent bien leur nom ! – ont décidé de publier la version française. Voyant, sans doute, que le livre a une faible portée et est peu médiatisé – le «cas» algérien étant passé de mode –, François Gèze, en désespoir de cause, a pris sur lui de le «vendre» à l’opinion publique française huit mois plus tard, dans l’espoir que son algérophobie soit essaimée en ces temps de grandes tensions intercommunautaires et de controverses en France.

Si Paix à leurs armes est décrit comme un «thriller haletant sur la corruption des Etats autoritaires et sur le cynisme des démocraties occidentales», François Gèze, lui, ramène le livre à sa petite personne, ne retenant que les passages qui, par une sorte de sublimation, renvoient à son Pinocchio. Dans le roman d’Olivier Bottini, Habib Souaïdia s’appelle Aziz, «un jeune Algérien idéaliste vivant en France» qui évoque les «principes de la révolution que prépare le mouvement des «Sans noms». «Pas de justice expéditive, pas d’amnistie générale, pas de tribunal militaire. Nous traînerons les criminels devant des tribunaux civils démocratiques. Nous travaillerons le passé dans le respect de la démocratie. Le second printemps arabe. […] Nous ne torturerons pas, ne violerons pas, ne tuerons pas de civils. Une révolution sur la base des conventions de Genève et du droit international de La Haye !». François Gèze laisse ainsi transparaître son amertume face à l’échec de son plan en Algérie, en se focalisant sur cette partie du livre, rêve éveillé succédant à la douleur de la cagade.

«Soyons clairs, s’il ne fait pas de doute que de très nombreux Algériens, dans le pays même et dans la diaspora, partagent aujourd’hui ces principes et ces espoirs, il est tout aussi certain qu’ils ne sont en réalité aucunement en mesure de construire une telle organisation. Principalement parce que les chefs de la police politique, au cœur du pouvoir depuis des décennies, ont puissamment œuvré, tant en Algérie qu’en Europe, afin de briser dans l’œuf toute opposition structurée, par tous les moyens : répression constante des militants, infiltration et « clonage » des organisations d’opposition, voire « assassinats sélectifs »», se lamente François Gèze. Dans le même sillage, l’acolyte des deux «B» – Bourdin et Baudouin – reproche aux puissances occidentales de jouer un «rôle majeur» dans le maintien du régime algérien «pour des raisons très intéressées», c’est-à-dire, le pétrole, le gaz et les ventes d’armes. Olivier Bottini, ainsi relayé par François Gèze, appelle ces puissances à ne pas se concentrer uniquement sur ces thèmes – économie, énergie et armements –, mais à tirer les oreilles des dirigeants de tous ces Etats colonisés et les sermonner sur «les valeurs démocratiques, comme les droits de l’Homme, la dignité de l’être humain, la liberté d’expression».

Au grand dam de François Gèze, ni son personnage fictif Habib Souaïdia n’a réussi à faire monter la mayonnaise ni l’Europe n’a lâché le pouvoir en Algérie pour l’offrir au FIS. Il s’en mord les doigts et se réfugie alors dans les fantasmes de son pendant allemand. De désillusion en désillusion. Pauvre Gèze !

M. Aït Amara 

Comment (87)

    SABRINA BOUCHERIT
    28 août 2016 - 4 h 17 min

    Pitié; ne parlez plus
    Pitié; ne parlez plus de Gèze et compagnie. Parce que vous lui faites de la pub quand bien même vous le démasquez. Quant à Souadia qui ignore aujourd’hui qu’il a été radié de L ‘.A.N.P parce qu’il a profité du terrorisme de la décennie noire pour devenir désosseur de voitures et spécialiste des faux barrages? Alors Géze , Baudoin, et autres peuvent s’adonner à leur occupation favorite: L’ALGEROPHOBIE, ils n’intéressent que ceux qui parlent d’eux.

    الهوارية..في أمريكا
    28 août 2016 - 1 h 52 min

    L’Algérie est très calme
    L’Algérie est très calme parce que si elle s’énerve, elle va ressortir tous les dossiers
    de 1830, 1945 et 1954 …
    Toutes vos agressions coloniales y sont notifiées!

      Tinhinane
      28 août 2016 - 14 h 16 min

      IL ne faut jamais oublier le

      IL ne faut jamais oublier le dossier de la décennie noire avec ses 200000 morts, ainsi que le dossier qui tue les Algérien jusqu’à date…. Les essais nucléaires dans le sud et son impact sur la prolifération du cancer et les mal formations en Algérie.
      La France, ses génocides en Algérie et sa haine envers le peuple qui l’a chassé comme on chasse un voleur criminel, est un feuilleton qui n’ est pas encore terminé.

    Anonymous
    28 août 2016 - 0 h 57 min

    le maroc a beneficié de l
    le maroc a beneficié de l aide israelienne et francaise pour intervenir dans la colonie des terres libérés du saharaoccidental
    l algerie a déposé ses vives contestations dans l escalade militaire qu a choisit le maroc pour imposer de facon cruel l invasion de ces zones libérés par nos fréres sarhaouis occidentaux
    les troupes du Polisario ont abattu un drone sur lequel un drapeau israelien au dessus et un drapeau marocain en dessous etait déssiné
    les troupes francaisesse se sont quant à elles positionnés pour empécher tous replis et surtout pour dégommer les vaillants soldats algeropolisariens qui etaient obligés d aller aux devants de la légendaire sauvagerie des far marocains
    les marocains sont des gens extremment cruel qui doit avoir l attention de tous les algériens pour éviter une attaque et une tentative d invasion de l ouest et du sud algerien que les israéliens veulent récupérer avec l aide du maroc pour créer une bande de Tipaza sur lesquelles ils veulent tuer rtous les algerriens au nom de al démocratie et de la lutte contre lez terrorisme
    ceux qui croit qu une victoire de trump serait plus avantageuse pour l algerie vont avoir de tres mauvaise surprise
    trump fera ce que les sionistes décideront et le maroc a une communauté de 750000 personnes en israel et de multiples réseaux aux usa dans le monde diplomatique artistique sportif journalistique économique etc…..
    l algerie risque d étre mise en grande difficulté très prochainement et le maroc en a été avertit et c est pourquoi le maroc construit des grillages électrifiés avec vidéo et capteur électronique qui seront éclairés la nuit prochainement
    les marocains feront du tir aux pigeons dés que trump en aura recu l ordre de jerusalem

      Anonymous
      28 août 2016 - 6 h 16 min

      Le vocabulaire qui serait
      Le vocabulaire qui serait conforme à l’esprit de la RASD serait « nos frères arabes saharaouis ». Tiens tiens ! une entité « arabe » à 8000 km d’Arabie ! VIVE le MAROC même si je n’ai que faire de l’entité Allaouite qui sévit sur ces terres occidentales de la Berbérire.

    raselkhit
    27 août 2016 - 17 h 30 min

    Absolument pas étonnant de la
    Absolument pas étonnant de la part de ce triste sir François Gèze cela fait des années qu’il déverse sa bile sur l’Algérie son peuple son ANP et ses dirigeants Ce qui me sidère c’est l’importance qu’on lui accorde en lui faisant de la publicité En France il est complètement et totalement inconnu plus personne n’entend parler de lui Même Libé n’en parle plus ni les médias il faut que ce soi des médias Algériens qui lui donnent autant d’importance Nous avons des sujets oh combien plus important à débattre comme actuellement les attaques contre la Ministre Benghebrit et les misères que lui font subir les rétrogrades néoconservateurs au nom des valeurs nationales alors qu’ils sont les premiers à les nier les rejeter pour les faire remplacer par des importations étrangères

    mouatène
    27 août 2016 - 15 h 06 min

    encore un BOUGNOUL comme
    encore un BOUGNOUL comme disaient les allemands en 40, désignant le français qui jeta armes et bagages et fuyant devant la brave armée allemande, laissant derrière lui le peuple français subir les affres de l’occupation. cet energumène doit certainement etre le fils de l’un d’eux. ce qui le ronge maintenant c’est la trahison par ses ancètres et qu’il n’ose pas avouer clairement. allez !!!! fils de traitre de son pays, comme nos harkis, tu ne peut etre que ça. l’algérie c’est trop grand pour toi, et son peuple en est valeureux que tes semblables. un peu de retenue ! raconte un peut de l’histoire de tes ancètres et n’ait pas honte, tu soulagerais au moins ta conscience !

    Anonymous
    27 août 2016 - 14 h 23 min

    peut on avoir le nom du
    peut on avoir le nom du fameux baudoin

      Nadir
      28 août 2016 - 13 h 54 min

      Patrick Baudoin, avocat
      Patrick Baudoin, avocat obsessionnel. Il prétend défendre la cause de moins de Thibirine. Il a des humeurs très orientées et inégales. Un avocat partial.

    thamerguessifth
    27 août 2016 - 13 h 06 min

    Moi dans ce que je lis des
    Moi dans ce que je lis des extraits sélectionnés, il semble plutôt se désoler pour le pays de rater le train de la modernité. Regardons la Tunisie, nous savons qui la gouverne. Un jeu digne des grandes démocraties s’opère pour former des coalitions pour gouverner. Regardons aussi le Maroc, c’est une monarchie qui a à sa tête un roi qui s’adresse à son peuple. Les touristes y vont par centaines de milliers.
    Regardons l’Algérie, un pays qui a affronté de façon héroïque les terroristes du GIA, mais qui peine tellement à constituer des forces saines pour veiller à sa gestion. Ce n’est pas mauvais de souhaiter que le respect des droits de la personne soit une réalité quotidienne du peuple algérien. Je ne vois pas de mal dans ces extraits qu’AP a reproduits. Comme disait ma grand-mère »ma Telmegh steghif ellah »

      Anonymous
      27 août 2016 - 13 h 17 min

      Ce n’est pas à ce charognard
      Ce n’est pas à ce charognard qui a souhaité la destruction de l’Algérie, durant la décennie noire, en soutenant ouvertement les terroristes algériens, de se mêler de nos affaires, les ennemis d’hier le resteront à l’éternité, et vas y te faire foutre avec ta Tunisie et ton Maroc de m…… qui ne seront des modèle pour les algériens. l’Algérie ne doit jamais être comparée à ces voisins traitres qui sont encore sous la coupe d’Israël, de l »impérialisme, de la France.
      Tu n’es pas algérien et cela parait très bien à travers ton torchon moralisateur qui profite de l’occasion pour nous chier dessus ave son Maroc de m..et sa Tunisie des voisins qui n’ont jamais combattu pour leur libération, la preuve ces voisins sont sous tutelle étrangère, ils ne sont pas des modèles à suivre.

    l'éveillé
    27 août 2016 - 11 h 21 min

    @ anonymous: je n’ai pas
    @ anonymous: je n’ai pas fréquenté les grandes écoles , mais j’essaie tant bien que mal de faire un peu de la sociologie des acteurs du pouvoir qui gangrène et phagocyte l’Algérie. si l’expression des consanguins tarés des décheras semble inappropriée , je propose de la remplacer par les « acteurs douaristes du pouvoir ». dit autrement , après la légitimité historique , le pouvoir aurait du reposer sur la compétence , mais malheureusement nada. nous avons régressé pour tirer la légitimité du pouvoir par l’appartenance aux décheras, douars , arouchs. C’est une régression non seulement stérile , mais plus grave dangereuse. en toute modestie

      W19 - TP
      27 août 2016 - 14 h 38 min

      Cet intervenant est un Glaoui
      Cet intervenant est un Glaoui. Voila ce qu’il ecrit a cette page : http://www.algeriepatriotique.com/fr/article/comment-le-maroc-%C2%ABcouvre%C2%BB-le-programme-nucl%C3%A9aire-militaire-isra%C3%A9lien-%C3%A0-laiea – OPERATION TP –
      L’éveillé (non vérifié) –

      27 Aug 2016 – 07:44 –
      Finissez votre mur bande de consanguins et restez entre vous. Commencez par vous aimer avant de demander aux autres de vous aimer . on va bien s’amuser quand le mur sera fini . on crachera dessus toute la vérité . il sera taguée matin , midi et soir . le scorpion qui se mord et se pique . on va bien rigoler .

        Saint-Augustin
        27 août 2016 - 16 h 09 min

        LE ROKOS EST MASO. PLUS ON
        LE ROKOS EST MASO. PLUS ON VA LUI P… DESSUS PLUS IL EST HEUREUX .
        LUI C LE FRUIT DE L’INCESTE. MAINTENANT ENTRE SA NIÈCE QUI EST AUSSI SA FILLE ET SA MÈRE QUI EST EN MÊME TEMPS SA TANTE PATERNELLE. ..
        EN CORSE 40000 MAROCAINS SE TERRENT APRÈS LE LYNCHAGE DE SISCO. ILS N’ONT MÊME PAS PU SE COTISER POUR LES FRAIS D’AVOCAT.
        POUR PLAIRE À LEURS AMANTS ISRAELOFRANCOSAOUDIENS ; ON A VU CE QU’ILS SONT CAPABLES DE FAIRE… EN TRAÎTRES.

    Anonymous
    27 août 2016 - 8 h 36 min

    J’aimerais bien le voir se
    J’aimerais bien le voir se mordre les pieds caprès les doigts

    taloul
    27 août 2016 - 8 h 03 min

    Cher monsieur Geze stycule,
    Cher monsieur Geze stycule, ne vous donnez pas pas la peine de mettre un casque pour évitez un mauvais mot sur la tête! AP a déjà mis des boucliers anti-mots pour pour ne pas trop vous désobliger.
    Ce sont des tapes amicales pour peu que vous souriez le thé et les biscuits suivront

    Ouled Riah BIS
    27 août 2016 - 7 h 35 min

    La mentalité illustrée par
    La mentalité illustrée par Gèze un bon psychiatre peut l’expliquer. Gèze se lève chaque matin et torture son miroir, après avoir torturé ce qui lui tient lieu de femme. Il exige de son miroir qu’il lui dise qu’il est plus beau que l’Algérien, sa hantise, l’os resté en travers de sa gorge. En fait, il reproche à l’Algérien de ne pas l »avoir mis K.O,, voire de l’avoir laissé en vie, oui c’est le type qui ne supporte pas d’être, mais ça c’est à sa mère qu’il doit le reprocher, il doit s’en prendre à la France, aidons le, El Jazaïr a des psychiatres, pas tous bons évidemment, que les meilleurs s’entendent et nous offrent le livre des livres sur la France des Gèze, ils donneront à leurs compatriotes anti Gèze de quoi être aises, une fois pour toutes ! Gèze est un coq déréglé, il n’a pas d’aube !

    l'éveillé
    27 août 2016 - 6 h 19 min

    vous êtes en train de
    vous êtes en train de diaboliser d’authentiques amis de l’Algérie et de son peuple , le vrai , pas les baltaguias et les consanguins tarés des décheras . Ce que écrivent et déclarent ces messieurs est une bouffée d’oxygène et une grande lueur d’espoir dans la médiocrité et l’indigence de la vie que nous imposent la mafia d’el mouradia et ses serviles scribes .

      Décheras
      27 août 2016 - 8 h 03 min

      l’éveillé, bravo pour ton
      l’éveillé, bravo pour ton expression « les consanguins tarés des décheras »… Tu as mis le doigt sur l’excès qui a pourri l’Algérie, les mariages consanguins dans les tribus d’Algérie, ça explique même les tares de ceux qui gouvernent !

      Anonymous
      27 août 2016 - 8 h 32 min

      Quel est l’origine de son
      Quel est l’origine de son intérêt obsessionnel concernant l’Algérie. En tant que « progressiste », la France actuelle ne mérite pas son intérêt ? Ton « coco » bosse pour qui ? Faut expliquer « les consanguins des decheras », c’est particulier comme dénomination..

    Anonymous
    27 août 2016 - 5 h 08 min

    L’Algérie vit et vivra avec
    L’Algérie vit et vivra avec vous où sans vous ça mettra du temps mais elle arrivera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.