Suisse : une quantité d’explosifs disparue dans une caserne

L’armée n’a pas précisé la quantité exacte qui a été volée. D. R.

«Ce genre d’affaires est extrêmement rare», a déclaré à l’agence suisse ATS Daniel Reist, porte-parole de l’armée suisse. Il n’a pu préciser ni la nature des explosifs, ni la quantité exacte qui a été volée. Il n’a pu préciser ni la nature des explosifs, ni la quantité exacte qui a été volée. «L’enquête vient de commencer et pour l’heure, aucune mise en garde à la population n’a été émise», a-t-il précisé. La caserne abrite l’école de recrues d’infanterie, selon le communiqué.

Et ce, alors que selon les dernières statistiques, le nombre de demandes de permis d’armes à feu a augmenté de 17% l’année dernière par rapport à l’année précédente. Selon des sources policières, la raison probable de l’essor des demandes était la hausse de la crainte du terrorisme. Face à la menace terroriste, l’Union européenne souhaite renforcer le contrôle des armes en Europe. Quitte à soumettre les détenteurs d’armes à feu à des tests psychologiques ou médicaux. Une initiative qui n’est pas du goût des Suisses.

R. I.

Commentaires

    TheBraiN
    13 septembre 2016 - 14 h 20 min

    Ce genre d’affaires n’était
    Ce genre d’affaires n’était pas grave , si mes souvenirs sont bons, en Libye !
    C’était même un acte « pacifique » d’une population opprimée et ce n’était pas seulement des explosifs que les « rebelles démocratiques » volaient !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.