La facture des matériaux de construction a baissé de 18%

La facture d'importation de fer et d'acier a diminué. New Press

La facture d’importation des matériaux de construction (ciment, fer et acier, bois et produits en céramique) s’est chiffrée à 1,61milliard de dollars (md usd) sur les 9 premiers mois 2016, contre 1,95 md usd sur la même période de 2015 (-17,65 %), a appris l’APS auprès des Douanes. Mais les quantités importées ont peu baissé en s’établissant à 7,95 millions de tonnes (Mt) contre 8,14 Mt (-2,4%) à l’exception du bois dont les volumes importés ont connu une hausse, précise le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Par catégorie de produits, les ciments (non pulvérisé, portland, alumineux, hydraulique…) ont été importés pour un montant de 257,8 millions usd contre 352,9 millions usd (-27%) entre les deux périodes de comparaison. Les quantités importées ont baissé, en passant à 3,98 Mt contre 4,83Mt (-17,65%).

Quant à la facture d’importation de fer et d’acier (rond à béton), elle a diminué à 898,8 millions usd contre 1,08 milliard usd (-17,04%). Les quantités importées ont également baissé pour atteindre 2,04 Mt contre 2,21 Mt (-8%). Concernant le bois destiné à la construction et ses dérivés, sa facture d’importation a baissé à 415,9 millions usd contre 482,5 millions usd (-13,8%). Par contre, la quantité importée a progressé à 1,89 Mt contre 1,05 Mt (+80%). D’autre part, la facture d’importation des produits en céramique (briques, dalles, carreaux et autres articles similaires) a augmenté à 37,9 millions usd contre 36,9 millions usd (+2,73%). Les quantités importées ont baissé à 35.678 t contre 38.809 t (-8,06%).

La baisse de la facture d’importation des matériaux de construction s’explique par le recul des quantités importées sauf pour le bois, par la baisse des cours mondiaux de certains d’entre eux, ainsi que par l’instauration durégime des licences d’importation appliqué au ciment à portland gris et au rond à béton. A titre d’exemple, les prix moyens à l’importation par l’Algérie en ciment ont baissé de près de 12% sur les 8 premiers mois 2016, par rapport à la même période de 2015. En outre, l’importation du ciment à portland gris est soumise au régime des licences depuis le 1er janvier 2016. Son contingent a été fixé à 2,75 millions de tonnes sur l’année 2016 alors qu’il avait été fixé initialement à 1,5 million de tonnes. Quant au contingent quantitatif du rond à béton, il a été fixé à 2,6 millions de tonnes alors qu’il avait été fixé initialement à 2 millions de tonnes.

En 2015, la facture d’importation des matériaux de construction avait été de 2,54 milliards usd (contre 3,35 milliards usd en 2014).

R. E.

Comment (3)

    Anonymous
    25 décembre 2016 - 11 h 16 min

    Un pas dans la bonne
    Un pas dans la bonne direction, et une première étape,…..à suivre, par d’autres mesures d’encouragements
    A nos Petites, et Moyennes Entreprises dynamiques, innovantes, créatrices de ressources, et de richesses
    Pour encourager les producteurs, et la production nationales
    Et contenir, et limiter au maximum, les importations faciles, laxistes, et complices des matériaux,
    Par une minorité d’importateurs ayant pignons, et complicité, avec les fonctionnaires du crédit bancaire
    Des banques algériennes, et des institutions de l’état, encourageant les importations, et les Consommations,…?!
    Au lieu des créations des richesses nationales:
    Par la formation de qualité, l’innovation, la création, la production, et l’exportation des matériaux de constructions

    Reste à maitriser les formations de haut niveau, et de haute qualité,
    Ainsi que les maintenances des technologies industrielles de productions,
    De nos cimenteries , et de nos usines des matériaux de constructions,
    Sans pollutions, et sans atteinte à…..l’environnement




    0



    0
    algerie malheureuse
    15 novembre 2016 - 15 h 13 min

    les algériens peuvent
    les algériens peuvent construire avec la pierre .. ils ne le font pas .. les centres de formation professionnels budgétivores ne font rien pour les métiers algériens .. les algériens préfèrent la facilité et la paresse ….tous les travaux de maçonnerie depuis 1962 et surtout depuis 1988 sont a refaire , par la cause de la corruption ….les directions de suivis des travaux en Algérie sont des criminels pire le colonialisme francais qui au moins savait construire .. tout l’argent des algériens est parti en fumée par la cause des entrepreneurs voyous et leurs complices de l’administration … les algériens sont contre leur pays .. les villes romaines en ruine sont plus fiables , 20 siecle plus tard, que les constructions algériennes de l’Indépendance …les ministres de l’habitat sont des clowns ….Actuellment les entrepreneurs ne daignent même pas lever les décharges et les détritus des chantiers .. le pays est devenu une poubelle … l’Algérie est trahie par les algériens et l’état est un tas de corrompus et de corruption generale .. les maires et les préfets des colons étaient plus sincères dans les travaux de construction que nos maires et responsables actuels corrompus et sadiques




    0



    0
      anonyme
      15 novembre 2016 - 18 h 28 min

      BRAVO!
      BRAVO!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.