Six blessés dans l’effondrement de la route à Ben Aknoun

Le lieu de l’accident. D. R.

Il était 21h09 lorsque cinq véhicules ont été surpris par l’effondrement d’une partie de l’autoroute au niveau de l’endroit dit le «S» de Ben Aknoun. De ce trou d’une profondeur de quatre mètres, les automobilistes ont été secourus par les riverains avant l’arrivée rapide de la Protection civile qui a pris le relais pour porter secours aux six blessés, cinq hommes et une femme. Les victimes de cet incident rare ont été évacuées vers les hôpitaux de Ben Aknoun et Béni Messous, quatre d’entre elles seront transférées vers l’hôpital de Zmirli. Abasourdis, les gens ne comprenaient pas ce qu’il se passait. Plusieurs thèses sont avancées en attendant les conclusions des spécialistes. Le président de l’Assemblée populaire communale de Ben Aknoun a affirmé qu’il pourrait s’agir d’infiltrations d’eau dues aux dernières précipitations. Selon un expert des travaux publics, qui est du même avis, la cause serait due à la «mauvaise qualité de la route». D’autres évoquent un vallon, «oued lekhel» qui se trouvait jadis au même endroit. Chacun y va de sa version. Mais, pour l’heure, même les responsables de la Protection civile restent prudents et préfèrent attendre les résultats de l’enquête pour déterminer l’origine de cette excavation et faire en sorte d’éviter d’autres incidents de ce genre. L’accident a provoqué un énorme bouchon. L’axe Dar El-Beïda-Ben Aknoun-Zéralda a été fermé à la circulation dans les deux sens.

Nassim Bernaoui, chargé de la communication à la Protection civile, a aussi évoqué un autre glissement de terrain au niveau d’Ouled Fayet, plus au sud, dû aux pluies qui se sont abattues sur la capitale durant ces dernières heures. Il est à noter que le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, s’est déplacé sur les lieux de l’accident et a promis que les travaux de réfection débuteraient immédiatement pour rouvrir cet axe routier très fréquenté «le plus tôt possible». Le wali a ajouté qu’une enquête allait être diligentée pour déterminer avec exactitude l’origine de cet affaissement. Le colonel Mustapha Lahbiri, directeur général de la Protection civile, s’est, lui aussi, rendu sur les lieux pour suivre de près le travail des secours. Tous ont fait la promesse de tout mettre en œuvre afin que la route soit opérationnelle dès aujourd’hui samedi.

Réda B.

Comment (38)

    Abou Lahab
    24 juin 2017 - 16 h 25 min

    C’est la colère de Dieu parce que Leilat Al Qadr n’a pas été à la hauteur des espérances divines.( ma kanetch fel moustawa al matloub )




    0



    0
    Samy
    20 novembre 2016 - 7 h 44 min

    Toutes ces catastrophes qui s
    Toutes ces catastrophes qui s’enchainent serviront peut être de leçon à tous ces incompétents qui acceptent des responsabilités qu’ils savent ne pas pouvoir assumer.




    0



    0
    Géotechnique
    20 novembre 2016 - 0 h 22 min

    Il est facile d’accuser les
    Il est facile d’accuser les responsables de tout ce qui arrive comme maux à l’Algérie mais je n’ai pas vu les simples citoyens faire mieux leur travail il y a aussi parfois de simples ouvriers qui sabotent le travail sois disant pour se venger du gouvernement qui ne leur donne pas tout. Soyons dignes et arrêtons de nous insulter et de nous accuser mutuellement même lorsque des catastrophes tout à fait naturelles nous accablent. Informez vous avant d’accuser les gens car cette fois vous avez tort. Je ne tiens pas à défendre qui que ce soit mais je n’aime qu’on se déchire ainsi sur les réseaux comme des chiens affamés devant li yeswa wali mayeswach et en plus aan djahl. Iiiiiib !
    Alors soyons dignes !




    0



    0
    Caton
    19 novembre 2016 - 19 h 31 min

    « C’est un phénomène naturel,
    « C’est un phénomène naturel, on ne peut lutter contre la nature »!!!

    Cette affirmation du wali d’Alger est soit de l’inculture et de l’ignorance (…) ou le camouflage de l’incompétence et du laisser-aller !

    Je rappelle qu’il y a quelques semaines à peine le même incident s’est passé au même endroit sur l’autoroute, et l’explication qui a été donnée a été une fuite dans une grosse canalisation qui a fait tasser le terrain et créer un vide sous la route d’où l’affaissement.

    Ce nouvel incident a certainement la même origine sinon pourquoi il se serait passé précisément sous l’asphalte et non sous les terres. De toutes les manières, cet incident a certainement rapport avec tous les mouvements de terre qui ont été effectués aux alentours (remblaiements lors du tracé de l’autoroute, pose de canalisations souterraines,…).

    Je conseillerai aux responsables de la sécurité de la route de faire procéder immédiatement à des sondages du sous-sol en fonction des canalisations enterrées et du tracé de l’autoroute et cela avant l’arrivée hypothétique de véritables pluies diluviennes (je rappelle que ce mot a pour origine le phénomène du déluge) de l’hiver.
    Il y va de la sécurité des citoyens !

    Et ce n’est pas les quelques dixièmes de millimètres d’eau (…) qui sont tombés ces dernières heures sur Alger, contrairement à ce qui est affirmé par certaines parties, qui est responsable de cet effondrement de la chaussée de l’autoroute.




    0



    0
    riyad l'electricien
    19 novembre 2016 - 19 h 15 min

    Les prochaines catastrophes
    Les prochaines catastrophes toucheront les 10 centrales Cycle Combiné, de production de l’electricité construite ds la précipitation et sans aucun respect des normes. Cela s’appelle le made in Bouterfa. Ce ancien PDG ne lachera prise que lorsqu’il aura égalé les records de ses collégues (ghoul and co). Des douleurs en perspective?




    0



    0
    pegasse
    19 novembre 2016 - 17 h 57 min

    Ou sont les AVALOIRS pour
    Ou sont les AVALOIRS pour permettre aux eaux de pluie de s’ecouler,a chaque pluie Alger se transforment en piscines et bourbiers ,des amas de terre et de pierrailles de toute sorte deforment les chaussées,hereusement qu’il ne pleut pas tous le temps,vous imaginez la cata!




    0



    0
      Anonymous
      19 novembre 2016 - 18 h 36 min

      Et pourtant à l’époque
      Et pourtant à l’époque coloniale , ce genre de catastrophe ne s’est jamais posé dans les villes algériennes. C’est du à quoi ??




      0



      0
        pegasse
        19 novembre 2016 - 18 h 49 min

        D’aprés le wali c’est la
        D’aprés le wali c’est la faute á dame nature!,c’est ce j’appellerais la theorie du allah ghaleb ou du mektoub!,fatalité quand tu nous tiens!,voila le constat implaccable :c’est jamais de leur faute.




        0



        0
        Le blagueur
        19 novembre 2016 - 21 h 48 min

        Réponse: c’est du à ALLAH
        Réponse: c’est du à ALLAH GHALEB (pour maquiller l’incompétence des ir responsables)




        0



        0
    Bekaddour Mohammed
    19 novembre 2016 - 17 h 24 min

    RENSEIGNEZ VOUS, ce type de
    RENSEIGNEZ VOUS, ce type de malheureux incident arrive un peu partout,même aux USA ! Le sous sol réserve des surprises, nous sommes peu de choses, n’accusez personne à la va vite !




    0



    0
    Anonymous
    19 novembre 2016 - 16 h 39 min

    Mais non! voyons c’est un
    Mais non! voyons c’est un météorite humain qui est à l’origine de la cata




    0



    0
    nouari019
    19 novembre 2016 - 16 h 24 min

    bien malheureux pour les
    bien malheureux pour les victimes a qui je souhaite un prompt rétablissement , mais ceci est à l’image du pays tout va de travers ,tout cela grâce a nos gouvernants (mafieux) qui ont détruit le pays ,que DIEU le tout puissant leur rende la monnaies pour tout le mal qu’ils ont fait .




    0



    0
    Aziz le Chéllalien
    19 novembre 2016 - 14 h 53 min

    Allah YaRham les victimes de
    Allah YaRham les victimes de cet incident et un prompt rétablissement aux rescapés‎
    Les islamistes vont trouver de quoi gueuler dans les prêches du vendredi prochain .ces décervelés vont ‎proférer ce qui c’est passer au dieu coléreux châtiant ces pécheurs qui ne suivent pas leurs gourou ‎Mohammed Abdelwahab ‎




    0



    0
    nectar
    19 novembre 2016 - 14 h 23 min

    Ce n’est pas le déluge qui
    Ce n’est pas le déluge qui est tombé sur Alger, ce n’est pas les 50 ou 60 mm de pluie qui sont tombées qui peuvent être à l’origine d’un tel trou béant..Il y a comme des travaux, qui a l’origine ont été bâcles sur un endroit sensible qui ont pu générer cette catastrophe..Il se pourrait peut être que la SEAAL, avec ses travaux souvent bâclés est responsable.. Enfin! nos routes sont dans un état lamentable, sur tous les tronçons qui sillonnent le pays, il faut pas s’étonner outre mesure..Le bricolage continue avec si Ali and co…




    0



    0
    Spartacus
    19 novembre 2016 - 13 h 50 min

    Un jour tout le pays va s
    Un jour tout le pays va s’effondrer car tout à été construit par la corruption




    0



    0
    Mamou
    19 novembre 2016 - 13 h 19 min

    A force de regarder ailleurs
    A force de regarder ailleurs on voit plus cqui spasse chez nous on se rassure en disant l Algérie un pays fort ben oui la preuve un gros trous sur la chaussée bravo a nos dirigeant acheter des armes seulement




    0



    0
    khaled
    19 novembre 2016 - 12 h 20 min

    NON …c’est le général
    NON …c’est le général toufik qui est derrière d’est un complot .




    0



    0
    Anonymous
    19 novembre 2016 - 10 h 24 min

    Pas de problèmes; l
    Pas de problèmes; l’entreprise des travaux routiers « INCHALLAH » relèvera le défi de combler ce trou et battre le record japonnais




    0



    0
    Rien-ne-va-plus
    19 novembre 2016 - 9 h 51 min

    Ainsi va l’Algérie!
    Ainsi va l’Algérie!




    0



    0
    Anonymous
    19 novembre 2016 - 9 h 04 min

    C’est très grave! des trous
    C’est très grave! des trous sans seisme?. le pays des trous.même budgetaire!




    0



    0
    TheBraiN
    19 novembre 2016 - 8 h 28 min

    Cette autoroute date d’avant
    Cette autoroute date d’avant l’avènement de la paire Ghoul-Haddad !
    Il faut , comme l’a recommandé l’expert, faire une véritable expertise scientifique avant de se prononcer !




    0



    0
    ing T.P
    19 novembre 2016 - 8 h 23 min

    Dans tous les secteurs,
    Dans tous les secteurs, attribution des marchés suivant offre moins chère du cocontractant recommandé. Suivi technique fait le politique a la place du BET en ccompagnie de grande delegation, etrangere a la narure du projet, résultat et comme de coutume au final livraison des projets sans réceptions technique et DGD dépassant les plafond autorisé par le code du marché. Ce n’est pas terminé et le proche avenir nous révèlera d’autres surprises.




    0



    0
    festi2016
    19 novembre 2016 - 7 h 42 min

    j’avais pourtant alerté nos
    j’avais pourtant alerté nos dirigeants politique qui habite paris que nous avons nos route mhafrine
    bessah dahkou 3liya…que je suis tj hors sujet…et ce n’es pas ça le probléme de l’algérie !!!!
    voila !! des bléssés !!!!…inchaa allah il y’aura pas de mort !!




    0



    0
    abdesselam
    19 novembre 2016 - 6 h 42 min

    C’est le résultat de la
    C’est le résultat de la complicité entière de l’administration d’une part vu le volume très important des pots de vin et l’intimidation des services de suivi d’autre part par la marginalisation et l’écartement pur et simple des personnes sérieuses et compétentes laissant ainsi des ignorants jouent sur la vie de la population




    0



    0
    missoum
    19 novembre 2016 - 6 h 40 min

    Après l’accident, deux
    Après l’accident, deux interventions de deux personnalités différentes: la première, celle du Wali d’Alger, qui met cet effondrement sur le compte de la nature et du sort et qui déclare que le trou sera bouché rapidement et que la circulation sera vite rétablie. La seconde intervention, celle du docteur Abdelkrim Chelghoum, un éminent expert en génie parasismique et numérique, sismoloque, doctorat en béton, directeur de recherche à l’université de bab ezzouar, diplomé aux USA, président du club des risques majeurs, qui recommande de laisser quelques heures aux spécialistes pour tenter de comprendre les causes de l’effondrement pour palier à d’éventuels accidents similaires et protéger les citoyens…

    Voilà plus de 15 ans qu’il alerte sur le non respect des fondamentaux dans la construction des routes et des bâtiments, sans que personne ne lui prête une oreille attentive, parce que nos responsables sont plus occupés par la sécurité de leur fauteuil que par la sécurité du citoyen.

    Evidemment le trou sera bouché dans la nuit, le bitumage se fera dans les
    48 heures et l’on verra les envolées lyriques et les effets de manche des bureaucrates qui nous parleront du miracle d’avoir rétabli la circulation dans un délai record. Et les causes non traitées produiront les mêmes effets dans les semaines, les mois ou les années à venir.




    0



    0
      Samy
      19 novembre 2016 - 7 h 44 min

      C’est toujours la même chose
      C’est toujours la même chose,on bâcle le travail quand il est fait sinon on laisse des trous béants sommairement signalés même en peine capitale.Et quand l’accident arrive dû souvent à l’irresponsabilité de ceux qui en ont la charge on évoque le mektoub.L’incompétence et le laisser-aller n’ont rien à voir avec cette mentalité fataliste qu’on inculque à nos enfants dés l’âge de 5 ans pour des motifs obscurs.




      0



      0
    nacira
    19 novembre 2016 - 5 h 50 min

    notre argent, nos efforts et
    notre argent, nos efforts et notre concentration et attention est maintenant occupés pour défendre le droit des peuples pour l’autodétermination …. désolée pour nous algériens




    0



    0
      Étranger
      19 novembre 2016 - 13 h 44 min

      En effet, et s’il y a gain de
      En effet, et s’il y a gain de cause, ils cracheront dans la soupe, pour ne pas changer…




      0



      0
    TIOURIREK
    19 novembre 2016 - 4 h 14 min

    La plus grande catastrophe
    La plus grande catastrophe naturelle d’Algerie s’appelle AMAR GHOUL




    0



    0
      benchikh
      19 novembre 2016 - 5 h 22 min

      plutôt je dirais que la plus
      plutôt je dirais que la plus grande catastrophe ce n’est pas Mr Ghoul mais ce peuple qui manque de civisme et qui à rien avoir avec sa conscience .(les entrepre(nors) qui ne savent ni lire ni écrire)c’est la vrai catastrophe pauvre Algérie.




      0



      0
      RACHID
      19 novembre 2016 - 5 h 47 min

      les fruits de AMAR GHOUL
      les fruits de AMAR GHOUL




      0



      0
    ali
    19 novembre 2016 - 1 h 11 min

    voilà le résultat des marchés
    voilà le résultat des marchés gré à gré avec ali le goudron et non levée des réserves




    0



    0
    TIOURIREK
    19 novembre 2016 - 0 h 45 min

    La plus grande catastrophe
    La plus grande catastrophe naturelle de l’Algérie indépendante s’appelle AMAR GHOUL




    0



    0
    Anonymous
    18 novembre 2016 - 23 h 01 min

    Nos génies de responsables
    Nos génies de responsables oseront ils faire comme au Japon. A voir:
    http://www.lemonde.fr/international/video/2016/11/16/japon-le-trou-geant-d-une-route-rebouche-en-moins-de-sept-jours_5032385_3210.html




    0



    0
      Samy
      19 novembre 2016 - 7 h 55 min

      Au Japon il y avait une cause
      Au Japon il y avait une cause (travaux de construction d’un métro) mais à Ben Aknoun c’est dû probablement à la mauvaise qualité des travaux voulue comme d’habitude.




      0



      0
    Anonymous
    18 novembre 2016 - 22 h 57 min

    Un autre complot OURDI par la
    Un autre complot OURDI par la main invisible de l’étranger.




    0



    0
      Anonymous
      19 novembre 2016 - 12 h 44 min

      Vous voulez une preuve
      Vous voulez une preuve tangible: « Selon les propos du directeur des travaux publics d’Alger, cet affaissement aurait été provoqué par la rupture d’une ancienne conduite d’eaux usées datant de l’époque coloniale. » COMME QUOI LE COLONIALISME A TOUJOURS BON DOS, MALGRÉ 55 ANS D’INDÉPENDANCE




      0



      0
        Anonymous
        19 novembre 2016 - 13 h 53 min

        Toujours la main étrangère
        Toujours la main étrangère ou le colonialisme. Ce n’est jamais nous.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.