Ouyahia parle des zaouïas, de la stabilité et de la crise économique

Ouyahia multiplie ses sorties sur le terrain. New Press

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a beaucoup insisté aujourd’hui sur le rôle des zaouïas dans la vie nationale. Dans un meeting animé dans la ville de M’sila, le patron du RND est remonté jusqu’à l’histoire de la guerre de Libération nationale pour démontrer l’importance qu’ont joué les zaouïas dans le combat pour la sauvegarde et la défense de l’identité nationale.

Dans un discours de campagne, Ahmed Ouyahia, qui fait face à une fronde interne, a parlé du sens de la «modération» et du «juste milieu» auquel appellent nos zaouïas. Ahmed Ouyahia a évoqué dans ce sillage la zaouïa El-Rahmania dans la commune d’El-Hamel, dans la wilaya de M’sila, qui a joué un «rôle remarquable» dans notamment l’enseignement du vrai islam.

Le secrétaire général du RND, qui s’est rendu également à Boussâada, a affirmé que les zaouïas consolident l’unité nationale à travers leur discours et leurs appels pour la «fraternité», la «coexistence » et la «tolérance ». Ahmed Ouyahia, qui multiplie ses sorties sur le terrain, a également abordé les questions d’actualité nationale, notamment l’adoption de la loi de finances par l’APN. Il a appelé dans ce contexte de crise les militants du RND à «plus de mobilisation» pour aider l’Etat à y faire face et à réussir la transition économique.

Ahmed Ouyahia, qui a déjà mis en garde contre le risque de la faillite de l’Etat et ses conséquences désastreuses sur les millions de fonctionnaires, a estimé que les réformes que mène actuellement le gouvernement de Abdelmalek Sellal sont plus que nécessaires. Pour le secrétaire général du RND, il n’est plus possible de continuer à fonctionner de la même manière qu’à l’époque où le baril de pétrole se vendait à plus de 100 dollars.

Soutenant ainsi les nouvelles orientations économiques affichées par le gouvernement à travers la loi de finances, Ahmed Ouyahia a appelé à plus de facilités pour les investisseurs afin de créer plus de richesses et d’améliorer considérablement la production nationale et aller à la conquête du marché extérieur. Le premier responsable du RND, qui a tenu à rappeler les années de disette vécues sous le «contrôle» du FMI, a demandé ainsi aux militants d’agir sur le terrain pour expliquer aux citoyens l’action du gouvernement et ses réelles motivations. Pour lui, l’Algérie a aujourd’hui encore une marge de manœuvre qu’elle doit exploiter pour ne pas retomber dans les mêmes travers que dans les années 1990.

Ahmed Ouyahia a aussi insisté sur la stabilité que connaît le pays qui va être bénéfique pour l’investissement national et étranger. Cette stabilité, selon lui, est un gisement qu’il faut préserver et défendre afin de relever les défis qui attendent le pays.

Sonia Baker

Comment (66)

    Derradji
    27 novembre 2016 - 10 h 44 min

    Pourquoi ne va t’il se faire
    Pourquoi ne va t’il se faire exorciser par ces Zaouïa peut être qu’il va récupérer ses esprits et sache qu’il est l’un de ceux qui ont mis le pays en faillite par leurs démagogies leur mensonges




    0



    0
      zizou
      27 novembre 2016 - 12 h 47 min

      la seule chose à dire à ce
      la seule chose à dire à ce commis de l’état c’est de ne pas aller voter tout algerien patriote doit s’abstenir de voter parceque c’est toujours les même qui reviendront le FLN est accaparé par les traitres et tous les vrais patriotes du FLN 54 62 sont écartés ou assassinés et on nous parlent si on parle de libération nationale la france est sortie en 1962 si il y’a encore ses racines ils se sont infiltré à l’intérieur du FLN d’aujourd’hui qui n’a rien avec celui de 54 62




      0



      0
    Anonymous
    27 novembre 2016 - 8 h 10 min

    Il a raison ,sans pétrole,
    Il a raison ,sans pétrole, nous serons entrain de faire la manche ,heureusement les zaouias sont là pour nous sauver grâce à leurs savoirs et compétences futuristes .Ce charlatan et compagnies ne feront rien sans vos aides. Alors arrêtez de critiquer SVP




    0



    0
    de passage !
    26 novembre 2016 - 20 h 37 min

    Qu’a t-on fait au ciel pour
    Qu’a t-on fait au ciel pour mériter ce drame de l’ignorance ?




    0



    0
      anti-khafafich
      27 novembre 2016 - 5 h 17 min

      vous avez vendu vos âmes à
      vous avez vendu vos âmes à vos roitelets, vos femmes aux touristes et vous vous attaquez à vos maîtres
      Algériens qui ne vous ont jamais fait du mal




      0



      0
        alors là...
        27 novembre 2016 - 8 h 31 min

        complétement à coté de la
        complétement à coté de la plaque !




        0



        0
    un musulman tout court
    26 novembre 2016 - 20 h 34 min

    au lieu de compter sur des
    au lieu de compter sur des zawiya pour donner un enseignement aux générations montantes ….pensez plutot à construire des écoles modernes avec des prof formés à la pointe de la technologie au lieu de leur apprendre le siwak et le jilbab , et un coeur ( intérieur ) vidé de sens .




    0



    0
    KOUKOUMANY
    26 novembre 2016 - 19 h 53 min

    je lisais un article ce matin
    je lisais un article ce matin sur une intervention chirurgicale ( vésicule biliaire ) faite avec succés à une femme à partir de , tenez vous bien : 7000 KM de distance la séparant de son chirurgien…!
    je reconnais que pour le moment ….ça vole trés bas chez nous ! les zaouiya !!! en 2016 l’ére du TOUT NUMÉRIQUE , on ose encore parler de zaouiya ….




    0



    0
      Anti khafafich
      26 novembre 2016 - 20 h 14 min

      Pourquoi ? Parce que ceux la
      Pourquoi ? Parce que ceux la ne parlent pas de leurs monasteres et eglises ? Ouyahia n est pas chirurgien et il traite le sujet de la wahabisation de notre pays parce qu il est politicien. Arretez avec vos paralleles stupides




      0



      0
    RAYES EL BAHRIYA
    26 novembre 2016 - 16 h 44 min

    UN MARABOUT DANS LE GIRON

    UN MARABOUT DANS LE GIRON FAMILIALE DU MARRE A BROUTISME , QUI DIT MIEUX !!

    DANS UN ETAT RÉPUBLICAIN ET LAÏC , LA SÉPARATION DES POUVOIRS RELIGIEUX ET POLITIQUES

    DOIVENT ETRE DÉLIMITÉS ET ÉLOIGNÉS .

    COMME AVAIT FAIT CHADLI ET SA CONFRÉRIE DE LA CHADOULIYA DE ANNABA

    ET BOUTEFLIKA AVEC LA CONFRÉRIE DE TIDJANIA

    IL RESTE A SI AHMED OUYAYA , DE MONTER SON ÂNE , DES RAHMANIA EN KABYLIE.

    ILS MANGENT A TOUT LES RÂTELIER CES MARABOUTS, COMME DURANT LA PÉRIODE COLONIALE

    OU ILS AVAIENT AMADOUE LES PAUVRES KABYLES ET MIS MAINS BASSE SUR L ADMINISTRATION

    COLONIALE PAR LEUR JEUX SERVILES ET LEUR FOURBERIE, EN METTANT SOUS COUPE RÉGLÉE

    LE PAUVRE PEUPLE INDIGÈNE.




    0



    0
    El Harba Tesselek
    26 novembre 2016 - 16 h 10 min

    Irham babakoum ya el khaoua ,
    Irham babakoum ya el khaoua , chers internautes et chers lecteurs de AP, vous êtes en train de donner vos avis sur ce que pense ce Ouyahia ben Oulala , des zaouias, de la crise économique et de la sécurité du pays, mais dîtes moi sincèrement est-ce que Ouyahia ichème ou pas ? (traduction : chique-t-il ou pas de la chemmaa Benchicou ?). J’ai l’impression qu’il pue de la bouche à force de prendre trop de dose de chemmaa par jour ! Non ??? Vous ne croyez pas ???




    0



    0
    TOTO
    26 novembre 2016 - 15 h 54 min

    Ce KDS est toujours là ?
    Ce KDS est toujours là ? Désastreuse image de nous voir et devoir encore et encore supporter tous ces arrivistes et grabataires qui ne veulent point céder leurs places aux jeunes Algériens diplômés et autrement plus intelligents que toute cette racaille qui a coulé et détruit notre si beau pays.




    0



    0
    Anonymous
    26 novembre 2016 - 15 h 14 min

    Il répète ce qu’il entend ou
    Il répète ce qu’il entend ou ce qu’on lui dit. Il ne connaît rien mais alors absolument rien ni de l’histoire de la zaouia, ni de la vie dans une zaouïa et encore moins de son fonctionnement.




    0



    0
    MOMO
    26 novembre 2016 - 14 h 47 min

    PREND TA RETRAITE SA NOUS
    PREND TA RETRAITE SA NOUS FERA PLAISIR .




    0



    0
    Lalaoui Hamid
    26 novembre 2016 - 13 h 45 min

    Ce bourourou d’Oulala a dit
    Ce bourourou d’Oulala a dit dans ce discours de M’Sila, en s’adressant à tata Louisa sans la nommée, qu’en ce qui concerne les 5 milliards de Dollars prêtés par l’Algérie au FMI, qu’il suffisait juste de consulter le site du FMI sur Internet pour voir que tonton Oulala ne cache rien aux Algériens ! Eh bien chers amis, j’ai consulté de fond en comble le site du FMI, je n’ai rien trouvé, absolument rien, comme information sur ce prêt algérien ! Ce renard futé d’Oulala ne change rien à sa stratégie propagandiste : « plus le mensonge est gros, plus il passe » !! Il croit impressionner tous les citoyens algériens avec son rectus en coin de bouche devant les micros et les caméras et son arrogance devant son parterre de laudateurs et de courtisans ! P… de merde, on se sent désarmer devant nos dinosaures algériens que même la répétition du même cataclysme terre-météorite d’il ya 66 millions d’années ne les fera pas disparaître ! Un ami m’a me confié : « ya khouya Hamid, arrête de te casser le c… car ils (nos dinosaures algériens) survivront même à une explosion nucléaire » !




    0



    0
    Byzance
    26 novembre 2016 - 12 h 29 min

    Le message est entendu, pour
    Le message est entendu, pour l’investiture il lui faut le burnous de la zaouia




    0



    0
    pegasse
    26 novembre 2016 - 11 h 08 min

    Sincerement j’en suis arrivé
    Sincerement j’en suis arrivé au point ou tous ce que j’ai lu, ou tous ce que mes instituteurs m’ont appris,ou tous les principes que m’ont inculqué les anciens et mes parents est en contradiction totale avec ce que je vis,j’ai tellement regressé dans mon  » intelect »,que je me remets a me poser des questions existencielles d’ados boutonneux,c’est quoi l’avenir est une sociéte donc un etat,quels sont les devoirs et obligations d’un cytoyen,et quels sont les devoirs et obligations d’une nation?,d’un point de vue d’un postulat naturel l’etat a pour obligation premiere la protection et le bien être de ses enfants est ce le cas?,imaginez un moment que des parents mangent á leur faim,s’habillent luxueusement,se deplacent en limousines,voyagent autour du monde á leur guise,habitent des maisons grands standing et que leur progenitures sont en guenilles,bouffent ce qu’ils peuvent,resident dans des semblant de logements ou dans des taudis,quel sentiments ces enfants peuvent avoir envers leurs parents mise á part une grande haine et rancoeur!,de surcroit quand ces même parent lorsque leurs enfants ce rebellent, ils leur mentent effrontement,les tabassent,et enfin les occultent totalement,resultzt des courses ces enfants finiront par imploser a un moment ou personne ne s’y attend aux detriment de tous et même de leur vie, les degats seront tellement important que cela engendrera le veritable chaos,et tous ça la faute á qui?,aux parents qui ont fait de l’arbitraire un mode de vie,conclusion: Un etat c’est quoi?!,c’est un parent qui ce doit d’être bienveillant et á l’ecoute de son peuple,sinon ce n’est plus un etat,donc ça devient du tag ala men tag.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    26 novembre 2016 - 9 h 39 min

    SOYONS SERIEUX… C’est un
    SOYONS SERIEUX… C’est un additif… Même un scientifique algérien, en bonne et due forme, peut éprouver le besoin d’un refuge, et la vraie « Zaouia » en est un, ne vous attardez pas sur la fonction des Zaouias au temps de la régression des musulmans, elles ont eu un rôle salvateur, et les trahisons ont existé depuis que l’humanité existe, la trahison est un paramètre constant, nous sommes en 2016, et nous disons tous qu’il faut être à jour, le principe sain de l’existence d’une vraie Zaouia n’exclue pas cette adaptation, la naissance aux impératifs du présent… Quant aux jeux des « politiciens », c’est autre chose…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.