Opep : accord sur une réduction de la production du pétrole

Une vue de la réunion d'aujourd'hui. D. R.

Actualisé – Les quatorze pays de l’Opep sont parvenus mercredi à un accord pour réduire leur production de pétrole. Aussitôt, le prix du baril a grimpé et dépassé à Londres 50 dollars, en hausse de 8% en début d’après-midi. En dépit de l’antagonisme entre l’Arabie saoudite et l’Iran, les quatorze pays de l’Opep sont parvenus mercredi à un accord, le premier depuis 2008, pour réduire leur production. Très attendue par les marchés, cette entente à laquelle beaucoup d’observateurs ne croyaient pas a déclenché une réaction immédiate sur le cours du brut. Aussitôt après les premières dépêches d’agence annonçant un compromis en début d’après-midi, le prix du baril a bondi au-dessus de 50 dollars. Soit une hausse de 8% depuis l’ouverture du jour. Ce prix n’avait pas été atteint depuis le 28 octobre. Depuis le début de l’année, le prix moyen du baril de Brent est de 44 dollars.

En début d’après-midi, faute de communiqué officiel de l’Opep, les détails de l’accord n’étaient pas connus. Mais selon Reuters, la cible de réduction de la production, qui avait fait l’objet d’un accord de principe le 28 septembre à Alger a été approuvée. Il s’agit pour l’Opep d’extraire entre 32,5 et 33,6 millions de barils par jour (Mbj) soit entre 0,8 et 1,3 Mbj de moins que la production actuelle. L’objectif est de réduire la demande mondiale, excédentaire depuis plus de deux ans par rapport à la consommation mondiale. Cette surcapacité est la principale explication de l’effondrement des cours, de 60% depuis l’été 2014.

L’Arabie saoudite se serait engagée à une réduction importante de sa production, environ 500.000 barils par jour selon certaines sources, et aurait accepté que l’Iran augmente encore légèrement la sienne, à 3,79 Mbj.

L’Algérie devrait baisser sa production de 50 000 barils/jour

L’Algérie devrait baisser sa production de 50 000 barils/jour dans le cadre de l’accord de réduction de la production adopté mercredi par la réunion ministérielle ordinaire de l’Opep à Vienne, apprend-on mercredi de sources sûres. La production pétrolière algérienne avait été, en octobre dernier, de 1,1 million barils/jour. La proposition algérienne de baisse de la production soumise à la réunion ministérielle de l’Opep a été adoptée lors de cette réunion ordinaire qui se tient au siège de l’organisation. La réunion de l’Opep s’est basée sur la proposition algérienne de baisse de la production pour faire face à la chute des prix du brut. Cette proposition, retenue par le Haut comité d’experts de l’organisation, porte sur une réduction d’environ 1,1 million de barils par jour à opérer par les pays de l’Opep. Les membres de l’Opep se penchent actuellement à la rédaction du communiqué final de la réunion tenue à huis clos, précise cette source.

R. E.

Comment (16)

    Alilapointe59
    1 décembre 2016 - 22 h 35 min

    Les marochiens et harkis sont
    Les marochiens et harkis sont à l’affût sur nos sites… Et oui la diplomatie algérienne a encore frappé, hamdoulla les haineux annoncer un grave malheur pour 2017. Wolkvasgen signe, l’émirati n1 de l’acier signe. Tout va allé pour le mieux inchalla pour les algériens. La route transahel avance à grand pas. Alors les ennemis de l’Algérie aller vous pendre c pas pour aujourd’hui ni demain…




    0



    0
      Wallace
      3 décembre 2016 - 9 h 27 min

      C’est le moment d,appuyer sur
      C’est le moment d,appuyer sur le champi!
      L,agriculture et le tourisme ne doivent pas rester en reste.




      0



      0
    Bouabsa
    1 décembre 2016 - 19 h 34 min

    Bien que l’OPEC déclare que l
    Bien que l’OPEC déclare que l’accord prévoit une baisse de 1.2 million barils/jour, en réalité la baisse n’est que de 500.000 barils/jour. Car les 700.000 barils supplémentaires que l’OPEC comptabilise dans sa baisse n’ont été possible que parce que l’Indonésie va quitter l’OPEC temporairement, mais sa production des 700.000 barils/jour continuera. Sur le marché mondial c’est kif kif, moussa elhadji c’est elhadj moussa.




    0



    0
    Erracham
    1 décembre 2016 - 16 h 36 min

    J’aimerais bien participer à
    J’aimerais bien participer à la célébration de cet évènement, mais je me pose la question de savoir ce qui va changer pour nous. En tant que membre de l’OPEP, nous sommes non seulement soumis à quota, relativement bas en comparaison des autres pays, mais aussi dépendant de prix sur lesquels nous n’avons aucun contrôle. Ca va être la bouteille à encre pendant longtemps, incertitude préjudiciable à nos plans, nos projets. Lorsqu’il caracolait à $150/bbl, nous avons gaspillé nos ressources financières dans des projets pharaoniques surtout à cause des surcoûts générés. Que pouvons-nous faire avec avec un pétrole à $50/bbl? Le temps n’est pas à la jubilation, mais à la prudence, à la rigueur, à la rationalité. Veillons à ce que les Algériens d’en-bas ne soient pas oubliés quand cette « manne » sera distribuée! La précarité disparaîtra quand notre économie ne dépendra pas que du pétrole et du gaz. Il est largement le temps de diversifier notre économie et de valoriser son énorme potentiel. Depuis le temps qu’on en parle, il est temps de concrétiser.




    0



    0
    HANNIBAL
    1 décembre 2016 - 15 h 16 min

    @DJAROUD Karamazov .

    @DJAROUD Karamazov .
    01 Dec 2016 – 09:51
    @Karamazov 01 Dec 2016 – 00:24 ; Je m’inquiéterais plus du prix de l’essence qui n’est pas subventionnée au marokistan et dont la frontière Algerienne est tellement hermétique que les sangsues mar »okés ne peuvent passer un seul bidon ; ce qui par ailleurs me réjouis ; de vous voir languir de tous nos bienfaits ; chose que vous nous jalouser dans la haine ou vous avez été élevé a la frontière vos militaires ; vivent en guenilles et votre roi est habitué a la mendicité auprès des enturbannés alors nous faire la lecon de morale restez chez vous !!!!!!

    Durant cette même année, le sida a tué quelque 900 personnes.




    0



    0
    Kassaman
    1 décembre 2016 - 15 h 10 min

    On sent la rage dans les
    On sent la rage dans les posts des rageux , jaloux! regardez-les se démener pour dénigrer cet accord..Oui la Diplomatie Algérienne a encore frappé ne vous en déplaise. Maintenant, si les cours devaient vraiment s’envoler il ne faudrait pas que cela remette en question le mouvement de réformes qui a été initié. Ces derniers mois ont vu la multiplication de bonnes nouvelles industrielles, il faut que cette tendance continue voire s’accentue, inch’Allah.




    0



    0
      Le Tlemcenien
      1 décembre 2016 - 23 h 24 min

      AMIN.
      AMIN.




      0



      0
    hami
    1 décembre 2016 - 14 h 44 min

    à voir comment se démène le
    à voir comment se démène le régime pour gagner quelques dollars de plus,c’est u’il est aux abois et a montrer son incapacité à développer une économie de production.
    Si le prix augmente,il aura du répis car ,pour ce régime incompétent et non patriote,travailler ses méninges lui donne le tournis!!.Pauvre de nous




    0



    0
    MOMO
    1 décembre 2016 - 14 h 43 min

    JE NE PENSE PAS QUE L ACCORD
    JE NE PENSE PAS QUE L ACCORD VA TENIR LONGTEMP . L IRAN EST DANS UNE SALE POSTURE ET ES OBLIGER DE POMPER .L OCCIDENT SE MOQUE BIEN DE NOUS AVEC TOUT LES ARMES QU ON VA LEUR ACHETER POUR SE BATTRE ENTRE NOUS.




    0



    0
    Karamazov
    1 décembre 2016 - 8 h 51 min

    Bravo! Et depuis l’annonce,
    Bravo! Et depuis l’annonce, le pétrole est à 150 Dollars!




    0



    0
    DJAROUD
    30 novembre 2016 - 23 h 24 min

    le regime illegitime veut
    le regime illegitime veut seulemnt sauver sa peau …parce qu ils savent tres bien qqie si le petrole degringole les algeriens vont les lincher pour pillage de l argent du peuple algerien..




    0



    0
    hamza
    30 novembre 2016 - 19 h 48 min

    JE VOULAIS DIRE que cette
    JE VOULAIS DIRE que cette réduction de ces maudits pays du golfe ne les touchera pas étant de gros producteurs ce qui n’est pas notre cas
    JUSQU’À QUAND ALLONS NOUS ÊTRE OTAGES DE CE PÉTROLE?




    0



    0
    hamza
    30 novembre 2016 - 19 h 43 min

    « L’Algérie devrait baisser sa
    « L’Algérie devrait baisser sa production de 50 000 barils/jour »
    Et on parle d’un accord pffffffffff

    On va encore s’enfoncer encore plus avec cette baisse
    Ceci est valable pour les gros producteurs (Arabie yahoudite et autres émiras du golfe)
    Ce maudit pétrole est source de tous nos malheurs




    0



    0
    anwar
    30 novembre 2016 - 18 h 01 min

    il faut arreter d’ete
    il faut arreter d’ete focalisé sur le petrole, il faut diversifier l’economie. L’opep ne pese presque plus rien marche mondiale (1/3).




    0



    0
    Anonymous
    30 novembre 2016 - 17 h 18 min

    Bonne nouvelle pour le pays
    Bonne nouvelle pour le pays.maintenant il faut ne faut pas s’endormir dessus et refaire la même erreur.




    0



    0
    RasElHanout
    30 novembre 2016 - 16 h 33 min

    Merci a la diplomatie
    Merci a la diplomatie algerienne toujours presente la ou il faut et sans megaphone (suivez mon regard vers l’Ouest).




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.