La justice égyptienne confirme l’annulation de la rétrocession de deux îlots à l’Arabie Saoudite

La Haute Cour administrative égyptienne a confirmé, ce lundi, l’annulation de la rétrocession par Le Caire de deux îlots de la mer Rouge à l’Arabie Saoudite.

La Cour a jugé que les îlots inhabités de Tiran et Sanafir étaient des territoires souverains égyptiens, contrairement à ce qu’affirmait le gouvernement  qui avait annoncé leur rétrocession à l’Arabie Saoudite, à l’occasion d’une  visite au Caire du roi Salmane en avril dernier.  Cette décision avait été annulée en juin par le conseil d’Etat et le gouvernement avait fait appel.   

Le gouvernement avait justifié cette rétrocession en expliquant que les deux îlots appartenaient à l’Arabie Saoudite mais que Riyad avait demandé en 1950 au Caire d’en assurer la protection. La Haute Cour a précisé que la décision sur leur appartenance à l’Egypte  était «unanime».

Commentaires

    Anonymous
    16 janvier 2017 - 16 h 45 min

    On aurait souhaité que la
    On aurait souhaité que la justice d’Oum ed Douinia annule les Accords de Camp David signés par le traitre Sadate et le terroriste criminel Menahem Begin, et qaui ont mené le monde arabe à la ruine et au chaos. Vous n’êtes pas d’accord? si si !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.